GENS

AEMILIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 1 025 mots

C'est au commencement du ~ v e siècle que certains membres de la gens Aemilia, famille patricienne romaine, jouent un rôle dans l'histoire de Rome. La gens Aemilia se divise en plusieurs branches : celles de Lepidus, de Mamercus, de Paulus et de Scaurus. Elle s'éteint à la fin du i er siècle. La branche Lepidus est la plus célèbre. Elle comporte en particulier quatre personnages dont le nom rest […] Lire la suite

CLAUDIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 885 mots

Famille patricienne qui a donné à la Rome antique de nombreux hommes d'État. La gens Claudia a été fondée par Appius Claudius, d'origine sabine, qui vient à Rome avec quelque 5 000 clients en ~ 504. Il se montre un adversaire déterminé de la plèbe, refuse tout compromis lorsque celle-ci se retire sur le mont Sacré en ~ 493 et s'oppose au vote d'une loi agraire destinée à fournir des terres aux plu […] Lire la suite

ÉPIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH, 
  • Jean POUILLOUX
  • , Universalis
  •  • 7 220 mots

Dans le chapitre « Données générales »  : […] Dans les inscriptions de Rome, le simple particulier apparaît avec son nom, le magistrat avec ses titres, l'empereur avec les dénominations dont il est seul à bénéficier. Parmi les qualités que suppose l'étude épigraphique figurent donc la familiarité avec les noms romains, leur formation et leurs caractères, la connaissance de l'administration romaine et de ses rouages, celle enfin des différents […] Lire la suite

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 416 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les siècles d’or des aristocraties tyrrhéniennes »  : […] La colonisation villanovienne des territoires les plus fertiles et riches en métaux n'advint pas de façon pacifique. L'affirmation politique d'un nombre restreint d'individus fit progressivement éclater des structures initialement égalitaires et provoqua l'assujettissement de certaines communautés : d'où l'origine vraisemblable des «  pénestes » étrusques qui travaillent la terre pour leurs maître […] Lire la suite

FABIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 582 mots

Famille patricienne dont l'origine remonte aux premiers temps de la Rome royale, la gens Fabia affirme descendre d'Hercule et du fils de Mercure, Évandre, qui construisit une ville sur le mont Palatin. La gens Fabia a reçu ce nom parce qu'elle a importé, dit la légende, la culture de la fève ( faba ). La plus grande partie de la gens Fabia se sacrifie avec quatre mille autres Romains pour contenir […] Lire la suite

GENTILICES CULTES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 296 mots

Propres à certaines gentes , c'est-à-dire à certains clans patriciens, les cultes gentilices doivent être rigoureusement distingués des cultes domestiques qui se célébraient dans le cadre d'une famille au sens étroit du mot et au domicile de cette famille. Les cultes gentilices avaient leurs rites particuliers et leurs sanctuaires. Très archaïques, ils sont en général fort mal connus : on sait, pa […] Lire la suite

PAPIRIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 517 mots

Célèbre famille romaine, la gens Papiria s'est divisée au cours de l'histoire de la République en plusieurs branches, les unes patriciennes, les autres plébéiennes. Deux de ces branches, Cursor et Carbo, ont passé à la postérité car elles ont été illustrées par des consuls et des généraux dont Tite-Live, en particulier, fait mention. Lucius Papirius Cursor prend part à la deuxième guerre contre le […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 5 635 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le régime politique et la société romaine sous la royauté étrusque »  : […] La Rome étrusque ayant acquis le rang et la dignité d'une véritable ville, ce fait se traduit sur le plan politique, économique et artistique par des innovations notables. La royauté des Tarquins représente une royauté typiquement étrusque, absolue : les maîtres du pouvoir sont à la fois grands prêtres, juges suprêmes, chefs de l'armée et détenteurs du pouvoir politique. Toute une série d'insignes […] Lire la suite

SCIPIONS LES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 644 mots

Pendant trois siècles, les pouvoirs civils et militaires sous la République romaine sont exercés exclusivement par quelques grandes familles patriciennes, les Æmilii, les Claudii, les Fabii, les Valerii et, surtout au moment des conquêtes, par les Cornelii. C'est à la gens Cornelia, en effet, qu'appartiennent tous les Scipions. Le mot scipio signifie bâton, et l'on rapporte que ce surnom rappelle […] Lire la suite

TRIBU

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 9 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bref rappel des origines indo-européennes du terme »  : […] Le français « tribu » renvoie au latin tribus , à l'ombrien trifú ou à leur équivalent grec phulè (ϕυλ́η), termes qui appartiennent au vocabulaire le plus ancien des institutions indo-européennes. Il faut se reporter à leur propos aux superbes analyses étymologiques et sémantiques qu' Émile Benvéniste a données de ce vocabulaire. À l'origine donc, ces concepts sont des concepts empiriques et il […] Lire la suite

VALERIA GENS

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 950 mots

Parmi les anciennes familles patriciennes de la Rome antique, la gens Valeria a bénéficié d'une exceptionnelle longévité, puisque plusieurs de ses membres ont participé aux grands événements non seulement de la République mais aussi de l'Empire. D'origine sabine, la gens Valeria, selon la légende, eut pour premier ancêtre Volusus, compagnon du roi sabin Titus Tatius, qui s'établit à Rome au temps […] Lire la suite