GESTATION

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bilan et limites du clonage reproductif somatique par transfert de noyaux »  : […] L'efficacité du clonage somatique, exprimée par le taux d'embryons reconstitués qui peuvent se développer en jeunes viables et fertiles, est faible mais variable. Elle est en moyenne de l'ordre de 1 à 10 p. 100 pour la plupart des espèces. Cependant, une proportion élevée des embryons clonés (20 à 60 p. 100 selon les auteurs) est capable, chez certaines espèces, de se développer normalement jusq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_88735

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le clonage pour l’élevage : dans quel but ? »  : […] La réalité biologique du clonage comme technique compatible avec l’obtention d’animaux adultes et fertiles et permettant la multiplication plus rapide des meilleurs reproducteurs s’est imposée peu à peu avec des succès obtenus sur une trentaine d’espèces. Toutefois, le nombre d’animaux clonés dans le monde reste faible : quelques milliers de bovins, quelques centaines de porcs, quelques dizaines d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolly/#i_88735

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Transmission intergénérationnelle »  : […] Quelle est la part d’ hérédité épigénétique dans ce qui est transmis à la première génération ? Chez la souris, le gène de la couleur agouti contrôle la couleur du pelage. Il s’avère que l’expression du gène agouti est régulée par la méthylation de l’ADN. La méthylation du gène inhibe son expression, conduisant à un caractère irrégulier de la couleur du pelage. Inversement, l’absence de méthylati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_88735

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones génitales »  : […] Le tissu interstitiel des testicules sécrète un stéroïde à dix-neuf atomes de carbone. C'est la testostérone. Cette hormone compense entièrement les effets endocriniens de la castration, assurant le développement des organes génitaux externes et des caractères sexuels secondaires, ou leur maintien, selon que la castration a été pratiquée avant ou après la puberté. La testostérone possède en out […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_88735

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_88735

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Ontogenèse »  : […] Dans quarante genres sur les cinquante que contient l'ordre des Primates, les femelles ne mettent au monde qu' un jeune à la fois . Toutefois, les naissances gémellaires voire celles de triplés sont la règle chez des Prosimiens ( Tarsius spectrum , les Cheirogaleidés, les Galagidés, à l'exception de Phaner et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_88735

PROGESTATIFS

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 586 mots

Sous le terme de progestatifs on regroupe l'hormone naturelle, la progestérone , et toutes les molécules artificielles capables d'induire à des degrés divers des réponses biologiques. La progestérone est l'un des intermédiaires possibles de la biosynthèse des hormones stéroïdes des mammifères : c'est aussi le stade ultime de la biosynthèse stéroïdienne au niveau du corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progestatifs/#i_88735

PROLANS ou GONADOTROPHINES CHORIONIQUES

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 371 mots

Substances gonadotropes découvertes en 1927 chez la souris par Aschheim et Zondek, et qui se retrouvent en quantités considérables chez les mammifères supérieurs, dans le sang et dans les urines, au décours de la grossesse. Leur origine est placentaire, mais elles sont très proches des gonadotrophines hypophysaires, tant par leur nature que par leurs actions. Pour cette raison, elles sont mainten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prolans-gonadotrophines-chorioniques/#i_88735