GRÂCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'étymologie aux données bibliques

 En grec profane, c'est le mot charis (χ́αρις) qui désigne la grâce. Il signifie originellement – et ceci est décisif pour la coloration du mot – ce qui brille, ce qui réjouit. De là, on passe aux trois significations classiques du mot :

a) le charme de la beauté, la joie, le plaisir ; b) la faveur, la bienveillance, les égards, les marques de respect, la condescendance, le désir de plaire, la bonne grâce ; c) la reconnaissance (rendre grâce, d'où : eucharistie), la récompense, la rémunération, le salaire, le cadeau (d'où : charisme, don matériel ou spirituel) reçu en vertu de la seule faveur du roi ou de la divinité.

Comme la plupart des autres vocables religieux, ce mot a aussi un sens dévalué et vague : bonheur ; un peu comme on dit aujourd'hui à quelqu'un : « salut ! » sans penser que, par là, on lui souhaite la béatitude éternelle. Ainsi charis devient un mot banal du langage quotidien.

L'originalité de l'Écriture est qu'elle combine la pensée grecque et la pensée hébraïque, et que le Nouveau Testament lui-même est écrit dans un grec pétri de sémitismes. Le terme hébreu traduit dans le Nouveau Testament par charis est chén, que l'on retrouve dans le nom propre Jochanân – qui a donné Johann en allemand, John en anglais et Jean en français – et qui signifie « JHVH, le Seigneur, fait grâce » (cf. Jér., xl, 15 ; xli, 11, etc.). Comme la plupart des mots hébreux, chén indique non tellement un état ou un sentiment qu'une action concrète et efficace, celle qui permet à un homme de vivre, en dépit de tout ce qu'il est ou fait ; c'est l'œuvre de la miséricorde divine suspendant le jugement ou le châtiment et redonnant incessamment sa chance au pécheur... La rencontre entre l'hébreu et le grec dans l'œuvre des écrivains néotestamentaires se manifeste encore dans le début des lettres apostoliques, où fréquemment les auteurs s'adressent à leurs lecteurs en disant : « la grâce et la paix vous sont données... » (cf. I Thess., i, 1 ; Coloss., i, 2 ; Rom., i, 7 et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages





Écrit par :

  • : docteur d'État en théologie, administrateur du musée Calvin de Noyon

Classification


Autres références

«  GRÂCE  » est également traité dans :

ANGELUS SILESIUS JOHANNES SCHEFFLER dit (1624-1677)

  • Écrit par 
  • Eugène SUSINI
  •  • 2 057 mots

Dans le chapitre « « Le Pèlerin chérubique » »  : […] La Sainte Joie de l'âme et la Description sensible des quatre choses dernières sont des œuvres proprement lyriques, emphatiques parfois, souvent maniérées dans le goût de la Trutznachtigall de Friedrich Spee et d'autres poètes mystiques du xvii e  siècle. L'œuvre capitale, la plus originale et la plus forte, reste Le Pèlerin . Silesius a eu des devanciers. Le distique religieux en vers de douze p […] Lire la suite

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'homme et la liberté »  : […] Cette question, primordiale, fut posée à Augustin par le pélagianisme. Les tenants de cette doctrine – qu'il faut considérer comme l'une des tendances fondamentales de l'esprit humain – professaient que l'homme seul est l'artisan de sa destinée terrestre et spirituelle. Les pélagiens insistaient avec vigueur sur la responsabilité du libre arbitre de l'homme, s'appropriant ainsi l'héritage lointai […] Lire la suite

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Le semi-pélagianisme »  : […] La réaction vint du milieu monastique provençal, d'ascètes pour qui les outrances de l'augustinisme semblaient encourager le relâchement des efforts humains pour parvenir à la sainteté. Jean Cassien fut leur porte-parole : formé à l'école du monachisme oriental, il affirmait que Dieu et l'homme, la grâce et le libre arbitre coopéraient pour sauver l'homme pécheur. À ses yeux, le problème importan […] Lire la suite

BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 700 mots

Né à Meslin, dans le Hainaut, Michel de Bay, dit Baïus, doit sa célébrité à la polémique qu'il engagea sur la question de la grâce et de la prédestination. La controverse allait, après sa mort, connaître un éclatant rebondissement avec la querelle du jansénisme. Étudiant à l'université de Louvain, président, en 1541, du collège de Standonck, docteur en théologie en 1550, successeur de Hasselius, B […] Lire la suite

CALVIN JEAN (1509-1564)

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 5 315 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un réformateur de la fécondité de la grâce »  : […] En cinquante-cinq ans d'existence, Jean Calvin est ainsi devenu, presque malgré lui, le réformateur d'une ville et, à partir de ce modèle de république chrétienne des conseils, celui qui a dressé, au travers de l'Europe et bientôt au-delà des mers, une chrétienté qui ne s'appellera jamais calviniste, mais tantôt réformée, quant à la substance de son message à l'écoute des saintes Écritures, tantôt […] Lire la suite

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 227 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arminianisme »  : […] Théodore de Bèze avait durci les thèses calviniennes de l'élection et de la réprobation. Dès le début du xvii e  siècle, une importante querelle s'éleva à ce sujet en Hollande. Jacques Arminius (Harmensen) voulut diminuer la rigueur des affirmations prédestinatiennes. Pour lui, la grâce de Dieu est offerte à tous les hommes et l'homme est libre de l'accepter ou de la refuser. À son avis, la respo […] Lire la suite

DE AUXILIIS CONGRÉGATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 751 mots

La première des Congregationes de auxiliis divinae gratiae , c'est-à-dire des assemblées de théologiens catholiques réunies à propos du molinisme, s'est tenue à Rome à titre de commission de censure chargée de se prononcer sur le livre de Molina, Concordia liberi arbitrii cum gratiae donis (1588), mis en cause en juin 1597 par le dominicain D. Báñez. Elle trancha, après deux sessions et de nombre […] Lire la suite

DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Contre les pélagiens qui insistaient sur la volonté humaine pour l'obtention du salut, saint Augustin avait déjà rappelé au début du v e  siècle que la perfection de l'homme ne peut provenir que de la grâce de Dieu, reçue comme un don de sa miséricorde, et qu'elle ne saurait être obtenue « par le libre ou plutôt le serf arbitre de la volonté propre » ( Contre Julien , II, 8, 23). Cette question re […] Lire la suite

JANSÉNISME

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Maurice VAUSSARD
  •  • 4 137 mots
  •  • 2 médias

Le jansénisme n'est pas un phénomène isolé, mais une manifestation particulièrement dramatique de la crise provoquée par la Renaissance humaniste qui secoue la théologie catholique au xvii e  siècle. Jusque vers 1550, le problème des relations entre la liberté humaine et la grâce est dominé par les solutions qu'y avaient apportées saint Augustin. Ce dernier, en réaction contre l'humanisme païen q […] Lire la suite

JÉSUITES ou COMPAGNIE DE JÉSUS

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Universalis
  •  • 4 381 mots

Dans le chapitre « Les débats sur la grâce »  : […] Au cours des xvii e et xviii e  siècles, trois grands débats opposèrent la Compagnie de Jésus à ses adversaires. Le premier porta sur la grâce, donc sur la gravité du péché originel. Pour les nombreux augustiniens de l'âge classique – les jansénistes n'étant que les extrémistes de ce camp –, « ce n'est pas en vertu de nos mérites que la grâce de Dieu est donnée aux enfants et aux personnes en âg […] Lire la suite

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 809 mots

La doctrine chrétienne de la justification de l'homme par Dieu exprime à la fois l'exigence radicale que Dieu a envers l'homme et le salut radical que Dieu donne à cet homme qui ne répond pas à cette exigence. La justification maintient ainsi la justice de Dieu, qui n'a pas « pour métier de pardonner », ainsi qu'ironisait Voltaire, et elle annonce le retournement du jugement en grâce, quand Jésus […] Lire la suite

