FRANCE, histoire, du XVIe s. à 1715

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 872 mots
  •  • 7 médias

À l'encontre de ce qui fut jadis soutenu par nombre d'historiens, il semble établi aujourd'hui que la monarchie d'Ancien Régime ne connut presque jamais de politique des frontières naturelles. Aux xvie et xviie siècles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-formation-territoriale/#i_87393

ABSOLUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 4 285 mots

Dans le chapitre « L'absolutisme pragmatique : raison d'État de Richelieu, « mystère divin » de Louis XIV »  : […] La pensée de Richelieu est fondée tout entière sur l'idée que la puissance est la seule chose nécessaire à l'État. Le roi doit ne supporter aucune opposition, et réunit entre ses mains les instruments de la puissance (armée, finances, réputation). Le pouvoir du roi n'est pas pour autant un pouvoir personnel : la personne du roi se confond avec l'État. Celui-ci ne pouvant être partagé, le roi ne do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absolutisme/#i_87393

ALBRET LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Famille gasconne qui connaît l'apogée de sa puissance aux xiv e - xvi e  siècles, les Albret tirent leur nom du petit village de Labrit, sur la route de Bordeaux à Dax et Bayonne. Des membres de la famille d'Albret prennent part à la première croisade (1096-1099), à la croisade contre les albigeo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-albret/#i_87393

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un Landtag et un Directoire. Les Bohémiens déposent Ferdinand et é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_87393

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Guerre de Trente Ans. Rattachement de l'Alsace à la France »  : […] Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), l'Alsace servit de champ de bataille aux armées impériales, suédoises, weimariennes et françaises. Massacres, famines, pestes déciment plus de la moitié de la population, et c'est une Alsace misérable qu'en des clauses obscures le traité de Westphalie cède à la France. En fait, seule la haute Alsace lui est nettement reconnue, et Louis XIV profitera de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alsace/#i_87393

AMBOISE CONJURATION D' (1560)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 524 mots

Les protestants français ont accueilli avec soulagement la mort d'Henri II en 1559. Mais les Guise conservent la suprématie politique, et la situation ne s'améliore pas, comme le prouvent l'exécution du conseiller Anne Du Bourg en 1559 et, la même année, la déclaration de Villers-Cotterêts. Or le groupe protestant a rapidement évolué depuis le milieu du siècle. Il a été rejoint par un nombre impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conjuration-d-amboise/#i_87393

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 083 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Démographie et administration »  : […] 1348-1789. Au point d'arrivée, quelque 25 à 27 millions de Français : chiffre aussi sûr qu'il pouvait l'être à l'époque. Combien au point de départ, combien ? Une seule certitude : un énorme effondrement lors de la peste noire, peut-être de l'ordre du tiers de la population. Sur quel chiffre antérieur ? On ne sait... Entre ces deux dates, une seule estimation réellement « sérieuse » : celle de 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-regime/#i_87393

ANNE D'AUTRICHE (1601-1666) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 268 mots
  •  • 1 média

Fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche, femme de Louis XIII (1615), mère de Louis XIV (1638) et du duc d'Orléans (1640), grande, belle, telle que l'ont peinte Rubens (musée du Prado) et Mignard (musée du Louvre), héroïne enfin d'Alexandre Dumas, la reine a suscité amitiés fidèles et animosités redoutables. Louis XIII ne l'aime guère, Richelieu s'en méfie, le duc de Buckingham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-d-autriche/#i_87393

ANNEXION DE STRASBOURG PAR LOUIS XIV

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 214 mots
  •  • 1 média

L'annexion de Strasbourg, le 30 septembre 1681, suivie de l'entrée solennelle de Louis XIV et de Marie-Thérèse dans la ville soumise, le 23 octobre, marque l'apogée de la puissance du Roi-Soleil en Europe. Elle s'inscrit dans la politique des réunions (1679-1684), inaugurée à la suite de ses succès lors de la guerre de Hollande. Louis XIV, décidé à consolider sa frontière de l'Est, s'autorise des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annexion-de-strasbourg-par-louis-xiv/#i_87393

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'antijudaïsme de la Renaissance au XVIIe siècle »  : […] Dans l'Espagne du xv e  siècle, la suspicion permanente et la jalousie entretenue à l'encontre des conversos et de leur descendance, aussi appelés « nouveaux chrétiens » ou marranes, fait naître l'idée chez certains « vieux chrétiens » d'exiger des « statuts de pureté du sang » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_87393

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La recherche de la mobilité »  : […] Les armées européennes du xvi e  siècle et de la première moitié du xvii e présentent ainsi une physionomie nouvelle. L'engouement pour l'arme à feu détermine l'abandon de l'arc et de l'arbalète, malgré la très faible portée et la lenteur du tir des arquebuses et mousquets. Mais, à courte distanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_87393

BART JEAN (1650-1702)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 380 mots

Corsaire et chef d'escadre dunkerquois. Issu d'une famille de marins, Jean Bart sert d'abord dans la flotte des Provinces-Unies sous les ordres de l'amiral De Ruyter (1666). Quand éclate la guerre franco-hollandaise (1672), il rentre à Dunkerque, s'embarque sur un navire corsaire et est rapidement promu au commandement d'un bâtiment (1674). À la fin de la guerre en 1678, il est un des plus célèbre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bart/#i_87393

BASSOMPIERRE FRANÇOIS DE (1579-1646) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 360 mots

Maréchal de France sous Louis XIII, François de Bassompierre, né en Lorraine, est issu d'une branche de la famille de Clèves. Devenu fidèle d'Henri IV alors qu'il partait s'engager au service du roi d'Espagne, il fut célèbre à la cour où il plut par son goût du faste et par son esprit. En 1602, il participe à la guerre contre le duc de Savoie, puis s'engage dans l'armée impériale pour lutter contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-bassompierre/#i_87393

BATAILLES NAVALES (âge de la voile) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 1 045 mots

31 juillet-8 août 1588 La Armada Grande (l'Invincible Armada), forte de 130 vaisseaux (dont 60 galions et caraques de guerre) et 30 000 hommes, est envoyée en mai par Philippe II pour envahir l'Angleterre. Harcelée depuis Plymouth par les Anglais, désorganisée par des brûlots, elle livre bataille devant Gravelines le 8 août. La maniabilité des vais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-navales-age-de-la-voile-reperes-chronologiques/#i_87393

BAYARD PIERRE DU TERRAIL seigneur de (1475-1524)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 798 mots

Le « Chevalier sans peur et sans reproche » a joui en Europe, de son vivant, d'une renommée privilégiée, puis, après sa mort, a été considéré comme un modèle historique glorieux. Incarnation du « bon chevalier », il est aux yeux de ses contemporains l'archétype d'un idéal de vie que Cervantès, un demi-siècle plus tard, et non sans remords, va tourner en dérision. L'épopée du héros des guerres d'It […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-du-bayard/#i_87393

BEAUFORT FRANÇOIS DE VENDÔME duc de (1616-1669)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 141 mots

Fils de César de Vendôme, donc petit-fils de Henri IV et de Gabrielle d'Estrées. Son ascendance vaut à Beaufort d'être relativement épargné lors de la répression des incessants complots contre Richelieu et Mazarin. Lié à Cinq-Mars, le duc est obligé de s'enfuir en Angleterre. Revenu en 1642, à la mort de Richelieu, il devient l'un des chefs de la trop fameuse cabale des Importants. Arrêté en 1643, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-beaufort/#i_87393

BERWICK JAMES STUART FITZJAMES duc de (1670-1734)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 426 mots

Fils naturel de Jacques II et d'Arabella Churchill, sœur de Marlborough, James Stuart, duc de Berwick, se consacre au service de la France après avoir tenté d'aider son père à reconquérir la couronne anglaise passée sur la tête de Guillaume de Nassau en 1688. Avec Villars et Vendôme, il est l'un des trois généraux qui préservent la France de l'invasion pendant la guerre de la Succession d'Espagne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-stuart-berwick/#i_87393

BODIN JEAN (1529-1596)

  • Écrit par 
  • Pierre MESNARD
  •  • 4 653 mots
  •  • 1 média

Les œuvres de Jean Bodin sont maintenant traduites en plusieurs langues ; souvent rééditées, elles font l'objet de nombreuses études aussi bien en Italie et aux États-Unis qu'en France ; Bodin apparaît aux yeux des critiques comme l'un des plus grands philosophes politiques de tous les temps. Cela tient à ce qu'il a défini le premier avec toute la netteté désirable la notion de souveraineté, à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bodin/#i_87393

BOISGUILBERT ou BOISGUILLEBERT PIERRE LE PESANT sieur de (1646-1714)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 976 mots

Issu d'une famille d'officiers de la Chambre des comptes, Boisguillebert fut très influencé par des études faites chez les Jansénistes et en conserva une grande indépendance d'esprit. Après un passage à la faculté de droit, il devint avocat, puis magistrat ; il fut nommé vicomte de Montivilliers, c'est-à-dire prévôt, puis lieutenant général du bailliage de Rouen en 1690. Il passa son temps en lutt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boisguilbert-boisguillebert/#i_87393

BOSSUET JACQUES BÉNIGNE (1627-1704)

  • Écrit par 
  • Jacques TRUCHET
  • , Universalis
  •  • 3 924 mots
  •  • 1 média

Bossuet est comme un homme du Moyen Âge planté au cœur d'un siècle de crises qui s'ouvre, dès 1598, avec le traité de Vervins et la mort de Philippe II, et s'achève, en 1715, avec la mort de Louis XIV. Son intelligence exceptionnelle et sa foi inébranlable sont tout au service de l'ordre établi, de la tradition religieuse, de la plus rigoureuse orthodoxie. Une seule haine anime l'Aigle de Meaux, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benigne-bossuet/#i_87393

BOURBON CHARLES duc de (1490-1527) connétable de France

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 635 mots

Connétable de France sous François I er , puis général sous le principal adversaire du roi, Charles Quint, Charles de Bourbon est né le 17 février 1490 à Montpensier et mort le 6 mai 1527 à Rome. Deuxième fils de Gilbert, comte de Montpensier, chef de file de la branche cadette de la maison de Bourbon, le jeune Charles bénéficie d'une succession de décès : celui de son pèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bourbon/#i_87393

BOURBONS

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 6 451 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de la légitimité »  : […] Les Français du xvii e  siècle ne conçoivent pas l'État comme une réalité abstraite, mais comme un tout organique, comme un corps vivant : un corps mystique. Le même Guy Coquille écrit que « le roy est le chef et le peuple des trois ordres sont les membres et tous ensemble font le corps politique et mystique, dont la liaison et union est individu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourbons/#i_87393

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « L'apparition du dirigisme »  : […] Louis XI favorise d'autre part les assemblées d'État et institue des assemblées de bourgeois. La première réunit, en 1475, à l'Hôtel de Ville de Paris, bourgeois et marchands invités à donner leur avis sur les mesures propres à promouvoir l'industrie dans le royaume. C'est là le début d'une conception nouvelle de la royauté : celle-ci prend en main, pour la première fois, les destinées économiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/#i_87393

BOURGOGNE DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 3 573 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La réunion du duché au royaume de France »  : […] En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, Louis XI fit entrer ses troupes en Bourgogne, sous prétexte d'abord de défendre les droits de sa filleule, Marie de Bourgogne. Puis, modifiant sa position, il réclama la réunion du duché à la Couronne, affirmant que, comme apanage, il devait faire retour au roi en l'absence d'héritier mâle. Les troupes royales occupèrent d'abord Dijon, puis le reste du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bourgogne/#i_87393

BRETAGNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER, 
  • Jean OLLIVRO
  •  • 6 671 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La province et le royaume »  : […] L'histoire politique de la province est dominée par les états de Bretagne, c'est-à-dire par la noblesse. Sa situation est, en effet, très particulière. L'union, définitivement consacrée par l'Acte de 1532, fait du roi de France l'héritier des ducs. Le sommet de la pyramide sociale et politique reste donc vacant jusqu'à l'installation, tardive, de l'intendance (1688). Il est vrai qu'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bretagne/#i_87393

BROUSSEL PIERRE (1575 env.-1654)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 159 mots

Conseiller au parlement de Paris en 1637, Pierre Broussel n'est entré dans l'histoire que parce qu'apparemment il a été considéré comme un des chefs de la Fronde. Très populaire, menant un train de vie modeste, il se fait le porte-parole de l'opposition parlementaire contre les édits de Mazarin. Son arrestation, le 26 août 1648, suscite une émeute : il est relâché au bout de deux jours. Son rôle r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-broussel/#i_87393

BULLION CLAUDE DE (1580 env.-1640)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 406 mots

Surintendant des Finances et ministre d'État sous Louis XIII, Claude de Bullion passait, selon Tallemant des Réaux, pour avoir une des plus belles fortunes de son temps. Son grand-père était, en 1560, un important marchand en gros de Mâcon, seigneur de deux terres. Son père, secrétaire du roi et avocat au parlement, avait épousé Charlotte de Lamoignon, fille d'un maître des requêtes issu d'une exc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-de-bullion/#i_87393

BUSSY-RABUTIN ROGER comte de (1618-1693)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 401 mots

Soldat courageux, homme de cour et écrivain de talent, Bussy-Rabutin laissa derrière lui comme un parfum de scandale. Il reçut une brillante éducation chez les jésuites d'Autun, puis au collège de Clermont, avant de partir en Lorraine avec le régiment de son père. De 1634 à 1659, il fut de toutes les campagnes militaires en Flandre, en Lorraine, en Franche-Comté, en Catalogne. Maître de camp en 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-bussy-rabutin/#i_87393

CAMISARDS

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 683 mots

Nom donné aux calvinistes cévenols révoltés à la fin du règne de Louis XIV et qui vient du patois languedocien camiso , chemise, parce qu'ils portaient, dans leurs opérations nocturnes, une chemise blanche sur leurs vêtements pour se reconnaître entre eux. Alors qu'ils paraissaient résignés à abjurer, l'édit de révocation de Fontainebleau (1685) attise leur résistance. Le con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camisards/#i_87393

CAMP DU DRAP D'OR

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 353 mots

L'élection de Charles Quint comme empereur du Saint Empire romain germanique, le 28 juin 1519, signifie, face à la puissance française, l'« alliance », autour du noyau bourguignon puis espagnol, des pays limitrophes. Pour rétablir l'équilibre, compromis par l'afflux des richesses américaines, François I er est contraint de rechercher des alliés. L'entrevue du camp du Drap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-du-drap-d-or/#i_87393

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'intervention de la France »  : […] En 1524, le navigateur florentin Verrazano explore la côte américaine depuis la Floride jusqu'au Cap-Breton. Il cherche, écrit-il, « les bienheureux rivages du Cathay ». Au service de banquiers italiens établis en France, Verrazano travaille également pour François I er . Celui-ci n'entend pas laisser aux Espagnols et aux Portugais la domination des mers et des continents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_87393

CATHERINE DE MÉDICIS (1519-1589) reine de France

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Née à Florence, Catherine de Médicis n'avait pas deux mois lorsqu'elle perdit successivement sa mère, Madeleine de La Tour d'Auvergne, comtesse de Boulogne, et son père Laurent II de Médicis, duc d'Urbino. Elle passe ses premières années à Rome sous la protection de son cousin le cardinal Jules de Médicis qui deviendra en 1523 le pape Clément VII. De retour à Florence, elle y est retenue comme ota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-medicis/#i_87393

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 341 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia ainsi avec l'Angleterre et les Habsbourg contre la France et la Suède. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iv-1604-1675-duc-de-lorraine-1625-1675/#i_87393

CODE NOIR (1685)

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 1 582 mots

Louis XIV signe à Versailles en mars 1685 un édit qui, en un préambule et soixante articles, règle dans les possessions françaises d'outre-Atlantique « l'état et la qualité des esclaves » en les qualifiant de bêtes de somme ou de purs objets. C'est le Code noir, préparé par Colbert, qui sera définitivement abrogé lors de l'abolition de l'esclavage par la France, à la traîne d'autres nations, en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-noir/#i_87393

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les codes de l'Ancien Régime »  : […] Dès 1453, l'ordonnance de Montils-lès-Tour décrétait la rédaction des coutumes des diverses régions ; c'était la mise en forme de règles d'usage, en principe sans modification. Plusieurs centaines de coutumiers furent ainsi élaborés et publiés. Au siècle suivant, selon des demandes formulées lors des états généraux d'Orléans en 1560 et de Blois en 1576, Henri III décidait, par une ordonnance de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codification/#i_87393

COLBERT JEAN-BAPTISTE (1619-1683)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 943 mots

Une légende tenace faisait de Colbert le fils d'un marchand drapier de Reims. Les historiens ont eu raison de ce mythe en montrant que le grand ministre était issu d'une dynastie de grands marchands internationaux, banquiers et financiers. Laboureurs à la fin de la guerre de Cent Ans, entre Reims et les Ardennes, ils firent du transport de pierres pour reconstruire les villes détruites et devinren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-colbert/#i_87393

COLBERTISME

  • Écrit par 
  • Jean IMBERT
  •  • 4 803 mots

Colbert, le plus grand des « grands commis » de la royauté française, a donné son nom à un système économique original qui, selon le mot de Blanqui dans son Histoire de l'économie politique (1837), était « complet et conséquent, dans toutes ses parties ». Pourtant, tous les historiens – et Blanqui lui-même dans une certaine mesure – sont d'accord pour considérer que Colbert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colbertisme/#i_87393

COLIGNY GASPARD DE CHÂTILLON sire de (1519-1572) amiral français

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 515 mots

Fils de Gaspard de Coligny, seigneur de Châtillon, et de Louise de Montmorency, Gaspard de Coligny a pour frère aîné le cardinal Odet de Coligny (1517-1571) et pour frère cadet François, dit d'Andelot (1521-1569). C'est, vers 1560, avant sa conversion au protestantisme, un homme de guerre célèbre. Il participe en 1544 à la victoire de Cérisoles et se jette en 1557 dans Saint-Quentin assiégé. En 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaspard-de-coligny/#i_87393

CONDÉ LOUIS II DE BOURBON prince de, dit LE GRAND CONDÉ (1621-1686)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 557 mots

Fils de Henri II de Bourbon, frère de la duchesse de Longueville et du prince de Conti, arrière-petit-fils du célèbre Louis I er de Bourbon, tué à la bataille de Jarnac en 1569, le prince de Condé fait d'excellentes études chez les jésuites de Bourges ; il épouse, en 1641, l'une des nièces de Richelieu. Très jeune, il devient la gloire de l'armée française. C'est le type […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conde/#i_87393

CONTI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 008 mots

Branche cadette de la maison de Bourbon. Conti est un village de Picardie entre Amiens et Montdidier. La maison fut formée en 1551 en faveur de Louis I er de Bourbon et s'éteignit en 1614 avec la mort de François son troisième fils. Elle fut relevée vers 1630 en faveur d'Armand de Bourbon, frère du Grand Condé, et dura jusqu'en 1814. Armand sembla d'abord se destiner à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-conti/#i_87393

COQUILLE GUY (1523-1603)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 232 mots

Jurisconsulte, il débute comme avocat, d'abord à Paris puis à Nevers. Sa renommée d'homme de loi en fait l'un des représentants les plus en vue du tiers état, d'abord aux états généraux d'Orléans en 1560, puis à ceux de Blois en 1576 et en 1588. Premier échevin de Nevers en 1568, Guy Coquille devient procureur général fiscal du Nivernais en 1571 et se fait remarquer comme l'un des adversaires les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-coquille/#i_87393

CORPORATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 421 mots

Dans le chapitre « L'âge d'or des corporations (XVe-XVIe s.) »  : […] Les crises du xiv e  siècle : émeutes urbaines, crise de main-d'œuvre consécutive à la Grande Peste, semblèrent d'abord favoriser une démocratisation des corporations (entrée des petits métiers dans les conseils urbains, accès de valets à la maîtrise décimée). En Allemagne par exemple, les corps de métiers forcent l'entrée des conseils municipaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporations/#i_87393

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La première intervention française »  : […] Sampiero rentre en Corse en 1544 ; rapidement il s'impose assez pour que les Génois, inquiets, le jettent en prison. Libéré sur l'intervention du roi de France, Sampiero quitte l'île, décidé à se venger. En 1551, la guerre entre la France et l'Empire reprend. Gênes est fidèle à l'empereur, Sampiero sert le roi de France ; aidés de la flotte turque, les Français occupent la Corse sauf Calvi ; en 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corse/#i_87393

COTON PIERRE (1564-1626)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 294 mots

Ce jésuite, confesseur de Henri IV, est entré dans l'histoire sous la forme d'une boutade : « Le roi a du coton dans les oreilles ! » Il fait partie de ce groupe de religieux qui ont dû leur célébrité à leurs prédications à la fin du xvi e siècle. Le choix d'un jésuite par Henri IV relève évidemment de la politique, le père Coton étant partisan d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-coton/#i_87393

CRÉATION DE L'HÔPITAL GÉNÉRAL

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 191 mots

L'édit du 27 avril 1656 réunit sous une administration commune – l'Hôpital général – plusieurs établissements hospitaliers de Paris. Ce qui avait déjà été réalisé à Lyon en 1614 a été entrepris dans la capitale « pour empêcher la mendicité et l'oisiveté, comme source de tous les désordres ». L'idée de séparer de la société les pauvres et les marginaux est alors au principe d'une politique officiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-de-l-hopital-general/#i_87393

CROISSY CHARLES COLBERT marquis de (1625 env.-1696)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 629 mots

Frère du « grand Colbert », Charles Colbert fit ses études au collège de Clermont et à la faculté de droit d'Orléans. Après avoir exercé les charges d'intendant des armées de Catalogne, Provence et Naples, il achète une charge de conseiller au parlement de Metz. Cela lui donnera une compétence particulière pour les affaires d'Allemagne, d'autant plus qu'en 1656, il est nommé intendant d'Alsace, pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-croissy/#i_87393

CROQUANTS ou CROCQUANTS

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 405 mots

Nom donné au xvii e siècle aux paysans révoltés du sud-ouest de la France. En 1594, poussés par la misère, quelques milliers de paysans du Périgord et du Limousin prirent les armes. On les appela tard-avisés , car les guerres civiles s'apaisaient à ce moment, ou crocquants , probablement du nom du villa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croquants-crocquants/#i_87393

DIANE DE POITIERS (1499-1566)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 753 mots

