GÉRONTOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Homme : fonction physiologiques et âge

Homme : fonction physiologiques et âge
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Échelle de Wechsler

Échelle de Wechsler
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Gérontologie biologique

Le temps exerce son effet sur tous les types d'êtres vivants. Seuls quelques Végétaux, Protistes et Invertébrés se reproduisant par voie végétative paraissent échapper, dans une certaine mesure, au vieillissement. Encore faut-il ici distinguer individus et populations. L'individu qui, par marcottage, bouturage ou scissiparité, donne naissance au cours de sa vie à d'autres individus-fils, n'en vieillit pas moins et disparaît un jour ou l'autre ; c'est alors le clone qui est potentiellement immortel. Une telle immortalité peut être toute relative : certains clones de Protozoaires ne peuvent, par exemple, se maintenir en vie au-delà d'un certain nombre de divisions, ce qui implique une sénescence progressive de la souche.

C'est cependant chez les Vertébrés que les phénomènes de vieillissement sont le plus nets et c'est aussi chez eux qu'ils ont été le mieux étudiés. D'une façon générale, on peut dire qu'ils sont d'autant plus accentués que ces Vertébrés ont une période de croissance plus limitée et une homéothermie plus parfaite.

Les Vertébrés poïkilothermes (Poissons, Amphibiens et Reptiles) connaissent, pour la plupart, une croissance qui se poursuit pendant la majeure partie de la vie des individus : plus l'animal devient vieux, plus il est gros et plus il est fécond. Par ailleurs la taille maximale et la durée potentielle de vie dépendent surtout des conditions ambiantes. Si l'on met à part le cas des petites espèces « annuelles », on peut considérer que plus la température sera élevée et les aliments abondants, plus la croissance et la maturité des Vertébrés à sang froid seront rapides et leur longévité réduite. Si les ressources alimentaires se font rares ou si le milieu se refroidit, ces animaux entrent en vie ralentie, ce qui arrête temporairement leur développement et prolonge leur durée de vie. Chez les individus les plus vieux, cependant, l'augmentation de la taille et du poids se ralentit puis cesse, et la fécondité diminue. Mais cette phase subterminale [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté de médecine de Paris, médecin honoraire des hôpitaux de Paris
  • : diplômée de l'Institut de psychologie de Paris, responsable d'un centre de traitement de jour pour personnes âgées.
  • : docteur en droit, maître de recherche chef du département de démographie sociale à l'institut national d'études démographiques, conseiller scien- tifique de la fondation national gérontologie.
  • : Psychiatre des Hopitaux médecin-chef du Centre médico-psychologique régional, Maison d'arret de Varc Isére)
  • : professeur à la faculté de médecine de Paris.

Classification


Autres références

«  GÉRONTOLOGIE  » est également traité dans :

BUTLER ROBERT N. (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Psychiatre et gérontologue américain, Robert N. Butler forgea le terme « âgisme » pour décrire la discrimination que subissent les personnes âgées et fut l'un des premiers à tenter de mieux comprendre et soigner cette catégorie de patients. Il obligea le public à s'interroger sur le vieillissement grâce à l'ouvrage Why Survive ? : Being Old in America (1975), lauréat du prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-n-butler/#i_28187

DÉMENCE

  • Écrit par 
  • Raymond ESCOUROLLE, 
  • Joël GREGOGNA
  • , Universalis
  •  • 5 176 mots

Dans le chapitre « La démence sénile »  : […] La démence sénile est une régression globale et définitive des fonctions psychiques apparaissant après soixante-cinq ou soixante-dix ans. L'imprécision de cette définition, basée sur l'âge, est l'un des éléments de discussion nosologique. Cela est d'autant plus vrai que les lésions microscopiques (association de lésions neuronales à type de dégénérescence neurofibrillaire, de dégénérescence gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demence/#i_28187

DÉSHYDRATATION, médecine

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 398 mots

On distingue trois grands types de déshydratation. La déshydratation globale , où la perte en eau et en sodium est proportionnelle, provoquée souvent par des pertes d'origine digestive : diarrhées, vomissements, fistules. Dans ce type de déshydratation, la natrémie est souvent peu modifiée. La déshydratation extracellulaire , où la perte en sodium a ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deshydratation-medecine/#i_28187

PSYCHOLOGIE DÉVELOPPEMENTALE DU LIFESPAN

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 527 mots

La psychologie développementale du lifespan est cette partie de la psychologie qui cherche à comprendre comment les processus mentaux, les comportements et les performances des individus évoluent au cours de l’enfance et de la vie adulte. Elle poursuit cet objectif général en déterminant comment évoluent les grandes fonctions psychologiques. Les psychologues étudient l’évol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-developpementale-du-lifespan/#i_28187

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri PÉQUIGNOT, Martine DRUENNE-FERRY, Paul PAILLAT, Claude BALIER, François BOURLIÈRE, « GÉRONTOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerontologie/