GÉORGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielGéorgie (GE)
Chef de l'ÉtatSalomé Zourabichvili (depuis le 16 décembre 2018)
Chef du gouvernementIrakli Garibachvili (depuis le 20 novembre 2013)
CapitaleTbilissi
Langue officiellegéorgien
Unité monétairelari (GEL)
Population3 730 000 (estim. 2021) 2
Note : Exclut la population de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.
Superficie (km2)69 700 3
Note : La superficie de la Géorgie sans l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud est de 57 612 km2

Les arts de la Géorgie

Préhistoire

La Géorgie est l'un des berceaux de l'humanité : en effet, des outils de silex correspondant aux principales étapes de l'évolution de l'homme primitif (abbevillien, acheuléen, moustérien, etc.) ont été retrouvés en de multiples sites, notamment aux abords de la mer Noire. Beaucoup de ces instruments, qui se perfectionnèrent régulièrement jusqu'au Paléolithique supérieur, témoignent d'un niveau artistique élevé. À partir de 5 000 avant J.-C. environ, il existait en Géorgie une culture néolithique de qualité, attestée par des haches de pierre, des couteaux, des outils d'une belle facture, ainsi que par un artisanat du tissage et une poterie décorée de lignes ondulées ou de zigzags.

Géorgie

Dessin : Géorgie

La Géorgie, carrefour de civilisations, du IIIe millénaire avant J.C. au VIIe siècle après J.C. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

C'est en Géorgie qu'apparut l'un des premiers foyers métallurgiques. La culture kouro-araxe (IIIe millénaire av. J.-C.) se caractérise par un bronze constitué d'un mélange habilement dosé de cuivre et d'alliages divers. Cette culture florissante, tant en Géorgie qu'en Arménie, créa une poterie originale, peinte en noir ou en rouge, au poli d'un beau lustre métallique. L'un des décors préférés est une série de spirales en relief.

Parmi plusieurs cultures très évoluées de l'âge du bronze, on distingue en particulier celle de Trialeti, en Géorgie méridionale, bien connue depuis les fouilles de Boris Kuftin. Les peuples de Trialeti étaient de prospères tribus pastorales ; ils inhumaient leurs chefs sur de grands chariots à quatre roues que l'on a retrouvés. Des objets précieux en poterie peinte, des récipients d'or et d'argent, des fers de lance et des bijoux personnels étaient enterrés en même temps que les cadavres.

L'architecture

Les origines de l'architecture géorgienne remontent à la plus lointaine antiquité. La Géorgie abonde en anciennes structures mégalithiques. Outre les dolmens à signification funéraire, on a recensé de grands monolithes dressés, ainsi que des murailles « cyclopéennes » faites d'énormes blocs de pierre grossièrement assemblés sans mortier. Au cours de l'âge du bronze, d'imposants remparts de mégalithes furent édifiés ; ils abritaient les gens et leurs troupeaux pendant les périodes de troubles.

Des formes architecturales plus raffinées firent leur apparition en Géorgie à partir du viiie siècle avant J.-C. avec le début de l'âge du fer. Apollonios de Rhodes décrit dans ses Argonautiques le palais et les jardins du roi Aiétès, père de Médée, situés à proximité de la moderne Kutaïssi en Géorgie occidentale, « entourés de murs et de vastes grilles et de colonnes alignées soutenant les murs ; et l'édifice était couronné d'une voûte de pierre reposant sur des triglyphes de bronze [...] Et aux alentours s'étendaient des vignobles en plein épanouissement, aux pampres élevés couverts de jeunes et vertes feuilles. » Dans ses Dix Livres d'architecture (De Architectura, 27 av. J.-C.), Vitruve donne une description intéressante des maisons de bois caractéristiques de l'ancienne Colchide construites selon la technique dite de la « voûte en lanterne ». En Géorgie, on les appelle darbazi. L'élément central est constitué par un dôme pyramidal en encorbellement ; ces maisons sont en partie souterraines, ce qui les protège de la neige en hiver. Les Romains qui vinrent en Géorgie après l'invasion de Pompée (66-65 av. J.-C.) introduisirent un grand nombre de formes caractéristiques de l'architecture romaine. Les ruines de l'ancienne capitale royale d'Ibérie (Géorgie orientale), à Mtskhéta-Armazi, près de Tbilissi, sont à cet égard très intéressantes. Les vestiges d'importants thermes romains, des mausolées et une acropole témoignent de l'influence de Rome, au moins sur la Cour et l'aristocratie.

