GERMANIE ROYAUME DE (IXe-XIe s.)

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le royaume de Germanie »  : […] Si l'Allemagne du Moyen Âge est l'héritière du royaume de Francia orientalis reconnu, au traité de Verdun (843), à l'un des fils de Louis le Pieux, Louis le Germanique, l'expression « Allemagne » est due aux Français qui, à partir du x e  siècle, étendirent à un vaste ensemble le nom d'une région limitée au pays du Danube et du Rhin supérieurs, l' Alamanie ou Souabe. Les termes employés dans l'esp […] Lire la suite

BAVIÈRE (histoire)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Sans remonter jusqu'à la province romaine de Rhétie, il faut chercher l'origine de la Bavière dans un duché plus ou moins dépendant du Regnum Francorum dès le milieu du vi e siècle, avant son incorporation au royaume par Charlemagne en 788. Lors du partage de 843, la Bavière est incluse dans le lot de Louis le Germanique, puis, à la mort de celui-ci (876), dans celui de son fils Carloman. Mais […] Lire la suite

ÉLECTEURS D'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 977 mots

Dans la tradition franque, le roi est acclamé par le peuple, en réalité par les hommes libres en état de porter les armes : les Freiherrn , qui sont les barons de l'époque féodale. Ils sont regroupés en nations dans la partie germanique de l'Empire carolingien : Bavarois, Souabes et Saxons (peuples soumis par les Francs à l'époque des Mérovingiens et de leurs successeurs), et Franconiens, descenda […] Lire la suite

FRANCONIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Dans l'Allemagne du début du Moyen Âge, un des cinq grands duchés nationaux (concept à la fois territorial et ethnique), les quatre autres étant la Saxe, la Lotharingie (Lorraine), la Souabe et la Bavière : la Franconie (allemand : Franken ) est divisée en Franconie rhénane qui se trouve maintenant dans les Länder de Rhénanie-Palatinat, de Bade-Wurtemberg et de Hesse, et en Franconie orientale, si […] Lire la suite

HENRI Ier L'OISELEUR (876 env.-936) roi de Germanie (919-936)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 169 mots

Duc de Saxe et principal opposant du dernier roi carolingien Conrad I er , Henri I er l'Oiseleur est élu roi de Germanie en 919 ; son règne marque la rupture avec la période postcarolingienne, en raison de la méfiance qu'éprouve le souverain à l'égard du clergé, qu'il écarte des fonctions politiques. Guerrier et peu religieux, il a su arrêter la décomposition politique de l'Empire et rétablir par […] Lire la suite

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Seigneuries, villes et principautés »  : […] La mort de Lothaire II sans héritier légitime fit du pays la proie de rivalités confuses et conduisit les grands à faire appel au roi de Germanie Henri I er  : la Lorraine se ralliait ainsi à la dynastie saxonne, avant d'associer, pour plusieurs siècles, ses destinées à celles du Saint-Empire. Le milieu du x e  siècle marque, pour les pays mosellans et mosans, le début d'un lent déclin politique. […] Lire la suite

LOTHARINGIE

  • Écrit par 
  • Pierre RICHÉ
  •  • 336 mots

À la mort de l'empereur Lothaire I er en 855, son royaume est partagé entre ses trois fils. Le deuxième, Lothaire II, reçoit la partie septentrionale qui s'étend de la Frise au plateau de Langres et au Jura ; ce Lotharii regnum est à l'origine du nom de Lotharingie (en allemand Lothringen ). Dès le début, ce royaume fut convoité par les oncles de Lothaire II, Charles le Chauve et Louis le German […] Lire la suite

LOUIS LE GERMANIQUE (806 env.-876) roi de Germanie (843-876)

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 301 mots

Troisième fils de Louis le Pieux, roi de Bavière en 817, Louis, dit le Germanique, obtint dès 831 l'expectative de l'ensemble des pays transrhénans dont le traité de Verdun lui assura la possession en y ajoutant sur la rive gauche du fleuve l'enclave de Mayence, Worms et Spire (843). Il ne perdit jamais de vue le centre et l'ouest de l'ancien Empire carolingien. Sollicité en 858 par les Aquitains […] Lire la suite

OTTONIENS LES

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 661 mots
  •  • 1 média

Dynastie originaire de Saxe, qui régna en Allemagne après l'extinction de la maison carolingienne (919-1024) et dont l'œuvre essentielle est la fondation du Saint Empire romain germanique . Territorialement, cette fondation résulte de la réunion au royaume d'Allemagne de la zone médiane de l'Empire carolingien, qui, au traité de Verdun, avait échu à Lothaire. Ce processus fut inauguré par le premi […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Des Romains aux Carolingiens »  : […] La pénétration des légions romaines (à partir de 57 av. J.-C.) se limita au sud des grands fleuves (Meuse et Rhin). En dépit de quelques expéditions lancées au-delà, en particulier par le général Drusus, le Rhin demeura la frontière de l'Empire romain, laquelle fut fortifiée contre les raids germaniques : c'est ainsi que Nimègue, Valkenburg et Utrecht remontent à des castella romains. Dans les an […] Lire la suite

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 3 817 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La geste d'Otton le Grand »  : […] L'Empire carolingien, sans dynamisme ni cohésion depuis les dernières années du ix e siècle (mort de Charles le Gros, 888), avait officiellement cessé d'être une réalité politique à la mort de l'empereur Bérenger de Frioul (924). Son souvenir continuait cependant à hanter les esprits et à exalter les ambitions. Ce fut sans doute pour cette raison qu'en 962 le roi de Germanie, Otton I er le Grand […] Lire la suite

VERDUN TRAITÉ DE (843)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Signé entre Lothaire  i er , Charles le Chauve et Louis le Germanique, le traité de Verdun règle la succession de leur père, l'empereur Louis  i er le Pieux, qui avait réussi tant bien que mal à maintenir uni, de 814 à 840, le grand Empire que lui avait légué son propre père, Charlemagne. Entre 840 et 843, Lothaire a tenté de s'imposer comme empereur au titre des droits que Louis le Pieux lui ava […] Lire la suite


Affichage 

Allemagne, Xe siècle

carte : Allemagne, Xe siècle

carte

Le royaume de Germanie au milieu du Xe siècle, embryon du Saint Empire romain germanique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'Occident après Charlemagne

dessin : L'Occident après Charlemagne

dessin

La tentative de recréation de l'Empire romain d'Occident sous Charlemagne, poursuivie par son fils Louis le Pieux (814-840), ne survit pas aux dissensions entre leurs descendants Ils procèdent au partage de Verdun en 843, créant une Francie occidentale, une Francie orientale et, entre les deux,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Allemagne, Xe siècle

Allemagne, Xe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

L'Occident après Charlemagne

L'Occident après Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin