GLYCÉMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Métabolisme et flux chimiques

Métabolisme et flux chimiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Régulation glycémique

Régulation glycémique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Les lieux du métabolisme glucidique

Les lieux du métabolisme glucidique comprennent deux plaques tournantes essentielles (la cellule hépatique et la cellule graisseuse) et un lieu privilégié d'utilisation (la cellule musculaire). Les études biochimiques fondamentales, réalisées in vitro, consistent à analyser les modifications, en fonction du temps, que subissent différentes substances au contact de broyats tissulaires.

Le foie peut arrêter les glucides circulants (glycogéno-formation), restituer des glucides (glycogénolyse), fabriquer des glucides par interconversion (néoglucogenèse). Ces connaissances découlent des expériences de Claude Bernard, qui a montré qu'un foie, lavé par un courant d'eau jusqu'à ce qu'il ne libère plus de glucides réducteurs, retrouve cette propriété après quelques heures de repos.

C'est à propos de cette première démonstration d'une « sécrétion interne » que Claude Bernard créa « et le mot et la chose ». F. C. Mann et T. B. Magath, en 1925, ont mis au point, chez le chien, une technique d'hépatectomie qui prouve l'importance de la fonction régulatrice du foie : chez les animaux hépatectomisés apparaissent rapidement des convulsions, liées à l'hypoglycémie ; une perfusion de glucose inhibe ces troubles.

Le foie humain stocke environ cent vingt grammes de glycogène (près de 209 × 104 J) ; il possède les enzymes qui « branchent » sur les restes de glycogène du glucose apporté par la digestion et aussi libèrent du glucose hépatique.

Métabolisme et flux chimiques

Métabolisme et flux chimiques

Diaporama

Les lieux du métabolisme glucidique et les flux chimiques circulants 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La cellule hépatique peut cataboliser, c'est-à-dire « brûler » le glucose suivant deux voies : l'une classique, depuis les travaux de G. Embden et O. Meyerhof (voie d'Embden-Meyerhof), conduit à travers le fructose-6-phosphate à l'acide pyruvique ; la seconde, dite « shunt en C 5 » (ou voie des pentoses), aboutit à la même molécule, mais après avoir synthétisé des sucres à cinq atomes de carbone et du NADPH. Cette dernière coenzyme est essentielle pour la synthèse des lipides.

L'acide pyruvique (acide cétonique) constitue un aiguill [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur agrégé à la faculté de médecine de Paris

Classification


Autres références

«  GLYCÉMIE  » est également traité dans :

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'insuline »  : […] Cette hormone sécrétée par le pancréas a pour rôle principal de maintenir la glycémie à son niveau normal. Elle a aussi été longtemps considérée comme le principal facteur contrôlant la croissance cellulaire. On sait maintenant que ce rôle est en fait surtout assuré par la somatomédine C. Par contre, l'insuline est nécessaire au maintien de l'activité métabolique et énergétique de l'organisme san […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_1786

DÉCOUVERTE DE L'INSULINE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

L'histoire de l'insuline remonte à la mise en évidence expérimentale du rôle du pancréas dans la genèse du diabète sucré chez le chien, par Oskar Minkowski et Josef von Mering, en 1889. Stimulés en outre par les résultats encourageants de l'administration d'extraits de thyroïde dans l'hypothyroïdie, plusieurs chercheurs s'efforcent d'isoler la « sécrétion interne », ou hormone du pancréas, qui dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-insuline/#i_1786

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La nécessaire participation active du patient »  : […] L'évaluation de l'efficacité du traitement par l’insuline et le calcul des doses d'insuline à utiliser nécessitent une autosurveillance glycémique à laquelle doivent être éduqués les patients. Les patients traités par insuline, et parfois ceux qui sont traités par médicaments oraux mais au contrôle glycémique instable avec risque d’hypoglycémies, doivent pratiquer une surveillance rapprochée de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_1786

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

L'appareil digestif est l'un des premiers à se différencier dans l'échelle animale puisqu'il existe déjà, sous forme d'un sac s'ouvrant à l'orifice buccal, chez les Cœlentérés. C'est aussi l'un des appareils dont la différenciation est la plus précoce au cours du développement d'un organisme, puisqu'il dérive de l'un des deux feuillets primitifs de l'embryon ; ce feuillet, nommé endoderme, appara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_1786

