GÉNIE CIVIL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Canal de Suez en construction

Canal de Suez en construction
Crédits : Otto Herschan/ Getty Images

photographie

L'effondrement du pont de Tacoma Narrows

L'effondrement du pont de Tacoma Narrows
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Pont Rion-Antirion, Grèce

Pont Rion-Antirion, Grèce
Crédits : Freyssinet International et Cie

photographie

Le barrage de Bin el-Ouidane

Le barrage de Bin el-Ouidane
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Les grands ouvrages emblématiques

On distingue cinq types de grands ouvrages : les ponts ; les tunnels et ouvrages souterrains ; les barrages ; les centrales nucléaires et les aéroports ; les grands ouvrages architecturaux.

Les ponts

Dans la conception des grands ponts, l'innovation technologique ainsi que l'imagination architecturale et structurale jouent un rôle essentiel. Ces ouvrages sont attribués le plus souvent sous forme de concours appelés « conception construction ». L'attributaire est un groupement généralement mené par une entreprise leader dans le domaine des grands ouvrages du génie civil et qui associe un cabinet d'architecture et un bureau d'études techniques. Fréquemment, le concours inclut le montage du financement et une période durant laquelle l'ouvrage concédé participe par le péage au remboursement des emprunts mobilisés.

Les technologies de construction des ponts n'ont cessé d'évoluer. Les grandes villes telles que Paris, Londres ou New York constituent de véritables musées pour ces structures. Les ponts de pierre en arche ont vu leur portée augmenter progressivement, en partie grâce aux techniques de décintrage. Au xixe siècle sont apparus les ponts en fer et en fonte, puis les ponts en acier, soit en arche à la manière des ponts de pierre, soit avec des poutres réticulées (comme le viaduc de Garabit, ouvrage ferroviaire permettant de franchir les gorges de la Truyère dans le Cantal). Les ponts en béton armé se sont développés dès la fin du xixe siècle. Puis la technique du béton précontraint, développée par Eugène Freyssinet, a été largement utilisée de 1955 à 1965 pour la construction des ponts, tout d'abord avec des ouvrages à poutres préfabriquées sous chaussée, puis avec les ponts construits par encorbellements successifs. À partir de 1963, le développement des voussoirs préfabriqués conjugués et collés a permis la réalisation d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : président-directeur général de Coyne et Bellier, membre de l'Académie des technologies, vice-président de la Commission internationale des grands barrages

Classification


Autres références

«  GÉNIE CIVIL  » est également traité dans :

ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

  • Écrit par 
  • Michel VERNÈS
  • , Universalis
  •  • 1 667 mots

Dans le chapitre « Un ingénieur à la tête des « Promenades de Paris » »  : […] Né en 1817 à Grenoble, d'un père colonel d'artillerie, Adolphe Alphand entre à l'École polytechnique en 1835, puis à l'École des ponts et chaussées en 1837. Après s'être vu confier des missions dans l'Isère et la Charente-Inférieure, il est envoyé en 1839 à Bordeaux comme ingénieur ordinaire du corps des Ponts et Chaussées. Il y réalise des travaux portuaires et ferroviaires, se familiarise avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-alphand/#i_8088

BARRAGES

  • Écrit par 
  • Claude BESSIÈRE, 
  • Pierre LONDE
  •  • 15 785 mots
  •  • 16 médias

Depuis 5 000 ans, l'humanité a construit plus de 50 000 grands barrages et réservoirs artificiels, qui régulent environ 3 500 milliards de mètres cubes d'eau par an, soit de l'ordre de 30 p. 100 de la ressource en eau accessible. Cette eau stockée et régulée est utilisée pour l'alimentation en eau de la population, l'irrigation, la production d'énergie hydroélectrique, la protection contre les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrages/#i_8088

BÉTON

  • Écrit par 
  • Jean-Michel TORRENTI
  •  • 8 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisation du béton dans les structures »  : […] L' utilisation la plus courante du béton dans les constructions est le béton armé . Celui-ci est utilisé pour la construction de bâtiments, d'usines, de réservoirs et de silos de petite capacité, de ponts de petite portée, de routes, d'ouvrages de fondation... Dans ce matériau, les armatures métalliques reprennent les efforts de traction, apportent la ductilité (déformations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton/#i_8088

BÉTON PRÉCONTRAINT

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 190 mots

Eugène Freyssinet (1879-1962), ingénieur français célèbre pour ses constructions de grands ouvrages en béton et en béton armé – pour lesquels il détient plusieurs records –, s'efforce d'améliorer les performances de ce matériau qui est déjà très résistant aux compressions. Il apporte alors une solution originale pour déplacer le problème de la résistance à la traction, le point faible du béton, in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton-precontraint/#i_8088

CAQUOT ALBERT (1881-1976)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 1 199 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des débuts dans le génie civil »  : […] Né le 1 er  juillet 1881 à Vouziers (Ardennes) dans une famille d’agriculteurs, Albert Caquot est admis à l’âge de 18 ans à l’École polytechnique dont il sort en 1901 dans le corps des Ponts et Chaussées. De 1905 à 1912, il est affecté en tant qu’ingénieur des Ponts et Chaussées à Troyes, où il participe à la conception du pont Hubert sur la Seine en proposant le système d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-caquot/#i_8088

CONSIDÈRE ARMAND (1841-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 479 mots
  •  • 1 média

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, Armand Gabriel Considère est l'inventeur du béton fretté, un type de béton armé adapté essentiellement aux poteaux et aux pieux. Le procédé consiste à armer la structure de ferraillages transversaux, généralement en hélices ou en spires et renforcés longitudinalement, ce qui lui confère une très forte résistance à la compression tout en limitan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-considere/#i_8088

FREYSSINET EUGÈNE (1879-1962)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 047 mots

Parmi les bâtisseurs, il y a des concepteurs de structure plus élégants qu'Eugène Freyssinet. Le Suisse Robert Maillart est du nombre. Mais peu ont exercé une influence aussi déterminante sur le génie civil et la construction de leur époque que Freyssinet. Auteur de projets remarquables comme les hangars d'Orly ou le pont Albert-Louppe à Plougastel-Daoulas, inventeur du béton précontraint, il comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-freyssinet/#i_8088

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Comme les chemins de fer, les gares sont un des exemples de l'industrialisation et un des éléments de l'urbanisation du xix e  siècle. Elles apparaissent d'abord en Angleterre vers 1820 puis en France et enfin dans tous les autres pays gagnés par le développement industriel, y compris les colonies. Les gares expriment bien les divers types d'organ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gares-architecture/#i_8088

GÉOLOGIE - Géologie de l'ingénieur

  • Écrit par 
  • Léon CALEMBERT
  •  • 2 525 mots

La géologie de l'ingénieur ( Engineering Geology ), appelée aussi dans un sens restrictif géologie du génie civil, applique les principes et les méthodes des sciences minérales et connexes aux travaux de l'ingénieur. Ce dernier ne peut en effet négliger ni les caractéristiques des sols, des roches, des massifs rocheux et des eaux souterraines, ni le rôle des processus géolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-de-l-ingenieur/#i_8088

GÉOTECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HABIB
  •  • 5 317 mots
  •  • 4 médias

Les déformations du sol engendrées par les charges apportées par les ouvrages de génie civil ou par les contraintes provoquées par les travaux en souterrain ne doivent pas mettre en péril les structures elles-mêmes. Elles ne doivent pas a fortiori atteindre la limite qui provoque la rupture des massifs de sol ou de roche, par exemple lors du poinçonnement du sol sous une fondation ou lors du glis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geotechnique/#i_8088

INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 251 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des itinéraires contrastés »  : […] Progressivement cependant, les chemins de l'architecte et de l'ingénieur commencent à se séparer. Aux architectes la conception des palais, des églises et des hôtels particuliers, aux ingénieurs les ouvrages de défense et les travaux de génie civil : routes, ponts, canaux et ports de mer. La séparation ne devient complète qu'à la charnière des xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingenieur-et-architecte/#i_8088

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La remise en cause du « système des années 1940 » et du « système de 1955 » »  : […] Le système de paiements et du crédit, qui remonte à 1942 et qui voit le renforcement du M.O.F. après la dissolution des zaibatsu et l'instauration des keiretsu , établit jusqu'au milieu des années 1990 une interrelation étroite entre les banques, les grandes entreprises et l'État. Sa politique de « surprêt » et de « surendettement » permet aux grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_8088

MILLAU VIADUC DE

  • Écrit par 
  • Michel LEVY
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Situé sur l'autoroute A75, entre Clermont-Ferrand et Béziers, le viaduc de Millau (Aveyron) est un pont multi-haubané d'une longueur de 2 460 m (204 m puis, déterminées par les sept piles, 6 travées de 342 m et 204 m à nouveau) qui passe à 270 m au-dessus du Tarn. Les piles de cet ouvrage, hautes de 78 m à 245 m (record du monde), sont chacune surmontées par le tablier métallique puis par un pylôn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viaduc-de-millau/#i_8088

OFFSHORE - Installations offshore

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIER, 
  • Philippe OZANNE
  •  • 12 607 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'offshore dans toute sa diversité »  : […] Quel que soit le secteur considéré, on passe insensiblement du domaine côtier à l'offshore. On peut tout d'abord souligner l'évolution des ouvrages côtiers qui dépassent les travaux portuaires traditionnels, s'éloignent de la côte et atteignent des profondeurs d'eau importantes. La construction de docks flottants et de ports en eau profonde, des réalisations comme le terminal d'Antifer, près du H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-installations-offshore/#i_8088

PONTS

  • Écrit par 
  • Michel VIRLOGEUX
  •  • 12 253 mots
  •  • 19 médias

La fonction des ponts est de permettre le franchissement d'un obstacle par une voie de transport. À l'origine, l'obstacle pouvait être une rivière ou une gorge profonde, et la voie de transport une route ou une conduite d'eau. Le pont du Gard , construit au i er  siècle après Jésus-Christ, est le plus connu de ces ponts-aqueducs. Avec le développe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponts/#i_8088

PONTS ET CHAUSSÉES CORPS DES INGÉNIEURS DES

  • Écrit par 
  • Konstantinos CHATZIS
  •  • 696 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la figure de l’ingénieur-artiste à celle du technicien-expert »  : […] Passé désormais par les deux écoles précitées, qui dispensent une formation scientifique de haut niveau, l’ingénieur des Ponts et Chaussées (I.P.C.) de l’époque postrévolutionnaire, porteur déjà d’une forte identité collective, abandonne définitivement le statut d’ingénieur-artiste qui était le sien à l’époque des Lumières, pour se rapprocher du scientifique moderne. Il se mue alors en technicien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-des-ingenieurs-des-ponts-et-chaussees/#i_8088

PONTS & CHAUSSÉES ÉCOLE DES

  • Écrit par 
  • Konstantinos CHATZIS
  •  • 1 241 mots
  •  • 1 média

Figurant parmi les plus anciennes écoles d’ingénieurs du monde, l’École des ponts et chaussées – devenue depuis la fin des années 2000 École des Ponts ParisTech – est intimement liée au corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées qui a été fondé en France en 1716, avec pour mission première la mise en place du réseau routier du pays. Recrutés au coup par coup et sans formation commune, les ingénie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-ponts-et-chaussees/#i_8088

SAFFIR HERBERT SEYMOUR (1917-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

L' ingénieur américain Herbert Seymour Saffir fut un expert des dommages causés aux bâtiments par les cyclones. Né le 29 mars 1917 à New York, Herbert Seymour Saffir reçoit son diplôme d'ingénieur en génie civil au Georgia Institute of Technology en 1940. En 1959, il fonde sa propre société d'ingénierie des structures à Coral Gables, en Floride, où il travaillera jusqu'à peu de temps avant sa mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-seymour-saffir/#i_8088

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Le génie parasismique

  • Écrit par 
  • Philippe GUÉGUEN
  •  • 8 872 mots
  •  • 7 médias

Les tremblements de terre sont brusques et soudains, et les victimes qu'ils causent en quelques instants peuvent se compter par milliers. Le génie parasismique consiste à adapter les constructions à l'environnement naturel afin de réduire certains impacts de ce dernier sur l'existence humaine. Quand une structure est soumise à un mouvement sismique, ses fondations bougent avec le sol. Comme le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-le-genie-parasismique/#i_8088

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie d’Eiffel toujours en service  »  : […] Que ce soient des stades, des ponts ou des tours, tous ces ouvrages ont en commun leur gigantisme. Les effets du vent sur ces structures font ainsi l’objet d’études très poussées. La soufflerie de Gustave Eiffel poursuit son activité au sein du Centre scientifique et technique du bâtiment (C.S.T.B.) qui a racheté cette installation en 2001. S’ajoutent également à la tenue au vent des bâtiments, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_8088

TANCARVILLE PONT DE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 188 mots

L'ouverture du pont de Tancarville en 1959 célébra une prouesse technique, celle du plus long pont suspendu d'Europe. Enjambant l'estuaire de la Seine, au pied du château de Tancarville, à 25 km du Havre, l'ouvrage traverse le fleuve d'une seule portée de 608 m, laissant au-dessus de l'eau une hauteur libre de 50 m. La longueur totale du pont est de 1 410 m pour une largeur totale (chaussée, trot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pont-de-tancarville/#i_8088

TELFORD THOMAS (1757-1834)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots

Ingénieur civil écossais, né le 9 août 1757 près de Westerkirk (Écosse), mort le 2 septembre 1834 à Londres. Tout d'abord maçon puis architecte autodidacte, Thomas Telford devient, en 1786, inspecteur des Travaux publics pour le comté du Shropshire, un poste comportant la construction de bâtiments et de ponts. Dans cette région, il conçoit plusieurs ponts dont trois sur la Severn, à Montford, Buil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-telford/#i_8088

TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

  • Écrit par 
  • Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL
  •  • 6 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspects techniques »  : […] Toujours délicate, la construction d'une tour est le fruit de calculs complexes : les fondations comme les matériaux doivent être plus résistants que dans un édifice classique, le vent restant le principal problème. Ses effets latéraux provoquent des déplacements de la structure qui peut osciller au sommet de plusieurs dizaines de centimètres. On raconte d'ailleurs que les occupants des premiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tours-de-grande-hauteur-gratte-ciel/#i_8088

TUNNELS

  • Écrit par 
  • Michel MAREC, 
  • Jean PÉRA
  •  • 8 814 mots
  •  • 7 médias

Les premiers souterrains artificiels ont été construits pour capter ou conduire l'eau nécessaire aux besoins des hommes. Dans l'île de Samos, au vi e  siècle avant J.-C., un tunnel fut ainsi creusé dans le calcaire par l'architecte grec Eupalinos. Il est long de 1 265 mètres, et sa section est de 1,75 m  1,75 m. De nos jours, on construit en soute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnels/#i_8088

VIADUC DE MILLAU, en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots

Le viaduc de Millau, situé sur l'autoroute A75, est inauguré le 17 décembre 2004. Cet ouvrage d'art à péage, qui culmine à près de 300 mètres au-dessus du Tarn, établit enfin une communication autoroutière continue entre Clermont-Ferrand et Béziers, en joignant le Lévezou, au nord, au causse du Larzac, au sud. Il fait disparaître un des plus importants « points noirs » de la circulation routière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viaduc-de-millau-en-bref/#i_8088

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard TARDIEU, « GÉNIE CIVIL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-civil/