FRANCEL'année politique 2009

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : élections européennes 1979-2014 (pourcentage)

France : élections européennes 1979-2014 (pourcentage)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections européennes 1979-2014 (sièges)

France : élections européennes 1979-2014 (sièges)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Dominique de Villepin, 2009

Dominique de Villepin, 2009
Crédits : M. Bureau/ AFP/ Getty

photographie


Une crise économique et sociale grave en quête de réponses

La France a été, comme les autres pays, touchée par la crise économique, sociale et financière, même si l'importance de la fonction publique et le système social en ont amorti le choc (diminution du P.I.B. de 2,3 p. 100 en 2009 contre plus de 3 p. 100 en moyenne dans la zone euro). La récession se traduit par de nombreuses faillites d'entreprises, engendrant plus de trois cent cinquante mille destructions d'emplois en 2009 et des perspectives d'embauche plus sombres, une chute de la consommation et des difficultés pour les ménages endettés, ainsi qu'une plus grande prudence des banques dans l'octroi des crédits, malgré des taux assez favorables. La crise porte également sur la place publique des débats sur la juste répartition des efforts et le niveau de certaines rémunérations.

Parce qu'il s'était engagé sans hésitation dans un plan de sauvetage des banques en 2008, le gouvernement peut exiger de ces dernières une certaine discipline dans les rémunérations. Ainsi, lors d'une réunion des banquiers à l'Élysée à la fin d'août, ceux-ci acceptent d'encadrer la part variable de la rémunération des dirigeants. La France s'engage aussi sur un contrôle renforcé des bonus, avec la nomination d'un « super-contrôleur » (Michel Camdessus, ancien gouverneur de la Banque de France et ancien directeur général du F.M.I.). Alors que cette voie avait été d'abord écartée, le gouvernement décide en décembre, à l'unisson avec le Royaume-Uni, une taxation exceptionnelle de 50 p. 100 des bonus des traders. Paris pousse surtout, en particulier lors de la réunion du G20 de Pittsburgh en septembre, à l'élaboration de règles internationales de régulation financière. Sur le plan interne, le gouvernement refuse de donner un mandat aux banques n'appliquant pas les règles. Parallèlement, compte tenu des difficultés de l'accès au crédit pour les petites et moyennes entrepri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2009 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/