GÉOCHIMIE ISOTOPIQUE

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 060 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Géochimie isotopique et exemples d'application »  : […] À partir des années 1950, les progrès techniques en matière de spectrométrie de masse ont permis le développement d'une autre branche de la géologie : la géochimie isotopique. Deux atomes sont dits isotopes d'un élément donné lorsqu'ils possèdent le même nombre de protons (ou numéro atomique) mais un nombre de neutrons différents : les deux isotopes ont donc des masses distinctes. Par exemple, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochimie/#i_94959

GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les méthodes radiochronologiques »  : […] Dans un système clos (le minéral ou la roche à dater), s'il existe à un instant « zéro » (date de la consolidation en première approximation) un nombre N 0 d'atomes radioactifs d'un nuclide donné, caractérisé par sa constante radioactive λ (λ = 0,693 T -1 , T étant la période), il reste au bout du temps t  : atomes du nuclide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochronologie-datation/#i_94959

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géochimie »  : […] La géochimie repose sur l'application des techniques de la chimie minérale et de la chimie organique à l'étude des roches et de leurs transformations, pour étudier des phénomènes aussi variés que l'évolution de la matière organique lors de la formation des hydrocarbures, ou la cinétique de précipitation des carbonates au fond des océans. Il est en fait quasi impossible aujourd'hui d'identifier un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_94959

ISUA VOLCANS DE BOUE D'

  • Écrit par 
  • Frédéric MOYNIER
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

La zone d'Isua (sud-est du Groenland) contient certaines des plus anciennes roches terrestres connues, avec un âge d'environ 3,8 milliards d'années. L'application d'outils isotopiques, qui aident à mieux connaître dans quel environnement ces roches se sont formées, peut indiquer si ces roches se sont formées dans des conditions favorables à l'apparition de la vie sur Terre. Par exemple, les rappo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcans-de-boue-d-isua/#i_94959

MATÉRIAU PRIMITIF TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 327 mots

Les profondeurs de la Terre cachent des mystères encore insondables, et la chimie du manteau « inférieur », entre 660 et 2 900 kilomètres, reste très mal connue. Les indices apportés par de rares diamants de très haute pression suggèrent une composition différente de celle du manteau supérieur. Les compositions isotopiques de l'hélium de laves de « points chauds » montrent également que celles-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiau-primitif-terrestre/#i_94959

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Composition isotopique des météorites »  : […] Avant 1973, il était d'usage de considérer que la composition isotopique des éléments contenus dans les météorites n'était pas différente de celle qui est mesurée dans des échantillons de matière terrestre, à l'exception des variations produites soit par des éléments radioactifs à vie courte piégés lors de la formation des météorites ( 129 I, 244 P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_94959

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Isotopes

  • Écrit par 
  • René BIMBOT, 
  • René LÉTOLLE
  •  • 5 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Géochimie isotopique »  : […] La composition isotopique des éléments n'est pas absolument constante dans la nature. Deux groupes de causes sont à l'origine de ces variations : – la formation d'isotopes (stables ou instables), par suite de phénomènes nucléaires (par exemple, isotopes 206, 207, 208 du plomb, isotope 87 du strontium, isotope 14 du carbone, etc. ; cf.  géochronologie , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-isotopes/#i_94959

PRÉHISTOIRE - Alimentation

  • Écrit par 
  • Hervé BOCHERENS
  •  • 1 940 mots
  •  • 1 média

Reconstituer l'alimentation des hommes préhistoriques est un exercice difficile et pourtant indispensable pour comprendre l'histoire de notre espèce. Les vestiges archéologiques ne reflètent qu'indirectement l'alimentation, notamment par les ossements fossiles des animaux consommés, rarement par des restes végétaux, beaucoup plus fragiles. Depuis les années 1980, l'analyse géochimique des ossemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-alimentation/#i_94959

TERRE (ORIGINE MÉTÉORITIQUE DE LA)

  • Écrit par 
  • Caroline FITOUSSI
  •  • 606 mots

La Terre s'est formée par accrétion, l'agglomération de matériaux et d'objets rocheux présents dans le disque protoplanétaire. Au cours de son accrétion, suffisamment énergétique pour fondre les roches et créer un « océan de magma », la Terre s'est différenciée, la phase métallique plus dense, plongeant en son centre pour former le noyau et reléguant à la périphérie la partie silicatée qui, en re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-meteoritique-de-la-terre/#i_94959

THERMOMÈTRES GÉOLOGIQUES ou GÉOTHERMOMÈTRES

  • Écrit par 
  • Marc JAVOY
  •  • 4 525 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les thermomètres isotopiques »  : […] En fait, le géothermomètre universel est normalement celui qui est fondé sur les fractionnements isotopiques d'un élément léger entre deux espèces chimiques ou minérales. Si l'on considère, par exemple, la silice et l'eau, les isotopes de l'oxygène s'y échangent suivant la réaction : et la répartition atteint un équilibre défini par le coefficient de fractionnement : Comme le remplacement d'un a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermometres-geologiques-geothermometres/#i_94959