Symbole de la féminité d'une époque et célèbre pour sa beauté, Diane est aussi l'un des très grands noms de la politique française du milieu du xvi e siècle. Née à Poitiers, fille de Jean de Poitiers, comte de Saint-Vallier, mariée dès quinze ans à Louis de Brézé, grand sénéchal de Normandie, elle est d'abord dame d'honneur de la reine. Lors de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diane-de-poitiers/#i_87393

DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 633 mots

Tallemant des Réaux appelle la journée des dupes « la grande cabale des deux Reynes, de Monsieur et de toute la maison de Guise ». On pourrait ajouter à cette liste les bâtards de Henri IV, le parti dévot avec le chancelier d'Aligre et les deux Marillac, pour ne pas parler du mécontentement du Parlement, de la misère et de la famine des années 1629-1630. La grande tentative pour chasser le cardina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-des-dupes/#i_87393

DUPRAT ANTOINE (1463-1535)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 573 mots

« L'une des grandes figures de la France monarchique », selon R. Mousnier. Antoine Duprat a eu une rare et double carrière, laïque d'abord, ecclésiastique par la suite. Son ascension sociale est très rapide : à trente-trois ans, on le trouve lieutenant général du bailliage de Montferrand, puis, cinq années plus tard, en 1495, avocat général au parlement de Toulouse. Maître des requêtes en 1503, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-duprat/#i_87393

DUQUESNE ABRAHAM (1610-1688)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 296 mots

Fils d'un capitaine marchand très représentatif du protestantisme dieppois, Duquesne se distingue dès dix-sept ans par la prise d'un navire hollandais, puis passe à la « Royale » où il devient capitaine de vaisseau pendant la guerre de Trente Ans. En 1644, il prend du service dans la marine suédoise et contribue, en 1644, à la victoire de Femern sur la flotte danoise en qualité d'amiral-major. Rev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-duquesne/#i_87393

NANTES ÉDIT DE (1598)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 216 mots

Promulgué par Henri IV (1589-1610), converti depuis peu au catholicisme (1593), l'édit de Nantes accorde la liberté de culte aux protestants français. Il organise pour un siècle la coexistence forcée entre catholiques et réformés, après trente-six ans de guerre civile qui ont ruiné le royaume de France et fait vaciller la monarchie et l'État. Par les articles généraux, les protestants obtiennent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-nantes/#i_87393

ÉTATS GÉNÉRAUX, France

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 3 096 mots

Dans le chapitre « Les tentatives pour limiter le pouvoir royal »  : […] À plusieurs reprises, les états ont demandé au roi la périodicité des tenues. Ils ne l'ont obtenue que de 1355 à 1358 et la demande formulée à nouveau en 1560, 1576 et 1614 n'a jamais été suivie d'effet. De même, bien que les grandes ordonnances de 1561 et 1579 retiennent bon nombre de suggestions faites par les états généraux, la monarchie a toujours refusé que les cahiers de doléances aient for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-generaux-france/#i_87393

EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 363 mots

1531 Création de la Ligue de Smalkalde, union défensive des États protestants de l'Empire. Défaite de Zwingli et des troupes zurichoises à Cappel face aux catholiques ; les cantons suisses catholiques et protestants signent une « paix nationale ». 1547 Défaite protestante à Mühlberg face à l'empereur Charles Quint, qui tente d'imposer, par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-guerres-de-religion-reperes-chronologiques/#i_87393

FERMIERS GÉNÉRAUX

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « Fermes et fermiers, traitants et partisans avant 1680 »  : […] L'explication de l'affermage des impôts réside dans l'histoire même de la monarchie française. L'incapacité d'admettre la légitimité de l'impôt, inhérente à la mentalité du Moyen Âge français, a provoqué la mise en place d'une fiscalité directe à la fois fragmentaire, hypocrite et toujours en retard sur les besoins. Il était commode de disposer à date fixe de sommes prévisibles levées par des comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermiers-generaux/#i_87393

FONDATION DE LA LOUISIANE

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Le 9 avril 1682, Robert Cavelier de La Salle (1643-1687) arrive en vue du golfe du Mexique et prend possession, au nom de Louis XIV, du territoire situé entre le Mississippi et les montagnes Rocheuses, baptisé Louisiane en l'honneur du roi de France. Cette fondation est l'aboutissement d'un processus qui a vu les Français chercher, depuis le milieu du siècle précédent, un passage vers l'ouest : ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-la-louisiane/#i_87393

FOUQUET NICOLAS (1615-1680)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 1 037 mots

Marquis de Belle-Isle, vicomte de Melun, vice-roi d'Amérique, procureur du roi au parlement de Paris et surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, mécène fastueux qui a construit Vaux-le-Vicomte, le premier Versailles du Grand Siècle, pensionné La Fontaine, découvert et fait travailler Molière, Lebrun, Le Nôtre, est le type accompli du grand seigneur en ce premier xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-fouquet/#i_87393

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Une tradition pseudo-historique, confondant expansion et colonisation et puisant à des sources douteuses, tendait à justifier la formation des empires coloniaux français en cherchant très loin dans le passé les origines de ce fait colonial. On annexait à cette histoire les initiatives des Normands en Sicile et dans l'Italie du Sud, la participation des nobles français à la Reconquista ibérique, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_87393

FRANCE (Histoire et institutions) - L'État monarchique

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 7 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lois fondamentales »  : […] Les lois constitutionnelles de la monarchie, ou, selon la terminologie d'alors, les lois fondamentales , sont d'origine coutumière, et c'est pourquoi « l'accord ne s'est jamais fait ni sur leur liste exacte ni sur leur nature profonde » (F. Olivier-Martin). La plupart de ces règles visent la dévolution de la couronne, car avant tout importe la continuité de l'État, que tradui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-l-etat-monarchique/#i_87393

FRANCE : LA POLITIQUE D'EXPANSION SOUS LOUIS XIV - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 274 mots

1643 Louis XIV, âgé de quatre ans, succède à son père, Louis XIII 1648 Traités de Westphalie. La France, garante de la paix, obtient la Haute-Alsace et les Trois-Évêchés (Toul, Metz et Verdun). 1659 Paix des Pyrénées avec l'Espagne, qui cède l'Artois et le Roussillon. 1661 Mort de Mazari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-la-politique-d-expansion-sous-louis-xiv-reperes-chronologiques/#i_87393

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 566 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée. 1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac (qui sera banni en 1460), un autre grand féodal, le duc Jean II d'Alençon, est puni (21 mai) pour avoir demandé une interven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-mise-en-place-de-l-etat-moderne-xve-xvie-siecle-reperes-chronologiques/#i_87393

FRANÇOIS Ier (1494-1547) roi de France (1515-1547)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 1 041 mots
  •  • 1 média

En 1515, en tant que chef de la branche des Valois-Angoulême, François I er succède à son cousin Louis XII, dont il a épousé la fille, Claude de France, l'année précédente. Son règne de trente-deux ans marque profondément le xvi e siècle français, transformant à l'extérieur les guerres d'Italie en un affrontement avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier/#i_87393

FRONDE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 2 797 mots

La Fronde est une période de troubles et de guerre civile qui s'est étendue sur quatre années, de 1648 à 1652, pendant la minorité de Louis XIV. La diversité des événements et la complexité de cette crise en ont rendu l'interprétation difficile aux historiens. La Fronde : vision simplifiée. Il y a eu, en réalité, plusieurs Frondes. Comme l'a observé E. H. Kossmann, la Fronde n'a été ni une révolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fronde/#i_87393

GASTON DE FOIX, duc de Nemours (1489-1512)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 209 mots

Surnommé le Foudre d'Italie, Gaston de Foix est fils de Jean de Foix, vicomte de Narbonne, et de Marie d'Orléans, la sœur de Louis XII, et petit-fils de Gaston IV de Foix et d'Éléonore d'Aragon, reine de Navarre. Dès 1505, le roi érige pour lui le comté de Nemours en duché-pairie et lui fait même prendre le titre de roi de Navarre. Au moment de la constitution de la Sainte Ligue, créée en 1511 par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-de-foix/#i_87393

GAZETTE LA, puis GAZETTE DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 574 mots

Journal parisien paru du 30 mai 1631 au 30 septembre 1915. Théophraste Renaudot n'est pas le créateur de la presse périodique en France, mais il reste bien le fondateur du premier grand journal français, La Gazette . Le premier périodique français, Nouvelles ordinaires de divers endroits , naquit en janvier 1631 : il était édité par deux libraires parisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gazette-gazette-de-france/#i_87393

LA GAZETTE (T. Renaudot)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

La fondation, en 1631, par Renaudot (1586-1653) de La Gazette est considérée comme l'acte de naissance de la presse périodique française, même si un autre titre peut revendiquer une antériorité de quelques mois. Si dans plusieurs pays européens – aux Pays-Bas depuis 1605 – circulaient des publications ayant toutes les apparences du journal, la France ne connaissait avant cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-gazette/#i_87393

GÉNIE MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 5 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Histoire du génie militaire »  : […] Arme de l'aménagement du terrain, spécialiste de la conception et de la réalisation des infrastructures des armées, le génie militaire vient tout droit de la première urgence qui s'est imposée pour la survie de l'homme : aménager le site, construire pour s'abriter, se protéger ou attaquer. L'abri, la motte, le donjon de pierre, le château fort précéderont les enceintes des villes, puis le bastion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-militaire/#i_87393

GONDI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 403 mots

Famille d'origine toscane, établie à Retz en France au xvi e  siècle, et dont les membres jouent un rôle important à la cour, au conseil, dans la diplomatie, l'armée et l'Église. Le membre le plus illustre de la famille Gondi est le cardinal de Retz, Jean François Paul (1613-1679) , coadjuteur de l'évêque de Paris pendant la Fronde. Troisième fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gondi/#i_87393

GONZAGUE ANNE DE, princesse palatine (1616-1684)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 299 mots

Seconde fille de Charles de Gonzague, duc de Nevers et de Mantoue, qui la destinait au cloître, Anne de Gonzague fut envoyée avec sa jeune sœur à Fare-Moutier où l'abbesse Françoise de La Châtre devait la préparer à « cette vocation ». Son père mort, elle quitta le couvent pour vivre avec sa sœur aînée. Belle, dotée d'un esprit fin, elle plut à la cour d'Anne d'Autriche et eut une liaison avec Hen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-gonzague/#i_87393

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La guerre »  : […] Peu importe que la guerre n'ait pas provoqué d'innovations techniques et qu'elle n'ait fait que profiter des techniques pacifiques. Quelle que soit sa forme, l'État est guerrier. Et la guerre s'est considérablement transformée. L'artillerie, déjà efficace contre les murailles classiques, commence à être utilisée dans les batailles en rase campagne, et son rôle est décisif dans la bataille navale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_87393

GUERRE DES CAMISARDS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 742 mots

1701-1702 À la suite de l'épuisement du mouvement des pasteurs prédicants, première résistance née de la révocation de l'édit de Nantes, le prophétisme se répand en Cévennes et bas Languedoc. 24 juillet 1702 Commis à l'instigation des prophètes Abraham Mazel et Esprit Séguier, le meurtre de l'abbé du Chaila, chargé de la surveillance des « re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-camisards-reperes-chronologiques/#i_87393

GUERRES DE RELIGION EN FRANCE, en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

L'essor du calvinisme durant le règne de Henri II aboutit à une crise pour la monarchie, dès lors qu'une large part de la noblesse rejoint le camp réformé et que la politique d'apaisement et de compromis religieux menée par la reine mère Catherine de Médicis et le chancelier Michel de L'Hospital échoue, au concile national de Poissy (1561). Après le massacre de villageois protestants à Wassy en 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion-en-france-en-bref/#i_87393

GUISE LES

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 752 mots
  •  • 2 médias

Issus de la branche cadette de la maison ducale de Lorraine, dont ils se sont détachés avec Claude I er , fils du duc René II, au début du xvi e  siècle, les Guise dominent la vie politique française du milieu et de la seconde partie du xvi e siècle avec les deux frères : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-guise/#i_87393

HENRI II (1519-1559) roi de France (1547-1559)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 893 mots
  •  • 2 médias

Fils de François I er , Henri II hérite, à la mort de son père en 1547, du plus puissant et du plus riche royaume européen, dont la cohésion contraste avec l'hétérogénéité de l'Empire des Habsbourg et la multiplicité de petits États ; mais il doit faire face à la coalition antifrançaise d'une partie de l'Europe occidentale. Le nouveau roi ne jouit pas, auprès des historien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii/#i_87393

HENRI III (1551-1589) roi de France (1574-1589)

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 427 mots
  •  • 1 média

Ayant d'abord reçu le titre de duc d'Angoulême et les prénoms d'Alexandre-Édouard, auxquels sa mère Catherine de Médicis substitua en 1565 celui d'Henri, en souvenir de son père Henri II, Henri fut duc d'Orléans (1560) puis d'Anjou (1566) avant de succéder sous le nom d'Henri III à son frère, Charles IX, décédé le 31 mai 1574. Celui qui devait être le dernier des rois Valois grandit à Amboise, ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iii-1551-1589-roi-de-france-1574-1589/#i_87393

HENRI IV (1553-1610) roi de France (1589-1610) et de Navarre (1572-1610)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 3 851 mots
  •  • 1 média

Nul roi ne fut, de son vivant, plus passionnément discuté. Nul non plus ne fut, mort, plus pleuré, adulé. Nul crime politique n'a tant « choqué » les contemporains que l'assassinat du 14 mai 1610. Personnalité complexe, Henri IV est entré dans l'histoire française comme le symbole d'un monarque idéal, tel que pouvait le rêver l'opinion française de 1789 ; de même, il a servi de porte-drapeau à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-1553-1610-roi-de-france-1589-1610-et-de-navarre-1572-1610/#i_87393

HÉRALDIQUE

  • Écrit par 
  • Michel PASTOUREAU
  •  • 6 532 mots

Dans le chapitre « Histoire des armoiries »  : […] Les transformations subies par les armoiries entre le xii e et le xx e siècle rendent malaisé l'établissement d'une définition. La plus complète et la plus satisfaisante reste celle qu'a proposée Rémi Mathieu en 1946 ( Le Système héraldique français , p. 13) : « Les armoiri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heraldique/#i_87393

HÖCHSTÄDT-BLENHEIM BATAILLE D' (13 août 1704)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

La plus célèbre des batailles de la guerre de la Succession d'Espagne est remportée sur les Français et leurs alliés bavarois par John Churchill, premier duc de Marlborough, et le prince Eugène de Savoie. La bataille se déroule aux abords de la petite ville de Höchstädt et du village de Blindheim (déformé en Blenheim par les Français et les Anglais) sur le Danube, en Bavière. Environ 52 000 soldat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-hochstadt-blenheim/#i_87393

HUGUENOTS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 254 mots

Désignant les calvinistes français, le vocable « huguenot » est doublement d'origine genevoise, puisqu'il est apparu dans cette ville dans les années 1520-1525 par une double dérivation-altération du mot allemand Eidgenossen (les compagnons du serment, désignant les confédérés suisses) et du prénom personnel Hugues synthétisés en « eignots ». À Genève, en effet, le parti de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguenots/#i_87393

IMPORTANTS CABALE DES

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 337 mots

À la mort de Louis XIII, tous ceux qui ne veulent plus d'un Premier ministre puissant et espèrent, à la faveur d'un changement, se pousser aux affaires sont liés à la régente Anne d'Autriche, souhaitant le renversement à leur profit de la politique générale. On trouve à la tête de ce groupe la duchesse de Chevreuse, le duc de Beaufort, petit-fils d'Henri IV, Fontrailles, Montrésor, les Campion, tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabale-des-importants/#i_87393

INTENDANTS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 868 mots

Dans le chapitre « Les chevauchées des maîtres de requêtes »  : […] Le terme générique d'intendant est tardif. Apparu isolément vers 1568, comme substantif savant dérivé du latin désignant celui qui surveille, il se généralise dans le langage politique sous Henri IV. Mais l'origine de l'institution est double. Elle dérive, d'une part, des chevauchées des maîtres de requêtes, qui rappellent quelque peu les missi dominici carolingiens, et, d'autre part, des missions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intendants/#i_87393

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'échec de la tentative française et l'hégémonie espagnole »  : […] Dans la première moitié du xvi e  siècle, la politique européenne est dominée par la rivalité des grandes puissances pour le contrôle d'une Italie prospère, mais morcelée. Née d'un antagonisme franco-espagnol, la lutte s'élargit aux dimensions d'un conflit européen et se complique par l'incidence des bouleversements profonds que sont la découverte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_87393

JACQUES CARTIER AU CANADA

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 239 mots
  •  • 1 média

En 1534, Jacques Cartier fut chargé par le roi de France, François I er , de découvrir une route menant en Asie par le nord. Face aux entreprises semi-étatiques du Portugal ou aux grands convois espagnols, les expéditions françaises ou anglaises ont été jusque-là le fait de découvreurs anonymes ou de particuliers (pêcheurs et commerçants). Cependant dès 1524, François I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-cartier-au-canada/#i_87393

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'époque et le milieu »  : […] Le bon goût n'était sans doute pas plus répandu chez les contemporains de Périclès ou d'Auguste, dans la Florence des Médicis ou chez les sujets de Louis XIV qu'il ne l'est aujourd'hui. Nous n'ignorons pas que Sophocle, Euripide et Ménandre n'ont pas toujours, et loin de là, été couronnés sur la scène grecque et que les grands succès du xvii e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_87393

LAPEYRÈRE ISAAC DE (1596-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 374 mots

Attaché à la suite de M. de La Thuillerie, ambassadeur extraordinaire au Danemark, puis à la maison du prince de Condé — dont il deviendra le bibliothécaire — Lapeyrère est chargé de nombreuses missions dans plusieurs pays européens. Méridional rieur, huguenot gaillard, « grand liseur, grand amateur de singularités, inventeur d'un système d'orthographe phonétique, historien, ethnographe avisé, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-de-lapeyrere/#i_87393

LAUZUN ANTONIN NOMPAR DE CAUMONT comte puis duc de (1633-1723)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 669 mots

La Bruyère, qui fit le portrait du duc de Lauzun sous le nom de Staton, écrivait : « Sa vie est un roman. » De Louis XIII à Louis XV, selon le duc de La Force qui lui consacra un livre paru en 1914, il fut « le témoin du Grand Siècle [...] dans l'entourage intime du roi ». Lauzun reçut une éducation militaire de gentilhomme et, capitaine au régiment de Grammont, colonel des dragons, il se fit rema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauzun-antonin-nompar-de-caumont-comte-puis-duc-de/#i_87393

LE BRET CARDIN, seigneur de Flacourt (1558-1655)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 210 mots

Type de l'officier de cour souveraine dévoué à la couronne. Jurisconsulte distingué, Le Bret compte, avec Charles Loyseau, avec Guy Coquille et tant d'autres, parmi les théoriciens de la monarchie absolue. Il résume ses vues dans le Traité de la souveraineté du roi, de son domaine, et de sa couronne (1632). Sa carrière politique se situe entre le règne de Henri IV et le mini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardin-le-bret/#i_87393

LE TELLIER MICHEL (1603-1685)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 296 mots

Fils d'un conseiller à la Cour des aides, Michel Le Tellier fait de solides études juridiques et embrasse la carrière administrative. Il est successivement conseiller au Grand Conseil (1624), procureur du roi au Châtelet (1631), maître des requêtes (1639), intendant à l'armée du Piémont (1640). Apprécié dans cette fonction par Mazarin, il devient secrétaire d'État à la Guerre en avril 1643. Il don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-le-tellier/#i_87393

L'HOSPITAL MICHEL DE (1504 env.-1573)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 488 mots

Ayant commencé une brillante carrière de juriste humaniste à l'université de Padoue, d'abord comme étudiant, puis comme professeur de droit civil, Michel de L'Hospital fait un long séjour en Italie (il a été, entre autres, auditeur de la Rote à Rome) qui lui vaut une grande réputation de savant. Délégué aux Grands Jours de justice de Moulins (1540), de Riom (1542) et de Tours (1546), il devient pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-l-hospital/#i_87393

LIONNE HUGUES DE (1611-1671)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 373 mots

En son temps, Hugues de Lionne fut considéré comme un grand ministre des Affaires étrangères. Voltaire en fit l'éloge et Saint-Simon écrit à son sujet : « Lionne était très instruit des intérêts des princes, adroit négociateur mais trop connu pour tel par les ministres étrangers qui se défiaient de lui et le craignaient. » Ce diplomate était issu d'une famille de robe du parlement de Grenoble ; sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-de-lionne/#i_87393

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 501 mots

Dans le chapitre «  La recherche d'une monnaie stable »  : […] La répétition trop fréquente des mutations engendre évidemment une instabilité du système des paiements et de l'économie tout entière. Ainsi, de 1330 à 1360, on relève pas moins de 55 mutations de toutes sortes, chacune s'accompagnant d'une tentative de restauration de la bonne monnaie. La stabilisation ne commence à se produire qu'à partir de 1514 avec la création par Louis XII du teston, une mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-tournois/#i_87393

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Humanisme, civilisation classique et catholicité »  : […] De graves menaces pesèrent sur la Lorraine au xvi e  siècle : l'occupation par la France, en 1552, des villes de Metz, Toul et Verdun mit fin à l'indépendance des Trois-Évêchés, mais elle portait aussi en puissance l'incorporation au royaume des duchés de Lorraine et de Bar. Le danger ne fut pourtant qu'à échéance lointaine : les minorités royale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_87393

LOUDUN PROCÈS DE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 508 mots
  •  • 1 média

Petite capitale protestante près de Poitiers, Loudun est entrée dans la grande histoire en 1634. Le Mercure françois consacre, cette année-là, une longue chronique aux « possédées religieuses ursulines de Loudun » : le 18 août, Urbain Grandier, curé de Saint-Pierre, a été brûlé vif sur la place Sainte-Croix pour crime de sorcellerie. On l'a accusé d'avoir provoqué par la mag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-loudun/#i_87393

LOUIS XIII (1601-1643) roi de France (1610-1643)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 990 mots

Fils de Henri IV et de Marie de Médicis, Louis XIII est l'une des figures les plus énigmatiques de la royauté française. Son personnage, cette singulière et si efficace alliance politique qu'il a constituée avec Richelieu ont donné lieu aux interprétations les plus diverses. Du tableau, à la fois critique et ambigu, de Tallemant des Réaux à l'admiration inconditionnelle de Saint-Simon, de la quasi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiii/#i_87393

