GIGANTISME

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Durée de la croissance »  : […] La croissance du soma peut être illimitée ou limitée. Dans la croissance illimitée, terme assez impropre, la croissance se poursuit toute la vie et, bien que sa vitesse soit réduite dans la phase adulte, la taille finale atteinte au moment de la mort est aussi indéterminée que la date de celle-ci. C'est le cas pour les crevettes et la plupart des vertébrés à sang froid. Une croissance limitée s'ar […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones antéhypophysaires »  : […] L' antéhypophyse sécrète sept hormones distinctes, produites chacune par des éléments cellulaires particuliers ; elles sont de nature protidique, composées de longues chaînes d'aminoacides et de poids moléculaire très élevé. Quelques-unes sont des glycoprotéines. Quatre de ces hormones n'ont pas d'effets directs sur les effecteurs terminaux ; elles stimulent d'autres glandes endocrines, ce qui les […] Lire la suite

HYPOPHYSE ou GLANDE PITUITAIRE

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Universalis
  •  • 6 568 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le gigantisme »  : […] Le gigantisme par excès d'hormone de croissance hypophysaire est beaucoup plus rare ; il survient chez des enfants ou des adolescents. Un sujet peut avoir une très grande taille (supérieure même à deux mètres), mais sans dysharmonie morphologique et sans troubles métaboliques. Le gigantisme pathologique, dont il est ici question, comporte un déséquilibre entre l'excès de développement statural et […] Lire la suite

PLOÏDIE

  • Écrit par 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 1 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les conséquences phénotypiques des changements de ploïdie »  : […] Une modification du degré de ploïdie n'introduit pas de différence fondamentale dans le matériel génétique des cellules : les mêmes gènes sont présents avec les mêmes doses relatives. Corrélativement, on peut observer que les polyploïdes sont généralement viables et diffèrent peu des diploïdes correspondants. Les différences éventuelles dépendent de la taille des cellules, qui croît avec le degré […] Lire la suite