FUSION

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Alliages métalliques industriels »  : […] Après ces considérations générales, nous pouvons maintenant nous intéresser à des alliages industriels. Les plus utilisés sont les aciers, qui présentent une palette particulièrement riche de produits, depuis ce qu'il est convenu d'appeler, plus ou moins péjorativement, la ferraille, jusqu'aux aciers inoxydables, en passant par les maragings , mis en œuvre pour des usages tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alliages/#i_23761

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dissolution anhydre »  : […] La croissance en dissolution anhydre, encore appelée croissance dans un flux, est utilisée lorsqu'un liquide est trop visqueux – le refroidissement provoque la formation d'un verre ou ne permet pas une cristallisation suffisamment rapide – ou lorsqu'il existe une phase solide à haute température. Le produit destiné à la croissance cristalline (ou soluté) est mélangé à un solvant (encore appelé sel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_23761

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Teneur en eau du manteau terrestre »  : […] Il y a donc de l’eau dans le manteau terrestre. Cependant, l'eau libre n'existe sur Terre que dans l'hydrosphère (les océans, les rivières, les nappes phréatiques). Dès que l'on passe en dessous du niveau des sols, l'eau est incorporée dans la structure cristalline des minéraux qui constituent les roches, sous la forme de liaisons OH. La teneur en eau du manteau varie significativement selon la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_23761

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 960 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Fonte par pression »  : […] Bien que l'on puisse facilement concevoir que la glace I soit moins dense que l'eau (un bâtiment construit occupe plus de volume que ses éléments accumulés en vrac), c'est néanmoins un cas exceptionnel parmi les corps cristallisés. En vertu d'une relation due à Émile Clapeyron, il s'ensuit que la température de fusion, pour laquelle glace et eau sont en équilibre, décroît lorsque la pression augm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_23761

IMPRESSION 3D

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 3 052 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le dépôt de matière fondue »  : […] Les imprimantes 3D personnelles utilisent le plus souvent la technique de dépôt de filament en fusion aussi appelée « dépôt de matière fondue », ou encore FDM ( fused deposition modeling ). Le matériau utilisé pour réaliser la pièce est un fil solide, mais flexible, de plastique d’un à t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impression-3d/#i_23761

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Liaisons et propriétés physiques »  : […] Le mode de liaison influe naturellement sur la température de fusion, sur la dureté ou sur les conductivités électrique et thermique. Plus l'énergie de liaison est élevée, plus il est difficile de détruire l'ordonnancement des atomes. De ce point de vue, la liaison de Van der Waals est la moins forte et cela explique les faibles températures de fusion des solides de gaz rares (84 kelvins pour l’a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_23761

MATIÈRE (physique) - État liquide

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIVAIL
  •  • 3 245 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La phase liquide »  : […] En général, dans le cas d'un corps pur, le changement d'état, c'est-à-dire le passage du solide au liquide ou du liquide au gaz, intervient à une température fixe qui reste constante tant que les deux phases sont en présence et qui ne varie qu'avec la pression. Ces changements d'états sont réversibles. En l'absence de phénomènes parasites (surfusion), la fusion du solide se produit à la même temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-liquide/#i_23761

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Les changements d'état »  : […] Suivant les valeurs de la pression (P), de la température (T) et du volume (V), tout corps pur se présente dans l'un des trois états solide, liquide ou gazeux, également appelés phases . Un diagramme tridimensionnel, appelé diagramme de phase , définit leurs domaines d'existence. À volume constant, ceux-ci sont délimités dans le plan P, T par trois courb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_23761

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Changements d'état »  : […] Les transitions sont souvent sensibles à diverses actions extérieures. La température de vaporisation, par exemple, est sensible à la pression. Dans un diagramme ( p , T), le lieu des points de transition liquide-gaz constitue la courbe de vaporisation. Dans le même diagramme, on définit de façon analogue la courbe de fusion et de sublimation. Ces trois courbes ont un point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-transitions-de-phase/#i_23761

PHONON

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BURGER
  •  • 2 360 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fusion »  : […] Le rôle des phonons dans le phénomène de fusion est attesté par l'étroite corrélation qu'il y a entre les températures de fusion T f et l'amplitude des vibrations atomiques. Qualitativement, on constate qu'un solide fond quand le carré moyen des amplitudes de vibration dépasse une fraction empirique de la distance interatomique (critère de Lindemann). Il existe de même des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonon/#i_23761

