FRANCEL'année politique 2001

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : élections municipales (2001)

France : élections municipales (2001)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections municipales de 1989, 1995 et 2001

France : élections municipales de 1989, 1995 et 2001
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections municipales (1947-2001)

France : élections municipales (1947-2001)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections cantonales (1988-2001)

France : élections cantonales (1988-2001)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Des élections municipales contrastées

Les élections municipales des 11 et 18 mars 2001, les premières où s'appliqua la loi sur la parité, offrent plusieurs clés de lecture suivant l'angle adopté. On peut à la fois souligner que la gauche l'a emporté sur la droite dans deux des trois grandes villes, en gagnant Paris et Lyon, qu'elle a limité ses pertes dans les trente-cinq villes de plus de 100 000 habitants en perdant six villes, mais en en conquérant trois (tabl. 1), qu'elle a connu un revers important en ce qui concerne les deux cent quarante-quatre villes de plus de 30 000 habitants, avec un solde négatif net de vingt-trois (contre un gain net de 24 pour la droite) et pour les cinq cent quatre-vingt-trois villes de plus de 15 000 habitants (perte nette de 42 municipalités contre un gain net de 40 pour la droite) et que la stabilité domine si l'on considère les villes de plus de 3 500 habitants, dont seulement quatorze ont été perdues par la gauche (tabl. 2). On peut aussi considérer, pour prendre les neuf cent trente-six communes de plus de 9 000 habitants, que la gauche plurielle progresse, et notamment le Parti socialiste, mais surtout les Verts lorsqu'ils sont présents. Pourtant, c'est plutôt le sentiment d'un avertissement donné à la gauche qui a marqué l'opinion, frappée par la défaite de plusieurs membres du gouvernement (Élisabeth Guigou à Avignon, Pierre Moscovici à Montbéliard, Jack Lang à Blois, Jean-Claude Gayssot à Béziers, Dominique Voynet à Dole), tandis que le score de Martine Aubry, élue à la mairie de Lille, peut être considéré comme décevant. On notera également que si l'extrême droite perd Toulon elle garde Orange, Marignane et Vitrolles. Ces élections sont également marquées par les bons scores des candidats des Verts et par des échecs nombreux pour les [...]

France : élections municipales (2001)

France : élections municipales (2001)

Tableau

Élections municipales de 2001 : les maires des 35 villes de plus de 100 000 habitants. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

France : élections municipales de 1989, 1995 et 2001

France : élections municipales de 1989, 1995 et 2001

Tableau

Résultats électoraux en 1989, 1995 et 2001 dans les communes de plus de 3 500 habitants au premier tour de scrutin, en pourcentage (source : Cevipof). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2001 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2001/