L'architecture géorgienne est célèbre par ses églises. Les Géorgiens furent convertis au christianisme par sainte Nino vers 330, une génération après que saint Grégoire l'Illuminateur eut converti l'Arménie. Malgré de nombreux caractères distinctifs, les architectures géorgienne et arménienne évoluèrent de façon similaire. Les premières églises étaient de simples édifices en bois ; c'est au ve siècle qu'elles furent généralement remplacées par des basiliques de pierre, sans doute sous l'influence syrienne.

Cette architecture atteignit un premier épanouissement avec des chefs-d'œuvre tels que la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages

Médias de l’article

Géorgie : carte physique

Géorgie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Géorgie : drapeau

Géorgie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Caucase, l'Aragvi

Caucase, l'Aragvi
Crédits : Camera Press/ Globe Photos

photographie

Edouard Chevardnadze

Edouard Chevardnadze
Crédits : R. D. Ward/ Department of Defense

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée
  • : docteur en slavistique, maître de conférences de russe à l'université de Clermont-Ferrand-II-Blaise-Pascal
  • : professeur à l'École d'études orientales et africaines, université de Londres Royaume-Uni)
  • : professeur honoraire de lettres, directeur-rédacteur de la revue Kartvélologie Bedi Kartlisa (Études géorgiennes et caucasiennes)

Classification

Autres références

«  GÉORGIE  » est également traité dans :

GÉORGIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABKHAZIE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

En bordure de la mer Noire, à l'intérieur des frontières de la république de Géorgie, la république autonome d'Abkhazie couvre un territoire de 8 600 kilomètres carrés. Lors du recensement, contesté, de 2003, la population était de 216 000 habitants ; elle était estimée, en 2006, entre 160 000 et 190 000 habitants. Les Abkhazes, de nationalité éponyme, appartiennent à la famille ethnolinguistique […] Lire la suite

ADJAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 729 mots

L'une des nombreuses ethnies constituant la nation géorgienne. Les Adjar ou « Adjareli » habitent dans la république autonome d'Adjarie située dans le sud-est de la Géorgie et faisant partie de cette dernière. Recensés jusqu'en 1926 (ils étaient alors 71 390), ils sont désormais considérés comme Géorgiens. La république autonome d'Adjarie comptait 376 000 habitants au recensement de 2002, les Géor […] Lire la suite

ĀQĀ MOHAMMAD KHĀN ou AGHĀ MUḤAMMAD KHĀN (1742?-1797) shāh de Perse (1796-1797)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 1 089 mots

Réunificateur de la Perse après la désagrégation de l'empire de Nāder Shāh (1736-1747) et la période troublée de luttes pour la succession de Karim Khān Zand (1750-1779), Āqā Mohammad Khān est le fondateur de la dynastie des Qādjār (1794-1925) sous laquelle la Perse subit des changements profonds ; d'une monarchie orientale médiévale, elle se transforma en une monarchie constitutionnelle ayant les […] Lire la suite

ARDZINBA VLADISLAV (1945-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

Homme politique abkhaze, Vladislav Ardzinba fut le premier président (1994-2005) de la république autonome autoproclamée d'Abkhazie. Né le 14 mai 1945 à Eshera, dans la République socialiste soviétique autonome d'Abkhazie, intégrée à la Géorgie, Vladislav Grigoriévitch Ardzinba étudie l'histoire de 1962 à 1966 à l'Institut pédagogique de Soukhoumi, la capitale de l'Abkhazie. Il poursuit son cursu […] Lire la suite

BAKOU-TBILISSI-CEYHAN OLÉODUC (B.T.C.)

  • Écrit par 
  • Marie KNAPIK
  •  • 510 mots

L' oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (B.T.C.), du nom des trois villes clés de son tracé, permet d'acheminer le pétrole de la mer Caspienne, depuis l'Azerbaïdjan vers le grand port du sud-est de la Turquie, Ceyhan, via la Géorgie, puis de l'exporter sur les marchés mondiaux, évitant ainsi la Russie, l'Iran ou le passage par la mer Noire. Ouvrage majeur de génie civil, le B.T.C. a nécessité un assembla […] Lire la suite

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 101 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Typologie des sociétés traditionnelles »  : […] Les deux types les plus originaux, aux deux extrêmes de l'histoire, sont ceux de l' Ibérie antique (Géorgie centrale) et des montagnards géorgiens à l'est du Kazbek (jusqu'en 1960). La société ibère, vers l'an 20 après J.-C., comportait quatre « classes » : celle des rois, l'aîné du clan royal assumant le pouvoir politique, le cadet la justice et la guerre ; la deuxième, celle des prêtres, chargé […] Lire la suite

