GALLES VÉGÉTALES ou CÉCIDIES

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Parmi les atteintes pathogènes affectant les végétaux, certaines touchent plus particulièrement la croissance et la morphogenèse : ce sont les galles – encore appelées cécidies – et les tumeurs. Il s'agit soit de nodules ou de proliférations tissulaires anarchiques provoquées par des champignons, des bactéries, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_8045

HYMÉNOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 421 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Gallicoles : parthénogenèse cyclique des Cynipidés »  : […] Les gallicoles sont des insectes de très petite taille (de un à trois millimètres) qui provoquent sur les végétaux la formation de galles ou cécidies . Les plantes attaquées par les Cynipidés sont toujours des Phanérogames : 85 p. 100 des espèces se trouvent sur les chênes et les autres attaquent surtout les Rosacées. Chaque galle, par sa forme particulière et rigoureusement spécifique, est beau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymenopteres/#i_8045

MYXOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Louis FAUREL
  •  • 2 027 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Plasmodiophorales »  : […] Les Plasmodiophorales comportent une quinzaine d'espèces seulement, toutes parasites d'autres végétaux où elles provoquent souvent des tumeurs importantes par hypertrophie des tissus malades. Elles sont classées en quelque dix genres : Octomyxa et Woronina , parasites des Vaucheria et Saprolegnia  ; Lignera , Molliarda , Sorosphaera , Tetramyxa , etc., parasites des plantes supérieures. L'ordr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myxomycetes/#i_8045

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets tuméfiants »  : […] Les tumeurs produites chez des animaux ou des végétaux, par certains Champignons ou Bactéries parasites, croissent lentement et n'atteignent qu'un volume limité ; elles n'offrent aucun caractère cancéreux. Tels sont les mycétomes de l'homme et des animaux domestiques, causés par certains Actinomycètes et Champignons parasites, ainsi que les galles bactériennes observées chez des végétaux divers. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_8045

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les nodosités des Légumineuses »  : […] J.-B. Boussingault a démontré, en 1838, que les Lotoïdées (trèfle, pois, etc.) peuvent se développer normalement sur des sols sans nitrates parce qu'elles utilisent comme aliment azoté l' azote libre de l'air. On a découvert plus tard (H. Helbriegel et H. Wilfarth, 1886-1889) que cet extraordinaire pouvoir, dont disposent non seulement les Lotoïdées (Papilionacées) mais toutes les Légumineuses, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_8045

TANINS ou TANNINS

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 530 mots

Substances d'origine végétale, inodores, qui possèdent la propriété de tanner la peau, c'est-à-dire de la rendre imputrescible en se fixant sur les protéines. Les tanins sont répandus dans tout le règne végétal et l'on en trouve des quantités importantes chez les arbres en général, dans les rosacées, les éricacées, les sterculiacées, les légumineuses, aussi bien dans les écorces que dans les racin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanins-tannins/#i_8045


Affichage 

Galle bactérienne : nodules symbiotiques dus à Rhizobium

dessin

Schémas de la formation de la galle de Rhizobium sur la racine de pois Les bactéries Rhizobium présentes dans le sol, au voisinage d'un poil absorbant de la racine d'une plante (en a), vont pénétrer dans la cellule pilifère (en b) Le poil dégénère et un cordon infectieux s'édifie (en c)... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Galle de nématodes

dessin

Coupes dans une racine de blé infectée par le nématode Heterodera avenae La larve du nématode pénètre dans les tissus de la racine et s'installe près du cylindre central Au voisinage de la larve, les cellules végétales se multiplient et s'hypertrophient Certaines parois sont rompues et des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Galle bactérienne : balais de sorcière

graphique

Variation, en fonction du nombre des parasites, de l'intensité des symptômes de l'infection provoquée par la bactérie Rhodococcus fascians sur le pois La bactérie provoque une réduction de la croissance de la tige principale, l'apparition de rameaux surnuméraires au niveau des nœuds de la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Galles d'insectes

dessin

Galles d'insectes : galle d'Adelges abietis sur l'épicéa (A) ; Mikiola fagi sur le hêtre (B) ; Pemphigus spirothecae sur le peuplier (C) ; Biorhiza pallida sur le chêne (D, E) ; galles complexes impliquant deux folioles peu modifiées (F) ou transformées en cylindre et piston (G, H) Galle de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tumeur végétale : le crown-gall

dessin

Schéma de la tumorisation de la cellule végétale par Agrobacterium tumefaciens Des composés chimiques, comme l'acétosyringone (syr), qui sont libérés par les cellules végétales, activent des protéines-kinases virA et virG de la bactérie (1a) Cette dernière s'attache à la paroi de la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Galle bactérienne : nodules symbiotiques dus à Rhizobium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Galle de nématodes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Galle bactérienne : balais de sorcière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Galles d'insectes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tumeur végétale : le crown-gall
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin