GALILÉE (G. GALILEI)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Galilée, J.Sustermans

Galilée, J.Sustermans
Crédits : J. Sustermans/  Bridgeman Images

photographie

Lunettes de Galilée

Lunettes de Galilée
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Galilée

Galilée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Procès de Galilée

Procès de Galilée
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


Le drame final et le couronnement de l'œuvre

L'apparition de trois comètes, en 1618, vint réveiller les controverses entre astronomes. Galilée, qui n'avait pas cessé ses observations, avait évidemment son mot à dire. Mais il ne prépara son intervention que sur les encouragements du cardinal Barberini, qui devint pape sous le nom d'Urbain VIII, en 1623. Comment Galilée aurait-il pu ne pas nourrir l'espoir de faire abroger le décret de 1616 ! L'ouvrage de circonstance qui lui avait été suggéré, et auquel il donna le titre adéquat de Il Saggiatore (L'Essayeur), est un chef-d'œuvre de l'art polémique. Au-delà de la controverse suscitée par le jésuite Horatio Grassi à propos des comètes, il invite le lecteur à la réflexion sur la méthode de la science. Et c'est là que se trouve le passage prophétique concernant l'écriture mathématique du livre de l'univers. Le nouveau pape accueillit avec faveur le résultat de l'effort qu'il avait lui-même suscité et qui lui était d'ailleurs dédié.

L'année suivante, en 1624, Galilée se rendit à Rome pour exposer à Urbain VIII l'intérêt qu'il y aurait à publier un ouvrage où les thèses relatives au système du monde seraient présentées contradictoirement. Le projet ne déplut pas. Il fut seulement précisé à l'auteur qu'il devait être objectif, c'est-à-dire n'avantager aucune des théories en présence.

C'est ainsi que le drame, dont les motifs, déjà noués en 1615, n'avaient pas changé, se traduisit dans les faits. Au fur et à mesure de la réalisation de son dessein, Galilée eut à mener des négociations difficiles, mais le quiproquo provenant de ce qu'il ne comprenait pas l'objectivité de la même manière que les autorités romaines se poursuivit jusqu'à la publication, en février 1632, de son célèbre Dialogue sur les deux grands systèmes du monde (Dialogo sopra i due massimi sistemi del mondo, tolemaico e copernicano).

Écrit en langue vulgaire, et dans un style alerte, souvent ironique et mordant, qui fait rendre à son genre littéraire tous ses effets, l'ouvrage prena[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GALILÉE (1564-1642)  » est également traité dans :

GALILÉE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 645 mots

15 février 1564 Galilée (Galileo Galilei) naît à Pise ; il est le premier des six ou sept enfants du musicien Vincenzo Galilei , qui avait épousé en 1562 Giulia degli Ammannati. 1583 Selon son premier biographe, Vincenzo Viviani, Galilée formule la loi d'isochronisme du pendule, après avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-reperes-chronologiques/

LUNETTES ASTRONOMIQUES DE GALILÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Les longues-vues constituées de deux lentilles – objectif et oculaire – ont, selon toute probabilité, été inventées avant 1604 ; elles se répandent en Europe vers 1608. Galilée va en construire plusieurs à partir de 1609 et utiliser ces premières lunettes astronomiques pour observer le ciel : d'abord la Lune , puis les étoiles , enfin les planètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lunettes-astronomiques-de-galilee/#i_2746

PROCÈS DE GALILÉE

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 294 mots
  •  • 1 média

La parution du De revolutionibus de Copernic, en 1543, avait bouleversé la cosmologie traditionnelle en substituant l' héliocentrisme au géocentrisme traditionnel. Les théologiens catholiques, mais aussi protestants, rejetèrent la doctrine copernicienne au nom des affirmations bibliques sur le Soleil qui se lève et se couche. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-galilee/#i_2746

AIR

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 150 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] se succédèrent jusqu'au xviie siècle. Galilée, interrogé sur l'impossibilité de pomper l'eau des puits à une hauteur de plus de 10 mètres, doit admettre que « la nature a une horreur modérée du vide », selon la théorie de l'époque. Evangelista Torricelli remplace l'eau par du mercure : la colonne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/air/#i_2746