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théologien de la Croix, et non de la gloire »  : […] « La Croix seule est notre théologie », déclare Luther. Dans le cadre du conflit des indulgences, qui porte le mouvement de la Réforme sur la scène publique en 1517, il caractérise les forces qui s'affrontent par l'opposition entre la théologie de la Croix et la théologie de la gloire. Par là, il ne propose pas simplement d'opérer des choix ou de marquer des préférences par rapport à des thèmes th […] Lire la suite

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 465 mots

Dans le chapitre « Le système de l'univers »  : […] Le souci de dégager Dieu de la responsabilité du mal inspire, pour l'essentiel, la construction malebranchiste du monde. Tâche d'autant plus ardue que, d'une part, on tient Dieu pour la seule cause efficace et que, d'autre part, se refusant à réduire, avec Descartes ou Leibniz, le mal à une simple apparence, à un simple defectus , on affirme son caractère positif. Le nœud de la solution, c'est le […] Lire la suite

MIRACLE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 6 604 mots

Dans le chapitre « Le prodigieux, signe du gratuit »  : […] Un deuxième pas est franchi (ce style de genèse, cette description par stades ou par étapes sont cependant hors chronologie), lorsque l'homme archaïque apprend à déterminer le prodigieux comme ce qui s'oppose au système de règles par lequel il cherche à stabiliser sa propre condition, éventuellement à la protéger (car les forces numineuses sont de deux sortes : secourables ou hostiles). Les diffé […] Lire la suite

MOLINISME

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 768 mots

On appelle communément molinisme la doctrine de la liberté et de la grâce enseignée par l'ouvrage de Luis de Molina intitulé Concordia liberi arbitrii cum gratiae donis (1588). Mais il existe un molinisme d'avant Molina ; le fond du débat est bien antérieur à l'ouvrage du jésuite espagnol et, sans qu'il soit nécessaire de remonter aux controverses entre Pélage et saint Augustin, on peut le rattac […] Lire la suite

PASCAL BLAISE (1623-1662)

  • Écrit par 
  • Dominique DESCOTES, 
  • François RUSSO
  •  • 8 433 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Port-Royal »  : […] C'est en 1646, à Rouen, que Pascal rencontre l'augustinisme grâce aux frères Deschamps, deux médecins venus soigner son père, qui lui font lire des ouvrages de Saint-Cyran et peut-être de Jansénius, dont il est si fortement frappé que, dans cette famille dont le catholicisme a été jusqu'alors tiède, il engendre un mouvement de ferveur qui touche particulièrement sa sœur Jacqueline. Cette première […] Lire la suite

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 867 mots

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église, le Moyen Âge et la Réforme »  : […] Jusqu'à saint Augustin, le thème de la prédestination reste peu développé, en particulier dans la théologie orientale, plutôt axée sur la déification. Il fallait lutter contre le fatalisme du manichéisme, insister sur la liberté de la nature humaine restaurée par Christ, donc ne pas risquer de confondre la volonté éternelle de salut de Dieu avec un arbitraire écrasant et démoralisant. Le thème ré […] Lire la suite

LES PROVINCIALES, Blaise Pascal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Contre la « nouvelle morale » »  : […] Il s'agit donc, en dix-huit lettres mordantes, de mettre en dialogue les questions qui séparent les deux courants opposés du catholicisme, de démontrer que les jésuites sont le fer de lance d'une religion dévoyée et de faire triompher les thèses de Port-Royal. Les quatre premières lettres portent sur la question de la grâce, en réponse directe aux problèmes débattus à la Sorbonne. Le « destinateu […] Lire la suite

SAINT-ESPRIT

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Richard GOULET
  •  • 3 912 mots

Dans le chapitre « Du Moyen Âge à l'époque contemporaine »  : […] On peut ramener à trois les directions dans lesquelles, de l'époque médiévale à nos jours, s'est poursuivie et approfondie, en rapport avec la vie des croyants et des Églises, la réflexion sur l'Esprit saint (techniquement, la «  pneumatologie »). Il faut tout d'abord faire état – c'est l'évidence, après ce qui a été dit ci-dessus sur la fin de l'époque patristique – d'une direction proprement tr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18-26 mai 2020 • Libye • Nouveau revers militaire pour le maréchal Khalifa Haftar.

déclenchée en avril 2019. La base est reconquise par les forces du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj, soutenues militairement par la Turquie qui leur offre notamment la maîtrise du ciel grâce à ses drones. Ankara a également envoyé en Libye quelques milliers de miliciens syriens proturcs [...] Lire la suite

2-30 avril 2020 • France • Annonce du plan de déconfinement.

par 368 voix contre 100 et 103 abstentions, principalement grâce à l’accord quasi unanime des élus de La République en marche (LRM) et du MoDem. Le 30, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) annonce une contraction de 5,8 p. 100 du PIB au premier trimestre. La baisse [...] Lire la suite

2 mars 2020 • Guyana • Élections législatives.

 p. 100 des voix et 32 élus. Le taux de participation est de 72,6 p. 100. Les observateurs internationaux mettent en cause la crédibilité des résultats. En décembre 2018, le Parlement a adopté une motion de censure contre le gouvernement grâce au vote d’un député dissident de l’ANC. Des élections [...] Lire la suite

5 février - 4 mars 2020 • Allemagne • Polémique consécutive à l’élection du ministre-président du Land de Thuringe.

à briguer la succession d’Angela Merkel à la chancellerie. Le 4 mars, Bodo Ramelow (Die Linke, gauche radicale) est réélu ministre-président de Thuringe à la majorité relative, face à Björn Höcke, grâce à l’appui du SPD et des Verts qui participaient à la coalition sortante. La CDU et le FDP s’abstiennent.  [...] Lire la suite

7-13 janvier 2020 • Espagne • Investiture du gouvernement de Pedro Sánchez.

 abstentions. Ce score est obtenu grâce à l’abstention des 13 élus de la Gauche républicaine de Catalogne qui a conclu un accord avec le PSOE, fin décembre 2019. Celui-ci prévoit l’ouverture d’un « dialogue » entre le gouvernement et l’exécutif régional dominé par les indépendantistes, dont le résultat [...] Lire la suite

2-19 janvier 2020 • Libye • Conférence internationale de Berlin.

grâce à l’appui de groupes fidèles à l’ancien président Muammar al-Kadhafi et de forces salafistes. Le 8, le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, qui se rencontrent à Istanbul, appellent à un cessez-le-feu en Libye à compter du 12. Le 13, Fayez al-Sarraj [...] Lire la suite

13-15 novembre 2019 • Tunisie • Nomination d’Habib Jemli au poste de Premier ministre.

Le 13, le Parlement renouvelé en octobre élit à sa présidence Rached Ghannouchi, chef historique du parti islamiste Ennahda, grâce à l’appui des élus de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), le parti de l’homme d’affaires Nabil Karoui. Le 15, le président Kaïs Saïed nomme Habib Jemli, ancien secrétaire d'État auprès du ministre de l’Agriculture, au poste de Premier ministre, sur proposition d’Ennahda.  [...] Lire la suite

1er octobre 2019 • Chine • Célébration du soixante-dixième anniversaire de la République populaire.

 » qui régit les relations de Pékin avec ses deux régions administratives spéciales, Hong Kong et Macao. Le Livre blanc publié par le gouvernement évoque « un miracle de développement économique sans précédent dans l’histoire de l’humanité », rendu possible grâce au « leadership centralisé, unifié et ferme » du Parti communiste.  [...] Lire la suite

1er octobre 2019 • France • Renvoi d’Édouard Balladur et François Léotard devant la justice dans l’affaire Karachi.

et recel d’abus de biens sociaux, respectivement en mai et juillet 2017, ceux-ci sont soupçonnés de financement occulte de la campagne présidentielle de 1995 grâce à des rétrocommissions illégales liées à des contrats d’armements signés avec le Pakistan et l’Arabie Saoudite. En juin 2014, six autres [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges CASALIS, « GRÂCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/