GISEMENTS MÉTALLIFÈRES

MÉTAUX - Gisements métallifères

  • Écrit par 
  • Marie-José PAVILLON
  •  • 7 825 mots
  •  • 5 médias

L'utilisation des métaux contenus dans les roches a été, dès la fin du Néolithique, une préoccupation de l'homme. La recherche des métaux natifs d'abord, des minerais ensuite, remonte donc fort loin. Plus près de nous, les Grecs et les Romains se révélèrent des exploitants habiles, et de nombreuses mines renferment des vestiges de ces époques.Jusque vers 1930, seuls les corps minéralisés à forte t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-gisements-metalliferes/#i_20262

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Secteurs économiques »  : […] La pêche commerciale s'est développée à la fin du xix e  siècle, lorsque les premières conserveries ont été construites. Malgré des périodes difficiles (raréfaction des poissons ou engorgement des marchés mondiaux), la pêche a fourni une source de revenu constante qui, à la fin des années 1990, entrait pour 4 p. 100 dans le P.I.B. Les forêts humides du Sud-Est, particulièrement les immenses forêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alaska/#i_20262

ATACAMA DÉSERT D'

  • Écrit par 
  • Hélène LAMICQ
  •  • 721 mots
  •  • 2 médias

Région du Chili s'étendant de la vallée de Copiapó à la frontière péruvienne, du 27 e au 18 e  degré de latitude sud, sur plus de 200 000 kilomètres carrés, le désert d'Atacama constitue l'élément le plus aride du vaste désert côtier déterminé par la double remontée, vers le nord, des hautes pressions et du courant froid de Humboldt. Une étude régionale permet de déterminer trois milieux bien dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-d-atacama/#i_20262

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Mines, énergie et industrie »  : […] L' Australie-Occidentale est, par excellence, l'État minier du pays dont il assure en valeur, tous minerais confondus, plus du quart de la production nationale. En fait, considérant la structure géologique du pays, les mines sont réparties de façon assez homogène sur l'ensemble du territoire australien, d'autant que l'activité extractive, contrairement à l'agriculture, n'est pas tributaire des al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_20262

BAGOMBÉ RÉACTEUR NUCLÉAIRE NATUREL DE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 570 mots

Le gisement d'uranium d'Oklo, au Gabon, présente une particularité unique au monde : véritable curiosité géologique, il est constitué d'une quinzaine de réacteurs nucléaires naturels qui fonctionnent sur un principe équivalent de ceux qui sont réalisés par l'homme pour la production d'électricité. La Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), une filiale de la Cogema (Areva depuis 2006 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reacteur-nucleaire-naturel-de-bagombe/#i_20262

BANGKA, Indonésie

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Située au large de la côte sud-est de Sumatra dont elle est séparée par le détroit de Bangka et longue de 220 kilomètres sur 50 kilomètres environ, l'île de Bangka est faite de buttes qui dominent une surface mollement ondulée. Le point le plus haut en est le Gunung Maras qui culmine à 705 mètres. Comme sa voisine Belitung, cette île est célèbre pour ses gisements d'étain qu'on trouve dans les all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bangka-indonesie/#i_20262

BARYTINE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 305 mots

Sulfate de baryum (BaSO 4 ) cristallisé dans le système orthorhombique. Les cristaux s'assemblent fréquemment en masses lamellaires, par suite du développement de la face (001) ; les cristaux prismatiques sont beaucoup plus rares. Le plus souvent, ce sont des amas granulaires, cryptocristallins. On connaît également des concrétions sphériques et ellipsoïdales à structure fibroradiée ou à structure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barytine/#i_20262

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Productions. Réserves »  : […] La France est restée à la tête de la production mondiale de bauxite jusqu'en 1939. Après un pic atteint en 1973 (3,3 millions de tonnes [Mt]), sa production n'a ensuite jamais cessé de décroître pour s'arrêter quasi définitivement en 1991. La raison en est à la fois un épuisement des gisements de type karst (donc ponctuels) et, d'autre part, par la découverte à l'étranger de minerais latéritiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_20262

