DÜRRENMATT FRIEDRICH (1921-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une œuvre baroque

L'œuvre de Dürrenmatt peut être considérée comme une tentative pour désamorcer la tragédie par tous les moyens. La pose tragique étant devenue ridicule, le paradoxe, en détruisant l'illusion théâtrale, est plus qu'une technique : il tient lieu de morale.

Une œuvre « anarchique »

Dürrenmatt exprimait sa méfiance envers le classicisme, forme désinfectée de l'art, en conservant à ses ouvrages, ainsi qu'à son œuvre picturale qu'il qualifié d'expressionniste, un caractère expérimental, provisoire, ouvert, du récit à la pièce radiophonique : La Panne (Die Panne, 1956), de la pièce radiophonique à l'adaptation scénique : Hercule et les écuries d'Augias (Herkules und der Stall des Augias, 1957), du scénario au roman : La Promesse (Das Versprechen, 1957), du roman au scénario : Grec cherche Grecque (Grieche sucht Griechin, 1955). Ce dernier écrit se voit doté d'une fin « destinée aux bibliothèques populaires ». Dürrenmatt affirme aussi un penchant très net pour les genres en marge de la littérature classique, en particulier pour le roman policier : Le Juge et son bourreau (Der Richter und sein Henker, 1950), Le Soupçon (Der Verdacht, 1951), La Promesse (Das Versprechen, 1957). Le roman policier, chez Dürrenmatt, est aussi la parodie du genre : point d'identification possible avec le détective, le hasard reste maître du jeu, pas de satisfaction de notre sens de la justice. Chez Dürrenmatt, le roman policier, en tant que tel, avorte.

Le paradoxe

La machinerie de l'univers échappe à la raison chargée de l'expliciter. Le paradoxe est la traduction scénique de l'irrationnel qui triomphe dans le théâtre de Dürrenmatt. L'écrivain utilise les recettes de la comédie viennoise, les gags de cabaret, les ressources du burlesque et du théâtre de boulevard, la technique cinématographique du flash back, la farce macabre, les jeux de mots dans la tradition baroque. Sa préférence pour les sujets historiques a un fondement parodique : il utilise l'histoire contre elle-même, de même que, pour réduire les personnages historiques, il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÜRRENMATT FRIEDRICH (1921-1990)  » est également traité dans :

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'après-guerre »  : […] Dans cette Allemagne occidentale, sous le signe de la démocratie renaissante, l'héritage culturel est rendu à sa vocation humaniste traditionnelle, tandis que fait son entrée en force le répertoire international des modernes proscrits pendant les douze années d'une dictature autarcique : répertoire français avec Giraudoux, Cocteau, Anouilh, Sartre et Camus, anglais avec T. S. Eliot et Christopher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_8468

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « 1945 n'est pas l'année zéro »  : […] La fin de la guerre laisse les pays de langue allemande dans des situations matérielles et morales très différentes. Le fait nouveau est évidemment, en 1949, la naissance de la RDA dont la littérature, reposant sur des présupposés particuliers, mérite un développement spécifique. Le vide relatif laissé par les ruines matérielles, la liquidation de l'héritage moral et linguistique du nazisme est, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_8468

LA VISITE DE LA VIEILLE DAME, Friedrich Dürrenmatt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

C'est en 1956 au Schauspielhaus de Zurich, dans une mise en scène d'Oscar Wälterlin que fut créée La Visite de la vieille dame, du dramaturge suisse Friedrich Dürrenmatt (1921-1990). La pièce valut à son auteur une consécration internationale et fut mise en scène par Peter Brook et Giorgio Strehler . Sa création française, due à Jean-Pierre Grenier et Olivier Hussenot, eut lieu en 1957 à Paris, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-visite-de-la-vieille-dame/#i_8468

Pour citer l’article

Jean MORTIER, « DÜRRENMATT FRIEDRICH - (1921-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-durrenmatt/