FRISE

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole classique »  : […] Avant la bataille de Platées, les Grecs, pour cimenter l'union sacrée, avaient, dit-on, fait le serment de ne pas relever les sanctuaires ravagés tant qu'ils n'auraient pas chassé les Perses de Grèce et d'Ionie ; or la lutte devait durer, sporadiquement ranimée, jusqu'en 449-448. De fait, les travaux de construction du Parthénon commencent dès l'année suivante. Tout serait donc simple si le Parth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_16259

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'art de Bāmiyān »  : […] Le Karakoram, les Pamirs, l'Hindou-kouch formaient une barrière difficile à franchir pour ceux qui allaient et venaient de l'Inde à la Chine ; les récits des pèlerins chinois dramatisent ces voyages ; on les comprend mieux en empruntant la voie la plus occidentale qui de Charikar conduit à Bāmiyān par la vallée du Ghorband. En route, à Siah-gird, on passe non loin du monastère de Fondukistan (J. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_16259

AGORACRITOS DE PAROS (actif dernier tiers Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 211 mots

Sculpteur grec, disciple de Phidias, Agoracritos de Paros est actif durant le dernier tiers du ~ v e siècle. Trois de ses œuvres sont connues par les sources antiques : un groupe en bronze d'Athéna Itonia et d'Hadès à Coronée, en Béotie (Pausanias, Description de la Grèce , IX, xxxiv , 1) ; une stat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agoracritos-de-paros/#i_16259

COLONNE TRAJANE (Rome)

  • Écrit par 
  • Gilles SAURON
  •  • 232 mots
  •  • 2 médias

Appartenant au nouveau forum construit par Trajan et son architecte Apollodore de Damas à la suite des victoires sur les Daces, la colonne Trajane, inaugurée en 113 de notre ère, occupait le centre d'une cour située entre deux salles de bibliothèque, l'une grecque et l'autre latine, à l'arrière de la grande basilique ( basilica Ulpia ) qui barrait le fond du forum de Trajan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonne-trajane/#i_16259

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 416 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Sous le signe de Rome et de ses conquêtes en Grèce et en Orient »  : […] L'Étrurie connaît au début du ii e  siècle d'ultimes secousses sociales : en 196, une révolte servile, et, en 186, le mouvement politico-religieux des Bacchanales. Mais, surtout, après les campagnes de Rome en Grèce et en Asie Mineure, l'alignement de l'Étrurie sur Rome devient l'unique moteur de l'évolution de la société et de l'art étrusques. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques/#i_16259

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

  • Écrit par 
  • Pierre DEVAMBEZ, 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 18 509 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Les tombes de Kizilbel et de Karaburun en Lycie »  : […] Les fresques lyciennes ont été découvertes dans deux tombes à chambre, recouvertes toutes deux d'un tumulus ; elles ont été dégagées (la première à partir de 1969 ; la seconde, de 1970) par l'équipe américaine du Bryn Mawr College, sous la direction de M. J. Mellink. Il s'agit de deux documents de première importance pour la connaissance de l'art d'Asie Mineure, dans cette zone de contact entre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-les-arts-de-la-grece/#i_16259

INDONÉSIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 8 140 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les arts de l'époque de Java orientale (XIIe-XVe s.) et le plus ancien art islamique (XVIe-XVIIe s.) »  : […] Au xiii e  siècle, puis aux xiv e et xv e  siècles, sous les royaumes successifs de Singhasāri et de Majapahit, la statuaire et l'art monumental javanais connaissent une seconde période d'épanouissement après leur relative éclipse au temps du ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-les-arts/#i_16259

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les Saldjoukides (XIe et XIIe s.) »  : […] En tant qu'esclaves militaires, les Turcs firent tôt leur apparition dans l'empire arabo-islamique. Les premiers États turco-islamiques ne se constituèrent cependant qu'à partir de la fin du x e  siècle (ce sont essentiellement les Qarakhanides, les Ghaznévides et, plus tard, les Saldjoukides). Les Saldjoukides, sunnites, s'installèrent à Bagdad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_16259

LARMIER, architecture

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 239 mots
  •  • 1 média

Élément d'architecture grecque, appelé aussi geison , qui couronne l'entablement d'un édifice. Par sa position fortement saillante au-dessus de la frise généralement décorée de sculptures, le larmier la protège de l'atteinte directe des intempéries. Dans l'ordre dorique , le larmier se compose d'un bloc de forme complexe portant au soffite une plaquette en biseau décorée de t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larmier-architecture/#i_16259

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'hypogée des Dunes »  : […] Découvert en 1878 par le père de La Croix dans l'un des cimetières antiques de Poitiers (lieu-dit champ des Martyrs), le mausolée de l'abbé Mellebaude, ainsi que l'atteste une inscription, était une salle semi-souterraine de 4,80 m sur 2,95 m, que l'on atteignait par un escalier (la partie haute du monument n'étant plus conservée). Cette construction funéraire, de tradition romaine, fut édifiée a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_16259

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'ordre ionique et ses variantes : l'éolique et le corinthien »  : […] S'il est plus facile de définir l'ordre ionique négativement et par contraste avec l'ordre dorique que par lui-même, c'est qu'il est beaucoup moins précisément codifié que ce dernier – et aussi beaucoup moins bien connu : l'architecture ionique a connu des vicissitudes qui ont entravé son développement et gravement compromis la conservation de ses vestiges. En Asie Mineure, après un premier esso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_16259

PANATHÉNÉES

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 357 mots

La fête d'Athéna Parthénos, célébrée tous les quatre ans à Athènes, aurait été instituée par Thésée après qu'il eut établi le système démocratique avec ses trois classes de citoyens (nobles, artisans, cultivateurs) et qu'il eut réalisé l'unité de l'Attique autour d'Athènes ; elle devint le symbole de l'unité de l'Attique autour de la ville. Elle comportait des concours d'athlétisme, de musique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panathenees/#i_16259

PERGAME

  • Écrit par 
  • Pierre GROS, 
  • Roland MARTIN
  •  • 2 886 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Grand Autel »  : […] L'une des pièces essentielles du dispositif politico-religieux était assurément le Grand Autel. Étroitement lié au sanctuaire d'Athéna, car établi sur une terrasse inférieure toute proche de celui-ci, il représente sans aucun doute la fondation la plus importante du règne d'Eumène. Bien qu'il conserve la forme traditionnelle des autels à offrandes dont l'Ionie fournit de nombreux exemples depuis l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergame/#i_16259

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Les monuments triomphaux »  : […] Les reliefs de l' arc de Titus , construit tout de suite après la mort de cet empereur, en 80 après J.-C., ont été considérés par F. Wickhoff et son école comme l'œuvre la plus caractéristique de la recherche du mouvement et de l'expression spatiale, par laquelle l'art romain se serait opposé à la tradition grecque. Effectivement, le panneau représentant le char de l'empereur triomphant des Juifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_16259

SOPHILOS (actif env. 590-570 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAFFRE
  •  • 867 mots

Le premier fabricant et décorateur de céramique attique à figures noires dont le nom véritable nous soit connu. Parmi la cinquantaine de vases ou de fragments qui sont unanimement attribués à Sophilos, il y en a quatre qu'il a signés — trois en tant que peintre, un en tant que potier. Certains savants portent à une centaine le nombre de ses œuvres, en considérant qu'il convient de lui attribuer au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sophilos/#i_16259

STUC

  • Écrit par 
  • Nicole BLANC
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les œuvres antiques »  : […] À l'époque hellénistique, le stuc connaît d'abord un usage restreint, qui consiste à revêtir ou à compléter les ordonnances architecturales de pierre, comme l'attestent dès le iv e  s. avant J.-C. les façades polychromes des tombes macédoniennes, et, un peu plus tard, les nécropoles alexandrines ; à la même époque, il pénètre dans l'ornementation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuc/#i_16259

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les États des piémonts du plateau »  : […] Jusqu'au i er  siècle avant notre ère, l'histoire de l'Arabie du Sud est dominée par les États des piémonts. Parmi les nombreux sites de la région minéenne, le Wādī al-Jawf, on peut citer la capitale, Qarnaw, dans le nom actuel de laquelle (Ma'in) subsiste l'ancienne appellation de la région minéenne, Kamna, as-Sawda et Baraqesh. Mārīb était la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_16259


Affichage 

Colonne Trajane

photographie

Détail de la frise de la colonne Trajane, inaugurée à Rome en 113 après J-C : la figure de la Victoire sépare le récit des deux campagnes menées par l'empereur contre les Daces Moulage en plâtre réalisé en 1861, hauteur environ 100 cm Museo della Civilità Romana, Rome 

Crédits : AKG

Afficher

Colonne Trajane

photographie

Détail des spires de la colonne Trajane, inaugurée en 113 après J-C à Rome, la première montrant le passage du Danube par l'armée romaine, conduite par l'empereur Trajan dans sa première campagne contre les Daces, sous le regard bienveillant du dieu-fleuve 

Crédits : AKG

Afficher

Colonne Trajane, Rome

photographie

Détail de la frise de la colonne Trajane, inaugurée à Rome en 113 après J-C, qui raconte les deux campagnes menées par l'empereur Trajan contre les Daces, au-delà du Danube : ici l'assaut de la forteresse dace par l'armée romaine Moulage en plâtre réalisé en 1861, hauteur environ 100 cm... 

Crédits : AKG

Afficher

Détail de la frise de l’arc de Constantin (315 av. J.-C.).

photographie

L'arc de Constantin célèbre la victoire de l'empereur sur Maxence au pont Milvius, près de Rome, en 312 La frise relate la bataille du pont Milvius, et les deux médaillons au-dessus sont des réemplois d'un monument inconnu érigé pour Hadrien et représentant des scènes de chasse et de... 

Crédits : V. Korostyshevskiy/ Shutterstock

Afficher

Façade de la tombe de Lefcadia

dessin

Façade stuquée et peinte de la tombe de Lefcadia, Macédoine (début du IIIe s av J-C) Superposition des ordres : dorique au rez-de-chaussée, ionique à l'étage, séparés par une frise peinte 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ordre dorique

photographie

Le fût de la colonne est taillé de cannelures à arêtes vives L'échine du chapiteau a ici un profil rectiligne et supporte un abaque (ou tailloir) Au-dessus, l'architrave lisse puis la frise formée de métopes et de triglyphes Ve siècle avant J-C, Parthénon, Athènes 

Crédits : A. Vergani/ De Agostini

Afficher

Ordre ionique

dessin

Temple de Métaponte, Italie du Sud ; 500-450 av J-C 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Colonne Trajane
Crédits : AKG

photographie

Colonne Trajane
Crédits : AKG

photographie

Colonne Trajane, Rome
Crédits : AKG

photographie

Détail de la frise de l’arc de Constantin (315 av. J.-C.).
Crédits : V. Korostyshevskiy/ Shutterstock

photographie

Façade de la tombe de Lefcadia
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ordre dorique
Crédits : A. Vergani/ De Agostini

photographie

Ordre ionique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin