TUTSI GÉNOCIDE DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'opération Turquoise ou les ambiguïtés d'une opération militaro-humanitaire

Le 22 juin 1994, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. votait sur proposition française une résolution autorisant l'intervention sur le territoire du Rwanda d'une force armée, à vocation « humanitaire » et neutre, de 2 500 hommes, placés sous commandement français. La communauté internationale revient au Rwanda après avoir assisté de loin, pendant plus de deux mois, et sans réagir à la commission d'un génocide. La voie choisie n'est pas heureuse. La France présentait plusieurs avantages. Elle avait la volonté d'y aller. Elle en avait les moyens. Elle connaissait le pays. D'octobre 1990 à décembre 1993, la France avait soutenu le gouvernement de Habyartimana dans son effort de guerre contre les rebelles du F.P.R. Notamment, à travers l'opération Noroît déclenchée le 4 octobre 1993, les militaires français avaient été au côté de F.A.R., donnant des conseils à l'état-major et assurant les formations des corps spécialisés, dont la Garde présidentielle et les unités de la défense civile. Cela était un inconvénient majeur. Avec les F.A.R., la « camaraderie » pouvait compliquer l'exercice de la neutralité. Quant aux soldats et dirigeants du F.P.R., ils pouvaient difficilement imaginer que la France ait retiré son appui aux F.A.R.. Enfin, l'opération était trop tardive. Le génocide était accompli. En outre, elle se déroulait dans la zone de repli du G.I.R. et des F.A.R. devant l'avancée du F.P.R.

Intervention française au Rwanda, 1994

Photographie : Intervention française au Rwanda, 1994

Photographie

Enfants tutsi dans le camp de Niashishi, dans le sud du Rwanda, en juin 1994. Depuis le 22, la France, par l'opération militaire «Turquoise», a été autorisée par l'O.N.U. à conduire une action humanitaire en faveur des populations réfugiées. 

Crédits : PA Photos

Afficher

On s'interroge encore aujourd'hui sur le bilan de Turquoise. Si elle a sécurisé le camp de réfugiés de Nyarushishi en préfecture de Cyangugu, elle a été incapable de prévenir le massacre des réfugiés de Bisesero, alors qu'un groupe de ses hommes les avait repérés et avait pu constater qu'ils étaient menacés. En revanche, il est clair que la zone humanitaire créée dans le sud-ouest du Rwanda a fonctionné comme une pompe aspirante pour des milliers de Hutu parmi lesquels de nombreux génocidaires craignant la vengeance des soldats du F.P.R.. On sait en outre que les éléments du G.I.R. et les cadres de son admini [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Génocide au Rwanda

Génocide au Rwanda
Crédits : Getty

photographie

Membre tutsi du F.P.R., juin 1994

Membre tutsi du F.P.R., juin 1994
Crédits : PA Photos

photographie

Intervention française au Rwanda, 1994

Intervention française au Rwanda, 1994
Crédits : PA Photos

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TUTSI GÉNOCIDE DES  » est également traité dans :

UNE SAISON DE MACHETTES (J. Hatzfeld)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 985 mots

« Nous connaissons mieux les victimes, nous les avons écoutées, alors qu'il ne nous reste presque rien des bourreaux, constatait un jour l'écrivain biélorusse Svetlana Alexievitch. Ils ont dissimulé et laissé sous scellés dans leurs archives secrètes l'expérience la plus importante du siècle passé. » C'est un pan de ces « archives secrètes » que met au jour Jean Hatzfeld dans Une sa […] Lire la suite

AUDOIN-ROUZEAU STÉPHANE (1955- )

  • Écrit par 
  • Paula COSSART
  •  • 911 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des chantiers divers »  : […] Au-delà de cette position générale, Audoin-Rouzeau a investi des terrains divers. Dans La Guerre des enfants (1993), l’historien analyse « la première grande mobilisation morale et intellectuelle de l’enfance au sein du champ politique européen ». Il souligne l’agressivité nouvelle du langage de guerre proposé aux enfants dès 1914. L’Enfant de l’ennemi (1914-1918). Viol, avortement, infanticide […] Lire la suite

DANS LE NU DE LA VIE. RÉCITS DES MARAIS RWANDAIS (J. Hatzfeld)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 987 mots

« En 1994, entre le lundi 11 avril à 11 heures et le samedi 14 mai à 14 heures, environ 50 000 Tutsi, sur une population d'environ 59 000, ont été massacrés à la machette, tous les jours de la semaine, de 9 h 30 à 16 heures, par des miliciens et voisins hutu, sur les collines de la commune de Nyamata, au Rwanda. » Ainsi débute Dans le nu de la vie (Seuil, Paris, 2001), de Jean Hatzfeld, qui rasse […] Lire la suite

DES FORGES ALISON (1942-2009)

