FRICHES INDUSTRIELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Soufflerie à gaz de l'aciérie de Völklingen, Allemagne

Soufflerie à gaz de l'aciérie de Völklingen, Allemagne
Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

photographie

Haut-fourneau U4 à Uckange, Lorraine

Haut-fourneau U4 à Uckange, Lorraine
Crédits : D.R.

photographie


Image de marque et mémoire collective

L'ampleur des problèmes est telle que les solutions ne peuvent plus être trouvées à l'échelon municipal ni dans l'intervention d'initiatives privées. La région, l'État, les instances politiques autant que techniques ont pris en main le recensement, l'évaluation, les hypothèses de substitution. On en est aujourd'hui à un point où le discours paraît parfaitement formalisé, et quelques réussites acquises.

L'argumentation cependant est à certains égards surprenante. Un ingénieur général des Ponts et Chaussées, rapportant pour un groupe de travail interministériel, part de la notion de « nuisance visuelle ». « La question du paysage, écrit-il, est une question centrale [...]. C'est d'abord une affaire de solidarité et de dignité. Un pays moderne ne peut laisser vivre une fraction de sa population [...] dans un paysage lourdement marqué par les stigmates des industries disparues. C'est ensuite une question de symbolique culturelle et de confiance dans l'avenir. Le traitement paysager des friches est indispensable pour signifier que la page est tournée, que l'avenir est ailleurs [...]. C'est enfin une question d'image de marque et d'efficacité commerciale. »

D'où une stratégie en deux temps : en attendant qu'une vocation soit trouvée et une réutilisation engagée, on « verdira » les zones concernées, ainsi transformées en « structures paysagères », mises en réserve foncière. Mais à aucun moment n'est évoquée la mémoire. Le pain est ôté de la bouche aux archéologues futurs de la civilisation industrielle, mais c'est aussi de la conscience collective que la survie est ainsi condamnée. Il y a quelque chose d'impressionnant dans cette volonté de nivellement, d'évacuation, d'engloutissement dans le néant. Est-ce le déblaiement des décombres après un bombardement dévastateur ? Est-ce simplement l'un des avatars d'un génie administratif rompu depuis deux siècles à l'aménagement rationnel de l'espace ? On conçoit qu'il soit hors de question d'organiser les champs de ruines, que villes et campagnes doivent êt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  FRICHES INDUSTRIELLES  » est également traité dans :

ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 505 mots

Dans le chapitre « Le musée hors de ses murs »  : […] Il est aujourd'hui admis que la façon la plus valable de rendre compte de notre héritage technique et industriel est d'en sauvegarder in situ les traces matérielles ou l'aspect encore reconnaissable. Ainsi, les volumes architecturaux et les surfaces utilisés, la disposition non aléatoire des bâtiments, l'implantation et le mode d'insertion de l'usine dans son environnement, les équipements périph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecomusees-industriels/#i_85421

ENVIRONNEMENT, art

  • Écrit par 
  • François LOYER
  • , Universalis
  •  • 3 220 mots

Dans le chapitre « Vers un art écologique ? »  : […] L'environnement, aujourd'hui, n'est plus tant le contexte qui détermine l'architecture que la relation qui existe entre toute forme d'activité humaine (la construction y compris) et l'équilibre biologique de la nature – ce qu'on a appelé l'écologie (du grec oikos , la « maison » : encore un mot d'architecte...). Dès 1970, Robert Morris reçoit la première commande de sculptur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-art/#i_85421

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers un jardinage écologique et responsable »  : […] Dès les années 1970, le Néerlandais Louis-Guillaume Le Roy militait pour une nouvelle approche du paysage respectant le caractère évolutif et la complexité des écosystèmes, principe mis en œuvre à Mildam dans l'Éco-cathédrale, monument élaboré à partir de matériaux de démolition et indéfiniment modifié avec le temps. Cette tentative pionnière de repenser le jardin en fonction de l'écologie, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-la-revolution-industrielle-a-nos-jours/#i_85421

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Reconversion et diversification industrielle »  : […] Le panorama qui vient d'être dressé explique l'importance du traumatisme qu'ont subi les vieux bassins industriels lorrains. L'ampleur de la crise se lit partout dans les paysages, surtout dans ceux de la sidérurgie, où des fonds de vallée autrefois entièrement occupés présentent, aujourd'hui, des plaies béantes à l'emplacement des hauts-fourneaux et des aciéries démontées. Selon les sites, le ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_85421

MILAN

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Petros PETSIMERIS
  •  • 4 503 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La transformation de l'espace industriel »  : […] À partir de la fin du xix e  siècle, Milan confirme sa place comme centre industriel le plus important de l'Italie. La ville domine, avec Turin, la scène économique du pays. Au niveau européen, elle est au cœur de l'extrémité méridionale de la « banane bleue ». Des noms comme Alfa Romeo, Magneti Marelli, Pirelli, Montedison, Rizzoli évoquent des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milan/#i_85421

PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Laurent CHANETZ
  •  • 6 538 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des sites industriels singuliers »  : […] L'architecture industrielle ne se limite pas aux seuls vestiges du passé proto-industriel, ni aux monuments étatiques ou aux bâtiments privés servant la gloire de leurs commanditaires. La notion de patrimoine industriel déborde du cadre architectural classique. Elle inclut des édifices qui privilégient le côté fonctionnel et dont la conception est guidée par des nécessités de production. La fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-france/#i_85421

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis BERGERON, « FRICHES INDUSTRIELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/friches-industrielles/