FUMIER, agriculture

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La révolution agricole du Moyen Âge »  : […] Pour tenter de surmonter ces difficultés, à partir de l'an 1000, dans la moitié nord tempérée froide de l'Europe, l'usage de toute une gamme d'outils se répandit, en relation avec l'essor de la sidérurgie. Fourneaux à fonte et forges hydrauliques ont permis de produire plus de fer, de meilleure qualité, qui a servi à fabriquer des faux. Grâce à cet outil essentiel, plus efficace que la faucille, […] Lire la suite

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 267 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Émergence de nouvelles formes d’agricultures urbaines »  : […] Les agricultures urbaines ne sont pas nouvelles : ces activités de production sont aussi anciennes que les villes elles-mêmes. En l’absence de transports rapides et efficaces, les produits agricoles frais étaient ainsi cultivés aux abords des villes. Pour illustrer cette relation ancienne entre ville et agriculture, on peut s’appuyer sur un exemple : celui de l’histoire des cultures maraîchères p […] Lire la suite

ENGRAIS

  • Écrit par 
  • Albert DAUJAT, 
  • Philippe ÉVEILLARD, 
  • Jean HEBERT, 
  • Jean-Claude IGNAZI
  •  • 9 960 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fertilisants organo-minéraux ( N, NPK, NP, NK ) »  : […] Ils contiennent à la fois des matières organiques d'origine végétale ou animale et des matières fertilisantes minérales. Les fertilisants organo-minéraux azotés doivent contenir au minimum 3 p. 100 d'azote dont 1 p. 100 minimum d'origine organique. Les organo-minéraux composés doivent contenir au moins 7 p. 100 pour la somme des trois éléments fertilisants majeurs. Le fumier n'est pas un engrais o […] Lire la suite

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution de l'agriculture »  : […] Les causes de la supériorité agricole du Nord-Est français sont anciennes. Elles valent aussi pour les Pays-Bas, la Belgique, l'ouest de l'Allemagne, le sud de l'Angleterre, voire le nord de l'Italie. Dès le xii e - xiii e  siècle, ces pays du Nord-Est français ont largement adopté la charrue, la herse, l'assolement triennal, l'avoine, la traction par le cheval. Les rendements du grain, en Picardi […] Lire la suite

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Modification des propriétés physiques et chimiques des sols »  : […] Il n'y a pas lieu de revenir ici sur les techniques culturales utilisées pour modifier les propriétés physiques et chimiques des sols, telles que labour, drainage et irrigation (cf. eau  - L'eau en agriculture), applications d'engrais minéraux. On se contentera de signaler que les modifications des propriétés des sols ainsi obtenues concernent non seulement les plantes supérieures, mais aussi (on […] Lire la suite

SOLS - Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 724 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Correction de la teneur en matières organiques »  : […] La teneur en matière organique humifiée d'un sol résulte d'un équilibre entre les pertes par minéralisation et les apports par transformation en humus des résidus de récolte et des amendements organiques ( et tableau ). Le but des amendements est de maintenir cette teneur à un niveau satisfaisant. Les modalités d'apport (choix des amendements, date et technique d'incorporation) doivent permettre […] Lire la suite