GLACIATIONS QUATERNAIRES

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] La plaine, dans son ensemble, est marquée par les glaciations quaternaires : le sous-sol est riche en sel, potasse, gaz et pétrole. L'inlandsis scandinave a recouvert pratiquement toute la plaine. On distingue trois phases glaciaires : l'Elster (Mindel), la Saale (Riss), la Vistule (Würm). On discute à propos d'une première glaciation qui correspondrait au Günz. Les moraines laissées par les glac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_23472

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_23472

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les héritages quaternaires »  : […] Dans toutes les montagnes, depuis le niveau de la mer dans le sud du Chili, jusqu'à 3 500 m dans les Andes tropicales, on relève les traces de plusieurs glaciations. La plus ancienne, qui a revêtu, dans les Andes centrales, la forme d'une glaciation de plateau, date du Quaternaire ancien. Ses dépôts sont généralement altérés ou encroûtés. Les glaciations plus récentes ont été d'une moindre ampleu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordillere-des-andes/#i_23472

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 430 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les forages profonds »  : […] Les mesures et prélèvements effectués dans les bases établies sur la côte et à l'intérieur de l'Antarctique, complétés par ceux acquis lors de raids terrestres et désormais par des observations satellitaires de plus en plus nombreuses, permettent d'avoir une bonne connaissance des conditions climatiques (températures, vents, précipitations) et environnementales (composition de l'atmosphère) qui rè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antarctique/#i_23472

CELTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire quaternaire »  : […] La majeure partie de la mer Celtique a été exondée à plusieurs reprises au cours du Quaternaire. Mais sa partie septentrionale a connu alors des avancées, mal délimitées, de la calotte glaciaire britannique. Il semble qu'au cours de l'une des glaciations, la langue glaciaire issue du canal Saint-Georges soit allée jusqu'aux bancs Labadie et Jones, qui seraient les restes de moraines frontales. Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-celtique/#i_23472

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 655 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruire le climat passé »  : […] Les débuts de la paléoclimatologie remontent au début du xix e  siècle avec les travaux de Louis Agassiz, un paléontologiste suisse, sur les périodes glaciaires du Quaternaire. Il proposa, lors de son discours de Neuchâtel (Suisse) en 1837, que les blocs erratiques observés dans les plaines du Jura et des Alpes étaient la preuve de l'extension ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climatologie/#i_23472

CLIMATS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 584 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’exemple des glaciations du Quaternaire »  : […] Les glaciations sont des périodes pendant lesquelles la quantité de glace (calottes polaires et glaciers) est supérieure à la « moyenne ». Plusieurs se sont produites depuis la formation de la Terre. Le Quaternaire en a connu quatre principales, alternant avec des périodes interglaciaires plus courtes. L’astronome yougoslave Milutin Milankovic a donné une explication à ces fluctuations climatique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climats-notions-de-base/#i_23472

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « De la Baltique à la mer du Nord »  : […] On ne peut comprendre le relief du Danemark sans évoquer l'énorme calotte de glace qui l'a recouvert aux temps quaternaires et dont le poids l'écrasait ; aussi le Nord, où la calotte était plus épaisse, une fois délivré de ce poids, s'est soulevé d'une douzaine de mètres depuis les derniers épisodes glaciaires (mer à Litorina ). Le sol est entièrement composé des matériaux qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_23472

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deltas sous-marins profonds, ou « deep-sea fans » »  : […] Pendant les périodes glaciaires du Quaternaire et plus particulièrement pendant la dernière, le niveau mondial des mers et des océans se trouvait à une centaine de mètres plus bas qu'actuellement. De ce fait, les fleuves débouchaient au voisinage de la bordure du plateau continental et y déposaient leurs alluvions. Celles-ci, en position de déséquilibre gravitaire, étaient périodiquement entraî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deltas/#i_23472

ERRATIQUES BLOCS

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 191 mots

Gros blocs de nature différente de celle de la roche sur laquelle ils reposent. Ils ont donc subi un transport depuis l'endroit où ils ont été arrachés jusqu'à l'endroit où ils sont actuellement situés ; il s'agit presque exclusivement de blocs apportés jadis par les glaciers. Ils peuvent avoir été portés à une altitude beaucoup plus élevée que celle de leur lieu d'origine par la glace se déplaça […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blocs-erratiques/#i_23472

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 932 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La dépression centrale »  : […] Le centre des États-Unis est occupé par une vaste dépression entre les Appalaches à l'est et les Rocheuses à l'ouest. Cette région de plaines, d'une monotonie parfois désespérante quand on la parcourt sur quelques centaines de kilomètres, correspond pourtant à des ensembles différenciés soit par leurs structures, soit par les phénomènes climatiques passés qui y ont plus ou moins violemment imposé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_23472

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La marque des glaciations »  : […] Très court (3 millions d'années), mais proche de nous et ayant retouché les surfaces continentales que nous voyons aujourd'hui, le Quaternaire a marqué d'une empreinte encore fraîche le paysage européen par ses glaciations et ses alternances climatiques . Les calottes glaciaires, qui ont occupé à plusieurs reprises le nord de l'Europe, ont eu des effets spectaculaires : décapage de la couvertur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_23472

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les montagnes septentrionales »  : […] Les montagnes forment l'ossature de la Scandinavie, bordent l'ouest de la Grande-Bretagne, entourent la cuvette centrale de l'Irlande. Elles sont peu élevées ; le point culminant est en Norvège centrale, le Galdhøpiggen (2 469 m) ; leurs sommets sont lourds, l'ensemble est localement rajeuni par des soulèvements et des fractures tertiaires, il est partout profondément marqué par l'empreinte glaci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_23472

GEEST

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 244 mots

Mot allemand issu du frison güst (infertile), la « geest » qualifie des « pays », des régions de la grande plaine du Nord, principalement en Basse-Saxe. L'emploi du terme a été généralisé par les géographes qui, dans cette grande plaine d'origine glaciaire, distinguent, par l'examen de la nature du sol et de l'hydrographie, trois types de paysages : la geest qui a la plus gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geest/#i_23472

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La révolution créatrice du début du XIXe siècle et ses développements »  : […] En moins de vingt ans (1810-1830), la géologie moderne naît, avec son programme et ses institutions. Elle a été préparée par trois prises de conscience qui bouleversent les rapports entre l'homme et le cosmos terrestre. Il s'agit d'abord de l' immensité des temps géologiques  ; à partir de 1770, un nombre vite croissant d'auteurs de tous bords font leur cette idée ; pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-histoire-des-sciences-de-la-terre/#i_23472

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Variations climatiques et températures superficielles »  : […] Le régime des températures extérieures du globe, dans l'hydrosphère et l'atmosphère, peut s'étudier en faisant abstraction des phénomènes internes, qui ne relèvent ces températures que de quelques centièmes de degré au plus. La météorologie et l'océanographie s'intéressent à ce régime, qui est dominé par le rayonnement reçu du Soleil (2 cal  .  min —1   .  cm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_23472

GERMANO-POLONAISE PLAINE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • François ELLENBERGER
  •  • 3 267 mots

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] Si l'on néglige la glaciation antérieure de l'Elster, on peut distinguer très grossièrement deux grandes périodes de glaciation, marquées par des avancées notables de la calotte : celle de la Saale, correspondant à la troisième glaciation alpine ou Riss, et celle de la Vistule (en allemand, Weichsel), contemporaine du Würm alpin. La première s'avance plus loin vers le sud, mais ses marques ont ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaine-germano-polonaise/#i_23472

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolution des inlandsis »  : […] Si on ajoute aux grands déphasages dans les variations de température la présence de glaciers émissaires rapides, et l'existence au sein d'un inlandsis de divers types de glace aux propriétés rhéologiques différentes [cf. glace ] , il apparaît que le calcul de l'évolution d'une calotte glaciaire est extrêmement complexe et ardu. Les auteurs qui l'ont abordé se sont conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_23472

GRANDS LACS AMÉRICAINS

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 2 800 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine des Grands Lacs »  : […] L'origine des Grands Lacs est liée à la fois à la structure, à l'érosion antérieure et aux conséquences de la glaciation . Au rebord du bouclier canadien, les roches qui vont du Cambrien au Carbonifère dessinent un vaste bassin, centré sur la basse péninsule du Michigan. Autour de cette dépression centrale, les terrains affluent en auréoles, qui s'étendent depuis le Wisconsin à l'ouest, l'Indiana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-americains/#i_23472

HAUSSE DU NIVEAU DE LA MER IL Y A 14 650 ANS

  • Écrit par 
  • Pierre DESCHAMPS
  •  • 455 mots
  •  • 1 média

Au cours de la dernière déglaciation, qui a débuté il y a 21 000 ans, le niveau marin a monté de près de 120 à 130 mètres, pour se stabiliser à son niveau actuel il y a 6 000 ans. Les calottes laurentide et fennoscandinave, qui recouvraient l'Amérique et l'Europe du Nord au cours du dernier maximum glaciaire, ont ainsi disparu en presque 15 000 ans. La hausse du niveau marin pendant cette période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hausse-du-niveau-de-la-mer-il-y-a-14-650-ans/#i_23472

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution quaternaire (2 Ma-Actuel) »  : […] La hauteur d'affleurement du Pliocène marin, traduisant la montée maximale des mers de cette époque, varie considérablement suivant les régions, du fait de plissements, de basculements ou du jeu de failles ayant suivi ces dépôts : cas extrême, dans les zones externes de l'Apennin, de l'arc calabro-sicilien, de la Tunisie orientale, le Pliocène est impliqué dans de véritables chevauchements. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_23472

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « Les fluctuations du volume des glaciers continentaux »  : […] Deux grandes calottes glaciaires recouvrent aujourd'hui les continents polaires : celle de l'Antarctique (29 millions de kilomètres cubes) et celle du Groenland (1 million de kilomètres cubes). Le niveau de la mer remonterait d'environ 70 mètres si elles venaient à fondre. Il y a seulement 20 000 ans, en raison d'un climat particulièrement rigoureux sur les hautes latitudes de l'hémisphère Nord, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_23472

MONTAGNES - Géomorphologie

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 235 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Formes d'ablation et d'accumulation »  : […] Des formes d'ablation et d'accumulation complètent cette gamme de reliefs déjà fort riche. Parmi les premières, il faut compter les vestiges de surfaces d'aplanissement liés à la présence d'éléments de socle. Ils font la monotonie des plateaux élevés des Rocheuses ou de l'Altiplano et de la Puna des Andes (fig. 4) , comme des plas de l'unité axiale pyrénéenne ou des hautes surfaces des massifs cri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-geomorphologie/#i_23472

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_23472

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 422 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Géologie, histoire quaternaire et géomorphologie »  : […] La mer du Nord occupe une dépression structurale, qui s'étend vers le sud jusqu'au Massif schisteux rhénan et au seuil, voilé de sédiments, qui le raccorde aux chaînes Pennines, et vers le nord jusqu'à la chaîne calédonienne arasée qui joint la Norvège à l'Écosse. Dans cette dépression, des sédiments épicontinentaux se sont déposés depuis la fin du Primaire, sur une épaisseur qui dépasse peut-êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/#i_23472

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Conséquences géomorphologiques des fluctuations glaciaires »  : […] À l'exception de quelques formes marginales des glaciers actuels, le modelé glaciaire représente un héritage géomorphologique des glaciations quaternaires. Sa genèse ainsi que l'agencement de ses éléments ne sont intelligibles que dans la perspective de séquences morphoclimatiques définies par une alternance de refroidissements et de réchauffements. Au cours d'un refroidisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_23472

PYRÉNÉES

  • Écrit par 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Raymond MIROUSE, 
  • Georges VIERS
  •  • 6 907 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les milieux physiques »  : […] Les Pyrénées humides comprennent tout le versant nord à l'ouest de la vallée de l'Ariège. Elles portent un manteau végétal continu qui ne s'ouvre que sur les hauts sommets au-dessus de 2 000 m. L'étage collinéen de chênaies avec châtaigniers est surmonté par les hêtraies de l'étage montagnard dans lesquelles apparaît le sapin à l'est de la vallée d'Aspe. Les derniers arbres en altitude sont les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrenees/#i_23472

QUATERNAIRE

  • Écrit par 
  • Maurice TAÏEB
  •  • 1 078 mots

Le terme quaternaire a été créé en 1829 par le géologue français Jules Desnoyers pour décrire les formations les plus récentes du bassin de Paris. Il représente la période de temps la plus récente et la plus courte de l'échelle stratigraphique. Il est essentiellement caractérisé par des cycles climatiques (alternance de phases glaciaires et interglaciaires), liés à des changements globaux, et par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quaternaire/#i_23472

TEMPÉRÉ DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 451 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les paléoclimats tertiaires et quaternaires »  : […] L'interprétation des modelés en pédiplaine ou en glacis des aplanissements tertiaires comme celle de leurs nappes alluviales nécessitent l'intervention de ruissellements diffus importants, tandis que les argiles kaoliniques riches en oxydes métalliques contenus dans leurs dépôts manifestent l'intensité des processus physicochimiques et biochimiques. Ce sont là les termes essentiels de systèmes mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/#i_23472

TERRE - Le système Terre et sa transformation

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 2 176 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Perspectives d'histoire cosmique »  : […] L'histoire de notre planète commence avec la formation du système solaire il y a 4,55 milliards d'années. Depuis plus de quatre milliards d'années, depuis la grande collision catastrophique qui donna naissance à notre Lune, la masse de la Terre ne change plus, son orbite et sa rotation ne variant qu'en fonction des perturbations gravitationnelles des autres planètes et du freinage exercé par les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-le-systeme-terre-et-sa-transformation/#i_23472


Affichage 

Comparaison entre l'extension des glaces aujourd'hui et à l'époque de la dernière glaciation

photographie

"L'ère quaternaire, qui a débuté il y a 1,87 million d'années et qui se poursuit aujourd'hui, a connu quatre glaciations principales La dernière s'est déroulée entre 80 000 et 10 000 À son maximum, il y a 20 000 ans, une calotte de glace de plusieurs milliers de mètres d'épaisseur... 

Crédits : Living Earth

Afficher

Diagramme pollinique

graphique

Diagramme pollinique simplifié des sédiments du Tardiglaciaire et du Postglaciaire en Europe moyenne océanique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Europe au sortir des glaciations quaternaires

diaporama

L'Europe au sortir de l'orogenèse alpine et des glaciations quaternaires 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Glaciations quaternaires

carte

Témoins des glaciations quaternaires dans le nord des Grandes Plaines (North et South Dakota), d'après R W Lemke, W M Laird, M J Tipton, R M Lindvall (1965) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Lac proglaciaire

carte

Le lac proglaciaire lors du stade de la Warthe, et ses émissaires successifs 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement

dessin

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement, à la fin de la dernière glaciation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Comparaison entre l'extension des glaces aujourd'hui et à l'époque de la dernière glaciation
Crédits : Living Earth

photographie

Diagramme pollinique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Europe au sortir des glaciations quaternaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Glaciations quaternaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lac proglaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin