FRANCE (Arts et culture)Les Français en question

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les relations privées

Nous en arrivons à celle des réputations qui est le plus profondément enracinée chez les étrangers, la plus difficile peut-être à déloger : les Françaises sont censées être l'incarnation même de la coquetterie et savoir mieux qu'aucune autre user de leur charme pour mettre les hommes à leurs pieds. Le Français, quant à lui, serait le type même du séducteur latin, prodigue de déclarations passionnées et de compliments bien tournés, qui a besoin pour entretenir son ardeur romantique d'une maîtresse en sus de sa femme. Pour l'étranger libidineux qui ne connaît rien de la France, parler d'elle revient presque toujours à s'exclamer avec un clin d'œil : « Ah ! Les belles filles ! » En 1914-1918, l'une des chansons les plus populaires parmi les soldats britanniques était La Madelon. L'image de Brigitte Bardot incarne encore aujourd'hui, en Angleterre comme aux États-Unis, la sexualité triomphante. En réalité, bien sûr, les Français ont des aventures amoureuses ou extramaritales avec une fréquence qui ne dépasse pas ce que l'on peut voir dans des pays comparables. Un tiers des hommes et une femme sur dix avouent s'être livrés à l'adultère, chiffres à comparer avec les 50 p. 100 d'Américains qui déclarent avoir trompé leur femme, chiffres qui renseignent autant sur l'hypocrisie que sur les comportements. Il est hors de doute que la recherche de satisfactions sexuelles est un phénomène général et occupe un rang élevé parmi les priorités qu'implique la quête du bonheur. Environ la moitié des Françaises, en effet, déclarent qu'elles ne sont pas satisfaites de leur vie sexuelle, et les trois quarts de celles qui le sont avouent n'en être arrivées là qu'après des années de frustration. Il serait trop simple d'expliquer cette situation par le fait que la génération actuelle a été élevée par des mères pour qui le sexe était souvent un tabou, ou de l'attribuer à l'ambivalence des sentiments éprouvés par nombre de femmes à l'égard de leur héritage culturel catholique. Au moins aussi important est le manque d'imagination dont les Français continuent à faire preuve dans leurs relations avec les femmes ; dans l'âge mûr, la moitié des maris se voient reprocher ce manque d'imagination par leur épouse.

Les relations entre les êtres commencent à acquérir une dimension nouvelle. À mesure qu'il devient plus facile pour la jeune génération d'accéder aux rapports sexuels, les hommes tendent à devenir presque interchangeables. De plus, les femmes veulent un véritable compagnon ; l'amour ou la sécurité ne leur suffisent plus : elles veulent compter en tant qu'être humain, interlocuteur, personne à part entière, et non pas se voir seulement l'objet d'une admiration physique. Il fut un temps où la beauté était le seul moyen pour une femme de faire son chemin dans le monde. Malgré la persistance chez beaucoup d'hommes d'une discrimination à l'encontre des femmes, il n'en va plus de même. Dans les années 1970, on a pu croire que le couple uni serait le symbole de l'ère nouvelle, mari et femme partageant toutes leurs activités. Cet idéal tend à se répandre et à donner au couple des bases plus solides qu'à l'époque où l'univers mental de la femme et celui de l'homme n'avaient presque rien de commun. Mais aujourd'hui l'avant-garde rejette l'asphyxie que risque de faire naître une union trop étroite : à vouloir s'accorder sur tout, on multiplie les occasions de désaccord. Le compte bancaire conjoint commence à perdre sa fonction de symbole d'union réussie ; on commence à refuser de voir dans la promiscuité sexuelle la solution à tous les problèmes et la jalousie, que croyaient pouvoir abolir les jeunes de 1968, n'a pas disparu. Mais ceux qui aujourd'hui cherchent de nouvelles formes de relations s'aperçoivent qu'ils s'entendent mieux au sein du couple s'ils mènent chacun une vie un peu plus indépendante, s'intéressant à des choses différentes, au lieu de s'obstiner à partager chaque moment et chaque activité de loisir ; ils discernent l'avantage qu'il y a à posséder chacun son compte en banque. Par là, la vie personnelle des Français prend un caractère plus individualiste qui sans doute continuera à s'accroître. L'augmentation du taux de divorce confirme cette observation. Cela ne veut pas dire que le mariage en tant qu'insti [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FRANCE  » est également traité dans :

FRANCE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 1 049 mots

Finistère du continent eurasiatique, ouverte sur le grand large par trois façades maritimes, bénéficiant, par sa situation en latitude qui la place à mi-distance de l'équateur et du pôle Nord, d'un climat tempéré, la France voit alterner sur son territoire les grandes zones de plaines et de plateaux des bassins sédimentaires et fluviaux et les reliefs montagneux situés sur sa périphérie, à l'excep […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

L'Europe centrale et occidentale contraste avec la plupart des autres masses continentales par le compartimentage de son relief et du tracé de son littoral, compartimentage qui traduit celui de sa structure géologique et explique sans doute certains aspects de son développement historique. On peut cependant, malgré les irrégularités de leurs tracés, distinguer de grandes zones, correspondant aux p […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

544 435 kilomètres carrés, 65,7 millions d'habitants (2013), telles sont les données majeures de l'espace français, ce qui le classe au 42e rang pour la superficie et au 21e rang pour la population, parmi les États du monde.Dix-neuf fois plus petit que celui des États-Unis, trente-deux fois plus petit que celui de la Russie, le territoire métropolitain […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 046 mots
  •  • 3 médias

« La France est hantée par l'idée de déclin. » La formule de Christian Stoffaës résume de façon percutante l'histoire économique française depuis le début du xxe siècle, ou plutôt la manière dont les Français ont vécu cette histoire.L'idée qu'il existe un « retard français » est, en effet, une constante sur le long terme. Les comparaisons qui sont éta […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 953 mots
  •  • 11 médias

Si la Gaule romaine peut apparaître avec le recul des siècles comme une ancêtre de la France, les territoires qui devaient constituer celle-ci ne formèrent que lentement, au cours du Moyen Âge, la préfiguration de son entité nationale. Divisée au lendemain des grandes invasions du v […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 875 mots
  •  • 7 médias

À l'encontre de ce qui fut jadis soutenu par nombre d'historiens, il semble établi aujourd'hui que la monarchie d'Ancien Régime ne connut presque jamais de politique des frontières naturelles. Aux xvie et xviie siècles […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - L'État monarchique

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 7 583 mots
  •  • 1 média

Liberté, égalité, ces deux principes constituent, en 1789, les fondements de l'ordre nouveau, mais plus encore la négation radicale de l'ancien droit français, en ce qui concerne tant la conception de l'État que celle des droits individuels. L'explosion individualiste de la Révolution française a gagné toute l'Europe, tandis qu'elle a profondéme […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 926 mots
  •  • 8 médias

Dès le début de l'année 1789, alors que se préparait la réunion des États généraux voulue par le roi Louis XVI, on parlait, en France, d'« Ancien Régime ». Les événements ultérieurs donnèrent à l'expression une dimension radicale qu'elle n'avait pas nécessairement dans son principe. Il n'empêche que la période qui s'ouvre en 1789 fut bien d'abord marq […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 686 mots
  •  • 7 médias

La France libérée en 1945 est un pays en ruine, usé par une décennie de crise économique puis cinq années d'occupation. Or, durant la seconde moitié du xxe siècle, elle va connaître une spectaculaire mutation de ses structures économiques, sociales, politiques, culturelles, entraînant des transformations de l'existence quotidienne des Français comme l […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 7 138 mots
  •  • 2 médias

Qu'est ce que le droit français ? Si les enseignants spécialisés dans une branche particulière de ce droit n'éprouvent pas le besoin de répondre à une telle question, une présentation générale de cet « objet scientifique » nécessite quelques préalables méthodologiques. Les juristes positivistes considèrent qu'à chaque État correspond – et même s'identifie – un […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Pour rendre compte de l'évolution d'une langue, le linguiste distingue traditionnellement deux sortes de facteurs : des facteurs internes, c'est-à-dire des mécanismes de changements proprement linguistiques, dus aux modifications et au réaménagement des systèmes, et des facteurs externes, à savoir les modifications de la société, des techniques, etc., ainsi que les événements historiques. Ces caus […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-28 mai 1997 France. Victoire de l'opposition de gauche au premier tour des élections législatives

Intitulé Changeons d'avenir, changeons de majorité, ce programme propose « un choix de civilisation » qui consiste à « remettre l'Homme au centre de l'économie ; [à] remettre la France en marche : en créant des emplois, en diminuant la durée du travail, en rendant du pouvoir d'achat aux Français ; [à] reconquérir l'avenir : par la priorité à l'éducation, à la recherche, à la culture, à la santé, à, l'environnement ». […] Lire la suite

24-30 novembre 1982 France – Égypte – Inde. Voyage du président François Mitterrand en Égypte et en Inde

Du 27 au 30, le président français poursuit son voyage en se rendant en Inde. Juste avant son arrivée, a été annoncé un accord entre Paris et New Delhi à propos de la livraison par la France d'uranium enrichi. Si une large communauté de vue existe entre les deux pays dans le domaine politique, les relations économiques, quant à elles, se réduisent essentiellement à des ventes d'armement français. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Theodore ZELDIN, « FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/