GAZ NATUREL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contexte mondial, ressources, marchés régionaux et commerce international

Un environnement énergétique favorable au gaz naturel

Avec une progression moyenne de 1,5 p. 100 par an sur la période 2004-2020 prévue par l'Agence internationale de l'énergie (A.I.E.) dans son scénario alternatif, le gaz naturel est la source d'énergie primaire d’origine fossile dont la demande dans le monde devrait, au cours des prochaines années, connaître la croissance la plus forte. Comparativement, la demande moyenne de pétrole devrait croître de 0,9 p. 100 par an et la demande totale d'énergie primaire de 1,2 p. 100, toujours en moyenne annuelle sur cette même période. Des différences géographiques apparaissent en fonction de la place actuelle occupée par le gaz dans les bilans énergétiques des différents pays. La prévision de croissance de la demande de gaz pour la zone O.C.D.E. (Organisation de coopération et de développement économiques) s'établit à environ 0,8 p. 100 par an, alors que les pays émergents devraient voir leur demande augmenter de plus de 2,1 p. 100 en moyenne annuelle – avec des taux voisin de 5 p. 100pour la Chine, l'Inde ou le Brésil. Par ailleurs, la part du gaz naturel dans l'énergie primaire consommée dans le monde devrait représenter environ 22 p. 100 en 2030 contre 16 p. 100 en 1971.

Dans une perspective historique, rappelons que la part du gaz naturel dans la demande totale d'énergie primaire a augmenté régulièrement jusqu'au début des années 1970, passant de 4,4 p. 100 en 1929 à 9,3 p. 100 en 1950, 14 p. 100 en 1960 et 16 p. 100 en 1971. Entre 1970 et 1980, ce pourcentage est resté assez stable, puis a augmenté pour atteindre 24 p. 100 en 2004. La consommation reste aujourd'hui encore inégalement répartie et demeure principalement le fait des pays industrialisés (les pays de l'O.C.D.E. représentaient, en 2004, 52 p. 100 du total mondial).

La génération électrique est le moteur principal de cette croissance. Cet usage capte 41 p. 100 de l'incrément de la demande à venir, et cela pour deux raisons principales. Face à une forte demande électrique mondiale – qui devrait être multipliée par 1,6 entre 2005 et 2020 –, la génération thermique au gaz bénéficie de l'amélioration des rendements et de l'économie générale procurées par les centrales à cycles combinés (CCG, cycle combiné gaz), ainsi que du plus faible niveau d'émissions polluantes par comparaison avec d'autres combustibles, comme le charbon. L'abandon programmé des centrales nucléaires dans certains pays (en Allemagne ou en Belgique, par exemple) et la mise en place d'une taxation des émissions de CO2, qui renforce la compétitivité du gaz naturel par rapport au charbon ou au fioul, participent aussi à l'accélération de cette tendance (fig. 1).

Principe d'une centrale à cycle combiné

Dessin : Principe d'une centrale à cycle combiné

Principe d'une centrale à cycle combiné. La technique du cycle combiné est une technique de production d'électricité à haut rendement reposant sur le couplage d'une turbine à vapeur à une turbine à combustion: les gaz de combustion, très chauds à la sortie d'une turbine à combustion... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gaz naturel : consommation

Dessin : Gaz naturel : consommation

Évolution attendue de la croissance de la consommation de gaz naturel dans le monde, pour la période 2004-2030 et par secteur d'activités (source : A.I.E., « World Energy Outlook »). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'un des avantages du gaz naturel est, en effet, son impact relativement faible sur l'environnement. Il est considéré comme un combustible propre, ne dégageant lors de sa combustion ni cendres, ni monoxyde de carbone (CO), ni produits sulfureux – il ne produit que très faiblement du dioxyde de soufre (SO2) –, mais seulement du dioxyde de carbone (CO2) et de la vapeur d'eau. Ses émissions d'oxyde d'azote (NOx) sont plus faibles que celles du pétrole ou du charbon et celles de CO2 – facteur essentiel dans la réalisation des objectifs du protocole de Kyōto – sont également inférieures à celles des autres combustibles fossiles (40 à 50 p. 100 de moins que le charbon et 25 à 30 p. 100 de moins que le pétrole, selon Eurogas).

Enfin, les réserves de gaz sont abondantes et relativement mieux distribuées géopolitiquement à travers la planète que celles de pétrole (40 p. 100 des réserves prouvées de gaz sont situées au Moyen-Orient, contre 61 p. 100 pour le pétrole). Elles représentent environ soixante-dix années de consommation au rythme actuel de production, à comparer à quelque quarante ans pour le pétrole.

Ressources et production

De 1970 à 2006, la production mondiale commercialisée a été multipliée par près de 2,9, passant de 1 009 milliards de mètres cubes à près de 2 900 milliards de mètres cubes (tabl. 2). Dans le même temps, les réserves prouvées étaient multipliées par 4,5, pour atteindre 181 000 milliards de mètres cubes au 1er janvier 2007. En 2006, la C.E.I. (Communauté des États indépendants) et l'Amérique du Nord représentaient les deux premières régions productrices, assurant à elles deux plus de 53,5 p. 100 de la production mondiale (tabl. 3).

Gaz naturel : principaux producteurs

Tableau : Gaz naturel : principaux producteurs

Évolution de la production commercialisée de gaz naturel dans le monde et dans les principaux pays producteurs (en milliards de mètres cubes). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gaz naturel : production et réserves par zone géographique

Tableau : Gaz naturel : production et réserves par zone géographique

Évolution de la production commercialisée et des réserves prouvées de gaz naturel par zone géographique (en pourcentage). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En matière de production, ces deux tableaux montrent la prééminence de la C.E.I. (la Russie en particulier) et un début de déclin dans les régions matures (États-Unis et mer du Nord). Ils mettent, par ailleurs, en évidence la montée en puissance de nouveaux centres producteurs (Moyen-Orient, golfe de Guinée, Asie-Océanie).

La répartition actuelle des réserves fait nettement ressortir deux grandes zones gazières mondiales : le Moyen-Orient (notamment le Qatar et l'Iran) et la C.E.I. (notamment la Russie). Elles se partagent plus de 72 p. 100 des réserves prouvées aujourd'hui, mais des réserves significatives existent également dans d'autres régions (Amérique latine, Afrique, Asie). L'Amérique du Nord a perdu, à cet égard, la place dominante qu'elle occupait encore au milieu des années 1960.

Le déséquilibre que l'on observe entre la répartition des réserves et celle des productions commercialisées induit la nécessité croissante des échanges internationaux (carte 1). Dans ce cadre, le développement grandissant des flux de G.N.L. tend à devenir la clé de voûte de l'équilibre gazier mondial. On notera, par ailleurs, que certains pays (États-Unis et Europe occidentale essentiellement) exploitent aujourd'hui leurs propres réserves à des niveaux élevés, en raison du haut niveau d'industrialisation de leurs économies.

Gaz naturel : production, consommation, réserves et flux dans le monde

Dessin : Gaz naturel : production, consommation, réserves et flux dans le monde

Le gaz naturel dans le monde : production, consommation et réserves au 1er janvier 2007 (en milliards de mètres cubes). Les principaux flux entre les régions productrices et consommatrices sont également mentionnés, ainsi que les perspectives d'échanges à court et à moyen terme... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Principaux marchés régionaux et environnement réglementaire

Amériques

L'Amérique du Nord, marché très intégré et mature, est presque autosuffisante aujourd'hui. Néanmoins, sa dépendance aux importations (sous forme de G.N.L.) devrait croître substantiellement dans les années à venir – essentiellement aux États-Unis – et représenter environ 12 p. 100 de la demande vers 2015.

Les États-Unis sont aujourd'hui le premier consommateur de gaz naturel (620 milliards de mètres cubes en 2006) et le deuxième producteur au monde (524 milliards de mètres cubes). Dans ce pays, la libéralisation et la déréglementation du marché du gaz, qui débutèrent dans le courant des années 1970, marquèrent la décennie 1980. Les premières compagnies privées de marketing et de distribution de gaz naturel virent le jour vers 1985. Le Natural Gas Wellhead Decontrol Act de 1989 puis le Restructuring Rule (F.E.R.C. order 636, la F.E.R.C. – Federal Energy Regulatory Commission – étant l'organe régulateur créé en 1978) de 1992 parachevèrent le processus de libéralisation du marché du gaz. Depuis le 1er janvier 1993, le prix du gaz domestique est librement établi par le jeu de l'offre et de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 26 pages

Médias de l’article

Gaz naturel : composition chimique

Gaz naturel : composition chimique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Principe d'une centrale à cycle combiné

Principe d'une centrale à cycle combiné
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gaz naturel : consommation

Gaz naturel : consommation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Gaz naturel : principaux producteurs

Gaz naturel : principaux producteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 26 médias de l'article


Écrit par :

  • : chef du département synthèses-opérations nouvelles-gestion, direction du gaz naturel, Société nationale Elf Aquitaine
  • : chargée d'affaires
  • : adjoint au chef du département France, direction du gaz naturel, Société nationale Elf Aquitaine
  • : stratège à la direction générale gaz-électricité du groupe Total
  • : chargée de mission, direction du gaz naturel, Société nationale Elf Aquitaine
  • : département gaz naturel liquéfié, Société nationale Elf Aquitaine
  • : chef de département à la direction du raffinage et de la distribution, Société nationale Elf Aquitaine

Classification

Autres références

«  GAZ NATUREL  » est également traité dans :

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Exemples d'affaissements »  : […] La compaction des sédiments fins est la cause principale des affaissements naturels (les mécaniciens des sols l'appellent consolidation). Le seul poids des terrains situés au-dessus compacte les dépôts fins des deltas et autres accumulations épaisses. C'est ainsi que la ville de Sybaris, colonie grecque sur le golfe de Tarente en Italie, s'est affaissée de 10 mètres en 2 500 ans. Les cavités de d […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une richesse minière exceptionnelle »  : […] La richesse du sous-sol permet de comprendre les logiques d’aménagement ainsi que la forte extraversion économique de la région et ses dynamiques d’intégration à la mondialisation. Aujourd’hui, plus de la moitié de la production mondiale de vanadium, de platine et de diamant provient d’Afrique australe, qui fournit également un tiers environ de la production d’or et un cinquième de la production d […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Secteurs économiques »  : […] La pêche commerciale s'est développée à la fin du xix e  siècle, lorsque les premières conserveries ont été construites. Malgré des périodes difficiles (raréfaction des poissons ou engorgement des marchés mondiaux), la pêche a fourni une source de revenu constante qui, à la fin des années 1990, entrait pour 4 p. 100 dans le P.I.B. Les forêts humides du Sud-Est, particulièrement les immenses forêt […] Lire la suite

ALBERTA PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 654 mots
  •  • 2 médias

Située à l'extrémité ouest des Prairies canadiennes, l'Alberta est, par sa superficie (661 185 km 2 ), la quatrième province du pays ; elle comptait, en 2006, 3,29 millions d'habitants. On peut la diviser en six régions. – L'Alberta du Sud comprend la zone des prairies du sud de la Red Deer jusqu'à la frontière, à l'est, au-delà de Lethbridge. Elle est constituée de plaines avec des fermes à céré […] Lire la suite

ALCANES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 658 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « État naturel et préparations »  : […] Le constituant principal du gaz naturel est le méthane, mais il est accompagné d'éthane, de propane et de butanes. Les pétroles sont des mélanges d'un grand nombre d'hydrocarbures, où les alcanes, notamment linéaires, prédominent, et de molécules fonctionnelles en petit nombre. Soumis aux opérations de raffinage, ils sont séparés par distillation fractionnée en coupes contenant des mélanges dont […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les richesses minières et énergétiques »  : […] L'Algérie possède des ressources minières non négligeables. Le minerai de fer, dont l'essentiel des réserves est situé à Gara-Djebilet au sud de Tindouf, est également présent à Ouenza, Bou Khadra, Beni Saf et Zaccar, près de la frontière tunisienne. La production, en 2007, était de l'ordre de 1,6 million de tonnes, mais les capacités maximales de production sont loin d'être atteintes. On estime […] Lire la suite

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 053 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Production d'ammoniac »  : […] L'ammoniac, fixé à l'état de sulfate ou de phosphate d'ammonium lors du traitement des gaz de fours à coke, ne représente qu'un faible pourcentage de l'ammoniac préparé par synthèse directe ; celui-ci constitue donc la base de l'industrie des engrais azotés. Il s'agit là d'une fabrication très importante et en pleine expansion ; sa production annuelle mondiale était en effet de l'ordre de 100 mil […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des perspectives énergétiques prometteuses »  : […] Lorsqu'ils ont pris possession, de façon plus formelle qu'effective, des territoires arctiques, les grands pays riverains n'avaient pas conscience des richesses qu'ils pourraient y trouver. Il suffit de rappeler le mépris affiché par Voltaire pour les terres du Canada français, qu'il qualifiait de « quelques arpents de neige ». En dehors de la chasse de mammifères marins et d'un peu de pêche, acti […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La Patagonie »  : […] Bien qu'elle jouisse d'une renommée flatteuse pour le tourisme, la Patagonie se caractérise avant tout par ses grandes étendues vides et peu hospitalières. Les provinces de Patagonie couvrent près de 800 000 kilomètres carrés et ne comptaient qu'un peu plus de deux millions d'habitants en 2010. Les distances sont très grandes entre les villes petites et moyennes, où se concentre la population. Ce […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les régionalismes à géométrie variable »  : […] Dans un tel contexte, les pays d'Asie du Sud développent, dans de multiples cadres, des stratégies complémentaires à celles, assez molles car nécessairement consensuelles, qu'offre la S.A.A.R.C. Le premier cadre, bilatéral, se déploie au sein de la région : ainsi des accords de libre-échange entre Inde et Népal en 1996, Inde et Sri Lanka en 2000, Pakistan et Sri Lanka en 2005. Le dialogue politiqu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

21 juillet 2021 Canada. Abandon par Montréal du projet GNL Québec.

gaz naturel au Saguenay, développé par GNL Québec, et par conséquent du projet de gazoduc de sept cent quatre-vingts kilomètres qui devait alimenter l’usine en gaz extrait dans l’Alberta. Montréal estime que ce projet ne contribue pas à la lutte contre la crise climatique en retardant l’utilisation d’énergies moins émettrices de gaz à effet de serre […] Lire la suite

18-26 mai 2021 Énergie - Climat - Environnement. Activisme pro-climat de certains actionnaires des compagnies pétrolières.

gaz naturel signifie qu’il n’y a pas d’exploration requise et qu’aucun champ gazier et pétrolier nouveau n’est nécessaire au-delà de ceux déjà approuvés. » Le 26, le tribunal de La Haye, aux Pays-Bas, saisi d’une plainte déposée par sept organisations environnementales et des milliers de citoyens, contraint la major pétrolière anglo-néerlandaise Shell […] Lire la suite

6-31 août 2020 Grèce – Turquie – Égypte – France. Regain de tensions en Méditerranée orientale.

gaz naturel de la Méditerranée orientale vers l’Europe. Le 10, le navire d’exploration sismique turc Oruç Reis, escorté de bâtiments militaires, reprend sa mission d’exploration dans la zone maritime grecque, entre Chypre et la Crète. Athènes y dépêche des navires militaires. La mission initiale de l’Oruç Reis, en juillet, avait déjà fait monter la […] Lire la suite

25 juillet 2018 États-Unis – Union européenne. Armistice dans la guerre commerciale transatlantique.

gaz naturel et de soja américains. Les deux parties s’engagent en outre à mettre en place un groupe de travail sur le libre-échange transatlantique et à travailler à la réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). […] Lire la suite

3-16 septembre 2017 Corée du Nord. Nouvel essai nucléaire de Pyongyang.

gaz naturel, mesures que Pékin entérine pour la première fois. Le 15, la Corée du Nord procède au tir d’un missile balistique, le dix-neuvième depuis le début de l’année, qui survole le Japon. De portée intermédiaire, l’engin confirme la capacité de Pyongyang à frapper les bases militaires américaines de l’île de Guam, dans l’océan Pacifique. Le 16 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard CLÉMENT, Évrard DE FOSSEUX, François DEBIEN, Jean-Pierre PERRET, Odile PUYRAIMOND, Patrick de RENÉVILLE, Michel RICHARD, « GAZ NATUREL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-naturel/