PAINTER GEORGE (1914-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Critique littéraire britannique. Fils d'un instituteur et d'une artiste, George Painter fait la découverte décisive de l'œuvre de Marcel Proust à l'âge de quatorze ans. Il poursuit ses études à la King Edward School, puis au Trinity College de Cambridge, avant d'enseigner le latin à l'université de Liverpool. En 1938, il intègre le département des imprimés au British Museum. À la fin des années 1940, il centre son travail sur une biographie de Proust, dont le premier volume paraît en 1959 et le second en 1965. Il pose comme postulat que Jean Santeuil et À la recherche du temps perdu sont des œuvres rigoureusement autobiographiques et qu'elles donnent la clé du vécu personnel et environnemental de leur auteur (une interprétation qui a été fortement contestée depuis lors). La somme de Painter sur Proust lui vaut les plus hautes distinctions universitaires britanniques et une renommée mondiale en la matière. Il a publié également de solides travaux sur Gide, Stendhal et Chateaubriand.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PAINTER GEORGE - (1914-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-painter/