GERMEN, biologie

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Croissance et reproduction »  : […] Pour les animaux à reproduction asexuée, la division sous ses diverses formes (bipartition, bourgeonnement, et même formation de colonies) semble être davantage un procédé de multiplication de l'espèce qu'un moyen d'échapper aux contradictions de la croissance, car les tailles ne varient pas entre des limites précises. La durée de vie n'est pas limitée, elle non plus : un individu initial peut v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_44132

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La phase adulte »  : […] Quel que soit le mode de vie embryonnaire et le type de développement, direct ou indirect, l'organogenèse a abouti à la mise en place des principaux appareils vitaux. L'organisme apparaît alors comme une mosaïque d'organes, dont l'activité spécifique permet la survie et la croissance. C'est ainsi qu'au terme de l'évolution embryonnaire, larvaire ou fœtale, s'instaure la période d'activité fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_44132

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 641 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hérédité épigénétique et théorie synthétique de l’évolution »  : […] On vient de voir que, pour des raisons épistémologiques et théoriques, l’épigénétique moderne ne conduit pas au lamarckisme. L’hérédité épigénétique est-elle pour autant sans incidence sur la théorie synthétique ? Cette question est, cette fois-ci, largement ouverte et extrêmement débattue. Il y a au moins deux manières complémentaires de l’aborder. La première consiste à se placer sur le terrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_44132

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Hérédité des caractères biologiques »  : […] L' hérédité des caractères acquis, au milieu du xx e  siècle, était tombée dans un discrédit presque général, et les théories de Lyssenko apparaissaient à l'immense majorité de la communauté scientifique comme un archaïsme ou une supercherie. Pourtant, un siècle plus tôt, cette hypothèse était en faveur chez la plupart des savants. Darwin lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_44132

GÈNES, biologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 381 mots

Dans le chapitre « La génétique mendélienne »  : […] En 1900, trois articles indépendants paraissent dans les Actes de la société allemande de botanique, sous les signatures de Hugo De Vries, Karl Correns et Erich Tschermak von Seysenegg. Ils présentent des règles tirées des travaux du moine autrichien Gregor Mendel, publiés quarante ans plus tôt. Ces règles reposent sur le postulat de l'existence de facteurs internes discret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes-biologie/#i_44132

NÉO-LAMARCKISME

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 4 249 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Néo-lamarckisme », ambiguïté d'un terme »  : […] L 'histoire des sciences n'est pas avare de situations ironiques. Les tribulations des termes « lamarckisme » et « néo-lamarckisme » en sont un bel exemple. Ces termes ont en effet popularisé le nom de Lamarck relativement à des concepts qui tenaient une place mineure chez le naturaliste français. Dès la fin du xix e  siècle, ils ont été employés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-lamarckisme/#i_44132

PLASMA GERMINATIF THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 329 mots

La théorie du plasma germinatif, élaborée expérimentalement, indépendamment, par les biologistes allemands August Weismann (1883) et Wilhelm Roux (1888), a été formalisée dans l'ouvrage de Weismann publié en 1892 et intitulé Das Keimplasma. Eine Theorie der Vererbung (traduit en anglais en 1915, Germ Plasm : a Theory of Heredity ). C'est une théorie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-plasma-germinatif/#i_44132

WEISMANN AUGUST (1834-1914)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

Friedrich Leopold August Weismann, plus connu sous le nom d'August Weismann , fut un médecin allemand à l'origine de la distinction entre le soma (le corps) et le germen (les cellules de la lignée germinale à l'origine des cellules sexuelles). Les cellules germinales sont les seules à transmettre l'identité génétique d'un sujet à sa descendance. Elles sont donc responsables de l'hérédité. Les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-weismann/#i_44132


Affichage 

August Weismann

photographie

L'Allemand August Weismann, en formulant la théorie de la distinction du soma et du germen, ruina la théorie de l'hérédité des caractères acquis et fournit la première base biologique à la théorie darwiniennne de l'évolution 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

August Weismann
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie