GAMÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Rôle de la gamétogenèse

Rôle de la gamétogenèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spermatogenèse et ovogenèse

Spermatogenèse et ovogenèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spermatogenèse et spermiogenèse

Spermatogenèse et spermiogenèse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Juste avant la fécondation

Juste avant la fécondation
Crédits : Dr D. Phillips/ Getty

photographie

Tous les médias


Gamètes des végétaux

Tendances évolutives générales

On admet que les êtres vivants les plus anciennement apparus sur la Terre (telles les Cyanobactéries ou Cyanophycées ou Algues bleues, qui ont laissé des traces depuis 3 850 millions d'années) sont, à l'origine, dépourvus de toutes cellules sexuelles. Ces plantes se multiplient par fragmentation de filaments pluricellulaires. Un premier pas est franchi lorsque des thallophytes, les algues, pratiquent la sporulation : une cellule (sporocyste) fragmente sa matière vivante (ou protoplasme) en une ou plusieurs sphérules, ou spores directes, destinées à être dispersées et pouvant ensuite chacune proliférer en un individu en tout point semblable à celui qui les a émises.

Le passage à la sexualité apparaît dès que (chez une des Algues vertes, Ulothrix, par exemple) des éléments dispersés semblables aux spores deviennent incapables de régénérer seuls, comme font les spores directes, un organisme semblable à la plante. Il faut que deux de ces cellules, alors appelées gamètes, fusionnent en une seule, le zygote, pour que la chaîne de vie gagne un maillon de plus sous la forme d'un nouvel être vivant.

D'abord semblables (isogames) par leur forme et leur comportement, les gamètes vont se spécialiser au cours de l'évolution : les moins mobiles, récepteurs, sont dits « femelles » ; cette qualité s'accompagne évolutivement d'un accroissement de taille, allant de pair avec une accumulation de réserves et entraînant l'hétéro- ou anisogamie, c'est-à-dire la dissemblance des gamètes femelles et mâles. La spécialisation sexuelle culmine dans l'oogamie avec la réalisation de gamètes femelles sphériques, relativement volumineux, immobiles par eux-mêmes et appelés oosphères chez les Végétaux (ovocytes, ovules ou œufs chez les animaux). Les gamètes mâles, devenus minuscules, dépourvus de réserves, mobiles comme de microscopiques animaux, sont nommés spermatozoïdes (zôos = ani [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GAMÈTES  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Organes reproducteurs femelles »  : […] Le gynécée représente la partie femelle de la fleur. Également appelé pistil, il est formé de l’ensemble des carpelles, unités de base contenant les ovules. La partie basale des carpelles, qui renferme les ovules, est appelée ovaire. Notons que les termes d’ovaire et ovule désignent des structures bien différentes de celles des animaux. L’ovule des animaux est le gamète femelle (cellule reproduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_2138

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Expression physique du sexe : sexualisation »  : […] La reproduction sexuée pose un problème qui lui est propre. C'est celui de la différenciation en deux sexes distincts ou sexualisation . En effet, la gamétogenèse s'effectue selon deux voies différentes. La gamétogenèse mâle produit des gamètes mâles ou spermatozoïdes  ; c'est une spermatogenèse. La gamétogenèse femelle donne des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_2138

ASSEMBLAGE DES GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 220 mots

L'Allemand Oskar Hertwig (1849-1922), qui croyait au rôle du noyau dans la dynamique cellulaire, se proposait d'analyser le devenir de celui-ci lors de la fécondation entre deux cellules sexuelles. Il observa au microscope, dans un peu d'eau de mer, des cellules reproductrices émises par l'oursin Toxopneustes lividus . Les femelles émettent des cellules sexuelles transparent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assemblage-des-gametes/#i_2138

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le recueil de gamètes »  : […] Pour obtenir les gamètes mâles, le jour de la ponction, on demande au conjoint d’effectuer le recueil de sperme par masturbation. Pour la femme, la ponction de follicule s’effectue juste avant l’ovulation, sous contrôle échographique et par voie vaginale. La patiente est installée en position gynécologique dans une salle spécialisée. Une relaxation, une analgésie, une anesthésie locale ou générale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_2138

AZOOSPERMIE

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 492 mots

Normalement, à partir de la puberté et sous l'influence des hormones hypophysaires, les testicules sont le siège d'une fabrication permanente de spermatozoïdes. Le testicule est composé de millions de tubes séminifères très fins et pelotonnés sur eux-mêmes. Ces tubes ont pour paroi plusieurs couches de cellules autour d'une « lumière » au centre. De la périphérie vers le centre, les cellules se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azoospermie/#i_2138

CARACTÈRES, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 950 mots
  •  • 1 média

En systématique, on utilise le terme « caractère » dans le sens de « caractéristique », en vue de la classification des êtres vivants, pour permettre une recension de leurs particularités. Celles-ci peuvent être qualitatives (couleur des cheveux ou du plumage) ou quantitatives (dimensions du corps et de ses diverses parties). On reconnaît des particula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-biologie/#i_2138

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Formule chromosomique normale »  : […] Le nombre de chromosomes est de 46 chez l'homme : 22 paires d'autosomes et 2  chromosomes sexuels ou gonosomes, XX chez la femme et XY chez l'homme . Chaque paire chromosomique est constituée de deux homologues, l'un d'origine maternelle, l'autre d'origine paternelle : le caryotype se définit donc diploïde dès la réunion des deux cellules sexuelles qui se sont unies pour former l'œuf humain. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_2138

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les gamètes mâles des pluricellulaires »  : […] Les cellules qui constituent le corps des animaux, lorsqu'elles se déplacent dans l'organisme ou dans une boîte de culture, le font normalement par migration sur une surface (voir plus loin). Cependant, les gamètes mâles, ou spermatozoïdes, doivent au moment de la fécondation, que celle-ci soit interne ou externe, réaliser des déplacements sur de grandes distances grâce à un flagelle qui peut att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_2138

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle de la reproduction chez les vertébrés »  : […] Au niveau central, les neurones de l’hypothalamus (sécréteurs de kisspeptine, à dopamine, de dopamine, etc.) forment un réseau fonctionnel contrôlant la sécrétion de la neurohormone GnRH, qui atteint l’hypophyse où elle stimule, via son récepteur à sept passages transmembranaires, la sécrétion dans le sang des gonadotropines LH et FSH. Ces dernières se lient à leurs récepteurs spécifiques, égale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_2138

COMPORTEMENT ANIMAL - Comportement reproducteur

  • Écrit par 
  • Marc THÉRY
  •  • 3 827 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des stratégies propres à chaque sexe »  : […] La stridulation d'un criquet, le coassement d'un crapaud, la danse nuptiale d'un oiseau de paradis ou le brame d'un cerf sont tous des arguments de séduction. Ces signaux de parade, d'une extrême diversité dans le monde animal, sont généralement portés par les mâles qui s'investissent dans l'attraction d'une ou de plusieurs femelles. Mais pourquoi les mâles tentent-ils si souvent de persuader le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-comportement-reproducteur/#i_2138

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La phase adulte »  : […] Quel que soit le mode de vie embryonnaire et le type de développement, direct ou indirect, l'organogenèse a abouti à la mise en place des principaux appareils vitaux. L'organisme apparaît alors comme une mosaïque d'organes, dont l'activité spécifique permet la survie et la croissance. C'est ainsi qu'au terme de l'évolution embryonnaire, larvaire ou fœtale, s'instaure la période d'activité fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_2138

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Anomalies prézygotiques »  : […] Dans le syndrome de Turner , le caryotype est généralement 45, X. L'un des gamètes ne comprenait pas de chromosome sexuel. Le sujet né de cet œuf est une femme en apparence, mais de petite taille et sans ovaire, donc sans ovulation. Dans le syndrome de Klinefelter , le caryotype est généralement 47, XXY. Le sujet né de cet œuf es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_2138

DIMORPHISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 1 030 mots

Existence de deux formes distinctes pour une même espèce, animale ou végétale. Le dimorphisme représente un cas particulier du polymorphisme. Il affecte différents caractères et se présente sous divers aspects. Le dimorphisme sexuel permet de distinguer un individu mâle d'un individu femelle. Il se manifeste par des caractères sexuels primaires (gonades, voies génitales, org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimorphisme/#i_2138

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cycle de vie des Embryophytes »  : […] Toutes les Embryophytes partagent un même cycle de vie de base avec alternance de deux générations et deux phases . Les deux générations sont le gamétophyte et le sporophyte ; les deux phases sont l’haplophase (les cellules sont toutes haploïdes, c’est-à-dire comprenant n  chromosomes) et la diplophase (les cellules sont toutes diploïdes, c’est-à-dire comprenant 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/#i_2138

FIVETE (fécondation in vitro et transfert d'embryon)

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 3 526 mots
  •  • 2 médias

Robert G. Edwards, physiologiste de Cambridge, a réalisé en 1977 la première fécondation in vitro humaine avec transfert d'embryon. Elle a conduit à la naissance de Louise Brown en juillet de l'année suivante . Depuis cette date, plusieurs centaines de milliers de bébés sont nés dans le monde grâce à cette technique. Les techniques médicales destinées à faciliter la procréation et qui ont en commu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fivete/#i_2138

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Liaisons génétiques et cartes factorielles »  : […] Au cours de ses expériences sur le pois cultivé, Gregor Mendel n'avait rencontré que des cas de ségrégation indépendante : les hétérozygotes multiples nés de ses croisements produisaient, avec des fréquences égales, tous les types génétiques possibles de gamètes. Ce résultat, bien que rendu a priori probable par le nombre élevé de chromosomes du pois, fut en partie un accident historique. La dros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_2138

GONOCHORISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 129 mots

Le terme « gonochorisme » ( gono , « génération » et chor , « séparer ») désigne l'état d'un individu capable de produire un seul type de gamètes, gamètes mâles ou gamètes femelles selon qu'il porte des testicules ou des ovaires. Les sexes sont séparés et l'individu est dit « gonochorique » ou « dioïque ». Cette aptitude est liée à un dimorphisme sexuel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonochorisme/#i_2138

GYMNOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 005 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Définition et caractéristiques des Gymnospermes »  : […] Les Gymnospermes, autrefois plus diversifiées, ne représentent aujourd’hui qu’une infime partie des Spermatophytes en termes d’espèces : on dénombre environ 1 000 espèces actuelles, réparties en douze familles . Comme chez les Angiospermes, l’ovule est constitué d’un tissu appelé nucelle dans lequel se déroule la méiose femelle. Par contre, il est enveloppé d’un tégument simple (tissu protecteur) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/#i_2138

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Établissement et maintien de l'empreinte »  : […] « La nature même de l'empreinte génomique, le moment exact de son établissement et de son effacement, la manière dont elle influe sur l'expression des gènes, voici quelques questions qui restent ouvertes », était-il mentionné en 1989, par Charles Babinet, dans une première version de l'article « Empreinte génomique ». Il est maintenant possible de répondre à la plupart de ces questions mais la pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_2138

HERMAPHRODISME

  • Écrit par 
  • Berthe SALZGEBER
  •  • 1 578 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Hermaphrodisme normal »  : […] Dans le cas de l'hermaphrodisme normal, un même individu est porteur des organes reproducteurs mâles et femelles. Du point de vue physiologique, on peut distinguer deux modalités selon que les cellules sexuelles mûrissent dans une même période (hermaphrodisme simultané) ou qu'elles arrivent à maturité à des moments différents de leur cycle vital (hermaphrodisme successif). Les cellules germinales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermaphrodisme/#i_2138

HERTWIG OSKAR (1849-1922)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 192 mots

Embryologiste et cytologiste allemand. Né à Friedberg (Allemagne), Oskar Hertwig a suivi à Iéna l'enseignement de Ernst Heinrich Haeckel (1834-1919) avant de faire des études médicales à Bonn. Il fut nommé professeur d'anatomie à l'université d'Iéna (1881) puis à celle de Berlin (1888-1921). Avec son frère Richard (1850-1937), lui-même professeur de zoologie à Königsberg et à Bonn, il entreprit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-hertwig/#i_2138

ISOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 143 mots

Dans le cas où, chez une espèce vivante, la fécondation a lieu à partir de la rencontre de deux gamètes mobiles, on parle d'isogamie ou d'anisogamie selon que ces gamètes sont égaux et semblables ou dissemblables. Par exemple, chez les algues brunes, il y a isogamie pour l'ectocarpus et anisogamie pour la cutlérie ; ou bien, chez les algues vertes, respectivement pour le chlamydomonas ou l'ulve, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isogamie/#i_2138

MÉIOSE, en bref

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

La confirmation de la théorie cellulaire dans les années 1860 amène les biologistes à étudier la constitution et la fonction du noyau de la cellule. En 1883, le biologiste belge Edouard Van Beneden (1846-1910) découvre chez l'ascaris, un ver parasite du cheval, que le noyau des cellules sexuelles (ovules et spermatozoïdes) contient deux fois moins de chromosomes que celui des cellules germinales d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meiose-en-bref/#i_2138

MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 6 518 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cycle de vie des Monilophytes »  : […] Le polypode est pris ici en exemple. La plante rencontrée correspond à la génération du sporophyte et la méiose a lieu dans le sporange. On passe ainsi d’un état diploïde (2 n  chromosomes) chez le sporophyte à un état haploïde ( n  chromosomes) au niveau de la spore. Quand le sporange est mature et s’assèche, l’anneau de déhiscence se contracte, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/#i_2138

MOUSSES

  • Écrit par 
  • Catherine LENNE
  •  • 1 411 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cycle de vie des mousses »  : […] Toutes les Embryophytes ont un cycle de vie digénétique, c’est-à-dire qui alterne deux générations. Chez les mousses, ces deux générations sont d’un aspect très différent. On parle alors de cycle digénétique hétéromorphe . La génération principale est le pied de mousse. Il forme un organisme chlorophyllien pérenne, se présentant sous forme d’un thalle (lame plane simple) ou d’une tige feuillée, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousses/#i_2138

OOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 219 mots

Mode de fécondation qui appartient à l'ensemble des espèces animales, à l'exception des protozoaires, l'oogamie consiste en un unique processus d'union entre deux cellules différentes, les gamètes femelle et mâle, respectivement : ovule immobile, au cytoplasme souvent volumineux et contenant des substances de réserve, et spermatozoïde mobile grâce à un appareil flagellaire et comprenant surtout un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oogamie/#i_2138

OSCILLINE

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 220 mots

Au moment de la fécondation, dans l'espèce humaine, la fusion des gamètes entraîne l'activation de l'œuf, c'est-à-dire la remise en marche du cycle cellulaire de l'ovocyte. Il se produit alors une augmentation transitoire du calcium (Ca 2+ ) intracellulaire qui, en quelques secondes, s'étend à partir du point de fusion du spermatozoïde à l'œuf tout entier. Cette première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscilline/#i_2138

PARTHÉNOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 607 mots

La parthénogenèse est un mode de reproduction indépendant de toute sexualité permettant le développement d'un individu à partir d'un ovule non fécondé. Elle a été étudiée pour la première fois en 1740 (chez les pucerons) par Charles Bonnet mais elle existe chez un grand nombre d'espèces animales. Il est rare qu'elle constitue le seul mode de reproduction (comme chez certains rotifères, diverses da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese/#i_2138

PHÉNOTYPE

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 4 385 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hérédité non mendélienne »  : […] Beaucoup des exemples actuellement connus d'hérédité non mendélienne relèvent de ce qu'on appelle en général l'hérédité cytoplasmique, dont le matériel génétique est situé dans le cytoplasme cellulaire, alors que le matériel génétique chromosomique est situé dans le noyau (cf.  plasmides ). Si, dans l'hérédité mendélienne, les rôles joués par les gamètes mâles et femell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenotype/#i_2138

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les cellules sexuelles »  : […] Les gamètes, aussi appelés « cellules sexuelles », sont des éléments microscopiques produits par tout individu sexué, chacun selon son sexe, et qui se rencontrent par la fécondation où ils concourent à produire ensemble un nouvel être. Ce n'est qu'au xvii e  siècle que ces cellules furent observées pour la première fois et nous ne savons pas encor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_2138

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rencontre des gamètes »  : […] Les gamètes, qui sont produits dès la fin de ce développement, sont libérés chez beaucoup d'espèces de façon cyclique, saisonnièrement, et parfois même en coïncidence avec la fin du cycle vital (par exemple, insectes ou saumon). L'émission de gamètes peut aussi se produire sans discontinuer, au moins dans le sexe masculin (homme) ou selon un rythme biologique bien défini (femme). Le croisement pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_2138

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le système chromosique XY dans l'espèce humaine »  : […] Aristote avait déjà souligné que la détermination du sexe de l'enfant ne fait pas de celui-ci la copie de l'un de ses deux parents. En effet, il est des fils qui ressemblent à leur mère, et des filles qui ressemblent à leur père. Il en déduisit que le sexe n'était pas une « ressemblance », qu'il n'était pas transmis par les géniteurs. Que ce soit en Grèce, au Cameroun ou en Chine, on considérait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_2138

TRISOMIE 21 ou SYNDROME DE DOWN ou MONGOLISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 035 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Responsabilité d’un chromosome 21 surnuméraire  »  : […] Le médecin britannique John Langdon-Down (1828-1896) publie en 1866, dans son ouvrage intitulé Observations on a E thnic C lassification of I diots , la description d’un syndrome nouveau (bien qu’ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trisomie-21-ou-syndrome-de-down-ou-mongolisme/#i_2138

ZOÏDOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 409 mots

Terme désignant, chez les végétaux, un mode particulier de fécondation, où les gamètes mâles sont mobiles grâce à des flagelles, ressemblent beaucoup aux spermatozoïdes des animaux, et nagent dans un milieu liquide à la rencontre des gamètes femelles. La zoïdogamie existe chez les bryophytes (mousses, sphaignes, hépatiques), où les organes mâles (ou anthéridies), situés au sommet de tiges feuillée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoidogamie/#i_2138

ZOOGAMÈTES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 286 mots

Encore appelés planogamètes (du grec planod = vagabond), ce sont des gamètes mobiles grâce à un appareil locomoteur à un ou plusieurs flagelles ; comme les zoospores, ils sont dépourvus de paroi squelettique. Totalement absents chez les Végétaux supérieurs (Spermaphytes), ils sont, comme chez les animaux, exclusifs du sexe mâle (et portent aussi le nom d'anthérozoïdes) chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoogametes/#i_2138

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spécificité de la garniture chromosomique »  : […] Le cycle de reproduction de la plupart des espèces comporte une alternance régulière de deux phases. Durant la phase haploïde , souvent réduite chez les organismes supérieurs aux seules cellules sexuelles ou gamètes, le noyau contient un lot de chromosomes : par exemple = 4 chez la drosophile, n  = 13 chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_2138

MÉIOSE

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD, 
  • Denise ZICKLER
  •  • 4 668 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ségrégation d'un couple d'allèles »  : […] Pour qu'un croisement entre deux souches de levure soit possible, c'est-à-dire pour qu'il y ait fécondation, il est nécessaire que les deux souches diffèrent par un couple d'allèles (appelé a /α). Si cette condition est remplie, on peut réaliser des croisements entre souches présentant de nombreuses différences génétiques. Considérons le cas d'un croisement n'impliquant qu'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meiose/#i_2138

Voir aussi

ACHONTÉS    CHLOROPHYTES    FLAGELLE    GAMÉTOPHYTE    HAPLOÏDIE    HÉTÉROCHONTÉS    ISOCHONTÉS    MICROSPORE    OOSPHÈRE    RHODOPHYTES ou ALGUES ROUGES    SPERMATOZOÏDE    TUBE POLLINIQUE    BIOLOGIE VÉGÉTALE    ZYGOMYCÈTES

Pour citer l’article

Jacques TESTART, Michel FAVRE-DUCHARTRE, « GAMÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gametes/