FILLON FRANÇOIS (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un ancrage local

Né le 4 mars 1954 au Mans (Sarthe) d'un père notaire d'obédience gaulliste et d'une mère historienne, François Fillon a suivi une formation de droit et de science politique. Il « monte » à Paris pour y achever ses études supérieures et, après un bref passage dans le journalisme, est intronisé en politique par Joël le Theule. Ce dernier, député gaulliste de la Sarthe, adversaire de Jacques Chirac, en fait son attaché parlementaire et son collaborateur au ministère des Transports du gouvernement Barre. À sa mort en 1980, François Fillon fait figure de successeur et devient six mois plus tard, à l'âge de vingt-sept ans, le benjamin de l'Assemblée nationale, alors submergée par une « vague rose » au lendemain de l'élection de François Mitterrand. Le jeune député du Rassemblement pour la République (R.P.R.) conserva tout au long de sa carrière ses attaches avec cette France de l'Ouest, tant comme élu local (maire de Sablé-sur-Sarthe jusqu'en 2001, président du conseil régional des pays de la Loire de 1998 à 2002...) que national (député de la Sarthe constamment réélu de 1981 à 2002, sénateur de la Sarthe de 2004 à 2007).

En même temps qu'il gravira à grandes enjambées les échelons électoraux, François Fillon sera de toutes les minorités au sein du parti néo-gaulliste. Au côté de Philippe Séguin, son nouveau mentor, il se prononce pour les rénovateurs en 1989, contre la direction du R.P.R. en 1990, et contre la monnaie unique lors du référendum sur le traité de Maastricht en 1992. Paradoxalement, c'est ce statut de représentant du « gaullisme social » qui le fait nommer, en 1993, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement de cohabitation dirigé par Édouard Balladur. Cette accession à un poste ministériel ouvrit la seconde phase de sa carrière politique, pour le moins mouvementée.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en science politique, université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification


Autres références

«  FILLON FRANÇOIS (1954- )  » est également traité dans :

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 9 262 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007 »  : […] À l'automne de 2006, au moment où s'intensifie la pré-campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy apparaît comme la seule personnalité de droite pouvant faire gagner son camp et Ségolène Royal comme la seule pouvant à gauche le concurrencer. Après une campagne interne très active et médiatisée, elle est choisie comme candidate en novembre par 60,6 p. 100 des adhérents, Dominique Strauss-Kahn devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-chirac-1995-2007/#i_46250

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 5 626 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Popularité en berne et mauvais résultats électoraux »  : […] Malgré des réformes rapidement mises en œuvre au début du quinquennat et une stratégie très dynamique, l'image de Nicolas Sarkozy, très bonne en août 2007 (69 p. 100 de satisfaits selon le baromètre I.F.O.P.- Le Journal du dimanche ), se dégrade rapidement : il n'y a plus que 37 p. 100 de satisfaits en mars 2008, au moment des élections municipales. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-sarkozy-2007-2012/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 343 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une année électorale hors norme »  : […] Le contexte dans lequel se déroule l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017 est exceptionnel à plusieurs égards. Dès le mois de janvier, les deux grands partis de gouvernement, le PS et Les Républicains, rencontrent des difficultés inédites. Parues le 25 janvier, les premières révélations contenues dans un article du Canard enchaîné sur François Fillon, le candi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2016

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une droite divisée, mais une primaire réussie »  : […] L’état de division de la droite est largement comparable à celui de la gauche. Les primaires de la droite et du centre, organisées les 20 et 27 novembre, ont exposé ces fractures aussi bien en matière de valeurs dites « sociétales » que de politique économique et sociale, d’immigration et d’Europe. La politique à adopter envers la Russie après l’invasion d’une partie de l’Ukraine, l’annexion de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2016/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2015

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 369 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une opposition désunie »  : […] Malgré les progrès électoraux de la droite aux élections départementales et, dans une moindre mesure, régionales, l’opposition a du mal à définir un projet susceptible de la rassembler. L’alliance du parti Les Républicains (ex-U.M.P.), de l’U.D.I et du MoDem aux élections départementales et régionales cache mal les désaccords qui la fissurent. Au mois de mai, le nouveau nom de l’U.M.P., rebaptisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2015/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2013

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 309 mots

Dans le chapitre « Une opposition dans l’incertitude »  : […] En outre, l’opposition ne parvient pas à refaire son unité. Malgré le compromis de la fin de 2012 sur l’organisation de l’U.M.P., le conflit se prolonge entre le président du parti Jean-François Copé et l’ancien Premier ministre François Fillon. Au mois de septembre, les prises de position de ce dernier sont vivement critiquées, jusque dans son propre camp : il affirme d’abord qu’entre un candida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2013/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2012

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 561 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La droite en crise »  : […] Dès la campagne électorale, et plus encore après la défaite de Nicolas Sarkozy, les rivalités internes au sein de l' U.M.P. s'exacerbent. Elles atteignent leur paroxysme lors de la désignation du président du parti par les militants, en novembre. Alors que des tensions étaient déjà apparues à propos du nombre de parrainages dont devaient bénéficier les candidats pour concourir, la compétition entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france/#i_46250

FRANCE - L'année politique 2007

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 990 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un gouvernement marqué du signe de l'ouverture »  : […] Dirigé sans surprise par François Fillon, nommé Premier ministre après l'élection présidentielle et reconduit au lendemain des législatives, le gouvernement accueille, de façon visible, plusieurs ministres de gauche, qu'il soient issus de l'aile droite du Parti socialiste comme Bernard Kouchner et Jean-Marie Bockel ou se soient déjà détachés de ce dernier comme Éric Besson et Jean-Pierre Jouyet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2007/#i_46250

PHILIPPE ÉDOUARD (1970- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La reconfiguration politique de 2017 comme accélérateur de carrière »  : […] En 2016, il est choisi par Alain Juppé comme porte-parole de sa campagne lors des primaires de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle de 2017. Lorsque le maire de Bordeaux, qui a longtemps été le grand favori de cette primaire, est finalement battu par François Fillon, les espoirs d’Édouard Philippe d’accéder à des responsabilités gouvernementales s’amenuisent considérablement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-philippe/#i_46250

Les derniers événements

19 avril 2019 • FranceRenvoi des époux Fillon devant le tribunal correctionnel.

Les juges d’instruction du pôle financier de Paris, chargés de l’affaire de l’emploi présumé fictif de Penelope Fillon auprès de son mari François Fillon à l’Assemblée nationale, renvoient les deux époux, ainsi que Marc Joulaud, ancien suppléant de François Fillon, devant le tribunal correctionnel [...] Lire la suite

9 janvier 2019 • FranceRenvoi des époux Fillon devant le tribunal correctionnel.

Le parquet national financier requiert le renvoi devant le tribunal correctionnel de l’ancien Premier ministre François Fillon, de son épouse Penelope et de son ancien suppléant à l’Assemblée nationale Marc Joulaud, pour les chefs de « détournement de fonds publics », « abus de biens sociaux [...] Lire la suite

11 décembre 2018 • FranceCondamnation de Marc Ladreit de Lacharrière dans l’affaire Fillon.

de biens sociaux, dans le cadre d’une procédure transactionnelle avec reconnaissance préalable de culpabilité. Marc Ladreit de Lacharrière reconnaît que Penelope Fillon, qu’il avait embauchée comme conseillère littéraire en 2012-2013 à la demande de son mari, l’ancien Premier ministre François Fillon, n’a pas effectué un travail représentant une contrepartie suffisante à son salaire.  [...] Lire la suite

23-28 avril 2017 • FrancePremier tour de l’élection présidentielle.

des autres candidats sont les suivants : François Fillon (Les Républicains, LR) 20 p. 100, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) 19,6 p. 100, Benoît Hamon (Parti socialiste, PS) 6,4 p. 100, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) 4,7 p. 100, Jean Lassalle (Résistons !) 1,2 p. 100, Philippe Poutou [...] Lire la suite

1er-28 mars 2017 • FranceMise en examen de François Fillon.

Le 1er, François Fillon, candidat de la droite à l’élection présidentielle, annonce sa prochaine convocation aux fins de mise en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de ses enfants. Il déclare : « Par ce déchaînement disproportionné [...] Lire la suite

1er-24 février 2017 • FranceOuverture d’une information judiciaire dans l’affaire Fillon.

-ci aurait touchées en tant qu’assistante parlementaire et conseillère littéraire. L’hebdomadaire affirme en outre que deux des enfants de François Fillon, que celui-ci avait indiqué avoir également rémunérés sur fonds publics, ont touché près de 84 000 euros entre 2005 et 2007 comme assistants [...] Lire la suite

25-27 janvier 2017 • FranceRévélations relatives à l’emploi de Penelope Fillon comme assistante parlementaire.

Le 25, Le Canard enchaîné révèle que Penelope Fillon, épouse du candidat de la droite à l’élection présidentielle François Fillon (LR), a été employée comme assistante parlementaire par son mari, entre 1998 et 2002, puis en 2012, ainsi que par le suppléant de celui-ci Marc [...] Lire la suite

20-27 novembre 2016 • FranceVictoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre.

Le 20, l’ancien Premier ministre et député de Paris Les Républicains (LR) François Fillon crée la surprise en arrivant largement en tête au premier tour de la primaire ouverte de la droite et du centre, avec 44,1 p. 100 des suffrages exprimés. L’ancien Premier ministre et maire de Bordeaux Alain [...] Lire la suite

29-30 mai 2015 • FranceCongrès fondateur des Républicains.

le congrès fondateur des Républicains. Les anciens Premiers ministres Alain Juppé et François Fillon, tous deux dans la course à la primaire destinée à désigner le candidat du parti à l’élection présidentielle de 2017, sont hués par une partie de l’assistance composée majoritairement de partisans de Nicolas Sarkozy.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Arnault SKORNICKI, « FILLON FRANÇOIS (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-fillon/