WHITE GEORGE M. (1920-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte américain George M. White dirigea les travaux de conservation, de modernisation et d'extension des bâtiments et terrains fédéraux à Washington en tant qu'architecte du Capitole de 1971 à 1995.

George Malcolm White naît le 1er novembre 1920 à Cleveland, dans l'Ohio. En 1942, il obtient simultanément une licence et une maîtrise de génie électrique du M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology). Il poursuit ses études à la Harvard Business School, dont il sort diplômé en 1948, puis obtient un doctorat en droit de l'université Case Western Reserve de Cleveland, où il enseigne également l'architecture. De 1948 à 1971, il exerce le métier d'architecte dans le secteur privé, et devient vice-président de l'Institut américain des architectes (organisation professionnelle des architectes américains, qui lui décernera le prix Thomas-Jefferson de l'architecture publique en 1992). À sa nomination au poste d'architecte du Capitole en 1971, White est le premier architecte issu de la société civile à obtenir cette position. Il sera aussi le dernier à être nommé pour une durée indéterminée sans le consentement du Sénat américain, protocole désormais obligatoire depuis 1989. Entre 1971 et 1995, durée de son mandat, White est ainsi chargé de gérer la conservation et l'entretien des édifices du Capitole, de la Cour suprême, du Jardin botanique des États-Unis et de la Bibliothèque du Congrès. On lui doit de surcroît la construction des bureaux du Hart Building du Sénat, du James Madison Memorial Building de la Bibliothèque du Congrès et du Thurgood Marshall Federal Judiciary Building (centre administratif de la Cour fédérale). George White meurt le 17 juin 2011 à Bethesda, dans le Maryland.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« WHITE GEORGE M. - (1920-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-m-white/