FRANCE - L'année politique 1996

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le gouvernement Juppé continue

La solidarité affichée du président de la République avec son Premier ministre ne guérit pas la mélancolie parlementaire, qui est surtout celle de la majorité. Quant aux partis, ils s'installent dans une position d'attente, celle de la préparation des futures échéances électorales. Les syndicats s'efforcent, pour leur part, en revenant à leurs racines revendicatives, de redéfinir leurs positions respectives. Bref, chacun tente de s'ajuster aux résultats de l'élection présidentielle et de se situer dans la perspective des prochaines élections à l'Assemblée nationale. Mais cette perspective reste dominée par le désenchantement et l'amertume de l'opinion publique.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages






Écrit par :

  • : professeur de droit public à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas

Classification

Les derniers événements

7-21 octobre 1997 • France • Début du procès de Maurice Papon pour crimes contre l'humanité.

Le 7, le Syndicat national des policiers en tenue diffuse un communiqué dans lequel il demande « pardon » pour la « collaboration active d'une partie non négligeable de la police nationale dans la déportation des juifs de France » pendant l'Occupation. Le même jour, lors d'une cérémonie [...] Lire la suite

22 juin 1995 • France • Présentation du collectif budgétaire.

, des charges sur les bas salaires, jusqu'à 1,2 fois le montant du S.M.I.C. Ces mesures, dont le coût est estimé à près de 46 milliards de francs en année pleine, doivent permettre, selon Alain Juppé, de créer 700 000 emplois d'ici à la fin de 1996. Le plan emploi sera adopté le 29 juillet. Le Premier [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Serge SUR, « FRANCE - L'année politique 1996 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1996/