FUMURE

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Caractères originaux de l'ancienne agriculture »  : […] Les traits les plus archaïques persistent jusqu'au xix e  siècle dans une bonne partie de l'Europe rurale. Ces traits remontent aux premières sociétés agricoles : importance de l'économie prédatrice, soit sous la forme de l'exploitation directe des ressources offertes par la nature, avec la cueillette sauvage en forêt, soit sous la forme d'une ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-agricole/#i_1439

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les cultures avec jachère et élevage associé de l'Antiquité »  : […] Sur les terres cultivées, les céréales d'hiver (blé, orge, seigle...), qui duraient environ neuf mois (de novembre à juillet), alternaient en général avec une friche herbeuse de quinze mois, la jachère, formant ainsi une rotation biennale. Pour renouveler la fertilité de ces terres, les animaux, pâturant le jour dans les zones herbeuses environnantes, étaient parqués toutes les nuits durant qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-histoire-des-agricultures-jusqu-au-xixe-siecle/#i_1439

AGRICULTURE - Agriculture biologique

  • Écrit par 
  • Isabelle SAVINI
  •  • 7 006 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Productions végétales »  : […] La fertilisation, fondée sur le principe « nourrir le sol pour nourrir la plante », repose sur la fumure organique : fumier et déchets organiques divers le plus souvent compostés, et engrais verts (plantes cultivées puis enfouies dans le sol). Les cultures de légumineuses (plantes capables de fixer l'azote de l'air) permettent d'enrichir le sol en azote. Les éléments nutritifs sont rendus disponib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-agriculture-biologique/#i_1439

ENGRAIS

  • Écrit par 
  • Albert DAUJAT, 
  • Philippe ÉVEILLARD, 
  • Jean HEBERT, 
  • Jean-Claude IGNAZI
  •  • 9 960 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Plan de fertilisation d'une exploitation »  : […] La fertilisation doit être sûre, pratique et rentable. La fertilisation doit s'intégrer dans l'organisation de l'exploitation, sans surcharger de travail les périodes de pointe, et admettre le minimum d'investissement. Il est dès lors tentant d'amener la fertilisation en une seule fois, l'azote en étant le pivot. On peut également appliquer une fumure de fond à l'automne, l'apport d'azote étant f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engrais/#i_1439

SOLS - Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 724 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Correction de la teneur en matières organiques »  : […] La teneur en matière organique humifiée d'un sol résulte d'un équilibre entre les pertes par minéralisation et les apports par transformation en humus des résidus de récolte et des amendements organiques ( et tableau ). Le but des amendements est de maintenir cette teneur à un niveau satisfaisant. Les modalités d'apport (choix des amendements, date et technique d'incorporation) doivent permettre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-amelioration-et-travail/#i_1439