BENGALE GOLFE DU

ĀNDHRA PRADESH

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 1 075 mots
  •  • 1 média

C'est au cœur de l'actuel Mahārāshtra, qui n'était certainement pas alors aussi aryanisé que maintenant, qu'apparaît, au ~ i er siècle, la dynastie des Sātakani, ou Shātavāhana (« fils du cheval » en mounda ?), ou Āndhrabhritya (« serviteurs des Āndhra »), ou simplement Āndhra, nom du peuple dravidien parlant telugu. Aussi bien, de leur capitale Pratisthana (moderne Paithan), sur la haute Godāvār […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andhra-pradesh/#i_28502

BHOLA (cyclone de)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 247 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le nord du golfe du Bengale, une région fréquemment soumise aux inondations »  : […] Au nord du golfe du Bengale, le Bangladesh et le Bengale-Occidental (un État de l’Inde) sont en grande partie occupés par le delta du Gange-Brahmapoutre et se trouvent régulièrement confrontés à d’importantes inondations, conséquences des débordements de ces fleuves, en particulier au moment de la fonte des glaces de l’Himalaya, du passage de cyclones tropicaux ou des pluies de mousson. Du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhola-cyclone-de/#i_28502

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 249 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Inde colonisatrice (VIIe-XVIe s.) »  : […] Cette grande époque voit également le développement et l'épanouissement de l'Inde colonisatrice. Longtemps ( i er - vi e  s.) l'expansion indienne était restée timide, marquée seulement à travers le golfe du Bengale. La grande péninsule représentait alors moins un foyer de rayonnement extérieur qu'un centre d'accueil pour les peuples nombreux en quête des biens variés dont l'Inde autonome était la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-indien/#i_28502

MOUSSON ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Alexis LICHT
  •  • 1 078 mots
  •  • 2 médias

La mousson – inversion saisonnière des vents à l’interface océan-continent – contrôle l’intensité des précipitations dans les régions les plus peuplées du globe, aux basses et moyennes latitudes. Pendant l’été , les zones continentales aux marges de la ceinture équatoriale reçoivent une forte insolation ; s’établit alors un fort gradient thermique entre océan et continent, forçant les vents océani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson-asiatique/#i_28502