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 392 mots
  •  • 10 médias

Louis XIV est un des personnages historiques sur lesquels l'attention demeure portée, sans que nul historien puisse prétendre donner de lui une image certaine et définitive. Qu'il ait influencé directement les destinées françaises et qu'à ce titre on ne puisse imaginer l'histoire de la France sans lui, nul doute. Mais, parce que son règne a curieusement associé une incontestable gloire à de très l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiv/#i_87393

LOUISE DE SAVOIE (1476-1531)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 414 mots

Fille du remuant duc de Savoie, Philippe, et de Marguerite de Bourbon, Louise de Savoie épouse en 1490 le comte d'Angoulême, Charles de Valois (1460-1496), petit-fils de Louis d'Orléans. Anne de Bretagne n'ayant donné le jour qu'à un héritier mâle mort au bout de quelques jours en 1502, le fils de Louise (c'est François I er ), est proclamé roi de France en 1515, tandis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-de-savoie/#i_87393

LOUVOIS FRANÇOIS MICHEL LE TELLIER marquis de (1641-1691)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 382 mots

Fils du chancelier Michel Le Tellier, Louvois est associé par son père, dès 1662, à la charge de secrétaire d'État à la Guerre dont il a reçu la survivance, charge qu'il exerce pleinement à partir de 1677. Louis XIV l'appelle à son Conseil en 1672. Homme dur, exigeant et d'un abord difficile, Louvois est un travailleur ordonné et méthodique, capable de passer des détails de l'administration aux pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-michel-louvois/#i_87393

LOYSEAU CHARLES (1566-1627)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 664 mots

Petit-fils d'un laboureur assez fortuné pour pouvoir acheter à son fils une charge d'avocat, Charles Loyseau fait à Paris, sa ville natale, des études de droit qui lui ouvriront les offices de judicature. Lieutenant de bailliage, puis bailli, il fait une honorable carrière dans la magistrature de province, avant de revenir à Paris, où il termine ses jours comme bâtonnier de l'ordre des avocats. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-loyseau/#i_87393

PAMPHLET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 786 mots

Au sens strict, le mot « pamphlet » désigne une brochure brève et incisive, une œuvre d'actualité, de combat et de passion attaquant le plus souvent violemment un personnage connu, un parti ou une institution. Bien que la brièveté (cent pages au maximum, souvent moins, « une feuille ou deux », écrit P.-L. Courier) soit l'une des règles générales du pamphlet, certains textes, par leur nature, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pamphlet/#i_87393

MALPLAQUET BATAILLE DE (1709)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

Le 11 septembre 1709, La bataille de Malplaquet, entre les 65 000 Français de Villars et les 75 000 alliés de Marlborough et du prince Eugène, est indécise, mais elle sauve la France d'une invasion. C'est la confrontation, sur un front de 5 kilomètres à la frontière des Pays-Bas, de deux lignes d'infanterie de faible profondeur, donc sans véritable force de choc, et immobilisées par leur trop long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-malplaquet/#i_87393

MARGUERITE DE VALOIS, dite LA REINE MARGOT (1553-1615) reine de France

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 360 mots
  •  • 1 média

Il est peu de princesses de France qui aient autant défrayé la chronique de leur époque et alimenté si généreusement une littérature prétendument historique que Marguerite de Valois, restée célèbre sous le nom de « reine Margot ». Fille d'Henri II et de Catherine de Médicis, elle grandit entre ses trois frères qui seront Charles IX, Henri III et François duc d'Alençon puis d'Anjou, dans une cour e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-valois/#i_87393

MARIE DE MÉDICIS (1573-1642) reine de France

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots

Reine de France, née le 26 avril 1573 à Florence, morte le 3 juillet 1642 à Cologne. Fille de François de Médicis, grand duc de Toscane, et de Jeanne d'Autriche, Marie de Médicis épouse en octobre 1600 Henri IV, tout juste divorcé de Marguerite de Valois. Le roi espère ainsi mettre la main sur une dot confortable qui lui permette de rembourser ses dettes. En 1601, la nouvelle reine donne naissanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-medicis/#i_87393

MARIGNAN BATAILLE DE (13-14 sept. 1515)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 201 mots

Dans sa conquête du Milanais, le roi François I er affronte les Confédérés suisses, alliés du duc de Milan, Maximilien de Sforza, du pape Léon X, de l'empereur Maximilien de Habsbourg et du cardinal de Sion. Une fois les Alpes franchies au col de l'Argentière, l'armée française, combinant chevalerie, artillerie et infanterie, soit plus de 30 000 hommes, se heurte à 20 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marignan/#i_87393

MARILLAC MICHEL DE (1563-1632)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 663 mots

Garde des Sceaux de France, Michel de Marillac était fils d'un avocat général au parlement de Paris. Il entra dans les ordres et opta pour le parlement, dont il devint conseiller, étape importante avant d'entrer au Conseil, comme maître des requêtes, puis comme conseiller d'État. Ligueur, il se rallia à Henri IV, puis fut recommandé à Richelieu, qui lui donna, en 1624, la surintendance des Finance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-marillac/#i_87393

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 862 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les marines à voile des grands États européens modernes (XVIe-XIXe s.) »  : […] Il ne faut pas exagérer, dans l'Europe de la Renaissance, le déclin des marines méditerranéennes. Venise, sous l'impulsion d'un Cristoforo Da Canal, chercha à adapter sa flotte de galères à la défense de ce qui lui restait d'empire contre une piraterie croissante et un nouvel ennemi, la flotte turque. À partir des guerres d'Italie, les marines atlantiques franchirent en force le détroit de Gibral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine/#i_87393

MARTIGNARGUES BATAILLE DE (1704)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 247 mots

De 1702 à 1704, les protestants cévenols vont tenir en échec les armées de Louis XIV, inventant les tactiques de la guérilla moderne. Une bataille marque l'apogée de cette révolte. Le 14 mars 1704, six cents fantassins et cinquante cavaliers des régiments de la marine, les meilleurs du Languedoc, traquent dans les collines bordant le Gardon, à une dizaine de kilomètres au sud d'Alès, quatre cents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-martignargues/#i_87393

MARTINIQUE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 2 802 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une colonisation intensive »  : […] Les fouilles archéologiques témoignent d'une présence continue de l'homme à partir du i er  siècle de notre ère – tout d'abord les Arawaks, puis les Karibs, rencontrés par les premiers Européens – ; cependant la densité d'occupation était modeste au regard des Grandes Antilles. Les Espagnols ne colonisent pas l'île lorsqu'ils la découvrent au déb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martinique/#i_87393

MAYENNE CHARLES DE LORRAINE duc de (1554-1611)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 210 mots

Frère cadet d'Henri de Guise, le duc de Mayenne est l'un des principaux chefs de l'opposition contre Henri IV. Gouverneur de la Bourgogne, il est, après l'assassinat de son frère, désigné par le conseil parisien des Seize comme le chef militaire de la Ligue. En tant que tel, il contribue à la désignation du cardinal de Bourbon comme candidat au trône de France. Vaincu à Arques et à Ivry en 1589 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-mayenne/#i_87393

MAZARIN JULES (1602-1661)

  • Écrit par 
  • Madeleine LAURAIN-PORTEMER
  •  • 1 782 mots
  •  • 1 média

Si Mazarin occupe dans l'histoire de la France et dans celle de l'Europe une place si importante, c'est qu'il a poursuivi et même couronné l'œuvre de Richelieu. Grâce à lui, les effets d'une continuité, rare dans la vie politique nationale, se sont fait sentir, à l'intérieur par le triomphe de l'absolutisme, à l'extérieur par l'abaissement de la Maison d'Autriche et la prépondérance française. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-mazarin/#i_87393

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La politique française : de Sully à Colbert »  : […] Dans cette Méditerranée espagnole, la puissance navale turque reste cependant redoutable. Contre ses ennemis et leurs vassaux, la Porte organise la piraterie comme un commerce fructueux. À Alger, à Tripoli, à Constantinople s'entassent les prisonniers chrétiens. Razzias identiques de la part des Européens et de l'ordre de Malte qui alimentent leurs chiourmes de galériens turcs ou maghrébins. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_87393

MONARCHIE

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 9 646 mots

Dans le chapitre « La France et l'Espagne du XVIe au XVIIIe siècle »  : […] Au sens spécifique, le terme « monarchie absolue » est généralement employé pour désigner les monarchies occidentales entre le xvi e et le xviii e  siècle, et spécialement l'espagnole et la française. La monarchie absolue implique la récusation de la validité de tout autre pouvoir politique, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie/#i_87393

MONTESPAN FRANÇOISE ATHÉNAÏS DE ROCHECHOUART DE MORTEMART marquise de (1641-1707)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 345 mots

D'une famille saintongeaise très ancienne et illustre dans tous les domaines, Françoise Athénaïs de Rochechouart vint à la cour en 1660 pour devenir fille d'honneur de la nouvelle reine. En 1663, elle épousa Louis Henri de Pardaillan, marquis de Montespan, dont elle eut un fils, le duc d'Antin. Brillant à la cour par sa beauté et son esprit, elle devint la favorite de Louis XIV en 1667. Deux ans p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montespan-francoise-athenais-de-rochechouart-de-mortemart-marquise-de/#i_87393

MONTMORENCY LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 457 mots

Peut-être la plus illustre famille française après la maison royale, les Montmorency sont des seigneurs d'Île-de-France proches du roi dès le x e siècle et ils étaient, à cette époque, descendants de Charlemagne par les femmes. Nombreuses sont les branches de cette famille, l'une étant celle des seigneurs de Montlhéry avec ses sénéchaux de France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-montmorency/#i_87393

MONTPENSIER ANNE MARIE LOUISE D'ORLÉANS duchesse de, dite LA GRANDE MADEMOISELLE (1627-1693)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 349 mots

Digne fille de l'éternel conspirateur, du rival velléitaire et malheureux de Richelieu et de Mazarin, Gaston d'Orléans, et de sa première femme, Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier. Deux événements, l'un plus romanesque que l'autre, ont dominé la vie de la Grande Mademoiselle. Le 2 juillet 1652, l'armée royale sous le commandement de Turenne est sur le point de battre celle de Condé, quand e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-marie-louise-d-montpensier/#i_87393

MOUSQUETAIRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 346 mots

Soldat d'infanterie armé d'un mousquet. Amélioration de l'arquebuse, le mousquet est introduit dans les armées françaises au xvi e siècle. On donne le nom de mousquetaires aux bandes qui en étaient armées. Tant que les piquiers restent la principale masse de choc au combat, arquebusiers puis mousquetaires jouent le rôle d'infanterie légère aux ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousquetaire/#i_87393

NATION - L'idée de nation

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Pierre-Clément TIMBAL
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « La nation organisée »  : […] Depuis la fin du Moyen Âge, la nation française est définitivement constituée, comme l'anglaise, et le xvi e  siècle marque sans nul doute, en France, l'organisation de l'État national. L'Angleterre est, à cet égard, en avance sur la France et, de plus, la constitution d'une Église nationale y a ajouté, au xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-l-idee-de-nation/#i_87393

NOAILLES ADRIEN MAURICE 3e duc de (1678-1766)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 392 mots

Après avoir exercé ses premiers talents militaires en Catalogne aux côtés de son père, puis sous Vendôme duc de Penthièvre (1693-1696), Adrien Maurice de Noailles est choisi en raison de sa valeur et de sa prudence pour accompagner le nouveau souverain Philippe V en Espagne. Il épouse Françoise d'Aubigné, nièce de M me de Maintenon en 1698. Général des armées du roi, il f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrien-maurice-noailles/#i_87393

NOBLESSE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 4 944 mots

Dans le chapitre « Alternances de l'époque moderne (XVIe-XVIIIe s.) »  : […] Le xvi e siècle est, en France, l'époque d'un brassage des populations nobiliaires, qui se prolonge durant la première moitié du xvii e  siècle pour s'atténuer par la suite. Vers 1650, la noblesse ne comporte plus que peu d'éléments rattachés par filiation directe à l'époque médiévale. L'entrée e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse/#i_87393

NORMANDIE

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT, 
  • Lucien MUSSET
  •  • 7 267 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La reconstruction (1450-1550) »  : […] Charles VII eut la sagesse d'accorder après 1450 un pardon général et de confirmer les libertés normandes. La suppression formelle du duché (du moins pour sa partie continentale) par Louis XI en 1469 n'y changea rien. Dans un particularisme que le roi respectait, les Normands se mirent au travail pour reconstruire leur pays, et y réussirent remarquablement vite. Les campagnes se repeuplèrent, sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie/#i_87393

NU-PIEDS RÉVOLTE DES (1639-1640)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 424 mots

Une des nombreuses « émotions » qui troublent la période 1623-1648. La révolte des Nu-Pieds, soulèvement populaire de Normandie, est à la fois rurale et citadine ; elle fut châtiée par une expédition punitive du chancelier Séguier en personne. Dans l'Avranchin en 1639, le bruit s'était répandu que le gouvernement allait interdire le sel blanc et établir la gabelle. Le pays jouissait du privilège d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-des-nu-pieds/#i_87393

VILLERS-COTTERÊTS ORDONNANCE DE (1539)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 381 mots

La première grande étape de la justice française au xvi e  siècle commence avec l'ordonnance de Villers-Cotterêts. Son intérêt est quadruple. Elle marque, d'abord, la volonté de rendre l'administration accessible au peuple par le remplacement, dans les actes notariaux et judiciaires, du latin par le français. Par là, elle donne à ce dernier une fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordonnance-de-villers-cotterets/#i_87393

ORLÉANISME

  • Écrit par 
  • José MURACCIOLE
  •  • 925 mots

Traditionnellement, le duché d'Orléans donnait son nom au deuxième fils du roi de France. À sa naissance, il était fait duc d'Orléans de même que son frère aîné le futur roi était dénommé Dauphin. Par la suite, et surtout à partir de 1610, les ducs d'Orléans prirent l'habitude de grouper autour d'eux la faction des mécontents et le nom d'orléanisme devint, en quelque sorte, le mot de ralliement d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orleanisme/#i_87393

ORLÉANS GASTON duc d' (1608-1660)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 581 mots

Prince français, né le 25 avril 1608 à Fontainebleau, mort le 2 février 1660 à Blois. Troisième fils du roi Henri IV et de Marie de Médicis, Gaston reçoit dans un premier temps le titre de duc d'Anjou. Seul frère survivant de Louis XIII, il prend le titre de « Monsieur » à partir de 1611. La première de ses nombreuses révoltes et intrigues contre l'autorité royale éclate en 1626, lorsque le puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-orleans/#i_87393

PAPIER TIMBRÉ RÉVOLTE DU (1675)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 430 mots

Révolte survenue en Basse-Bretagne, d'autant plus grave qu'elle se produit pendant une émeute bordelaise au cours de la guerre de Hollande (1675). En Bretagne, les officiers seigneuriaux (sénéchal, notaire, sergent, procureur fiscal) jouaient le rôle d'hommes d'affaires du seigneur ; rémunérés par vacations, ils se montraient tracassiers. Les seigneurs eux-mêmes résidaient sur leurs terres dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-du-papier-timbre/#i_87393

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Une cité médiévale sous la Renaissance »  : […] Ce n'est qu'avec lenteur que la ville parvint à sortir du marasme de la guerre de Cent Ans. L'expansion économique reprit vers 1450, l'immigration provinciale vers 1500. Dans sa physionomie, Paris ne fut guère influencé par les nouvelles formes de la Renaissance italienne, dont le développement en France est lié aux résidences du roi et de la cour. Aussi le style gothique flamboyant reste-t-il lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_87393

PAULETTE

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 342 mots

Nom donné, d'après celui de son initiateur, le traitant Charles Paulet, au célèbre édit de décembre 1604 consacrant la transmission et l'hérédité des offices par la création d'un « droit annuel ». Le xvi e siècle français connaissait déjà, outre la vénalité traditionnelle, une manière d'hérédité des charges, mais celle-ci demeurait coutumière, ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulette/#i_87393

PAVIE BATAILLE DE (24 févr. 1525)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Bataille décisive de la guerre d'Italie qui opposa le roi de France François I er à l'empereur Habsbourg Charles V . Au terme de cette bataille, l'armée française, qui comptait vingt-huit mille hommes, se trouva anéantie et François I er , qui commandait cette armée, fut fait prisonnier. Il fut envoyé à Madrid où, l'année suivante, il conclut un t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-pavie/#i_87393

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La politique extérieure de la République »  : […] Aussi la province de Hollande était-elle l'adversaire le plus farouche des ambitions du stathouder. La lutte permanente entre ces deux instances avait des répercussions sur la politique extérieure de la République. On peut dire d'une manière générale que les régents hollandais étaient partisans d'une politique de paix sans expansion, alors que les stathouders poursuivaient une politique dynastique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_87393

PELLISSON PAUL (1624-1693)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 512 mots

L'un des poètes les plus représentatifs du mouvement précieux. Paul Pellisson n'a pourtant consacré à la littérature qu'une part restreinte de sa vie. Ce protestant originaire de Béziers, homme d'esprit et de talent, se fixe à Paris en 1650 et achète une charge de secrétaire du roi. Il publie une Relation contenant l'histoire de l'Académie française (1652) — il s'agit plutôt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-pellisson/#i_87393

POISONS AFFAIRE DES

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 568 mots

Le 25 mars 1675, dans un couvent de Liège occupé par les troupes françaises, la marquise de Brinvilliers est arrêtée ; elle était recherchée, avec plus ou moins de zèle, depuis 1672. Cette année-là mourait à Paris un jeune officier, Godin de Sainte-Croix ; comme il était poursuivi pour dettes, la police inventorie ses affaires et découvre une cassette pleine de documents. Ceux-ci révèlent la liais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-des-poisons/#i_87393

POISSY COLLOQUE DE (1561)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 360 mots

Réuni à l'instigation de Catherine de Médicis et de Michel de L'Hospital, le Colloque de Poissy devait théoriquement rapprocher les points de vue catholiques et calvinistes et si possible rétablir l'unité religieuse du royaume, ce qui prouve que, pour nombre de contemporains, l'abîme entre les deux religions ne paraissait pas infranchissable. L'occasion immédiate est fournie par les limitations ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloque-de-poissy/#i_87393

POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 3 668 mots

Dans le chapitre « La police sous l'Ancien Régime »  : […] Profusion et confusion ont longtemps caractérisé la police. À partir du Moyen Âge, souverains, seigneurs laïcs et ecclésiastiques, mais aussi communes, paroisses, prévôtés, quartiers, métiers, corporations, Châtelet, universités exercent concurremment des prérogatives de police inextricablement mêlées à des pouvoirs que nous appellerions de justice. Ils le font à l'aide de tout un personnel admin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-police-francaise/#i_87393

POMPONNE SIMON ARNAULD marquis de (1618-1699)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 368 mots

Neveu du grand Arnauld, Simon Arnauld, marquis de Pomponne, entre au Conseil du roi en 1644, puis devient intendant des armées de Naples et de Catalogne. Les opinions jansénistes de sa famille nuisent à sa carrière, mais, bel esprit, il est reçu à l'hôtel de Rambouillet où règne Voiture, à l'hôtel de Nevers, chez la princesse Palatine, à Vaux chez Fouquet dont il partage la disgrâce en 1662. Le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-pomponne/#i_87393

PORT-ROYAL

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 2 624 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mère Angélique et la réforme de Port-Royal »  : […] C'est en 1204 que le lieu dit Port-Royal, situé dans la vallée de Chevreuse, devint le siège d'un monastère de femmes, de l'ordre de Cîteaux. Ayant traversé le Moyen Âge dans une relative obscurité, ayant cédé peu à peu au relâchement, la maison ne commence à appartenir véritablement à l'histoire qu'avec l'entrée, en 1599, comme coadjutrice d'une abbesse dont elle allait bientôt recueillir la succ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/port-royal/#i_87393

PROMULGATION DU CONCORDAT DE BOLOGNE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Maître du Milanais depuis sa victoire sur les troupes suisses à Marignan (septembre 1515), François I er est en position de force en Italie. Il peut donc négocier avec le pape Léon X, sur une base favorable à son autorité, les relations entre monarchie française et Église catholique. Par le concordat promulgué à Bologne en 1516, le pape reconnaît au roi de France le droit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/promulgation-du-concordat-de-bologne/#i_87393

PROTESTANTISME FRANÇAIS, ANCIEN RÉGIME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 296 mots

1525 Dispersion du Cénacle de Meaux, représentant de l'évangélisme français. 1534 Affaire des Placards. La politique royale, longtemps hésitante, s'engage vers la répression des « luthériens ». 1559 Le premier synode national des Églises réformées se réunit clandestinement à Paris et adopte une doctrine et une disc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-francais-ancien-regime-reperes-chronologiques/#i_87393

PROVENCE, histoire

  • Écrit par 
  • Maurice AGULHON
  •  • 3 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les institutions »  : […] À dessein ou non, René avait laissé la Provence à celui de ses héritiers qui était le moins apte à la défendre contre l'ambition évidente du roi de France Louis XI. Après un an et demi de règne, Charles III, dernier comte de Provence, mourant sans postérité, lègue le comté au royaume voisin, et les états ratifient cet acte ; il s'agit en principe de l'union paritaire de deux entités politiques, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provence-histoire/#i_87393

QUATRE ARTICLES DÉCLARATION DES (1682)

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 570 mots

« Déclaration du clergé de France sur la puissance ecclésiastique », texte latin en un préambule et quatre articles (d'où son nom) ; elle fut votée le 19 mars 1682 par une assemblée générale extraordinaire du clergé de France, convoquée par Louis XIV, alors en conflit avec la papauté sur l'étendue de l'autorité royale en matière ecclésiastique : le roi, déterminé par Colbert, voulait à cette occas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/declaration-des-quatre-articles/#i_87393

RAMILLIES BATAILLE DE (23 mai 1706)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

Victoire sur les Français des Alliés anglo-hollandais placés sous le commandement du duc de Marlborough, lors de la guerre de Succession d'Espagne. La victoire entraîna l'annexion par les Alliés de tout le nord et de tout l'est des Pays-Bas espagnols. La bataille eut lieu sur le territoire du village de Ramillies , à 20 kilomètres au nord de Namur, dans l'actuelle Belgique ; elle opposa l'armée al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-ramillies/#i_87393

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Catholiques et protestants en France »  : […] Au cours des guerres de religion de la seconde moitié du xvi e  siècle, gueux et réformés français s'entraidèrent souvent, la France étant, elle aussi, désolée par les troubles intérieures. Dans le royaume, les conflits armés commencèrent officiellement avec le massacre, par les gens de François de Guise, de soixante-quatorze protestants qui assis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_87393

RENAUDOT THÉOPHRASTE (1586-1653)

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 714 mots

La carrière de Renaudot est des plus curieuses : elle révèle une grande opiniâtreté, beaucoup d'intelligence, de réels talents d'intrigue et surtout une remarquable curiosité. Bien que trop souvent ignoré par l'histoire, le père de La Gazette fut un des esprits les plus remarquables de son temps. Né dans une famille protestante aisée, Renaudot quitta Loudun (Vienne) en 1605 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophraste-renaudot/#i_87393

RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES (1685)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 1 002 mots

L'édit de Nantes (1598) avait établi, pour la première fois dans un grand État européen, la tolérance religieuse. L'édit de grâce d'Alès (1629) retirait aux protestants leurs garanties politiques ; ils demeurèrent cependant loyaux durant la Fronde. Louis XIV considéra que cette présence de sujets étrangers à l'Église, assez nombreux dans le Midi et dans l'Ouest, nuisait à la grandeur du royaume ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revocation-de-l-edit-de-nantes/#i_87393

RICHELIEU ARMAND JEAN DU PLESSIS cardinal duc de (1585-1642)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 033 mots
  •  • 1 média

L'histoire a offert de Richelieu des interprétations successives, comme il ne peut manquer d'arriver à une figure exceptionnelle. L'impopularité générale du cardinal en ses dernières années (« il n'était pas aimé du peuple, disait au xviii e  siècle l'historien de Louis XIII, le père Griffet, et j'ai connu des vieillards qui se souvenaient encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-jean-du-richelieu/#i_87393

ROCHECHOUART LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 375 mots

La plus ancienne de France après la maison royale, la famille de Rochechouart remonte à Hildebert, fidèle de Charles II le Chauve en 876, auteur des vicomtes de Limoges dont un cadet, Aimeric Ostefranc (980-1018), est l'ancêtre des seigneurs et vicomtes de Rochechouart, dans l'actuel département de la Haute-Vienne ; cette terre passa, par extinction de la branche aînée et par mariage, dans une aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rochechouart/#i_87393

ROCROI BATAILLE DE (1643)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 403 mots

Célèbre bataille opposant l'armée française, commandée par le jeune duc d'Enghien (le futur Grand Condé), à l'armée de don Francisco de Mello, en majorité espagnole mais comprenant des unités wallonnes, allemandes et italiennes. Les coalisés, qui mettent en ligne 17 000 fantassins et 8 000 cavaliers, assiègent Rocroi, place forte des Ardennes, que les Français, avec 15 000 fantassins et 6 000 cava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-rocroi/#i_87393

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La lutte antiseigneuriale »  : […] Le type de soulèvement rustique le plus connu, mais pas nécessairement le plus fréquent, dans la civilisation rurale traditionnelle, c'est la révolte antiseigneuriale. Ainsi, au xi e  siècle, les rustres de Normandie, « par vingt, par cinquante, par cent », forment une puissante conspiration contre la classe nobiliaire et seigneuriale : elle les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-rurale/#i_87393

SAINT-BARTHÉLEMY (1572)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 871 mots
  •  • 2 médias

Par son retentissement européen, en particulier sur l'opinion protestante, que l'événement secoue plus encore que la nouvelle du massacre des garnisons françaises de Floride par les Espagnols (1565), par sa valeur de test sur la morale politique des siècles ultérieurs, le massacre de la Saint-Barthélemy , le 24 août 1572, constitue l'une des grandes dates de l'histoire européenne du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-barthelemy/#i_87393

SAINT-ESPRIT ORDRE DU

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 724 mots

Henri III, roi de France et de Pologne, fonda l'ordre et milice du benoît Saint-Esprit en décembre 1578. L'ordre était destiné à fortifier la foi et la religion catholique, à restaurer le royaume déchiré dans sa splendeur ; le roi voulait raffermir ses liens avec une noblesse turbulente et pallier la décadence de l'ordre de Saint-Michel. Le Saint-Esprit fut choisi comme patron car Henri III avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-du-saint-esprit/#i_87393

SAINT-ÉTIENNE MANUFACTURE D'ARMES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 950 mots

Il semblerait que des forgerons se soient installés très tôt dans cette région favorisée par la présence d'un bassin houiller et par les eaux du Furan qui permettaient la trempe du fer. Cependant, c'est sous le règne de François I er qu'apparurent les premières industries (arbalètes, fers de lance, couteaux, armes à feu). « Les statuts et règlements pour les maîtres fourb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manufacture-d-armes-de-saint-etienne/#i_87393

SAINT-LOUIS ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 403 mots

Ordre créé par Louis XIV en avril 1693. La France faisait alors front à la ligue d'Augsbourg et ses armées souffraient d'une pénurie de cadres subalternes, souvent d'origine roturière, sans fortune, et découragés par l'indifférence du pouvoir central. C'est pour leur témoigner son intérêt que le roi, sur l'incitation des maréchaux de Luxembourg et Vauban, institua le premier ordre de Mérite frança […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-louis/#i_87393

SAINT-SACREMENT COMPAGNIE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 998 mots

École de vie intérieure et office catholique d'action sociale, la Compagnie du Saint-Sacrement reste, dans l'histoire, comme une société secrète efficace, prompte à organiser les cabales. La première idée de compagnie revient à Henri de Lévis, duc de Ventadour, sous l'influence de sa femme, Marie-Liesse, fille de Henri de Luxembourg. Animés d'une foi brûlante, les deux époux se séparent en 1629, M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/compagnie-du-saint-sacrement/#i_87393

SAINT-SIMON LOUIS DE ROUVROY, duc de (1675-1755)

  • Écrit par 
  • Dirk VAN DER CRUYSSE
  •  • 3 260 mots

« Tout m'avoit préparé à me survivre à moi-même, et j'avois tâché d'en profiter. » Cette déclaration qui surgit vers la fin des célèbres Mémoires nous autorise à voir l'œuvre de Saint-Simon comme une immense opération de survie. Il s'agit d'abord d'un témoignage historique exceptionnel, qui se propose de dire la vérité – toute la vérité, fût-elle terrible – non sans céder a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-de-saint-simon/#i_87393

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les progrès des recensements et de l'enregistrement »  : […] La Peste noire de 1348-1349, par l'ampleur même de ses ravages, et comme toute crise profonde et prolongée, a entraîné des progrès considérables dans la comptabilité sociale et dans l'enregistrement des données démographiques. C'est ainsi que pour l'Angleterre les rôles de capitation pour les années 1379 et 1381 sont exceptionnels : les collecteurs ont noté avec soin les noms des habitants, maison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-des-sciences-sociales/#i_87393

SÉGUIER PIERRE (1588-1672) chancelier de France

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 394 mots

Type parfait de l'homme du pouvoir, Pierre Séguier est prêt à accepter n'importe quelle tâche délicate et impopulaire. Il y a là une part, réelle, d'esprit de fidélité à la monarchie (mais qui a ses limites) et du besoin d'être du côté du pouvoir, pour lui-même et pour sa famille. Il a su choisir son camp, et y rester même au moment des difficultés. Neveu d'Antoine Séguier, conseiller d'État et av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-seguier/#i_87393

SEIGNELAY JEAN-BAPTISTE COLBERT marquis de (1651-1690)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 243 mots

Fils aîné et préféré de Jean-Baptiste Colbert qui avait obtenu pour lui la survivance de ses charges et le prépara avec soin à sa future mission. En 1670 et 1671, Seignelay visite les ports de France, l'Italie, les arsenaux et chantiers de constructions navales de Hollande et d'Angleterre. Il est admis auprès de Louis XIV, en 1672, pour aider son père dans les affaires de la marine et est nommé tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-seignelay/#i_87393

SULLY MAXIMILIEN DE BÉTHUNE duc de (1560-1641)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 464 mots

L'une des figures les plus populaires de l'histoire française, Sully est devenu presque légendaire avec sa phrase sur le labourage et le paturage. Cadet d'une famille protestante, il prend part aux campagnes du jeune Henri IV, ce qui lui vaut une ascension politique rapide : directeur des Finances et surintendant général en 1596, grand maître de l'artillerie et des fortifications ainsi que grand v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-de-sully/#i_87393

TALON LES

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 149 mots

Famille de magistrats français qui se sont surtout illustrés au xvii e  siècle. Omer Talon (1595-1632), avocat général au parlement de Paris en 1631, renommé pour son éloquence, défend, pendant la Fronde et après, les anciennes traditions monarchiques et religieuses. Opposé à l'absolutisme royal, il soutient le droit de contrôle du parlement ; hos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-talon/#i_87393

TIERS ÉTAT

  • Écrit par 
  • Pierre LEGENDRE
  •  • 1 036 mots

Terme qui désigne, sous l'Ancien Régime, l'ensemble des roturiers, tous les hommes libres (à l'exclusion des serfs) n'appartenant pas aux deux ordres privilégiés (noblesse et clergé). Cette très vaste catégorie sociale, issue de la civilisation féodale, compte, en réalité, des statuts fort divers qui, depuis le Moyen Âge ont évolué différemment selon les régions d'Europe. Le tiers état, affranchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-etat/#i_87393

TOLÉRANCE

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'édit de tolérance »  : […] La tolérance ne joue vraiment le rôle d'une vertu que depuis le xvi e siècle : il a fallu pour cela d'abord une cassure de la société religieuse telle que deux théologies ont été ressenties comme incompatibles ; ensuite, une croissance du pouvoir politique qui a fait que la conservation des États a pu paraître souhaitable, quelles que soient les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolerance/#i_87393

TORCY JEAN-BAPTISTE COLBERT marquis de (1665-1746)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 951 mots

Fils aîné de Charles Colbert, marquis de Croissy, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Torcy en Brie, fut, pendant les dix-neuf années où il exerça la charge de secrétaire d'État aux Affaires étrangères, l'un des hommes les plus importants de l'Europe. Il fit d'excellentes études au collège de la Marche à Paris, soutint une thèse de philosophie et commença son instruction diplomatique sous la directi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-torcy/#i_87393

TOURVILLE ANNE HILARION DE COTENTIN comte de (1642-1701)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 517 mots

Chevalier de Malte à quatorze ans, Tourville, jusqu'en 1667, guerroya en Méditerranée contre les Turcs et les Barbaresques, fut décoré et félicité par le doge de Venise et par Louis XIV qui le nomma capitaine de vaisseau. Envoyé à Candie en 1669, il devint en 1671 commandant d'un des vaisseaux de l'escadre du comte d'Estrées contre les Hollandais. Sous les ordres de Duquesne, il contribua à la vic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-hilarion-de-tourville/#i_87393

TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 965 mots

L'« œconomie politique » désigne la science aristotélicienne des richesses domestiques (du grec oïkos , « maisonnée », et nomos , « gouvernement »), appliquée au gouvernement du royaume. Le Traité de l'œconomie politique d'Antoine de Montchrestien (1576 env.-1621) marque le premier usage public de l'expression d'économie politique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-oeconomie-politique/#i_87393

PYRÉNÉES TRAITÉ DES (1659)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 187 mots
  •  • 1 média

Signé par Mazarin et don Luis de Haro, respectivement Premiers ministres du roi de France Louis XIV et de Philippe IV d'Espagne, le traité des Pyrénées met fin au conflit opposant les deux puissances depuis 1635 et à l'intervention française dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). Il met surtout fin à la prépondérance des Habsbourg d'Espagne en Europe au profit de la France, qui mène, sous Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-pyrenees/#i_87393

TRENTE ANS GUERRE DE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enjeux du conflit : les interventions étrangères »  : […] Comme il n'avait pas été réglé par la victoire de l'Empereur sur la révolte de Bohême, le conflit n'a cessé de rebondir à mesure que des intérêts nouveaux – et plus généraux – s'y sont trouvés engagés. Il est certain que les princes protestants redoutaient que l'Empereur n'établît son autorité sur toute l'Allemagne, n'y augmentât son autorité personnelle et n'y imposât le catholicisme. C'est cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/#i_87393

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 435 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au point de payer ses soldats en puisant dans sa propre fortune, il était dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turenne-henri-de-la-tour-d-auvergne-vicomte-de/#i_87393

UN TEMPS D'EXUBÉRANCE, LES ARTS DÉCORATIFS SOUS LOUIS XIII ET ANNE D'AUTRICHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 138 mots

Présentée au Grand Palais du 11 avril au 8 juillet 2002, cette exposition inédite avait pour but d'offrir une vue d'ensemble des arts décoratifs en France au milieu du xvii e  siècle. C'était le deuxième grand rassemblement de ce type organisé par le musée du Louvre après l'exposition Un âge d'or des arts décoratifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-temps-d-exuberance-les-arts-decoratifs-sous-louis-xiii-et-anne-d-autriche-exposition/#i_87393

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les entreprises de prestige »  : […] De la première guerre d' Italie entreprise par Charles VIII en 1494 à la signature du traité du Cateau-Cambrésis par Henri II en 1559, la France du dernier Valois direct, Charles VIII, devenue celle des Valois-Orléans avec Louis XII et celle des Valois-Angoulême avec François I er et Henri II, va être engagée, soixante-cinq ans durant, dans une suite de guerres qui contri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valois/#i_87393

VAUBAN SÉBASTIEN LE PRESTRE DE (1633-1707)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 2 142 mots

La carrière de Vauban correspond à l'apogée de la fortification bastionnée en France, dont les nombreuses guerres du règne de Louis XIV favorisent le développement. Vauban est né à Saint-Léger de Foucheret (actuellement Saint-Léger-Vauban, Yonne) dans une famille de petite noblesse nivernaise. Après des études chaotiques, il commence son apprentissage militaire en 1651 dans le régiment du prince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vauban-sebastien-le-prestre-de/#i_87393

VÉNALITÉ DES OFFICES

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 768 mots

L'office est primitivement une fonction confiée par le roi à l'un de ses serviteurs pour la gestion du domaine. Lorsque s'affirme le pouvoir monarchique, l'office se transforme en délégation partielle de l'autorité du souverain. Au xv e  siècle, une part importante de ces fonctions sont devenues viagères sans que le roi ait pu leur conserver leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venalite-des-offices/#i_87393

VENDÔME LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 510 mots

Le comté de Vendôme (du nom d'une ville située dans le département actuel du Loir-et-Cher) ou de Vendômois fut entre les mains d'une lignée de féodaux très proches du roi capétien après avoir été vassaux du duc de France, le Robertien Hugues le Grand et son fils Hugues Capet : ils étaient même comtes de Paris et de Melun, seigneurs de Corbeil. Le comté de Vendôme passa par héritage aux lignées des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vendome/#i_87393

VERSAILLES

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 3 534 mots
  •  • 8 médias

Entre 1682, date de l'installation de la Cour dans un château en chantier, et 1789, date à laquelle la monarchie quitta définitivement le palais, Versailles fut le centre de la vie française . Pourtant, l'histoire de Versailles n'est pas circonscrite par ces deux dates, et ne se limite pas non plus à la chronologie des agrandissements de la demeure royale : Versailles, palais, centre du gouvernem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles/#i_87393

VERVINS PAIX DE (1598)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 428 mots

Pour en arriver au statu quo de la paix de Vervins le 2 mai 1598 entre la France et l'Espagne, il aura fallu près d'un demi-siècle d'une longue guerre civile, qui n'est qu'un élément de l'affrontement européen ayant débuté avec les guerres d'Italie. L'abjuration, à Saint-Denis, de Henri IV (25 juill. 1593) est le fait décisif, mais non suffisant, qui donne au roi de France la supériorité sur la Li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-vervins/#i_87393

VILLARS CLAUDE LOUIS HECTOR duc de (1653-1734) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 638 mots
  •  • 1 média

« À la guerre, tout dépend d'imposer à son ennemi et, dès qu'on a gagné ce point, de ne lui plus donner le temps de reprendre du cœur. » Cette maxime de Villars peint bien les qualités foncières de l'homme de guerre qu'il fut : esprit d'entreprise et ardeur, à quoi il faut ajouter la faculté de ne se point décourager et une jeunesse de caractère conservée intacte dans la plus extrême vieillesse. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-hector-villars/#i_87393

VILLEGAGNON NICOLAS DURAND DE (1510-1571)

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 281 mots

Né à Provins, Villegagnon est élève des collèges de La Marche et de Montaigu à Paris, en compagnie de Calvin, et étudie le droit à Orléans. Entré dans l'ordre de Malte en 1531 sur la recommandation de son oncle Villiers de L'Isle-Adam, grand maître de l'ordre, il prend part en 1541 à l'expédition, dont il a écrit le récit, de Charles Quint contre Alger et, en 1548, commande la flotte envoyée en Éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villegagnon-nicolas-durand-de/#i_87393


Affichage 

Anne d'Autriche (1601-1666)

photographie

Attribué à Charles Beaubrun, Anne d'Autriche, reine de France Huile sur toile 185 cm X 103 cm Musée national du château et des Trianons, Versailles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Annexion de Strasbourg à la France

photographie

Strasbourg est annexée le 30 septembre 1681 par Louvois dans le cadre de la «politique des réunions» menée par Louis XIV Feuillet d'almanach daté de 1682 Gravure sur cuivre 

Crédits : AKG

Afficher

Assassinat de Henri III

photographie

Le moine Jacques Clément met fin à la dynastie des Valois en assassinant le roi de France Henri III (1551-1589) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bataille de Malplaquet

photographie

Le dispositif en ligne mince des Français (en habit blanc) à Malplaquet, petit village au situé sud de Mons, le 11 septembre 1709 Leur résistance face à l'armée des coalisés (Anglais, Hollandais, Portugais) supérieure en nombre permit de stabiliser une situation compromise dans le Nord... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Buste de Louis XIV, Bernin

photographie

Bernin (1598-1680), Buste de Louis XIV, marbre, 1665 Château de Versailles, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France

photographie

École française, XVIe siècle, Catherine de Médicis (1519-1589) Galerie Palatine, Florence 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charles IX, F. Clouet

photographie

François CLOUET, Charles IX, huile sur toile Agnew and Sons, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Crise sous l'Ancien Régime

graphique

Crise économique et crise démographique d'Ancien Régime : prix du blé et mouvements de la population à Amiens à la fin du XVIIe siècle (d'après P Deyon, « Amiens, capitale provinciale », Paris, 1967) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Empire colonial français

carte

La dislocation du premier empire colonial français après le traité d'Utrecht en 1713, et la formation du second empire colonial entre 1830 et 1940 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

France : formation territoriale, de 1461 à 1610

carte

Naissance de la France moderne, de l'avènement de Louis XI à la mort d'Henri IV (1461-1610) Il n'est tenu compte que des acquisitions territoriales à l'intérieur des frontières actuelles de la France métropolitaine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours

carte

Du royaume de France sous Henri IV au territoire actuel : expansion et consolidation des frontières Il n'est tenu compte que des acquisitions territoriales à l'intérieur des frontières actuelles de la France métropolitaine 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

François Ier

photographie

François Ier (1494-1547), roi de France (1515-1547) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Henri de Guise

photographie

Le duc Henri de Guise (1550-1588) de la maison de Lorraine, un des instigateurs du massacre de la Saint-Barthélemy 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Henri II

photographie

Henri II (1519-1559), roi de France (1547-1559) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune

photographie

Frans II POURBUS dit le Jeune, Henri IV, roi de France, en armure, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, H. Rigaud

photographie

Hyacinthe RIGAUD, Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le cardinal Mazarin

photographie

Le cardinal Jules Mazarin (1602-1661), nommé Premier ministre par la régente Anne d'Autriche en 1643 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis XIV

photographie

Louis XIV (1638-1715), roi de France (1643-1715), peint par Nicolas de Largillière (1656 -1746) Wallace Collection, Londres 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis XIV, A. Coysevox

photographie

Antoine COYSEVOX, Louis XIV, marbre Musée des Beaux-Arts de Dijon, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud

photographie

Hyacinthe RIGAUD, Louis XIV, roi de France, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Marguerite de Valois (1553-1615)

photographie

Marguerite de Valois, reine de Navarre puis de France, surnommée la reine Margot 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Saint-Barthélemy, 24 août 1572

photographie

François Dubois (1790-1871), Le Massacre de la Saint-Barthélemy (24 août 1572) Détail Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Triple Portrait de Richelieu, P. de Champaigne

photographie

Philippe de Champaigne (1602-1674), Triple Portrait de Richelieu, huile sur toile, 1642 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Urbain Grandier est conduit au supplice, Joseph Nicolas Jouy

photographie

Le 18 août 1634, Urbain Grandier, curé de Saint-Pierre, a été brûlé vif sur la place Sainte-Croix pour crime de sorcellerie Il était accusé d'être à l'origine de l'effrayant désordre qui agitait depuis septembre 1632 les dix religieuses du cloître des Ursulines de Loudun Aquatinte de... 

Crédits : AKG

Afficher

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

vidéo

Les nouveaux conquérants : Hollande, Angleterre, France, Russie Guerre de Trente Ans Louis XIVLa prépondérance de l'Espagne et du Portugal s'achève au cours du XVIIe siècle devant les appétits commerciaux des autres grandes puissances européennesLes Provinces-Unies calvinistes, dont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La Ratification du traité de Münster, G. ter Borch

photographie

Gerard ter BORCH, La Ratification du traité de Münster, 1648, huile sur cuivre National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vergennes

photographie

Charles Gravier comte de Vergennes (1719-1787), ministre des Affaires étrangères de Louis XVI pendant la guerre d'Indépendance des colonies anglaises d'Amérique 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Anne d'Autriche (1601-1666)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Annexion de Strasbourg à la France
Crédits : AKG

photographie

Assassinat de Henri III
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bataille de Malplaquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Buste de Louis XIV, Bernin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Charles IX, F. Clouet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Crise sous l'Ancien Régime
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Empire colonial français
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

France : formation territoriale, de 1461 à 1610
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

France : formation territoriale, de 1610 à nos jours
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

François Ier
Crédits : Hulton Getty

photographie

Henri de Guise
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Henri II
Crédits : Hulton Getty

photographie

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, H. Rigaud
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le cardinal Mazarin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis XIV
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis XIV, A. Coysevox
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Louis XIV, roi de France, H. Rigaud
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Marguerite de Valois (1553-1615)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Saint-Barthélemy, 24 août 1572
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Triple Portrait de Richelieu, P. de Champaigne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Urbain Grandier est conduit au supplice, Joseph Nicolas Jouy
Crédits : AKG

photographie

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La Ratification du traité de Münster, G. ter Borch
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vergennes
Crédits : Hulton Getty

photographie