BELITUNG, Indonésie

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Située dans la mer de Java, entre Sumatra Sud et Kalimantan Ouest, en Indonésie, séparée de l'île voisine de Bangka par le détroit de Gelasa, et s'étendant sur une superficie modeste (4 800 km 2 ), l'île de Belitung (Belitoeng, Billiton ou Belitong), qui est associée à 135 îles de moindre importance, est faite de collines qui ne dépassent pas une altitude de 500 mètres. Le climat y est chaud et hu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belitung-indonesie/#i_20262

BERG

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 685 mots

En allemand, le mot Berg signifie tout à la fois la montagne et la mine, et l'association n'est pas fortuite. Il s'agit moins de la haute montagne, où l'on reconnaît plutôt des massifs ( Gebirge ) et des crêtes qui s'attirent les noms de Spitze , Stein , Kopf , que de la moyenne montagne, tel le massif volcanique du Vogelsberg, les plateaux fortement disséqués, comme les Keuperberge du bassin de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berg/#i_20262

BERGSLAG

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 313 mots
  •  • 1 média

Le terme de Bergslag désignait au Moyen Âge un groupement minier, avec ses forêts, ses villages, ses forges, auquel étaient accordés des privilèges spéciaux ; puis, à partir du xvi e siècle, on a appelé ainsi tout l'ensemble des bergslag. Cet ensemble, mal délimité, s'étend sur le Värmland, le Kopparberg (Dalécarlie), le Västmanland. Il y a là, à la retombée du plateau archéen sur la dépression c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergslag/#i_20262

BOLIVIE

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Jean-Pierre BERNARD, 
  • Jean-Pierre LAVAUD
  • , Universalis
  •  • 11 759 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Andes en crise ? »  : […] C'est en Bolivie que le massif andin est le plus large (400 km d'est en ouest) et les altitudes moyennes les plus élevées (3 000 m). Entre les cordillères occidentale et centrale, dont les sommets dépassent 6 000 mètres, s'étend sur près de 100 kilomètres de largeur l'Altiplano (hautes plaines entre 3 600 et 4 200 m), qui accueille de fortes densités de populations. Le nord des Andes boliviennes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolivie/#i_20262

CARNOTITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

Vanadate hydraté d'uranium et de potassium de formule chimique : K 2 (UO 2 ) 2 (VO 4 ) 2 3H 2 O, qui doit son nom de carnotite au savant français Marie Adolphe Carnot (1839-1920). À l'analyse chimique, elle apparaît composée de 10,4 p. 100 de K 2 O, de 63,4 p. 100 de UO 3 , de 20,16 p. 100 de V 2 O 5 et de 6 p. 100 de H 2 O. L'eau est sous forme zéolithique et sa teneur varie à température ordina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnotite/#i_20262

CÉMENTATION ZONE DE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 398 mots

Dans le schéma général de la circulation des eaux en terrain homogène, on peut distinguer trois zones superposées : au-dessus de la surface piézométrique, se trouve la zone d'oxydation , où l'eau, riche en O 2 et en CO 2 , circule facilement et peut ainsi dissoudre les roches ; au-dessous de celle-ci, dans la zone de cémentation , les roches subissent une imbibition permanente et c'est à ce nivea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-de-cementation/#i_20262

CHALCOSITE ou CHALCOCITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 268 mots

Sulfure de cuivre, la chalcosite, ou chalcosine (terme ancien), se présente le plus souvent sous forme massive de couleur gris de plomb à brun noir selon l'altération du cuivre, teintes qui la distinguent facilement des autres sulfures de cuivre. Elle se caractérise aussi par son éclat métallique et sa propriété sectile (elle se coupe au couteau), moindre toutefois que celle de l'argentite. Ses cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chalcosite-chalcocite/#i_20262

CHAPEAUX OXYDÉS

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 983 mots

Initialement, le mineur désignait par chapeaux de fer les masses de limonites formées par altération des gisements renfermant de la pyrite et/ou d'autres sulfures de fer. Puis, par extension, on parle de chapeaux de fer des gisements métalliques sulfurés, c'est-à-dire la zone où s'effectue l'oxydation de ces sulfures. Cette zone, dont la puissance varie d'une à plusieurs dizaines de mètres (900 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapeaux-oxydes/#i_20262