C.E.I. (Communauté des États indépendants)

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 3 634 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des partenaires aux intérêts divergents engagés dans des coopérations à géométrie variable »  : […] Les pays membres de la C.E.I. présentent une grande diversité de poids économique, démographique et territorial (tableau 1) . Ils n'ont pas tous les mêmes intérêts. On distingue généralement trois groupes de pays : – Les « intégrationnistes ». C'est la Biélorussie qui va le plus loin, en acceptant, voire demandant, une union avec la Russie, effectivement consacrée en plusieurs étapes entre avril 1 […] Lire la suite

CHARACHIDZÉ GEORGES (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Linguiste et historien des religions, Georges Charachidzé a enseigné à l'École pratique des hautes études et à l'Institut national des langues et civilisations orientales. Né à Paris, il est le fils d'un journaliste et député condamné à mort en 1920, après la révolution bolchévique, contraint de quitter la Géorgie et d'émigrer en France, où il se mariera. Durant toute son enfance, Georges Charach […] Lire la suite

CHEVARDNADZE EDOUARD (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

Homme de la transition gorbatchévienne, Edouard Chevardnadze fut président de la République (1992-2003) d’une Géorgie indépendante, avant d’être chassé par la révolution des roses. Edouard Chevardnadze est né le 25 janvier 1928 dans le village de Mamati en Géorgie occidentale. À vingt ans, il adhère au Parti communiste de l’Union soviétique (P.C.U.S.) et obtient en 1959 un diplôme d’historien pol […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-26 janvier 2022 Ukraine – États-Unis – Russie. Rejet par Washington des exigences de Moscou dans la crise ukrainienne.

Ils conviennent de poursuivre le dialogue, alors même que le renoncement à tout élargissement de l’OTAN vers l’est, et notamment à l’Ukraine et à la Géorgie, exigé par Moscou, est jugé irrecevable par Washington, tout comme le retrait des forces de l’OTAN déployées dans les pays ayant adhéré à l’Alliance atlantique après 1997. Depuis la fin de 2021, quelque cent mille soldats russes sont déployés à la frontière ukrainienne. […] Lire la suite

1er-30 décembre 2021 Ukraine – Russie – États-Unis. Entretiens entre Washington et Moscou sur les tensions à la frontière ukrainienne.

Elle exige que les États qui étaient membres de l’OTAN en 1997 – soit avant son élargissement vers l’est – s’engagent à ne pas déployer d’armes sur d’autres territoires européens ; que l’OTAN n’intègre ni l’Ukraine ni la Géorgie, et qu’elle ne se livre à aucune activité militaire en Ukraine, ainsi qu’en Europe orientale, en Asie centrale et dans le Caucase du Sud. […] Lire la suite

15-20 décembre 2021 Allemagne. Condamnations dans l'affaire du meurtre du Tiergarten.

Cet ancien militaire avait obtenu l’asile en Allemagne après avoir participé aux guerres contre la Russie en Tchétchénie et en Géorgie. Le tribunal condamne à la réclusion à perpétuité le Russe Vadim Krasikov, interpellé juste après les faits, qu’il identifie comme un « membre des services de sécurité » russes auquel « des autorités appartenant au gouvernement de la Fédération du Russie » avaient « donné l’ordre de liquider » la victime. […] Lire la suite

1er-30 octobre 2021 Géorgie. Arrestation de l'ancien président Mikheïl Saakachvili.

Le 1er, l’ancien président Mikheïl Saakachvili, principale figure de l’opposition, est arrêté à son retour d’Ukraine où il se trouvait en exil. Objet de diverses poursuites pénales dans son pays, il a été condamné par contumace à six ans de prison pour « abus de pouvoir » en janvier 2018. Emprisonné, Mikheïl Saakachvili entame une grève de la faim. […] Lire la suite

23 juin 2021 Russie – Royaume-Uni. Incident naval au large de la Crimée.

Londres dément que des tirs aient visé le destroyer et indique que celui-ci « empruntait un passage internationalement reconnu entre l’Ukraine et la Géorgie ». Cet incident survient quelques jours avant des manœuvres de l’OTAN en mer Noire. L’annexion de la Crimée par la Russie, en mars 2014, n’a pas été reconnue par la communauté internationale. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe CHICLET, Régis GAYRAUD, David Marshall LANG, Kalistrat SALIA, « GÉORGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/