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 10 813 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La renaissance de l'astronomie »  : […] Galilée (1564-1642) est un des hommes de science les plus complets qui aient existé. Mathématicien, physicien et astronome, il est le véritable fondateur de la physique. Il entreprend les premières expériences sur la chute des corps, montrant que la vitesse horizontale d'un projectile se conserve (ce résultat sera généralisé plus tard par Descartes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_2746

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 509 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Kepler et Galilée »  : […] Galilée, pour sa part, n'apporta qu'une contribution personnelle assez réduite au perfectionnement des méthodes infinitésimales. Cependant, ayant le sentiment profond que ce problème conditionnait en partie l'essor de la science nouvelle, et tout particulièrement de la dynamique, il incita son disciple B. Cavalieri à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_2746

CAMPANELLA TOMMASO (1568-1639)

  • Écrit par 
  • Michel-Pierre LERNER
  •  • 2 010 mots

Dans le chapitre « La « physiologia » campanellienne »  : […] Bien qu'il se soit rangé en 1616 aux côtés de Galilée pour soutenir que l'autorité de l'Écriture ne peut pas être invoquée dans le domaine de la science de la nature, Campanella n'a jamais été un sectateur de Copernic, ni un adepte de Galilée, dont il a critiqué la physique d'inspiration atomiste. Sa propre philosophie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommaso-campanella/#i_2746

CAVALIERI FRANCESCO BONAVENTURA (1598-1647)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Mathématicien dont les recherches en géométrie préfigurent le calcul intégral. Dans sa jeunesse, Cavalieri rejoignit les jésuates (souvent appelés clercs religieux de saint Jérôme), un ordre religieux qui suivait la règle de saint Augustin et qui fut supprimé en 1668 par le pape Clément X. Les œuvres d'Euclide éveillèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-bonaventura-cavalieri/#i_2746

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 384 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sens et limite d'une révolution »  : […] garder la physique d'Aristote et refuser l'héliocentrisme. C'est bien dans ces termes que Galilée (qui a de bonnes raisons, lui qui a vu les phases de Vénus et les satellites de Jupiter, d'adopter la cosmologie de Copernic) pose le problème de la physique dans la première « journée » du Dialogue sur les deux grands systèmes du monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_2746

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Continuité et discontinuité du devenir de la science »  : […] le prototype désormais classique nous est fourni par la constitution d'une mécanique, entre 1638, date du Discorso de Galilée, et 1687, date des Principia [Philosophiæ naturalis principia mathematica] de Newton. Il s'agit alors d'une transformation profonde, effectivement réalisée, notons-le, dans le seul domaine de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_2746

ESPACE-TEMPS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PROVOST, 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 6 019 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Espace et temps absolus »  : […] Effectivement, la révolution copernicienne conduit à la relativité de Galilée : pour celui-ci, les lois physiques régissant un phénomène ne sont pas troublées par le mouvement du système considéré. Les lois du mouvement d'un mobile donné sont les mêmes pour tous les observateurs, qu'ils soient ou non eux-mêmes en mouvement. Ces observateurs ne sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-temps/#i_2746

EXPÉRIENCE ET EXPÉRIMENTATION, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 591 mots

Dans le chapitre « Naissance de la méthode expérimentale »  : […] L'histoire des sciences a apporté des éléments qui conduisent à contester le schéma figé légué par d'Alembert. Par exemple Galilée, généralement considéré comme le véritable inventeur de la méthode expérimentale, n'a rien – comme l'a montré Alexandre Koyré dans ses Études galiléennes (1939) – d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience-et-experimentation-sciences/#i_2746

GALILEI VINCENZO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 547 mots

15 février 1564 Le premier de ses six ou sept enfants, Galileo Galilei (le futur astronome Galilée), naît à Pise. Lui-même joueur de luth, il traitera de questions musicales dans les Discorsi e dimostrazioni matematiche, intorno à due nuove scienze... (1638 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilei-reperes-chronologiques/#i_2746

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] matière dont ils sont constitués. Cette propriété – indépendance de la nature de la matière – fut établie par Galilée en 1638, avec la formulation de ce qui est maintenant connu sous le nom de principe d'équivalence. Celui-ci traduit le fait que, si les effets mettant en jeu la nature physico-chimique des corps (comme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_2746

HÉLIOCENTRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  •  • 3 229 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La nouvelle astronomie, source de la physique moderne »  : […] C'est en ces termes que Galilée pose le problème, dès la première journée du Dialogue sur les deux principaux systèmes du monde (1632). Car Galilée a sinon des preuves du moins des raisons fortes d'adhérer à l'héliocentrisme (ne serait-ce que l'observation des phases […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliocentrisme/#i_2746

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 497 mots

Dans le chapitre « L'idéalisme et la philosophie de la physique »  : […] et dont la théorie n'est recevable qu'à condition d'être vraie (conforme à la réalité). Cette opposition entre instrumentalisme et réalisme a refait surface lors du procès de Galilée. Celui-ci eût gagné sa cause s'il avait admis l'interprétation, suggérée par Osiander, selon laquelle il est indifférent de supposer une Terre immobile et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/#i_2746

INFINI, mathématiques

  • Écrit par 
  • Jean Toussaint DESANTI
  •  • 10 363 mots

Dans le chapitre « La rupture du calcul infinitésimal »  : […] propre à la promouvoir. Dès les commencements, nous en trouvons l'indice chez Galilée lui-même. Bien qu'il ait laissé indécise la réponse à la question de l'infinité du monde, il a souligné les exigences appelées par la constitution du concept de l'infini, les contraintes internes auxquelles elles soumettent la pensée : et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infini-mathematiques/#i_2746

LA VIE DE GALILÉE (mise en scène J.-F. Sivadier)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une fête de l’intelligence »  : […] scène, le ton est donné : par le biais d’un inénarrable jeu de devinettes mimées, Galilée s’évertue à prouver à un enfant que la théorie d’Aristote sur les planètes est caduque, que le Soleil ne tourne pas autour de la Terre, mais que c’est bien elle qui tourne autour de celui-ci. La suite n’est que fête de l’intelligence, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-galilee/#i_2746

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inertie et attraction ; les aventures de la quantification »  : […] Cette attitude est à l'œuvre dans l'intuition fondamentale de Galilée, pour qui les lois physiques s'expriment par des rapports de grandeurs. Mais, en un sens, le pouvoir explicatif des mathématiques s'amenuise chez Descartes, dans la mesure même où il borne sa définition de la matière à la seule extension spatiale. Cette « géométrisation à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere/#i_2746

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 181 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Galilée à Newton »  : […] Dans l'histoire de la mécanique, c'est incontestablement le grand ouvrage de Galilée, Discours et démonstrations mathématiques concernant deux sciences nouvelles (Discorsi e dimostrazioni matematiche intorno a due nuove scienze attenanti alla meccanica ed i movimenti locali, Leyde, 1638), qui ouvre une ère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_2746

MÉCANISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Joseph BEAUDE
  •  • 5 205 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] e siècle, la doctrine retrouva un regain de faveur grâce à plusieurs des philosophes mécanistes, tels Galilée, qui se référa à Démocrite, et Gassendi, qui écrivit une vie d'Épicure et se déclara épicurien. Ils reprirent à leur compte l'idée d'une composition atomique de la matière ; elle leur permettait de se débarrasser de la physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanisme-philosophie/#i_2746

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « L'hypothèse et l'expérience mentale »  : […] : cf. les notions d'homotopie, de transversalité, etc.). C'est par cette voie que Galilée a découvert l'effet d'échelle : la taille des animaux et des végétaux a des limites ; si leurs dimensions s'agrandissaient dans toutes les directions en laissant la figure inchangée, la solidité des os ne s'accroissant pas suivant les mêmes proportions, ils s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_2746

MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Françoise BALIBAR
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Galilée ou la naissance de la cinématique »  : […] Galilée marque une rupture dans l'histoire de la science occidentale. Certes, on peut discuter indéfiniment la question de savoir s'il s'agit d'une coupure ou d'une rupture, etc. Ce n'est pas ce qui nous intéresse ici. Nous adoptons le parti naïf de prendre Galilée au sérieux, lorsqu'il énonce (et annonce), au début de la troisième journée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement/#i_2746

