PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Crises, éclatements, conflits

Trente mois après la clôture de Vatican II, éclatait en France Mai-68, dont la plupart des pays ont connu des équivalents quasi contemporains. Cette date symbolique ne marque pas seulement la déstabilisation d'un idéal occidental de vie, mais elle a eu aussi une incidence religieuse profonde. Il est impossible d'en classer méthodiquement les effets : comme dans un torrent impétueux, le flot charrie indistinctement tout ce qu'il ramasse sur son passage. Prenons un cas apparemment simple, celui de l'évolution du culte, lequel, pour une nation laïque comme la France, constitue l'essentiel de la religion (la République française ne connaît ni prêtre ni pasteur mais seulement les ministres des différents cultes).

En 1963, les Pères du concile avaient voté une sage constitution sur la liturgie, alors que celle-ci était encore le domaine d'un hiératisme fixé depuis longtemps ; les novations y étaient rares : quelques fêtes nouvelles ; l'autel face au peuple, dont s'irritait Paul Claudel ; des ornements d'un style nouveau dit gothique, l'assouplissement de la loi du jeûne eucharistique, la messe du soir. L'obligation de la messe du dimanche demeurait souveraine. Or voici que, brusquement, se déclenche sur un rythme pressé la « réforme liturgique », favorisée par l'évolution des modes de vie. L'obligation de la messe dominicale tombe en désuétude ; le dimanche s'étale sur le week-end ; la langue vernaculaire remplace le latin ; Paul VI institue un nouveau rite qui remplace la traditionnelle messe de saint Pie V ; la communion est distribuée sous les deux espèces du pain (que le fidèle reçoit dans la main) et du vin (bu au calice même) ; le terme de messe est remplacé par l'expression de « célébration eucharistique » ; nombreux sont les prêtres qui prennent des libertés avec le nouveau rite ; les laïcs sont autorisés à distribuer la communion. La « révolution » s'étend à l'art et même au dogmatisme. De nombreuses églises sont « nettoyées » de leur décoration traditionnelle, parfois sans discernement et pou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Autres références

«  PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)  » est également traité dans :

ATHÉNAGORAS Ier (1886-1972) patriarche de Constantinople (1949-1972)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 593 mots
  •  • 1 média

Le patriarche Athénagoras a joué un rôle déterminant dans l'évolution contemporaine de l'Église orthodoxe et du Mouvement œcuménique. Né dans l'Épire encore ottomane, il étudia à la faculté patriarcale de Halki puis devint secrétaire de l'évêque de Monastir, en Macédoine, pendant les guerres balkaniques et la Première Guerre mondiale. Il fit ainsi l'expérience de la diversité des hommes et des tra […] Lire la suite

BENELLI GIOVANNI (1921-1982)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 878 mots

Deux fois, en 1978, le cardinal Benelli aurait pu être pape. Il avait juste un an de moins que Jean-Paul II. Tandis que le pape polonais se remettait d'un grave attentat, une crise cardiaque a emporté celui dont, lors de deux conclaves, on parlait davantage parce qu'il était plus connu de la presse. S'il avait été élu, on serait ainsi revenu à la solution qui a prévalu, au prix d'un troisième conc […] Lire la suite

BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 2 140 mots

Le cardinal allemand Joseph Alois Ratzinger a été élu pape le 19 avril 2005 , pour succéder à Jean-Paul II sous le nom de Benoît XVI, nom qu'il a lui-même choisi, comme le veut la tradition. Son pontificat a été interrompu par l'annonce inattendue, le 11 février 2013, de sa démission motivée par le constat de son incapacité, due à une extrême faiblesse, à poursuivre son ministère. Cette renonciati […] Lire la suite

CARDINAUX COLLÈGE DES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 370 mots

Électeurs exclusifs du pape depuis le III e  concile du Latran de 1179 (can. 1), les cardinaux (du latin cardo , gond) sont devenus et demeurent, selon le Code actuel de droit canonique, « le sénat du pontife romain : ils l'assistent comme ses principaux conseillers et aides dans le gouvernement de l'Église » (can. 230). Contrairement à l'épiscopat, au presbytérat ou au diaconat, qui remontent aux […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Après le deuxième concile du Vatican »  : […] L'importance du deuxième concile du Vatican dans l'évolution générale du catholicisme est difficile à mesurer. Accueilli en 1958 comme un « pape de transition », Jean XXIII ne tarda pas à donner un style nouveau à l'exercice de l'autorité pontificale. Ses deux encycliques, Mater et Magistra (1961) et Pacem in terris (1962), reprenaient et complétaient les enseignements de Pie XII sur les problè […] Lire la suite

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Originalité et vicissitudes »  : […] Des trois grandes religions qui ont dominé ou dominent encore la culture religieuse occidentale depuis l'ère gréco-romaine, le christianisme est la seule à le prôner ou à l'imposer : le judaïsme et l'islam ne l'imposent ni même ne le proposent à leurs ministres, et ils n'ont point connu la vie religieuse au sens strict. Mais dans le christianisme lui-même, la situation est très différente selon le […] Lire la suite

CLERC & CLÉRICATURE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 658 mots

Dès le iv e siècle, à l'époque constantinienne, les clercs sont apparus comme les fonctionnaires de l'Église. Ils ont été nombreux au Moyen Âge : tout étudiant, alors, était clerc ; ainsi le mot (du grec clêros , sort, héritage) devint synonyme de « savant », « celui qui sait ». Depuis la réforme du pape Paul VI (1972), la cléricature est le statut de ceux qui sont « mis à part » ou choisis pour […] Lire la suite

CURIE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 1 084 mots

Née du rôle que l'évêque de Rome a été amené à assumer dans l'ensemble des Églises, la curie s'est développée en même temps que ce rôle et a d'ailleurs contribué à l'augmenter encore. Le terme vient du latin curia (cour), qui désignait le lieu où les sénateurs romains prenaient les décisions concernant l'État. L'Église a gardé ce mot pour l'appliquer à l'ensemble des organismes du gouvernement po […] Lire la suite

DEUXIÈME CONCILE DU VATICAN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Le 25 janvier 1959, le pape Jean XXIII annonce son intention de réunir un concile œcuménique auquel il assigne deux buts, une adaptation (mise à jour, aggiornamento ) de l'Église à un monde en pleine mutation et le retour à l'unité des chrétiens. Le travail des commissions préparatoires conduit à l'ouverture solennelle du 11 octobre 1962. Sur 2 800 Pères invités (évêques et supérieurs d'ordres), 2 […] Lire la suite

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La vie des Églises »  : […] Le retour à la paix civile a concerné aussi la vie de Églises. Pendant plus de deux décennies, la situation du cardinal József Mindszenty, emprisonné de 1949 à 1956, et réfugié par la suite à l'ambassade des États-Unis à Budapest, a empêché toute normalisation des rapports entre l'Église catholique et les autorités communistes de Hongrie, quelle que fût d'ailleurs depuis le début des années soixan […] Lire la suite

Pour citer l’article

Émile POULAT, « PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) - pape (1963-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-paul-vi/