GOSHUN (1752-1811)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

École Shijo

Personne ne contestera à Goshun la paternité de l'école Shijo. Mais ses nombreux élèves allaient suivre une voie sensiblement différente de la sienne, s'attachant davantage à l'enseignement de Maruyama Ōkyo. Avec eux, l'école Shijo devint en quelque sorte une branche de l'école Maruyama. Et la fusion complète s'accomplit tout naturellement au cours du xixe siècle.

Par la suite, les successeurs de Goshun développèrent un style où la composition rigoureuse est servie par un coloris léger et harmonieux, une technique habile tout en douceur et en souplesse, et dont le thème favori reste l'étude de la nature. Ils créèrent un académisme dont les traits principaux sont une facture minutieuse et une atmosphère intime, dont Goshun avait jeté les bases, et qui allait inspirer toute la peinture du xixe siècle et celle de l'école de Kyōto au xxe siècle.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : conservatrice des collections Japon, Chine et Corée aux Musées royaux d'art et d'histoire, Bruxelles, gestionnaire des musées d'Extrême-Orient

Classification

Autres références

«  GOSHUN (1752-1811)  » est également traité dans :

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 367 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « L'influence de l'étranger »  : […] Au cours du xviii e  siècle, d'autres tendances se font jour sous l'impulsion – étonnante dans un pays isolé – de l'étranger, en particulier de la Chine dont les navires, abordant à Nagasaki, permirent la diffusion d'œuvres continentales en même temps que celle de la perspective occidentale, favorisée par la présence des Hollandais. Cette connaissance des techniques étrangères est souvent superfic […] Lire la suite

Pour citer l’article

Chantal KOZYREFF, « GOSHUN (1752-1811) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/goshun/