OBSERVATION ASTRONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 841 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La révolution optique »  : […] L'observation astronomique a pris un cours différent quand Galilée (avec quelques-uns de ses contemporains) a braqué une lunette – alors qualifiée d'astronomique – sur le ciel en 1609. Constituée d'un assemblage de lentilles, la lunette fait converger sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observation-astronomique/#i_2746

OSTRACISME

  • Écrit par 
  • Pierre BOUDOT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Ostracisme culturel »  : […] La condamnation de Galilée montre que l'ostracisme peut mêler le combat d'idées au refus de la réalité, fût-elle irréfutable et scientifique. Le savant est condamné quand celle-ci se dévoile trop vite, mettant en cause les bases d'une culture dont la transmission empruntait le discours parathéologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostracisme/#i_2746

PHYSIQUE - Physique et mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 7 176 mots

particulière entre la physique et les mathématiques est universellement reconnue. Les témoignages explicites en abondent à travers toute l'histoire de la physique, à commencer par la célèbre assertion de Galilée : « La philosophie est écrite dans ce livre immense perpétuellement ouvert devant nos yeux (je veux dire : l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-physique-et-mathematique/#i_2746

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 741 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les planètes et l’histoire »  : […] comme le centre de l’Univers (modèle dit héliocentrique ou héliocentrisme). En 1610, Galilée (1564-1642), utilisant pour la première fois une lunette astronomique, découvre les quatre plus gros satellites de Jupiter (appelés satellites galiléens). En mettant en évidence la rotation d’objets célestes autour d’un astre autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_2746

PLANÉTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 1 516 mots

Dans le chapitre « Histoire de la planétologie »  : […] mouvement). Les planètes ne sont alors que des points dans le ciel et on ne connaît rien de leur nature physique. C’est Galilée (1564-1642) qui, en 1610, ouvre la voie à l’observation des planètes en tournant pour la première fois sa lunette astronomique vers le ciel. Outre les satellites galiléens (les quatre plus grands satellites naturels de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetologie/#i_2746

POSITIVISME

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 5 246 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le positivisme et l'évolution de la science positive »  : […] Francis Bacon et Galilée, que Comte fait remonter les principes de la philosophie positive : « L'époque où [les sciences] ont commencé à devenir vraiment positives doit être rapportée à Bacon, qui a donné le premier signal de cette grande révolution ; à Galilée, son contemporain, qui en a donné le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/positivisme/#i_2746

RÉELS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DHOMBRES
  •  • 15 294 mots

Dans le chapitre « Rôle des fonctions »  : […] quoique universel, des nombres. Prenons l'exemple de la loi de la chute des corps pesants, magistralement établie par Galilée en 1638 au terme d'une analyse mathématique déductive confirmée par l'expérience (Discours sur deux nouvelles sciences). Il faut montrer que le mouvement suivi par un corps pesant en chute libre est uniformément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-reels/#i_2746

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 529 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Les anneaux »  : […] Au cours de l'été de 1610, Galilée, qui fut un des premiers à utiliser une lunette pour observer le ciel, fit une moisson de découvertes. En particulier, il découvrait « quelque chose autour de Saturne » ; il crut tout d'abord avoir découvert deux gros satellites de part et d'autre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_2746

THE SCIENCE OF ART, Martin Kemp

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 229 mots

Dans le chapitre « Invention et développement de la perspective linéaire »  : […] xvie siècle, la perspective a partie liée avec la spéculation sur la géométrie. L'absorption progressive de la perspective géométrique dans les mathématiques s'accomplit magistralement dans l'œuvre de Galilée. On s'étonne d'ailleurs de voir, au fil du texte, alors qu'entrent en scène les grands théoriciens de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-science-of-art/#i_2746

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Science et ontologie »  : […] des corps, à l'exclusion de toutes les autres, et notamment des qualités dites sensibles. Ce projet, inconnu des Anciens, est l'œuvre de Galilée et de Kepler. Ces derniers ont transformé la représentation de la nature qui apparaît désormais comme un système de changements de lieu de corps matériels dans le temps. En dépit des révolutions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_2746

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « De Copernic à Newton »  : […] s'expliquent par le fait que l'autorité de la Bible était devenue plus forte que jamais, surtout depuis la Réforme protestante, et que l'ancienne liberté d'interprétation avait disparu. Mais c'est dans l'Église catholique, plus structurée et plus hiérarchisée que les Églises protestantes, que le scandale éclata, et ce fut « l'affaire Galilée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_2746

SYMBOLISATION, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 424 mots

Dans le chapitre « Naissance d'un langage mathématique »  : […] On connaît la très célèbre citation de Galilée, dans L'Essayeur (1623) : « La philosophie est écrite dans ce livre gigantesque qui est continuellement ouvert à nos yeux (je parle de l'Univers), mais on ne peut le comprendre si d'abord on n'apprend pas à comprendre la langue et à connaître les caractères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisation-physique/#i_2746

SYSTÈMES DU MONDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 430 mots

22 juin 1633 L'ouvrage de Galilée Dialogo [...] sopra i due massimi sistemi del mondo tolemaico e copernicano (Dialogue sur les deux principaux systèmes du monde), paru en février 1632 à Florence, est condamné par le Saint-Office, qui interdit d'affirmer le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-du-monde-reperes-chronologiques/#i_2746

TÉLESCOPES

  • Écrit par 
  • Olivier LE FÈVRE, 
  • Jean RÖSCH
  • , Universalis
  •  • 14 008 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « De l'œil aux grands télescopes »  : […] de 5 à 10 millimètres de diamètre collecte la lumière pour la concentrer sur la rétine. Galilée, nous l'avons vu, est le premier, en 1609, à utiliser des combinaisons de lentilles apparues aux Pays-Bas pour augmenter la quantité de lumière collectée et grossir l'image de l'objet observé afin d'en étudier les détails. Ses lunettes astronomiques, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telescopes/#i_2746

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 051 mots
  •  • 13 médias

, publiée en 1609 par Kepler, rencontra de vives résistances. Les célèbres procès de 1616 et de 1633 faits par le Saint-Office à Galilée, et que celui-ci perdit sans être convaincu, en sont l'illustration la plus connue : « Eppure si muove »... C'est que, bien qu'il n'ait pas conçu lui-même la place et les mouvements de la Terre dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_2746

THERMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHÉRON
  •  • 4 738 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Température »  : […] On a su mesurer la température bien avant d’en comprendre le sens physique. Galilée semble être le premier à avoir inventé un dispositif sensible au « degré d’échauffement ». Les thermomètres que l’on utilise aujourd’hui sont gradués selon l’une ou l’autre des échelles proposées par Celsius et Fahrenheit. Ces dispositifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermique/#i_2746

TORRICELLI EVANGELISTA (1608-1647)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Physicien et mathématicien italien, né à Faenza et mort à Florence, inventeur du baromètre. Les écrits de Galilée inspirèrent à Torricelli un traité de mécanique, De motu (Du mouvement), qui devait à son tour influencer Galilée. Invité à Florence en 1641, Torricelli assure les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangelista-torricelli/#i_2746

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 772 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La révolution copernicienne »  : […] C’est sur ce point que les astronomes durent affronter l’Église. Ayant étayé l’hypothèse héliocentriste par ses propres observations au moyen d’une lunette et l’ayant érigée en vérité physique, Galilée (1564-1642) est condamné par le Saint-Office en 1633 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_2746

URBAIN VIII, MAFFEO BARBERINI (1568-1644) pape (1623-1644)

  • Écrit par 
  • Armand DANET
  •  • 392 mots
  •  • 2 médias

Élégant Florentin qui commence la carrière comme nonce à Paris et qui, nommé cardinal de curie à trente-huit ans, connaît déjà le milieu romain quand il est élu pape le 6 août 1623, sous le nom d'Urbain VIII. Politicien de tempérament et de tradition familiale, Maffeo Barberini ne résiste pas longtemps à la tentation d'un affrontement des Barberini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maffeo-urbain-viii/#i_2746

Pour citer l’article

Pierre COSTABEL, « GALILÉE (G. GALILEI) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-1564-1642/