SIDÉRURGIE

  • Écrit par 
  • Jean DUFLOT
  •  • 18 153 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Sources de fer »  : […] Les sources de fer sont essentiellement les produits de la réduction des oxydes de fer obtenus de façon plus ou moins complète à l'état solide (boulettes ou « pellets » préréduits) et à l'état liquide au haut fourneau grâce à l'action réductrice du carbone, ainsi que les ferrailles de récupération. À ces deux sources, qui seules ont une importance industrielle sur le plan de la quantité, s'ajouten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siderurgie/#i_23761

SILICE

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Jean WYART
  •  • 5 731 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Fusion, dévitrification, vaporisation »  : […] La température de fusion (équilibre solide-liquide) des silices cristallisées est difficile à déterminer par les méthodes classiques. Généralement, on détecte la fusion par l'identification (au microscope polarisant) du verre obtenu par un refroidissement rapide. La cristobalite, forme stable de haute température, fond à 1 713  0 C, avec une chaleur latente de fusion de 7  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silice/#i_23761

SODIUM

  • Écrit par 
  • Luc AUFFRET, 
  • Albert HÉROLD, 
  • André METROT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 688 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un étrange phénomène  »  : […] Des physiciens du laboratoire de géophysique de l'institut Carnegie à Washington (États-Unis) ont découvert en 2005 un étrange phénomène concernant la température de fusion du sodium lorsque varie la pression à laquelle ce dernier est soumis. La fusion d'un solide apparaît lorsque l'agitation thermique des atomes prédomine sur les forces de liaisons interatomiques. Lorsqu'on soumet un solide à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sodium/#i_23761

SURFACE PHÉNOMÈNES DE

  • Écrit par 
  • Jean-François JOANNY, 
  • Jean SUZANNE
  •  • 6 285 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Surfaces rugueuses, préfusion de surface »  : […] Une surface réelle contient toujours un certain nombre de défauts à température non nulle : marches, crans, lacunes ou atomes auto-adsorbés. Lorsque la densité de défauts croît avec la température, leur énergie de formation diminue : on peut s'attendre à une augmentation rapide de leur nombre et donc à une diminution correspondante de la perfection de la structure de surface. Le profil de densité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenes-de-surface/#i_23761

TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • François CABANNES
  •  • 3 853 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Élaboration des matériaux »  : […] Les matériaux les plus divers, par leur nature ou par leurs usages, qu'ils soient réfractaires ou non, sont élaborés à haute température : aciers, ciments, verre, abrasifs, porcelaine. Quelques techniques de haute température sont très employées : la fusion, le frittage ; d'autres ne le sont que dans des cas particuliers : le dépôt sur front chaud, la projection au chalumeau. Elles résultent toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physico-chimie-des-hautes-temperatures/#i_23761

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travaux de Joseph Black »  : […] L'inexactitude de cette conclusion frappa Joseph Black (1728-1799) : les deux notions différentes que sont la température et la quantité de chaleur avaient été manifestement confondues. Black entreprit toute une série d'expériences en utilisant uniquement la balance et le thermomètre Fahrenheit. En plongeant une livre d'or à 150  0 F dans une livre d'eau à 50  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_23761

VERRE

  • Écrit par 
  • Pierre PIGANIOL, 
  • Micheline PROD'HOMME, 
  • Aniuta WINTER
  •  • 12 529 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] Les verres industriels courants ont des compositions très voisines de celles qui sont indiquées au tableau . Les constituants sont apportés au four par la « composition ». La silice y est introduite sous forme de sable très pur, tel que celui de Fontainebleau, ou de quartz naturel broyé, l' alumine sous forme de feldspaths très purs, aussi exempts de fer que possible, ou sous forme d'alumine hy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre/#i_23761


Affichage 

Représentation du diagramme de phase d'un corps pur

graphique

Représentation schématique du diagramme de phase d'un corps pur Les points O (Pt, Tt) et C (Pc, Tc) sont respectivement le point triple et le point critique (F), (V) et (S) sont respectivement les courbes de fusion, de vaporisation et de sublimation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Représentation du diagramme de phase d'un corps pur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique