FRANCOPHONES LITTÉRATURES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Critique de la notion de littérature francophone

Ces littératures francophones ont pu être considérées comme faisant un usage « mineur » d'une langue « majeure », pour reprendre l'analyse de la situation de Franz Kafka par Gilles Deleuze et Félix Guattari, c'est-à-dire l’usage d'une langue dominante à partir d'une position marginale ou dominée. Par la suite, des approches moins générales, appropriées à leur diversité, sont apparues. La théorisation de la « francophonie littéraire » (expression attestée en 1973 dans l’ouvrage de Gérard Tougas, Les Écrivains d’expression française et la France) s’efforce d’étudier à la fois la spécificité des textes en fonction des contextes où ils sont produits (l’Afrique subsaharienne pour Bernard Mouralis ou le Maghreb pour Charles Bonn) et la circulation des textes dans des espaces plus vastes où domine une certaine conception de la littérature déterminant des types d’échanges et d’intertextualité (Michel Beniamino). Les études postcoloniales, venues du monde anglophone, nées d’un sens politique de la critique littéraire, abordent ces littératures selon quatre perspectives complémentaires, l’histoire littéraire, l’analyse linguistique, les études culturelles et la poétique, organisant une philologie d’un nouveau type, plus avertie des phénomènes d’hégémonie que la traditionnelle histoire littéraire.

Les analyses des pratiques littéraires et socioculturelles du fait francophone ont fleuri, que ce soit pour étudier l’histoire des arguments, figures, représentations et manières de dire la francophonie (ce que François Provenzano appelle la « francodoxie »), pour proposer une histoire sociale de la littérature (Benoît Denis, Jean-Marie Klinkenberg) ou pour mettre en évidence le « système littéraire » francophone, fonctionnant selon le schéma centre/périphérie et soumettant les auteurs qui y entrent à de fortes contraintes thématiques et stylistiques (Pierre Halen).

Les frontières de cet espace littéraire sont également interrogées. La critiqu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Gaston Miron

Gaston Miron
Crédits : Jean Pol Stercq/ Opale/ Leemage

photographie

Édouard Glissant

Édouard Glissant
Crédits : Ulf Andersen/ Getty Images

photographie

Salah Stétié

Salah Stétié
Crédits : Ulf Andersen/ Aurimages

photographie

Aminata Sow Fall

Aminata Sow Fall
Crédits : Seyllou/ AFP

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur de littératures francophones et de littérature comparée, université de Paris-X-Nanterre, membre de l'Institut universitaire de France, directeur du département des lettres modernes, université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  FRANCOPHONES LITTÉRATURES  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La francophonie littéraire africaine »  : […] La publication en 1948 de l' Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française , rassemblée par Léopold Sédar Senghor (1906-2001) et préfacée par Jean-Paul Sartre, marque la révélation de la littérature africaine de langue française. L'ouvrage impose, par le choix de ses textes, une image, vite consacrée, du poète de la négritude comme héraut de la fierté retrouvée, s'opposant […] Lire la suite

ALEXIS JACQUES STEPHEN (1922-1961)

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 696 mots

Le 22 avril 1922 naquit Jacques Stephen Alexis aux Gonaïves, fière cité du nord de la république d'Haïti où fut célébrée l'indépendance le 1 er janvier 1804. Son enfance et sa formation d'adolescent ont été fortement marquées par l'influence de sa famille, de la conjoncture politique (l'occupation nord-américaine, 1915-1934) et par l'emprise intellectuelle qu'eut sur lui Jacques Roumain. Par sa m […] Lire la suite

AMIEL HENRI-FRÉDÉRIC (1821-1881)

  • Écrit par 
  • Pierre PACHET
  •  • 2 440 mots

L' essentiel de l'œuvre aujourd'hui reconnue d'Amiel est son Journal intime, dont il n'avait publié de son vivant que de courts extraits. En ce sens, sa figure littéraire a été totalement modifiée, et même révélée, par la postérité, et il peut faire figure d'écrivain pur, à la fois séparé de son œuvre, dont il ne pouvait connaître la figure à venir, et consubstantiel à elle, puisque depuis son ad […] Lire la suite

AMOUR, COLÈRE ET FOLIE (M. Vieux-Chauvet)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 080 mots

La réédition en 2005 par les éditions Emina Soleil, associées à Maisonneuve et Larose, de la trilogie romanesque de Marie Vieux-Chauvet, Amour, Colère et Folie , a fait événement. En effet, l'ouvrage, publié chez Gallimard en 1968, était devenu introuvable dès sa sortie. Il avait été retiré de la vente, à la demande de l'auteur et de sa famille qui craignaient les représailles du pouvoir haïtien a […] Lire la suite

ANTIGONE (H. Bauchau) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 312 mots
  •  • 1 média

Dès « L'Archer », poème écrit en 1950, Henry Bauchau évoquait le « roi sourd endormi dans le champ des rameurs, et l'aveugle écoutant à la proue des navires, le rêveur exilé de l'histoire du vent ». Cette image annonçait une patiente progression en compagnie d'Œdipe et d'Antigone, qui s'est achevée quarante-sept ans plus tard, avec la publication du roman Antigone (Actes sud, 1997). Auprès de sa […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix de la langue »  : […] Mais dans quelle langue écrire ? La question est importante. Si elle n'a plus de nos jours la même acuité, elle est cependant loin d'être résolue. L'écrivain moderne se trouve placé face à un choix essentiel non dénué, d'ailleurs, d'implications idéologiques : écrire en arabe littéral ou dialectal. Si l'on veut exprimer le réel, n'est-il pas légitime, surtout dans les dialogues, d'utiliser l'idiom […] Lire la suite

AMADOU HAMPATÉ (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 546 mots

Né à Bandiagara (Mali), chef-lieu du pays dogon et ancienne capitale de l'empire toucouleur du Macina (fondé en 1862 par el Hadj Omar), Amadou Hampaté Bâ, qui appartenait à une grande famille de traditionalistes peuls, est devenu un « sage » unanimement respecté dans l'Afrique contemporaine. Après avoir reçu, dans son enfance, la riche éducation traditionnelle, transmise par les cercles familiaux, […] Lire la suite

BAILLON ANDRÉ (1875-1932)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 351 mots

Né à Anvers, cet écrivain belge de langue française se trouva orphelin à l'âge de six ans et fut élevé par une tante, « Mlle Autorité », dont on retrouvera le nom dans le titre d'un roman, Le Neveu de Mlle Autorité (1930). Élève chez les Jésuites, puis à l'université de Louvain, il quitte celle-ci à sa majorité, réclame son héritage et le dissipe au jeu avec une jeune maîtresse. En 1902, il épous […] Lire la suite

BAUCHAU HENRY (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 2 070 mots
  •  • 1 média

La vie de Henry Bauchau, issu de familles aisées liées au droit, à la sidérurgie, aux industries brassicoles et à la vie politique inscrit en elle la complexité de l'histoire belge. Né à Malines (Belgique) le 22 janvier 1913, élevé à Bruxelles à partir de 1918, il voit se mêler dans ses ascendants directs, comme dans ses résidences secondaires, le nord et le sud du pays – certes au sein d'une cl […] Lire la suite

BEAULIEU VICTOR-LÉVY (1945- )

  • Écrit par 
  • A. BERGENS
  •  • 541 mots
  •  • 1 média

Né à Saint-Jean-de-Dieu, au Québec, Beaulieu s'est mis à écrire dès la fin de ses études secondaires. En 1967, il obtient un prix littéraire pour une étude sur Victor Hugo ; en 1972, le grand prix de la Ville de Montréal pour Un rêve québécois  ; en 1975, le prix du gouverneur général pour Don Quichotte de la démanche . Journaliste, essayiste, romancier, dramaturge, éditeur, il est l'auteur d'une […] Lire la suite

BECK BEATRIX (1914-2008)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 798 mots

Belge anti-flamande et ardente francophile, fille d'une Irlandaise et de l'homme de lettres Christian Beck qui mourut quand elle avait deux ans, femme émancipée hors des strictes orthodoxies féministes : autant de raisons qui peuvent expliquer pourquoi Béatrix Beck ne trouva jamais dans le champ littéraire le confort d'une place entièrement légitime. C'est une femme très âgée qui meurt dans une m […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 2 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ? Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un mou […] Lire la suite

BEN JELLOUN TAHAR (1944- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 550 mots

Écrivain marocain de langue française, originaire de Fès (ville dont son œuvre explore la topographie mythique), Tahar Ben Jelloun a soutenu une thèse de psychiatrie sociale, dont il a tiré un essai sur la misère morale et sexuelle des immigrés maghrébins, La Plus Haute des S olitudes (1977). Venu à la littérature dans la mouvance de la revue Souffles , qui liait la critique de la situation maro […] Lire la suite

BLAIS MARIE-CLAIRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Antony SORON
  •  • 1 061 mots
  •  • 1 média

Marie-Claire Blais naît à Québec le 5 octobre 1939 et grandit dans un milieu ouvrier. L’éducation scolaire de la jeune fille se passe chez les religieuses catholiques. Mais elle ne tarde pas à rechercher une échappatoire à une ligne de vie trop traditionnelle. En quête d’émancipation, elle devra beaucoup à la fréquentation des cours de littérature française de l’université Laval. Elle ressent alor […] Lire la suite

BLAVIER ANDRÉ (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 660 mots

Né le 23 octobre 1922 à Hodimont (Belgique), André Blavier commence à se passionner pour les « fous littéraires » alors qu'il est jeune bibliothécaire à Verviers. Il va rassembler ce qui deviendra une des plus belles bibliothèques consacrées non seulement à ce thème, mais aussi au surréalisme et à Raymond Queneau. Car sa rencontre avec l'auteur du Chiendent décide de sa vie, en même temps qu'elle […] Lire la suite

BOSSCHÈRE GUY DE (1924-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 125 mots

Journaliste et essayiste belge. Neveu du poète et peintre Jean de Bosschère, Guy de Bosschère était un tiers-mondiste engagé. Auteur de nombreux reportages et essais sur la non-violence, la décolonisation et les rapports Est-Ouest, dont Autopsie de la colonisation (1967) et La Guerre sans armes : douze années de luttes non violentes en Europe, 1952-1964 (2002), il collabora à de nombreuses publi […] Lire la suite

BOUDJEDRA RACHID (1941- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 444 mots

Écrivain algérien d'expression française et arabe né le 5 septembre 1941 à Aïn Beïda (Algérie). Rachid Boudjedra est élevé dans la tradition musulmane en Algérie et en Tunisie, puis effectue des études en Espagne, en Algérie et à Paris où il obtient un diplôme de philosophie à la Sorbonne. Il enseigne cette discipline à Paris, puis à Rabat (Maroc), et devient conseiller pour le ministère algérie […] Lire la suite

BOUVIER NICOLAS (1929-1998)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie JATON
  •  • 839 mots
  •  • 1 média

Écrivain suisse, voyageur, photographe et poète, Nicolas Bouvier est né le 6 mars 1929 au Grand-Lancy, près de Genève, dans un milieu cultivé, marqué du côté de sa mère par un protestantisme sévère dont il se débarrassera plus tard. Son père amène à la maison les célébrités qui fréquentent la bibliothèque universitaire dont il est vice-directeur. Le jeune Nicolas rencontre ainsi Marguerite Yource […] Lire la suite

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La poésie »  : […] Au moment où, en France, le romantisme subit un net déclin, il connaît, sur l'autre rive de l'Atlantique, une étrange survie, avec un retard d'au moins une génération. Le chef du mouvement est Octave Crémazie (1827-1879), qui traduit la voix de son peuple à l'aube de sa renaissance, se faisant l'interprète de ses regrets, de ses espoirs, de sa nostalgie des couleurs françaises. Il s'émeut des mœu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marc MOURA, « FRANCOPHONES LITTÉRATURES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/