  • Écrit par 
  • Catherine CHOQUET
  •  • 941 mots

Née le 20 août 1942 à Schenectady, dans l'État de New York, Alison Bowe Des Forges, née Liebhafsky, a disparu le 12 février 2009. Cette historienne, spécialiste de la région des Grands Lacs, était une femme extraordinaire, au sens littéral du mot, une personnalité hors du commun, d'une rare intelligence de cœur et d'esprit, traduite en actes tout au long de sa vie. Femme fluette, elle en imposait […] Lire la suite

KAGAME PAUL (1957- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 942 mots
  •  • 1 média

Président du Rwanda depuis 2000. Né le 23 octobre 1957 à Gitarama, dans le centre du Rwanda, Paul Kagame grandit en exil en Ouganda. Ses parents ont quitté le pays en 1959, lors des premières violences perpétrées contre les Tutsi par les Hutu dans le contexte de l'indépendance du pays. Kagame poursuit des études à l'université de Makerere, à Kampala, avant de rejoindre, en 1979, les forces de Yo […] Lire la suite

NKURUNZIZA PIERRE (1964-2020)

  • Écrit par 
  • Christian THIBON
  •  • 901 mots

Pierre Nkurunziza, homme politique, président de la République du Burundi de 2005 à 2020, est né à Ngozi, dans le nord du pays, le 18 décembre 1964. Comme ses prédécesseurs depuis l’indépendance, son régime a pratiqué la personnalisation du pouvoir, l’autoritarisme, l’usage de la violence et la corruption, bien qu’à la différence des précédents il fût mis en place par le premier rebelle parvenu a […] Lire la suite

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 934 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De la « Révolution sociale » (1959-1961) au génocide (1994) »  : […] En novembre 1959, la Belgique met en route un processus d'autonomie interne. Mais la tension est montée au Rwanda depuis la mort subite de Mutara, en juillet précédent : un nouveau mwami, Kigeri Ndahindurwa, a été intronisé par les milieux les plus traditionalistes ; des partis politiques sont nés : le Parmehutu (Parti du mouvement de l'émancipation des Hutu) et l'Aprosoma (Association pour la pr […] Lire la suite

RWANDA 1994 (collectif Groupov)

  • Écrit par 
  • Stéphen ROSTAIN
  •  • 876 mots

Le plateau est nu, fermé au fond par un immense panneau rougeoyant qui s'ouvre et se ferme comme des portes de l'enfer. Sur le côté, un petit orchestre. Au milieu, juste une chaise. Une femme vient s'asseoir. Elle s'appelle Yolande Mukagasana. Elle est infirmière. Autrefois, elle vivait à Kigali. Trente minutes durant, elle raconte l'horreur du massacre dont ses enfants et son mari, Tutsi comme el […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France – Rwanda. Arrestation en France de Félicien Kabuga. 16 mai - 3 juin 2020

Le 16, la police française arrête Félicien Kabuga, l’un des principaux responsables présumés du génocide commis au Rwanda en 1994, qui vivait depuis plusieurs années sous une fausse identité à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). L’ancien homme d’affaires est inculpé depuis 1997 de génocide […] Lire la suite

Belgique. Condamnation de Fabien Neretse pour génocide. 20 décembre 2019

La cour d’assises de Bruxelles, agissant en application de la loi de compétence universelle, condamne l’ancien haut fonctionnaire rwandais Fabien Neretse à vingt-cinq ans de prison pour avoir participé au génocide des Tutsi et commis des crimes de guerre – neuf meurtres –, en 1994, lors […] Lire la suite

France – Rwanda. Condamnation à Paris de deux anciens bourgmestres rwandais. 6 juillet 2016

La cour d’assises de Paris condamne à la réclusion à perpétuité, pour génocide et crimes contre l’humanité, deux anciens bourgmestres rwandais, Tito Barahira et Octavien Ngenzi, pour leur participation au massacre de quelque deux mille personnes à Kabarondo, dans l’est du pays, en avril 1994 […] Lire la suite

France – Rwanda. Annulation de la participation de la France aux commémorations du génocide tutsi. 5-7 avril 2014

Le 5, la France annule sa participation aux cérémonies commémoratives du vingtième anniversaire du génocide qui a fait quelque huit cent mille morts au Rwanda entre avril et juillet 1994. Celles-ci auront lieu le 7 à Kigali. Paris réagit aux propos tenus par le président Paul Kagame dans un […] Lire la suite

France – Rwanda. Condamnation d'un responsable du génocide de 1994. 14 mars 2014

Au terme de six ans de procédure, la cour d'assises de Paris, jugeant au titre de la compétence universelle, condamne Pascal Simbikangwa, ancien capitaine de la garde présidentielle rwandaise, à vingt-cinq ans de prison pour sa participation au génocide des Tutsi et pour sa complicité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marcel KABANDA, « TUTSI GÉNOCIDE DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide-des-tutsi/