DIURÈSE

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 3 238 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés pharmacologiques secondaires »  : […] Ce sont des médicaments puissants et dont le maniement, en raison des effets secondaires, est particulièrement délicat. –  Action antihypertensive . Les diurétiques abaissent la pression artérielle de l'individu hypertendu. On a d'abord attribué cette action à la réduction de la masse sanguine, diminuant le retour veineux et le débit cardiaque, et il semble bien que dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diurese/#i_1786

GLUCAGON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 134 mots

Hormone produite dans le pancréas par des cellules appartenant aux îlots de Langerhans (sécrétion endocrine). Protéine de faible poids moléculaire, le glucagon a une action opposée à celle de l'insuline, une hormone produite elle aussi par des cellules langerhansiennes. Le glucagon augmente la concentration dans le sang d'un sucre utilisé par le métabolisme, le glucose, en stimulant l'hydrolyse d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucagon/#i_1786

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Synthèse des polyholosides »  : […] Lorsque le glucose doit être transformé en glycogène ( glycogénogenèse), le glucose-6-phosphate (provenant par exemple de la gluconéogenèse) est isomérisé par la phosphogluco-mutase en glucose-1-phosphate ; ce dernier, en présence d'une enzyme du groupe des transférases, réagit avec l'UTP pour donner l'uridine-diphosphate de glucose (UDP-glucose : nucléotide constituant une forme générale de tran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_1786

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones pancréatiques »  : […] Les îlots de Langerhans constituent, au sein du pancréas, une glande endocrine ; ils contiennent des cellules α et β qui donnent naissance à deux hormones de nature protéique : – l' insuline , sécrétée par les cellules β en fonction du taux de glucose circulant (cf.  glycémie ), agit essentiellement sur le métabolisme de ce sucre. Elle abaisse la g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_1786

HYPOTHALAMUS

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 5 696 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle hypothalamique de la faim »  : […] Le rôle fondamental de l'hypothalamus dans le contrôle du comportement de faim s'est imposé aux psychophysiologistes à la suite de travaux d'Hetherington et Ranson dès 1940. Ceux-ci démontraient en effet que la destruction du noyau ventro-médian chez le rat produisait une hyperphagie et une obésité, tandis que, vingt ans plus tard, Anand et Brobeck découvraient qu'une lésion importante de l'aire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothalamus/#i_1786

NEUROTENSINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 94 mots

La neurotensine, composée de treize acides aminés, est localisée dans les neurones du cerveau et dans les cellules intestinales sécrétantes N . Elle est à la fois transmetteur peptidergique et hormone circulante. Elle entraîne une hyperglycémie avec des modifications de l'insulinosécrétion et des effets vasculaires périphériques avec hypotension. Elle serait responsable du sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurotensine/#i_1786

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le glucagon »  : […] Synthétisé et sécrété par les cellules A des îlots, le glucagon est un peptide de vingt-neuf acides aminés, de 3 500 daltons, issu du clivage du proglucagon, lui-même codé par le gène du préproglucagon situé sur le bras long du chromosome 2. Le proglucagon synthétisé dans le réticulum endoplasmique des cellules A, d'un poids moléculaire de 9 000 daltons, donne naissance au glucagon après clivage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pancreas/#i_1786

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves animales

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jean-Marie VERNIER
  •  • 7 466 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Glucides »  : […] Le glucose circulant à la disposition des cellules animales provient principalement des réserves de glycogène du foie. Cette réserve est à très court terme : seulement quelques heures. Le cerveau utilise préférentiellement le glucose comme substrat énergétique mais à défaut utilise les corps cétoniques et les acides gras. Le muscle utilise ses réserves de glycogène, particulièrement en conditions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-animales/#i_1786

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action et mécanisme d'action du cortisol »  : […] Le mécanisme d'action du cortisol au niveau des cibles est la résultante d'effets anaboliques au niveau du foie, cataboliques au niveau des tissus périphériques (tissus lymphoïdes, musculaires, etc.). –  Action sur le métabolisme glucido-protéique au niveau du foie . L'injection de cortisol détermine une hyperglycémie qui résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_1786

Voir aussi

Pour citer l’article

Jack BAILLET, « GLYCÉMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glycemie/