GLISSEMENTS DE TERRAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Glissement de terrain sur une surface «en cuillère»

Glissement de terrain sur une surface «en cuillère»
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Principaux mouvements de terrain

Principaux mouvements de terrain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Mécanismes élémentaires des mouvements de terrain

Mécanismes élémentaires des mouvements de terrain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama


Le risque de glissement de terrain

On classe souvent les catastrophes naturelles en météoriques (cyclones, crues, sécheresses, etc.) et telluriques (séismes, volcans, mouvements de terrains, etc.), mais comme la plupart des glissements de terrains accompagnent des précipitations exceptionnelles, l'Organisation météorologique mondiale les associe à la première catégorie. Quoique l'impact des mouvements de terrain (en nombre de victimes) vienne loin derrière celui des inondations et des séismes, celui-ci n'est pas négligeable car les événements recensés ne représentent qu'une fraction des glissements survenus, et un grand nombre d'entre eux ne produisent heureusement que des dégâts matériels (beaucoup laissent le temps d'évacuer les personnes menacées). L'événement le plus meurtrier connu reste celui de l'écroulement du mont Huascarán (Pérou), en 1970, qui a détruit les villes de Yungay (20 000 morts) et de Ranratura (3 000 morts). La coulée de boue qui suivit l'éruption du Nevado del Ruiz en Colombie, en 1985, engloutit quant à elle une grande partie de la ville d'Armero et 22 000 de ses habitants. En France, la coulée du Plateau d'Assy (Haute-Savoie, 1970) a emporté un sanatorium, faisant 72 victimes.

En France, l'indemnisation annuelle des catastrophes naturelles, tous risques confondus, est de l'ordre de 1 200 millions de francs, dont 110 millions pour les mouvements de terrains et 980 millions pour les inondations. Cependant, les travaux de protection et de réparation des routes et des voies ferrées, qui échappent à l'assurance, représentent bien davantage : près d'un milliard de francs pour les seuls mouvements de terrain. Les États-Unis, le Japon, l'Italie dépensent de cinq à dix fois plus.

Le relief, le climat, le contexte géologique et la densité de population expliquent l'inégalité entre pays face à ce risque. Lors de séismes ou de cyclones, il n'est pas rare de voir des versants littéralement déshabillés de leur couverture meuble, à 50 p. 100 ou davantage, comme en Californie lors du séisme de Northridge, le 17 janvi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GLISSEMENTS DE TERRAIN  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'arc interne »  : […] L'arc interne est constitué de terrains sédimentaires ou volcaniques tertiaires, plissés tout récemment, au Miocène, d'une part, au Pliocène et au Quaternaire, d'autre part. Mais il est surtout la plus grande zone de volcanisme actuel du monde. Du Pegu Yoma birman, il se poursuit à Sumatra, Java , Florès, Banda ; une ligne méridienne depuis Ternate et le Gunung Klabat, dans le nord de Sulawesi, j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_43735

CANYONS SOUS-MARINS

  • Écrit par 
  • Maurice GENNESSEAUX
  •  • 7 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Courants marins et déplacements gravitaires »  : […] Toutes les observations résumées jusqu'à présent ont mis en relief l'importance du façonnement permanent des fonds et des versants par le jeu des courants et des remaniements gravitaires des sédiments ou des roches sédimentaires. De nombreuses études ont été faites au moyen de courantographes ancrés sur le fond, en particulier dans les canyons de La Jolla, par F. P. Shepard. Les enregistrements m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canyons-sous-marins/#i_43735

CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 840 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les catastrophes géologiques »  : […] Elles comprennent les séismes, les glissements de terrain (ainsi que les avalanches), les éruptions volcaniques, les tsunamis et les collisions d’astéroïdes. Un séisme est une secousse du sol (ou une série de secousses) d’intensité plus ou moins forte. On en recense environ un million par an, mais tous ne sont pas meurtriers. Un séisme a pour cause le relâchement en profondeur d’énormes contraint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catastrophes-naturelles-notions-de-base/#i_43735

ÉROSION ET SÉISMES

  • Écrit par 
  • Philippe STEER
  •  • 918 mots

Les séismes, ou tremblements de terre, constituent une des manifestations les plus catastrophiques de la dynamique de la Terre. Les séismes et leurs dégâts secondaires, comme les glissements de terrain et les tsunamis, sont responsables d’un coût humain et matériel très important. Ainsi les séismes de Tōhoku (Japon en 2011, magnitude 9) et du Sichuan (Chine en 2008, magnitude 7,9), avec des coûts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-et-seismes/#i_43735

GÉOTECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HABIB
  •  • 5 317 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Identification et propriétés des sols »  : […] Sous l'humus, le sol est constitué de grains minéraux. Cent grammes de sable fin (c'est-à-dire de l'ordre d'une molécule-gramme) contiennent près de 10 7 grains. Cent grammes d'argile peuvent en contenir 10 11 . On est certes encore loin du nombre d'Avogadro (6,02 . 10 23 ) mais le nombre de constituants est tel que le con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geotechnique/#i_43735

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Effets des séismes

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ROTHÉ, 
  • Haroun TAZIEFF
  •  • 2 897 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Effets géomorphologiques »  : […] Les séismes jouent un rôle fondamental dans le modelé de la surface terrestre. Sans compter les innombrables traces laissées sous forme de failles dans les roches de l'écorce terrestre, la sismicité offre quantité d'exemples contemporains de son importance géomorphologique. On n'en évoquera ici que quelques-uns. En 1819, le 16 juin, près des bouches de l'Indus, le bassin de Sindree s'effondrait su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-effets-des-seismes/#i_43735

SOLS - Dégradation des sols

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 4 892 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La dégradation physique »  : […] La dégradation physique des sols correspond principalement à une désorganisation de leur structure. Cette dernière, définie par l'organisation spatiale des agrégats du sol (assemblages de constituants minéraux et organiques), délimite les volumes des vides ou porosité du sol. La taille, la forme et les relations entre ces pores conditionnent le stockage et la circulation de l'eau, de l'air et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/#i_43735

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Processus d'érosion »  : […] L' érosion en milieux forestiers doit son originalité à la permanence de la chaleur et de l'humidité. En premier lieu, cette permanence assure, dans l'attaque des roches, la prépondérance absolue de l' altération biochimique sur les actions mécaniques. L'eau en est l'agent essentiel, renforcé par le dioxyde de carbone de l'atmosphère et par les acides humiques issus de la décomposition rapide de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_43735

TSUNAMIS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Hélène HÉBERT, 
  • Philippe HEINRICH
  •  • 3 598 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les tsunamis générés par des glissements de terrain »  : […] Les vagues créées par des effondrements sous-marins ou par l'arrivée en mer de glissements de terrain aériens sont dangereuses localement, pour des volumes effondrés de quelques millions de mètres cubes. On peut ainsi citer de nombreux exemples dans les fjords norvégiens ou dans les baies de l'Alaska, et le cas, équivalent en milieu continental, de la vallée du Vajont (Italie) en 1963, où 3 000 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsunamis/#i_43735

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre DUFFAUT, « GLISSEMENTS DE TERRAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glissements-de-terrain/