FUTUR

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 892 mots

Dans le chapitre « Expérience commune et science classique »  : […] Le langage ordinaire reflète l'expérience commune. Or le terme de « contingence » est peu employé dans la conversation, la correspondance, les romans ou les journaux. Qu'y a-t-il donc derrière le relatif effacement du mot ? Cette absence ne veut pas nécessairement dire que les hommes de notre temps n'en ont pas sinon l'idée, du moins le sentiment. Si le terme est en déclin, c'est peut-être qu'il […] Lire la suite

DELEUZE GILLES (1925-1995)

  • Écrit par 
  • Bruno PARADIS
  •  • 2 094 mots

Dans le chapitre « Le futur »  : […] Le futur constitue la dimension insigne du temps. L'originalité de Deleuze est d'en saisir l'essence à partir de l'acte de création, et d'en faire le temps par excellence de la pensée. À ce titre, les développements de Différence et répétition (1968) sont fondamentaux, et ne cesseront d'animer le reste de l'œuvre. Le futur est l'inconditionné. Cela ne signifie pas qu'il surgisse de façon arbitrai […] Lire la suite

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rapport à l'avenir »  : […] Le pouvoir anticipatif de l'engagement se fonde sur la structure de la temporalité propre à l'être humain. Les choses conservent en elles les traces du passé, et, d'autre part, elles contiennent des possibilités qui annoncent d'une certaine manière leur avenir. Mais la présence en elles du passé et de l'avenir est inerte ; l'état présent apparaît comme le résultat d'une évolution qui prend son poi […] Lire la suite

ESPACE-TEMPS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PROVOST, 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 6 018 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Passé, présent et futur dans l'espace-temps à quatre dimensions »  : […] Un événement d'espace-temps représente une donnée sans épaisseur d'espace ni de durée : c'est un point-événement défini par quatre nombres, ses coordonnées d'espace-temps. On peut, par exemple, considérer une explosion instantanée enregistrée par quatre sismographes indépendants. L'ensemble de tous les points-événements constitue l'espace-temps. C'est un fait d'expérience qu'un observateur peut or […] Lire la suite

HASARD

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 6 801 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Calcul des fréquences et vraisemblance d'une éventualité »  : […] Cet état de choses a conduit certains logiciens à affirmer que l'interprétation objective ou fréquentielle du hasard reposait sur un jugement subjectif de probabilité, qu'on pourrait, dans l'exemple de la loterie, formuler ainsi : je suis sûr que telle roue de loterie n'est pas truquée et que, sur une longue série, la probabilité de ses tirages se ramène à une fréquence relative. Mais le hasard, d […] Lire la suite

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 4 250 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comment étudier la mémoire ? »  : […] Vue à travers le prisme de la psychologie et des neurosciences, la mémoire permet à l’individu de voyager mentalement dans le temps et dans l’espace et d’interagir avec un monde qu’il essaie de comprendre ; elle permet aussi de construire une représentation du passé et de simuler un futur pour imaginer des scénarios, anticiper des décisions… Les scientifiques cherchent à décrire les multiples pro […] Lire la suite

PROSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY
  •  • 1 080 mots

Même si l'on peut prêter au terme prospective une origine anglaise, il est courant en France d'en attribuer la paternité à Gaston Berger qui, en 1957 (repris en 1967 dans Étapes de la prospective ), le propose comme une manière de réfléchir sur l'avenir. « Avant d'être une méthode ou une discipline, la prospective est une attitude » (Berger, Phénoménologie du temps et prospective , 1964), un champ […] Lire la suite

TEMPORALITÉ

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 315 mots

Terme abstrait, mais qui se veut concret. La temporalité est le temps vécu par la conscience, celui dont elle fait l'expérience et qui déploie, à partir du présent (seul moment que saisisse une attention opérante), un passé qui est fait de rétentions utilisées comme acquis et comme appoint pour l'action (mais c'est le présent qui somme et interprète ce qui fut actuel et ne l'est plus) et un futur […] Lire la suite

TEMPS / MÉMOIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 720 mots

Dans le chapitre « L’énigme du temps »  : […] Il est si peu d’exemples, dans toute l’histoire de la philosophie, d’un penseur ayant marqué à ce point une notion que ne pas commencer par lui paraîtrait inconsidéré : tel est le cas d’Augustin d’Hippone (354-430) quand on aborde la question du temps. « Qu’est-ce donc que le temps ? Quand personne ne me le demande, je le sais ; dès qu’il s’agit de l’expliquer, je ne sais plus » ( Confessions , li […] Lire la suite