COLOMBITE-TANTALITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 293 mots

La tantalite, (Fe,Mn)Ta 2 O 6 , et la colombite (on écrit aussi columbite), ou niobite (Fe,Mn)Nb 2 O 6 constituent une série de mélanges minéraux isomorphes : les colombo-tantalites. Les teneurs en colombo-tantalates, ou niobo-tantalates, et en ferromagnésiens varient beaucoup, et même à l'intérieur d'un gîte de petite dimension. À cette série on trouve quelquefois associés l'étain, le tungstène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colombite-tantalite/#i_20262

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Facteurs influençant les cours »  : […] La ressource minière est abondante ; on découvre de nouveaux gisements, et d'importantes augmentations de production sont prévues. L'augmentation de la productivité et les progrès de la technique ont permis d'exploiter économiquement des mines dont la teneur est basse. Ce facteur joue donc relativement peu. Cependant, la production de cuivre, par sa nature même, n'est pas souple : on ne peut ajust […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_20262

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les métaux dans les cycles biogéochimiques »  : […] Pour participer aux cycles biogéochimiques, il faut qu'un métal soit disponible et qu'il ait été mobilisé, c'est-à-dire rendu apte à être transporté au-delà de la zone où il s'était déposé. La disponibilité d'un métal dépend de son abondance et de la stabilité de ses minéraux. Sa mobilisation est le résultat de l'érosion chimique, qui altère les roches pour former des composés plus mobiles, ou bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_20262

DATOLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 246 mots

Minéral appartenant au groupe des nésosilicates, ou silicates à tétraèdres de SiO 4 isolés. La formule chimique de la datolite est Ca 2 B 2 (SiO 4 ) 2 (OH) 2  ; sa composition est de 37,6 p. 100 de SiO 2 , 35 p. 100 de CaO, 21,8 p. 100 de B 2 O 3 et 5,6 p. 100 de H 2 O. Ses propriétés la rapprochent des zéolites. Elle cristallise dans le système monoclinique, le plus souvent sous des faciès très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datolite/#i_20262

FER - Minerais de fer

  • Écrit par 
  • Louis BUBENICEK, 
  • Éric HESS, 
  • Richard PAZDEJ
  •  • 5 179 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les taconites »  : […] Ces gisements sont d'énormes accumulations de quartzites ferrifères dont les seuls constituants sont pratiquement la silice et des oxydes de fer. Les minerais sont très purs, exempts d'éléments nuisibles. De tels gisements apparaissent dans tous les vieux socles précambriens du monde : Amérique du Nord, Brésil, Venezuela, Scandinavie, Afrique, Inde, Asie, Australie. Ces roches, encore appelées it […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-minerais-de-fer/#i_20262

GANGUE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 328 mots

L'origine de ce terme remonte au mot allemand Gang , qui veut dire filon. La gangue comprend généralement tous les minéraux d'un gîte métallifère qui, d'une part, diffèrent de ceux de la roche encaissante et qui, d'autre part, ne sont pas recherchés par l'exploitant. Pour certains auteurs, cette notion de gangue rejoint plus ou moins la notion de « stérile » employée par le mineur et qui désigne t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gangue/#i_20262

GÉOCHIMIQUE PROSPECTION

  • Écrit par 
  • Wladimir SAKOWITSCH
  •  • 5 188 mots

L'exploitation intensive des gisements minéraux épuise rapidement les réserves existantes, et la découverte de nouveaux gîtes devient de plus en plus rare. Pour pallier une pénurie en matières premières, la recherche minière a été contrainte, depuis un certain temps, à faire appel à de nouvelles techniques de prospection : prospections aériennes suivies de travaux de contrôle au sol (géophysiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prospection-geochimique/#i_20262

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Granites orogéniques calco-alcalins »  : […] Par bien des aspects, les granites orogéniques se caractérisent comme l'antithèse des granites anorogéniques. Ils se mettent en place dans les chaînes de montagnes (cf. montagne ) au moment où elles s'édifient, en contextes de subduction océanique – arcs insulaires, type Mariannes et Japon, et marges continentales actives, type Andes – et de collision continentale (type Himalaya). Ces types de sit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_20262

BOERS GUERRE DES (1899-1902)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

En Afrique du Sud éclate, en octobre 1899, la guerre entre les Britanniques et les descendants des premiers colons néerlandais, appelés Boers depuis le début du xix e  siècle. Alors que ceux-ci espèrent y gagner l'indépendance totale de la nation boer, organisée depuis les années 1850 en deux États distincts, l'État libre d'Orange et le Transvaal, les Britanniques comptent mettre la main sur les r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-boers/#i_20262

HAINAN ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Pierre SIGWALT
  •  • 960 mots
  •  • 2 médias

L'île de Hainan est située entre le golfe du Tonkin, à l'ouest, et la mer de Chine méridionale, à une vingtaine de kilomètres du continent chinois. Autrefois rattachée administrativement à la province du Guangdong, Hainan est devenue en 1983 la plus grande zone économique spéciale et, en avril 1988, la plus petite province chinoise (34 300 km 2 ). Hainan propose des traitements préférentiels et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-hainan/#i_20262

HÉMATITE ou OLIGISTE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 100 mots

Oxyde de fer, l'hématite, encore appelée oligiste, est un minéral très répandu à la surface de la Terre et son identification est aisée. Elle présente un éclat métallique noir avec des reflets rouges caractéristiques et, surtout, elle donne, lorsqu'elle est rayée à la lime, une poudre rouge qui permet de la distinguer sans ambiguïté des autres minéraux lui ressemblant. Ses cristaux sont trapus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematite-oligiste/#i_20262

HÉMIMORPHITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 526 mots
  •  • 1 média

Les mineurs appellent indifféremment calamine les divers composés oxydés du zinc. Toutefois, les minéralogistes français réservent cette appellation au silicate de zinc hydraté, l'hémimorphite, dont la formule chimique est SiO 2 , 2 ZnO, H 2 O. Souvent la calamine du mineur n'est pas de l'hémimorphite, mais de la smithsonite. Le terme de calamine peut donc prêter à confusion et on doit lui préfére […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemimorphite/#i_20262

INCLUSIONS FLUIDES

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 1 094 mots

Parmi les processus ayant donné lieu à la formation des roches dans l'écorce terrestre, il en est un qui est très important pour la genèse de certains gisements métallifères : c'est la croissance de minéraux à partir d'une phase fluide. Dans ce cas, lorsqu'un cristal se développe, il est fréquent qu'il emprisonne dans des lacunes de cristallisation de petites quantités de la phase fluide avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inclusions-fluides/#i_20262

KOLA PRESQU'ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 385 mots

Située à de hautes latitudes, la presqu'île russe de Kola qui forme, du point de vue administratif, l' oblast ou région administrative de Mourmansk (144 900 km 2 ), était, en 1914, peuplée par moins de 20 000 habitants : la plupart étaient des Lapons, les Saami, auprès desquels vivaient quelques groupes de pêcheurs russes, les Pomori (gens de la mer). Dotée en 1916 d'un port libre de glaces en hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presqu-ile-de-kola/#i_20262

KRIVOÏ-ROG

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 333 mots
  •  • 1 média

Construite sur les rives d'un affuent du Dniepr, l'Inhoulets (en russe : Ingoulets), la ville ukrainienne de Kryvyï Rich (en russe : Krivoï-Rog), située dans l'oblast de Dnipropetrovsk, a vu sa population augmenter très rapidement au xx e siècle (192 000 hab. en 1939 et 724 000 selon les estimations de 1991, 690 000 en 2007), car la ville se trouve placée au cœur du bassin ferrifère qui a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krivoi-rog/#i_20262

LIMONITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 586 mots

La limonite est non pas un minéral mais un ensemble d'oxydes et d'hydroxydes de fer divers et d'argiles. Les principaux composants sont la goethite et, en moindre teneur, la lépidocrocite. La limonite se présente en masses compactes poreuses, terreuses ou pulvérulentes, et elle colore les sols en brun ou jaunâtre à température ambiante ; avec une légère augmentation de la température, les sols de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/limonite/#i_20262

LÖLLINGITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 305 mots

De formule chimique FeAs 2 , la löllingite est un diarséniure de fer du groupe de la pyrite. Elle est composée de 27,2 p. 100 de fer, de 72,8 p. 100 d'arsenic et d'un peu de soufre et d'antimoine. La löllingite forme un sous-groupe qui correspond aux diarséniures de fer, de nickel et de cobalt et cristallisant dans le système orthorhombique. Sa structure cristalline est analogue à celle de la marc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lollingite/#i_20262

LOPARITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 232 mots

De formule : (Na,Ce,Ca)(Nb,Ti)O 3 , la loparite est un minéral qui a été découvert dans la presqu'île de Kola (Russie). Sa composition chimique est variable ; on trouve, ainsi, en faible quantité ou en traces : Na 2 O, K 2 O, SrO, UO 2 , ThO 2 , SiO 2 ... La loparite cristallise dans le système cubique en cristaux généralement petits (de 1 à 2 mm), de couleur noir à gris sombre, et laissant sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loparite/#i_20262

MÉTASOMATOSE & SPILITISATION

  • Écrit par 
  • Michel FONTEILLES, 
  • Gérard GUITARD
  •  • 3 989 mots
  •  • 1 média

La métasomatose comprend l'ensemble des phénomènes qui modifient la composition chimique des roches relativement aux constituants non volatils. Ces phénomènes aboutissent au remplacement, partiel ou total, d'une roche par une autre, accompagné dans certains cas de la conservation des textures initiales et, dans d'autres, de l'apparition de textures nouvelles (métasomatoses conservatrices ou destru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metasomatose-et-spilitisation/#i_20262

MÉTAUX - Métallogénie

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 4 298 mots

Dans une première approche et de façon résumée, on peut dire que la métallogénie est la science des gisements (ou gîtes) métallifères et de leur genèse. Le terme a été créé, au début du xx e  siècle, par le géologue français Louis de Launay (1860-1938), pour qui : « La métallogénie étudie les gisements minéraux des éléments chimiques, leurs groupements et, spécialement, les concentrations anorma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metallogenie/#i_20262

MÉTAUX RARES

  • Écrit par 
  • Christian HOCQUARD
  •  • 6 416 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le défi de la sécurisation de la filière minière »  : […] La recherche de nouveaux gisements de métaux rares est une première voie pour assurer les approvisionnements. Cette exploration, pourtant nécessaire, représente une solution de long terme, alors que les défis identifiés pour certains métaux critiques sont à court terme. Une deuxième voie est celle du contrat d'achat à long terme de produits miniers avec, en particulier pour les métaux rares, le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-rares/#i_20262

MINERAIS

  • Écrit par 
  • Michel CUNEY
  •  • 3 745 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L’exploration des ressources minérales  »  : […] La production de la plupart des ressources minérales nécessite la découverte préalable de gisements par les géologues. Leur mise en exploitation requiert la prise en considération de nombreux paramètres : – géologiques : les tonnages (les exploitations de grande taille ont des prix de revient inférieurs, et les métaux peuvent donc être exploités à des teneurs inférieures), les teneurs, la continu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minerais/#i_20262

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

L'importance des métaux dans les civilisations antiques peut se mesurer aux symboles qu'ils représentent dans la succession des temps, depuis le mythe des races – d'or, d'argent, de bronze, de fer – chez Hésiode ( viii e  siècle av. J.-C.) jusqu'aux grandes périodes – Âges du cuivre, du bronze, du fer – que les archéologues intercalent entre la préhistoire et l'histoire. Sans les métaux en effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_20262

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les gisements de nickel »  : […] Les concentrations actuellement exploitables de nickel se répartissent en deux grands groupes : les amas sulfurés et les amas d'altération ou latérites nickélifères. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/#i_20262

OCÉANIE - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel RABINOVITCH
  •  • 11 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les archipels des Fidji et des Tonga »  : […] L' archipel des Fidji comprend environ trois cents îles, dont deux majeures, Viti Levu et Vanua Levu, situées sur la même plate-forme. Les formations pré-orogéniques, datées de l'Éocène au Miocène moyen, se trouvent sur l' île de Viti Levu et dans l'archipel contigu de Yasawa. La formation la plus ancienne (groupe de Wainimala), située à l'ouest de Viti Levu, est un complexe fortement déformé et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geologie/#i_20262

OR

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 2 344 mots
  •  • 2 médias

À l'état fondamental, l'or, de symbole chimique Au et de numéro atomique 79, est caractérisé par la saturation de la sous-couche 5 d et la présence d'un électron célibataire en 6 s . En fait, l'effet écran très limité de la sous-couche 5 d entraîne pour le noyau une charge effective élevée : de tous les éléments dont la sous-couche périphérique  s ne comporte qu'un seul électron, l'or est celu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/or/#i_20262

PATRIMOINE MINIER EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 673 mots

Dans le chapitre « Diversité et éparpillement des sites »  : […] Concernant les gisements houillers, le premier grand ensemble est celui de l'Europe du nord-ouest : bassins du pays de Galles et de l'Angleterre, du Nord-Pas-de-Calais, du sillon Sambre-Meuse, de la Ruhr, du Limbourg et de la Lorraine-Sarre. Partout la dimension des installations se révèle proportionnelle au degré de concentration financière et technique qu'a pu atteindre l'exploitation : depuis l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-minier-en-europe/#i_20262

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES
  • , Universalis
  •  • 3 049 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Ressources minières et marché »  : […] On trouve le platine à l'état natif en Colombie, en Alaska, en Éthiopie, aux Philippines, etc., inclus dans des roches magmatiques ultrabasiques ou concentré localement dans les sables et graviers alluviaux produits par la désagrégation de ces roches. Cette source est actuellement négligeable. La production mondiale provient presque exclusivement de minerais très complexes où dominent le fer, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platine-et-platinoides/#i_20262

PLOMB

  • Écrit par 
  • Claude FOUASSIER, 
  • Michel PÉREYRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les gisements de plomb  »  : […] Le plomb est très rare à l'état naturel. On le connaît essentiellement dans deux gisements : celui de Langban en Suède (complexe où il est associé au fer et au manganèse) et dans des dépôts fumerolliens à Madère. Il y forme parfois des cristaux cubiques, mais le plus souvent des remplissages de fissures ou des agrégats dépourvus de formes cristallines. Les principaux minéraux porteurs de plomb da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plomb/#i_20262

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Rejets de matières solides d'origine industrielle »  : […] Au cours du xx e  siècle, plusieurs affaires de décharges en milieu marin de boues résiduaires d'origine industrielle ont suscité des mouvements d'opinion en Europe occidentale. Il s'agissait, en règle générale, de résidus du traitement de minerais non ferreux (d'alumine ou de bioxyde de titane). Aujourd'hui, le problème subsiste dans les zones côtières de bien d'autres régions du monde où sont ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_20262

POLYXÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 423 mots

Solution solide formée de nombreux complexes isomorphes, qui contient en moyenne 83 p. 100 de platine, 10 p. 100 de fer, jusqu'à 7 p. 100 d'iridium, et des traces de palladium, de rhodium, de cuivre et de nickel ; on nomme souvent platine natif ce système minéral. Le polyxène cristallise dans le système cubique à faces centrées. Les cristaux sont peu fréquents et s'observent habituellement sous fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyxene/#i_20262

PSILOMÉLANE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 257 mots

Oxyde hydraté naturel de manganèse observé généralement en concrétions à structures en zones concentriques ou en agrégats microcristallins (les enduits dendritiques sont fréquents). Le psilomélane est noir à l'éclat submétallique. La dureté (4-6) varie avec la teneur en eau et l'état physique. La masse volumique est de 4,4 à 4,7 g/cm 3 . Ce minerai de manganèse, 6 MnO 2 , MnO, RO, où R est un méta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psilomelane/#i_20262

PYRARGYRITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 492 mots

Appelée aussi « argent rouge » antimonié ou argyrythrose, la pyrargyrite est un sulfoantimoniure d'argent qui possède un système cristallin rhomboédrique hémimorphe. Les individus sont souvent prismatiques. Les formes bipyramidées par macles cachent généralement l'hémimorphisme. Toutefois, dans certains faciès, ce caractère peut être très net, en particulier dans les formes triangulaires. Les aspe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrargyrite/#i_20262

PYRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 831 mots
  •  • 1 média

Bisulfure de fer, la pyrite est un minéral très répandu et présent dans de nombreux types de roche. Sa détermination est relativement facile en raison de sa couleur jaune laiton, de son éclat métallique et de la géométrie de ses cristaux fréquents dérivée du cube : cubique pure (forme rare) ou pentagonododécaédrique, cette dernière forme étant typique de ce minéral et, pour cela, appelée pyritoé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrite/#i_20262

RESSOURCES MINÉRALES

  • Écrit par 
  • Michel CUNEY
  •  • 3 152 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Estimer des réserves, mais disposer de ressources »  : […] Les prédictions pessimistes se fondent souvent sur une confusion entre réserves et ressources et oublient le fait que ces estimations sont constamment révisées. Les réserves correspondent à des quantités de métal pour des gisements connus dont le tonnage, la teneur et les conditions d’exploitation sont établis à partir de nombreux sondages et d’essais de traitement du minerai en laboratoire. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ressources-minerales/#i_20262

ROCHEUSES MONTAGNES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  • , Universalis
  •  • 2 691 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les richesses naturelles »  : […] L'économie des montagnes Rocheuses est fondée sur les produits de la forêt, de l'élevage et des mines. La forêt, tout en étant moins vigoureuse que sur les chaînes pacifiques, n'en est pas moins exploitable : c'est surtout le Montana occidental et l' Idaho septentrional qui en tirent le plus de ressources, comme en témoignent les villes de Cœur d'Alene et de Missoula. Les essences sont surtout des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-rocheuses/#i_20262

SPERRYLITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 256 mots

Arséniure naturel de platine, de formule chimique PtAs 2 , la sperrylite doit son nom au chimiste canadien F. L. Sperry, qui l'a identifiée dans des minerais de Sudbury (Ontario, Canada). Elle contient principalement du platine et de l'arsenic, avec un peu de rhodium et quelquefois de l'étain et des traces de fer, de cuivre et d'antimoine. Sa structure cristalline, analogue à celle de la pyrite, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sperrylite/#i_20262

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Gisements »  : […] Si les combinaisons sulfurées naturelles offrent une grande variété d'espèces minérales, elles sont également remarquables par la diversité de leurs gisements. Cette diversité est due, en premier lieu, à la morphologie des corps minéralisés : en filons, en stockwerks, en amas, disséminés, en couches ou en lentilles, etc. De plus, les gisements renferment rarement un seul minéral ; généralement, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_20262

TORBERNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 599 mots

Phosphate hydraté d'uranium, de formule chimique : CuO(UO) 2 (PO 4 ) 2 , 12 H 2 O. À l'analyse, la torbernite (ou chalcolite) apparaît composée de 7,7 p. 100 de CuO, de 57,5 p. 100 de UO 3 , de 14,5 p. 100 de P 2 O 5 et de 20,3 p. 100 de H 2 O. L'arsenic est parfois présent comme élément accessoire isomorphe ; il en est de même du phosphore. La teneur en eau varie avec la température ambiante ; à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torbernite/#i_20262

TRACES ÉLÉMENTS EN

  • Écrit par 
  • Jean GONI, 
  • Michel LELEU
  •  • 2 758 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intérêt de l'étude des éléments en traces et de leur localisation »  : […] La reconnaissance qualitative et quantitative des éléments en traces et de leur localisation dans les minéraux et les roches a des implications multiples, tant purement scientifiques qu'industrielles. Lorsque les éléments en traces sont exprimés minéralogiquement, la reconnaissance de ces minéraux, en particulier au sein d'une minéralisation, est d'un grand intérêt pour la connaissance d'un gisem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-en-traces/#i_20262

TYUYAMUNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 326 mots

Vanadate hydraté d'uranium, de formule chimique Ca(UO 2 ) 2 (VO 4 ) 2 H 2 O, la tyuyamunite apparaît, à l'analyse, composée de CaO à 5,87 p. 100 ; de UO 3 à 59,96 p. 100 ; de V 2 O 5 à 19,06 p. 100 ; de H 2 O à 15,11 p. 100. L'eau est sous forme zéolitique et sa teneur varie avec l'humidité ambiante. Elle peut contenir de faibles quantités de Na 2 O, K 2 O, MgO, MnO dont la présence est due soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyuyamunite/#i_20262

ULTRABASIQUES ROCHES

  • Écrit par 
  • Fernand CONQUÉRÉ, 
  • André-Bernard DELMAS, 
  • Jacques KORNPROBST, 
  • Georges PÉDRO
  •  • 4 053 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Intérêt économique »  : […] Du point de vue économique, l'altération latéritique des roches ultrabasiques présente un grand intérêt, car elle induit une accumulation relative d'un certain nombre d'éléments soit majeurs (fer), soit mineurs (nickel et cobalt). Elle peut donc aboutir à de véritables gîtes métallifères. Citons, par exemple, les gisements de fer de Conakry (Guinée), de Surigao (Philippines), de Cuba, constitués […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-ultrabasiques/#i_20262

URANINITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 560 mots

L'uraninite est le principal minerai d'uranium et de radium et doit son nom au premier de ces métaux. C'est un dioxyde d'uranium, mais, dans la nature, celui-ci est plus ou moins oxydé, et, de ce fait, sa composition varie entre deux pôles : UO 2 et UO 3 . Le trioxyde serait dû, en partie, à une auto-oxydation résultant du fait que les processus radiogéniques maintiennent le minéral à une tempéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraninite/#i_20262

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des gisements »  : […] Les réserves officielles au début du xxi e  siècle sont classées par rapport à leurs coûts de production : coût inférieur à 40 dollars par kilogramme d'uranium et coût compris entre 40 et 80 dollars par kilogramme, ou entre 80 et 130 dollars par kilogramme. Dans chaque gamme, on distingue les réserves assurées , les réserves probables et les réserves à découvrir qui correspondent à une extrapol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/#i_20262

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 516 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « Les gaz et le processus éruptif »  : […] La présence de l'eau et, dans une moindre mesure, du gaz carbonique dans les magmas basaltiques primaires est invoquée pour justifier certaines hypothèses pétrologiques, et ces théories devraient être reconsidérées s'il était prouvé que l'eau n'est pas le constituant volatil prédominant de la phase gazeuse éruptive. Confirmant les résultats obtenus au Kilauea (Hawaii) dans le premier quart du xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_20262

XÉNOTIME

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 604 mots

Essentiellement constitué par du phosphate d'yttrium, de formule (YPO 4 ), le xénotime peut renfermer parfois de l'erbium et d'autres lanthanides (cérium, lanthane, scandium...) qui se substituent à l'yttrium dans la structure cristalline. Le thorium, l'uranium, le zirconium, le béryllium et le calcium peuvent se substituer à l'yttrium, mais dans une moindre proportion ; le xénotime constitue d'ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenotime/#i_20262


Affichage 

Formes de gisements

dessin

Coupe schématique montrant quelques formes de gisements 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gisement de Mazaugues

dessin

Coupe schématique du gisement de Mazaugues (d'après M Lecolle, 1967) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Minerai de fer : pays producteurs

tableau

Les pays producteurs de minerai de fer 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Zonalité périplutonique

dessin

Zonalité périplutonique En a, répartition des métaux autour du pluton (1, 2, 3 renvoient au tableau I) et les stades d'érosion : I, des chaînes hercyniennes ; II, des chaînes antécambriennes (d'après Fersman) En b, un exemple pris en Cornouailles (la ligne en tireté correspond... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Zonalité sédimentaire

dessin

Zonalité sédimentaire (coupe et plan pour une minéralisation de cuivre) Cette zonalité correspond à une transgression marine représentée par les couches successives 1, 2, 3 Remarquer la zonalité verticale qui en résulte :zone A, chalcocite ; zone B, chalcocite surmontée de bornite ; zone... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gisements périplutoniques

tableau

Caractères des gisements périplutoniques Les numéros renvoient à la figure 3 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Magnésite

photographie

La magnésite, aussi appelée giobertite, est un carbonate de magnésium employé dans plusieurs secteurs industriels : extraction du magnésium dans la sidérurgie, industrie pharmaceutique, pour les réfractaires et les ciments spéciaux, etc Cet échantillon, trouvé à Canneto en Toscane... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Formes de gisements
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gisement de Mazaugues
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Minerai de fer : pays producteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Zonalité périplutonique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Zonalité sédimentaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gisements périplutoniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Magnésite
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie