LARUELLE FRANÇOIS (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élaborer une discipline, la non-philosophie, reposant sur un penser hétérogène à celui de la philosophie, mais prenant pour objet la philosophie elle-même : telle est l'ambition de l'œuvre de François Laruelle.

Sa réalisation recoupe, pour les radicaliser, plusieurs philosophies contemporaines. Précisément, la première partie de l'œuvre de François Laruelle (1971-1981), encore philosophique, s'inscrit dans la lignée de celles de Nietzsche, Heidegger, Deleuze et Derrida. Ces quatre auteurs établissent une délimitation critique de l'espace de la métaphysique, en même temps qu'ils élaborent une pensée de la différence capable de se soustraire à cet espace. C'est sous l'impulsion de la problématique de l'identité radicalement humaine de Michel Henry que François Laruelle va rompre, dans Le Principe de minorité (1981), avec ce régime de la différence. De son point de vue, en définitive, celui-ci conforte subtilement la structure invariante du philosopher, le mélange des deux contraires (par exemple du sensible et de l'intelligible), en le pensant comme tel : il manque dès lors l'identité-sans-mélange de l'Un, qui va constituer le premier pilier de la non-philosophie. Loin de désigner une immanence, ou une transcendance excédant la philosophie (et conservant donc un dernier lien avec elle), l'Un tel que le pense François Laruelle constitue un terme radicalement autonome : il ne sollicite aucun rapport, serait-il de rupture ou de refus, avec la philosophie-monde. Laruelle rompt avec le philosopher. Mais cette rupture, pour n'être pas illusoire, doit être la conséquence et la conséquence seulement d'une identité-sans-différence : identité de l'Un qui, ne refusant ou n'acceptant rien en elle-même, détermine l'homme en tant qu'Immanent radical, sans-temps et sans-espace, car sans-philosophie.

Radicalement autonome, ne se mesurant ni à la pensée ni au langage, l'Un n'est pas plus pensable qu'impensable, dicible qu'indicible : il ne pose de lui-même [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ingénieur de l'École nationale supérieure des télécommunications de Paris, coordinateur de la recherche au département Innovation pédagogique

Classification

Pour citer l’article

Hugues CHOPLIN, « LARUELLE FRANÇOIS (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-laruelle/