FOSSILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les fossiles vivants

Découvert en 1957 par l'Américain Sanders sur les côtes du Massachusetts, Hutchinsoniella est un Crustacé de trois millimètres de long au biotope tout à fait original : il vit en effet dans la vase en train de floculer, par trente à quarante mètres de fond. La morphologie d'Hutchinsoniella frappe par son aspect primitif : il est très allongé et possède dix-neuf segments. La tête est en forme de croissant, les neuf segments suivants portent des appendices très généralisés, très semblables entre eux. Les dix derniers n'en possèdent pas. Hutchinsoniella est un représentant des Céphalocarides, crustacés très anciens, typiques de la structure des crustacés au début du Primaire et qui conservent même des caractéristiques étonnamment primitives et « généralisées » pour les Arthropodes. Il y a lieu de croire que l'habitat très particulier des Céphalocarides correspond à un type de biotope qui a traversé sans grands changements toutes les époques géologiques. Les espèces adaptées à ce milieu s'y sont spécialisées (absence d'yeux), mais en conservant par ailleurs leurs traits primitifs. Nous avons là l'exemple de la pérennité d'un fossile vivant, directement associée à la pérennité d'un milieu.

En 1958, le Congrès zoologique de Londres est ému par la description du fameux mollusque de la Galathea, baptisé Neopilina galatheae. Il s'agit, en effet, d'un représentant actuel des Monoplacophores, classe de Mollusques connus seulement jusque-là par des coquilles cambrio-siluriennes (début de l'ère primaire). L'étude des parties molles révèle une structure étonnamment primitive. La métamérie (segmentation) du corps est très nette alors qu'elle n'avait jamais été mise en évidence chez les autres mollusques. Les muscles, les branchies, les auricules circulatoires, les organes excréteurs et le système nerveux sont encore organisés de façon régulièrement segmentaire, un peu comme chez les vers an [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, chaire de biologie historique et évolutionnisme
  • : professeur honoraire à la faculté des sciences de Paris, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer

Classification


Autres références

«  FOSSILES  » est également traité dans :

ACANTHODIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 816 mots
  •  • 4 médias

Les acanthodiens ( Acanthodii Owen, 1846 ; du gr. acantha , épine) sont un groupe de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, éteints, connus par des fossiles de l'ère primaire, ou Paléozoïque. Ils sont les plus anciens gnathostomes certains à apparaître dans le registre fossile, à l'Ordovicien supérieur, il y a 445 millions d'années (Ma), mais disparai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acanthodiens/#i_41884

ACTINOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 759 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « actinoptérygiens fossiles »  : […] Les actinoptérygiens fossiles sont abondants depuis la fin du Dévonien (370 Ma) et souvent représentés par des individus complets. Ainsi, les données paléontologiques ont largement contribué à la connaissance de l'histoire évolutive et de la phylogénie du groupe. Des écailles d'apparence ganoïde datant du Silurien supérieur (418 Ma) ont été attribuées à un actinoptérygien ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinopterygiens/#i_41884

AGASSIZ LOUIS (1807-1873)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul SCHAER
  •  • 445 mots
  •  • 1 média

Le naturaliste suisse Louis Agassiz commence sa carrière scientifique par une étude des poissons actuels de l'Amazone que suit une étude des poissons fossiles du Brésil. Il en établit un inventaire très précis. Ces travaux sont publiés dans les cinq volumes des Recherches sur les poissons fossiles (1833-1844), où sont mentionnées mille sept cents espèces ; l'ouvrage, qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-agassiz/#i_41884

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fossiles, marqueurs du temps »  : […] Pour les chrétiens, l’histoire prenait un nouveau sens de suite ordonnée, et non plus de séquence quasiment aléatoire d’événements. Le changement fut particulièrement bien illustré par la première chronologie « universelle » que l’évêque Eusèbe de Césarée (~265-av. 341) établit par le biais d’habiles rapprochements effectués entre systèmes chronologiques différents : ceux des Romains et des Grecs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_41884

AMMONOÏDÉS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 1 427 mots
  •  • 7 médias

Les Ammonoïdés (sens large) sont des Mollusques Céphalopodes constituant une sous-classe entièrement fossile. Ce groupe, géologiquement très important, comprendrait environ 10 000 espèces qui vécurent entre le Dévonien inférieur et la fin du Crétacé. Connues autrefois sous le nom de cornes d'Ammon, les Ammonites, proches des Nautiles, en ont été séparées par Lamarck. Leur coquille, enroulée à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonoides/#i_41884

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Évolution »  : […] On considère désormais que, des trois groupes actuels d'Amphibiens, ce sont les Urodèles et les Anoures qui sont les plus étroitement apparentés et sont regroupés sous le nom de Batrachia, tandis que les Gymnophiones constituent leur groupe frère . À l'état fossile, on connaît peu de lissamphibiens antérieurs au Crétacé, le plus ancien étant un anoure très primitif, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_41884

ANGEAC-CHARENTE SITE PALÉONTOLOGIQUE D'

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 633 mots

On connaît en France, principalement en Provence et en Languedoc, un grand nombre de gisements de vertébrés continentaux datant du Crétacé supérieur, la plupart se situant entre — 83 et — 66 millions d'années. Ceux qui remontent au Crétacé inférieur (de — 145 à — 100 millions d'années) sont beaucoup plus rares. La découverte d'un site paléontologique particulièrement riche datant de l'Hauterivien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-paleontologique-d-angeac-charente/#i_41884

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Origine des Angiospermes »  : […] L’origine des Angiospermes est l’un des axes de recherche les plus complexes et passionnants en biologie évolutive. Il comporte de nombreuses facettes. Déjà au xix e  siècle, Darwin avait qualifié d’abominable mystère l’apparition soudaine des Angiospermes au Crétacé et la diversification rapide qui suivit pour conduire à la diversité actuelle du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_41884

ANTHOZOAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Yves TURQUIER
  •  • 4 388 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Tétracoralliaires »  : […] Ordre d'Anthozoaires entièrement fossiles qui a occupé toutes les mers du monde depuis l'Ordovicien jusqu'à la fin du Permien, soit pendant 400 millions d'années. Les polypes, solitaires, sécrétaient un épais squelette calcaire caractérisé par l'existence de 4 septes disposés en croix, d'où le nom de l'ordre. Mais l'étude des formes jeunes a montré qu'il y en avait réellement six, faisant ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthozoaires/#i_41884

ARACHNIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 3 667 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Arachnides fossiles »  : […] Le plus ancien fossile d’arachnides connu est un scorpion qui a été découvert en Écosse dans les sédiments datant du Silurien inférieur (— 435 millions d’années). Les espèces de scorpions du Carbonifère (autour de — 280 millions d’années) ressemblent beaucoup aux formes actuelles, raison pour laquelle ces animaux sont souvent qualifiés de véritables fossiles vivants. Des fossiles d’araignées ont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arachnides/#i_41884

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les plus anciennes araignées fossiles »  : […] La rareté des restes fossiles et l'homogénéité relative de cet ordre font des araignées un groupe difficile à classifier. Leur corps relativement mou et leur capacité à se déplacer dans les airs se prêtent mal à une bonne conservation. Les fossiles sont de valeur inégale, exception faite des spécimens retrouvés dans l'ambre (sève durcie de végétaux fossiles) de la Baltique et qui datent de quelqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/araignees-araneides/#i_41884

ARAMBOURG CAMILLE (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Djillali HADJOUIS
  •  • 1 316 mots

Camille Arambourg, grande figure de la paléontologie française de la première moitié du xx e  siècle, a décrit de nombreuses espèces de vertébrés fossiles. Homme de terrain, il a effectué de nombreuses missions, surtout en Afrique du Nord où il a découvert, sur le site de Ternifine (aujourd’hui Tighennif) en Algérie, l’Atlanthrope ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arambourg-camille-1885-1969/#i_41884

ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 2 134 mots
  •  • 4 médias

Archaeopteryx (signifiant « aile antique ») est un genre d’oiseaux fossiles connu par quelques spécimens provenant des calcaires lithographiques du Jurassique supérieur (Tithonien, environ 150 millions d’années) de Bavière (Allemagne). Combinant des plumes d’aspect très moderne et un squelette qui montre encore de nombreux caractères évoquant les dinosaures non aviens (c’es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archaeopteryx/#i_41884

ARDIPITHECUS RAMIDUS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 735 mots
  •  • 1 média

En 1994 était découvert à Aramis, en Éthiopie, un squelette daté de 4,4 millions d'années (Ma) appartenant à Ardipithecus ramidus . Comme le spécimen était très écrasé, il a fallu attendre quinze ans pour que la communauté scientifique puisse dresser un portrait de ce supposé ancêtre (T. D. White et al., «  Ardipithecus ramidus and the Paleobiology of E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ardipithecus-ramidus/#i_41884

ATAPUERCA, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques HUBLIN
  •  • 1 042 mots

Les gisements du complexe d'Atapuerca en Espagne ont acquis une renommée mondiale à la suite des découvertes qui y ont été faites à partir de 1980. Ces sites ont apporté des informations d'une importance exceptionnelle sur les premiers peuplements de l'Europe et sur l'origine des Néandertaliens. La sierra de Atapuerca est un massif calcaire qui s'élève à 1 080 m d'altitude au nord-est de Burgos. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atapuerca-site-prehistorique/#i_41884

AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 769 mots

Australopithecus anamensis est le nom d’une espèce d’hominidé ancien bipède (pouvant se déplacer sur ses deux membres postérieurs) qui a été définie en 1995 et dont le premier spécimen fossile a été découvert en 1965. Il a vécu entre 4,2 et 3,9 millions d’années (Ma). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australopithecus-anamensis/#i_41884

AU TEMPS DES MAMMOUTHS (exposition)

  • Écrit par 
  • Christine DELANGLE
  •  • 992 mots

Des sources de l'art préhistorique au cœur de la science actuelle, l'exposition Au temps des mammouths (musée d'Art moderne de la Ville de Paris, 17 mars 2004-10 janvier 2005) a transporté ses visiteurs vers les steppes à la fois herbeuses, arides et glacées d'il y a 20 000 ans. Objet de fascination, le mammouth a laissé sa trace dans la culture de nombreux peuples : sa hau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-temps-des-mammouths/#i_41884

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Botanique, paléobotanique et palynologie »  : […] La paléobotanique est l'étude des fossiles de plantes . Bien que moins médiatisée que l'étude des fossiles d'animaux (pour laquelle on conserve souvent le terme plus général de paléontologie), elle n'en revêt pas moins un intérêt scientifique primordial et toujours d'actualité. Tout comme l'étude des plantes actuelles (appelée néobotanique), la paléobotanique repose largement sur la systématique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_41884

BOUCHER DE PERTHES (J.)

  • Écrit par 
  • Claudine COHEN
  •  • 1 186 mots
  •  • 1 média

Le nom de Jacques Boucher de Perthes est lié à la naissance en France, au milieu du xix e  siècle, de deux disciplines scientifiques, l’archéologie préhistorique et la paléontologie humaine. Il combattit trois décennies durant pour la reconnaissance de l’« homme fossile », contemporain des grands animaux éteints. S’appuyant sur des arguments géol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boucher-de-perthes-j/#i_41884

BRONGNIART ADOLPHE THÉODORE (1801-1876)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 343 mots

Botaniste français et principal fondateur de la paléobotanique. Né à Paris, il est le fils du minéralogiste Alexandre Brongniart. Appliquant à la classification des plantes fossiles la méthode qu'avait utilisée Cuvier pour le règne animal, Brongniart utilise l'anatomie et l'histologie comparées pour déceler les affinités qui existent entre les végétaux actuels et les végétaux disparus. Dès 1822, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-theodore-brongniart/#i_41884

CAMBRIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 174 mots

Cambrien est le nom donné, au xix e  siècle, par Adam Sedgwick à une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria / Cumbria , formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambrien/#i_41884

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonifere/#i_41884

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] Le développement culturel durant le Paléolithique inférieur est le résultat d'un long processus qui commença sur le territoire chinois il y a un million d'années et se termina voici 200 000 ans. Les plus anciens vestiges d'occupation humaine sont encore très mal connus ; ils dateraient de la fin du Pléistocène inférieur. Les premières traces d' Homo erectus , identifiées en C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_41884

CHORORAPITHECUS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 606 mots

Neuf dents isolées, dont quatre fragmentaires, découvertes entre 2005 et 2007 en Éthiopie, dans la région de Chorora (site de Beticha), ont été rapportées à un nouveau grand singe fossile, Chororapithecus abyssinicus , par une équipe nippo-éthiopienne dirigée par Yonas Beyene et Gen Suwa. Ces fossiles proviennent de la partie supérieure de la Formation de Chorora, dont les sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chororapithecus/#i_41884

CONTINENTALES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 1 039 mots

Les séries géologiques continentales impliquent une grande stabilité des conditions de dépôt continentales, mais en même temps un enfoncement plus ou moins continu nécessaire au piégeage des sédiments provenant des secteurs érodés voisins. Sur les plates-formes épicontinentales d'Europe occidentale, ces conditions de dépôt sont de courte durée et n'ont que rarement donné naissance à de véritables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-continentales/#i_41884

COPE EDWARD DRINKER (1840-1897)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 357 mots

Paléontologiste américain. Après avoir enseigné à Haverford College de 1864 à 1867, Edward Cope consacre plus de vingt années de sa vie à des expéditions scientifiques dans l'Amérique du Nord et l'Amérique centrale ; ces expéditions permettent à Cope de réunir une extraordinaire collection de fossiles et de donner une classification de base pour les poissons, les reptiles et les espèces disparues, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-drinker-cope/#i_41884

COPPENS YVES (1934- )

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 326 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des éléphants à l'homme »  : […] Né le 9 août 1934 à Vannes (Morbihan), Yves Coppens passe sa petite enfance dans la région de Clermont, dans l'Oise, où enseigne son père qui prépare alors, avec Irène Joliot-Curie, une thèse de doctorat d'État sur la radioactivité. L'installation de ses parents à Vannes en 1944 va contribuer à éveiller son attrait pour les sciences du passé, goût très vif qu'il concrétise rapidement. Il fréquente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-coppens/#i_41884

COPROLITHES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 263 mots

Excréments fossilisés correspondant aux animaux les plus divers, les coprolithes, une fois indurés, se comportent comme des grains de sable. Silicifiés, phosphatés, cimentés par de la calcite ou simplement conservés dans un ciment sparitique, leur morphologie et leur structure permettent parfois de reconnaître leur auteur ; mais, dans de nombreux cas, leurs caractéristiques sont tellement répandue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coprolithes/#i_41884

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Crânes des ancêtres d'« Homo sapiens » »  : […] On a retrouvé sur le continent africain, en Afrique australe, dans la zone du Rift (Kenya, Tanzanie, Éthiopie), et plus récemment au Tchad, des ossements fossiles qui ont été identifiés comme les restes d'hominidés archaïques (cf. origines de l'homme ). Leur étude a permis de préciser les étapes de l'évolution du rameau humain : transformation de la denture (et sans dout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_41884

CRÉODONTES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 210 mots

Mammifères carnivores fossiles qui apparurent au tout début de l'ère tertiaire (Paléocène) et connurent une importante extension mondiale jusqu'à la fin de l'Éocène, une seule famille persistant jusqu'au Pliocène. Si l'allure générale de leur squelette annonce déjà celle de nos carnivores actuels, de nombreux caractères structuraux sont très archaïques : crâne à crête occipitale développée ; pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creodontes/#i_41884

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Paléontologie et phylogénie »  : […] Les premiers fossiles d'arthropodes que l'on puisse rattacher aux crustacés proviennent du Cambrien. Dès cette époque existent, à côté de formes primitives dont les affinités avec les crustacés actuels sont incertaines, des ostracodes et sans doute des branchiopodes. Dès le Dévonien, toutes les classes actuelles sont représentées, comme le seront, au Carbonifère, presque tous les ordres. Au Trias […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crustaces/#i_41884

CUVIER GEORGES (1769-1832)

  • Écrit par 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 2 187 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ossements fossiles »  : […] Mais l'application la plus originale, celle qui frappa davantage les esprits et qui constitue le plus grand titre de gloire de Cuvier, a trait aux ossements fossiles. Le 1 er  pluviôse an IV, il lut devant l'Institut national son mémoire sur les « espèces d'Éléphants fossiles comparées aux espèces vivantes ». En 1812, paraissait la première édition des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cuvier/#i_41884

CYCLOSTOMES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 723 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Phylogénie »  : […] On connaît des lamproies fossiles dès le Dévonien supérieur ( Priscomyzon ), il y a 360 millions d'années, et il est probable que les euphaneripidés, connu du Silurien au Dévonien (420-370 millions d'années), soient très proche de ce groupe. On considérait autrefois (cf. ostracodermes ) que les lamproies s'enracinent dans le groupe fossile des anasp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclostomes/#i_41884

DATATION PAR LES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 123 mots

Dès les années 1790, le topographe anglais William Smith (1769-1839) constate empiriquement que les strates sédimentaires sont caractérisées par des assemblages de fossiles correspondant à des périodes géologiques distinctes. Cela ouvre la voie à une reconstitution de l'histoire géologique d'une région au moyen des fossiles qu'on y trouve, et à la réalisation de cartes géologiques montrant la dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datation-par-les-fossiles/#i_41884

DÉCOUVERTE D'ABEL : AUSTRALOPITHECUS BAHRELGHAZALI

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 177 mots

Alors qu'un crâne d'hominidé fossile avait été trouvé en 1961 par Yves Coppens dans le nord du Tchad et baptisé Tchadanthropus uxoris , sans que ses affinités aient pu être clairement établies à l'époque, un autre paléontologue français, Michel Brunet (université de Poitiers), découvre, trente-cinq ans plus tard dans la même région, un véritable Australopithèque appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-abel-australopithecus-bahrelghazali/#i_41884

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE CRO-MAGNON

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 222 mots

C'est en 1868, lors de la construction de la voie ferrée de Périgueux à Agen, que furent découverts fortuitement, par Louis Lartet, au fond de l'abri-sous-roche de Cro-Magnon, près du village des Eyzies-de-Tayac (Dordogne), les restes de cinq squelettes humains dont la disposition évoquait l'idée de sépulture. Ces restes étaient accompagnés d'ossements d'animaux et d'une multitude de coquilles mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-homme-de-cro-magnon/#i_41884

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 224 mots

Découvert en 1856 dans une grotte de la vallée ( tal ) de Neander près de Düsseldorf (Rhénanie-du Nord-Westphalie), l'homme de Néandertal fut le premier homme fossile à être reconnu. Ses restes – une calotte crânienne et quelques os des membres – recueillis par un instituteur, Johann Carl Fuhlrott, et examinés par Hermann Schaaffhausen de l'université de Bonn, furent considér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-homme-de-neandertal/#i_41884

DÉCOUVERTE DE LUCY : AUSTRALOPITHECUS AFARENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

La découverte en 1974, par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb, d'un nouvel Australopithèque, Australopithecus afarensis , dans la dépression de l'Afar dans le nord-est de l'Éthiopie (site de Hadar), connu surtout sous le nom de Lucy, était exceptionnelle, avant tout par la conservation d'une grande partie de son squelette. Avec cinquante-deux os, soit 40 p. 100 de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-lucy-australopithecus-afarensis/#i_41884

DÉCOUVERTE DE SAHELANTHROPUS TCHADENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 245 mots

Dans un numéro de la revue britannique Nature de juillet 2002, le paléontologue français Michel Brunet et son équipe, définissent un nouvel hominidé, Sahelanthropus tchadensis , vieux de quelque 6 à 7 millions d'années, à partir de vestiges mis au jour un an auparavant dans le désert du Djourab (nord du Tchad). Il est représenté par deux fragments de ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-sahelanthropus-tchadensis/#i_41884

DÉCOUVERTE DES PLUS ANCIENS HOMMES MODERNES : HOMO SAPIENS SAPIENS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 217 mots

La grotte de Qafzeh en Israël, située à moins de trois kilomètres au sud de la ville de Nazareth, fouillée à partir de 1933 par René Neuville (alors consul de France à Jérusalem), permit la découverte, dès l'année suivante, des premiers crânes humains appartenant à cinq sujets (adultes et enfants) dans des niveaux très anciens datés du Moustérien. Ces fouilles, interrompues durant la Seconde Guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-plus-anciens-hommes-modernes-homo-sapiens-sapiens/#i_41884

DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 239 mots

C'est dans le massif montagneux d'Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne, qu'ont été découverts les plus anciens hommes fossiles d'Europe. Alors que ce massif était connu de longue date des paléontologues et préhistoriens amateurs, ce n'est qu'en 1994, lors des fouilles entreprises par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense à Madrid, Jose Maria Bermudez de Castro du Musée d'histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-antecessor/#i_41884

DÉCOUVERTE D'HOMO FLORESIENSIS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 394 mots

En 2003, une équipe australo-indonésienne, dirigée par M. Morwood, met au jour dans la grotte de Liang Bua sur l'île de Flores, en Indonésie, des ossements appartenant à divers individus hominidés. Ces restes fossiles sont attribués, l'année suivante, à une nouvelle espèce humaine : Homo floresiensis , vieille de quelque 20 000 à 18 000 ans. Le squelette le plus complet, cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-floresiensis/#i_41884

DÉCOUVERTE D'ORRORIN TUGENENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 186 mots

C'est dans les Tugen Hills, au cœur du rift Gregory au Kenya, que Martin Pickford et Brigitte Senut ont découvert, en 2000, les restes d'un nouvel hominidé vieux de quelque 6 millions d'années dans le gisement de Lukeino. Treize pièces osseuses et dentaires – dont deux mandibules et deux fémurs très fragmentaires –, représentant au moins cinq individus, semblent confirmer la présence en Afrique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-orrorin-tugenensis/#i_41884

DÉCOUVERTE DU PREMIER ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 120 mots

En 1861, le paléontologue allemand Hermann von Meyer donne le nom d' Archaeopteryx lithographica à une plume fossile provenant des calcaires lithographiques du Jurassique de Bavière. La même année, on y découvre un squelette presque complet d' Archaeopteryx , spécimen qui possède à la fois des caractères d'oiseaux et de reptiles, et qui suscite de vives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-premier-archaeopteryx/#i_41884

DÉCOUVERTE DU PREMIER AUSTRALOPITHÈQUE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 189 mots

Alors qu'au début du xx e  siècle, l'Europe avait déjà livré de nombreux restes d'hommes fossiles, ce n'est qu'en 1924 que l'on découvrit en Afrique du Sud, dans la grotte de Taung, le crâne d'un très jeune sujet, le tout premier représentant d'un groupe d'hominidés très anciens, exclusivement fossiles et africains : les Australopithèques. Désigné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-premier-australopitheque/#i_41884

DÉFINITION DES DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 158 mots

Dans un rapport sur les reptiles fossiles de Grande-Bretagne, l'anatomiste et paléontologue Richard Owen (1804-1892) propose de rassembler sous le nom de Dinosauria (du grec deinos , « terriblement grand » et sauros , « lézard ») trois genres mis au jour dans le Jurassique et le Crétacé d'Angleterre : Megalosaurus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/definition-des-dinosaures/#i_41884

DENISOVA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 773 mots
  •  • 1 média

L'homme de Denisova est une nouvelle espèce d'homininés qui a été définie en 2010 grâce à l'analyse de l'ADN de ses vestiges osseux. Ceux-ci, représentés par une phalange et au moins une dent (une troisième molaire supérieure droite), avaient été mis au jour en 2008 dans une cavité des montagnes de l'Altaï sibérien appelée grotte de Denisova. L'homme de Denisova aurait vécu entre — 48 000 et —  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-denisova/#i_41884

DÉRIVE DES CONTINENTS, en bref

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 708 mots

Le 6 janvier 1912, le météorologue allemand Alfred Wegener (1880-1930) présente une communication à la session annuelle de l'Union géologique, qui se tient à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) : Idées nouvelles sur la formation des grandes structures de la surface terrestre (continents et océans) sur des bases géophysiques . Wegener y suppose que les continents actuels étaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-en-bref/#i_41884

DESCRIPTION D'ICHTHYOSTEGA

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 100 mots

En 1932, le paléontologue suédois Gunnar Säve-Söderbergh décrit sous le nom d’ Ichthyostega des fossiles mis au jour dans le Dévonien du Groenland. Vieux de quelque 360 millions d’années, Ichthyostega est un amphibien primitif pourvu de membres lui permettant de se déplacer sur la terre ferme, mais qui possède nombre de caractères, comme une nageoire ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-d-ichthyostega/#i_41884

DÉTERMINATION DU SEXE CHEZ LES VERTÉBRÉS FOSSILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 1 767 mots
  •  • 4 médias

Comme les phénomènes de fossilisation ne préservent le plus souvent que les parties dures les plus résistantes d'un organisme, notamment les os et les dents chez les vertébrés, beaucoup d'aspects de la biologie des êtres disparus échappent aux paléontologues, ou sont pour le moins difficiles à reconstituer. La détermination du sexe d'un fossile en est un exemple, les organes sexuels se prêtant m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determination-du-sexe-chez-les-vertebres-fossiles/#i_41884

DE TOUMAÏ À SAPIENS, LA RUÉE VERS L'HOMME (exposition)

  • Écrit par 
  • Dominique GOMMERY
  •  • 1 479 mots
  •  • 1 média

À l'occasion du bicentenaire de la naissance du naturaliste anglais Charles Robert Darwin (1809-1882) et des 150 ans de sa publication de l' Origine des espèces (1859) mais aussi des 200 ans de la Philosophie zoologique (1809) du Français Jean-Baptiste de Monet de Lamarck (1744-1829), la Cité des sciences et de l'industrie a présenté, du 12 février au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-toumai-a-sapiens-la-ruee-vers-l-homme/#i_41884

DÉVONIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 229 mots

Le terme Dévonien a été proposé par Adam Sedgwick et Roderick Impey Murchison en 1839 pour désigner la série stratigraphique marine du Devon, dans le sud-ouest de l'Angleterre, qui s'est avérée être contemporaine des Vieux Grès Rouges du pays de Galles, du nord de l'Angleterre et d'Écosse. Il représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire), situé entre le Silurien et le Carbonifère. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devonien/#i_41884

DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 7 333 mots
  •  • 16 médias

Les dinosaures constituent un groupe de vertébrés tétrapodes uniquement terrestres qui sont apparus et ont eu leur apogée au cours du Mésozoïque, c'est-à-dire entre quelque 225 et 66 millions d'années (Ma). Ils ont souvent été définis comme des « reptiles géants », mais ces termes ne sont pas adéquats car, d'une part, le concept de reptile ne recouvre pas une réalité zoologique (ce n'est pas un « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinosaures/#i_41884

DJEBEL IRHOUD SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Le site archéologique Djebel Irhoud est situé au Maroc, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de la ville côtière de Safi et à une centaine de kilomètres à l’ouest de Marrakech. Découvert par hasard en 1960 lors de l’extension d’une carrière de barytine (exploitée jusque dans les années 1980), il a depuis fourni plus d’une vingtaine de fossiles humains associés à une riche faune et à une sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-djebel-irhoud/#i_41884

DOCODONTES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 504 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers fossiles complets de docodontes »  : […] Le premier fossile complet de docodonte, Castorocauda lutrasimilis , a été découvert en 2004 dans la province du Liaoning, dans les couches de Daohugou. Ce même gisement a également livré le mammifère volant Volaticotherium , qui est classé parmi les Triconodontes ( Mammalia primitifs), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/docodontes/#i_41884

DODO

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 2 038 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Découverte, extinction et redécouverte »  : […] Le dodo a été découvert par les navigateurs portugais qui ont atteint, au cours du xvi e  siècle, les îles Mascareignes, alors inhabitées par l'homme. Avec la colonisation de l'île Maurice par les Néerlandais – remplacés ensuite par les Français puis les Britanniques, avant l'indépendance en 1968 –, les Européens ont pris conscience de l'existence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dodo/#i_41884

DOUVILLÉ HENRI (1846-1937)

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 292 mots

Géologue français. Admis à l'École polytechnique en 1863, Douvillé en sort deux ans plus tard avec le numéro un dans le corps des Mines. En 1867, il est attaché au Service de la carte géologique détaillée de la France. En 1875, il devient attaché aux collections paléontologiques de l'École des mines de Paris, pour réorganiser le service. La richesse des collections est telle qu'il décide d'adopter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-douville/#i_41884

EAST SIDE STORY

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 600 mots

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l' East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et géographiques d'une région, la vallée du Rift. Et, pourtant, seul l'aspect géographique de cette théorie a été retenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/east-side-story/#i_41884

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 6 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Échinodermes fossiles »  : […] L'apparition des Échinodermes ne remonte avec certitude qu'à la base du Cambrien (530 millions d'années d'après les récentes estimations), c'est-à-dire à l'époque où les Métazoaires ont acquis un squelette minéralisé. À cette date, tous les indices nous amènent pratiquement à des anatomies voisines des Holothuries. En fait, cette classe, dont les caractères sont les plus primitifs, compte les Éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinodermes/#i_41884

ÉCHOLOCATION

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 773 mots

L 'écholocation est un mode de repérage et de visualisation utilisé par certains animaux (dont les chauves-souris et les dauphins) lors de leurs déplacements pour localiser leurs proies et les obstacles dans leur environnement. Pour cela, les animaux émettent des ondes sonores, perceptibles ou non par l'oreille humaine. Celles-ci sont renvoyées lorsqu'elles se heurtent à un obstacle ou une proie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echolocation/#i_41884

ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

  • Écrit par 
  • Gaël CLÉMENT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

Entelognathus primordialis (signifiant animal primordial à mâchoires complètes) est un petit poisson fossile vieux d’environ 420 millions d’années qui a été mis au jour dans la province du Yunnan, dans le sud de la Chine. L’étude de ce fossile viendrait bouleverser les hypothèses de l'évolution des vertébrés à mâchoires (M. Zhu et al., « A Silurian pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entelognathus-primordialis/#i_41884

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La préhistoire »  : […] Depuis 1963, les découvertes de sols paléolithiques et de fossiles d' Hominidés se sont succédé en Éthiopie, et cette région du monde est devenue l'une des plus intéressantes pour la connaissance de l'origine de l'homme. Les premières récoltes de fossiles du genre Australopithecus ont été effectuées dans la basse vallée de l'Omo par la mission internationale franco-kényo-am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_41884

EUROTROCHILUS INEXPECTATUS

  • Écrit par 
  • Cécile MOURER-CHAUVIRÉ
  •  • 531 mots

Plusieurs familles d'oiseaux vivant actuellement sur le seul continent américain ont été identifiées dans le Tertiaire inférieur d'Europe, telles que les todiers (Todidés), les ibijaux (Nyctibiidés) ou les vautours du Nouveau Monde (Cathartidés), mais les colibris manquaient à l'appel. Cette lacune a été comblée grâce à la découverte, dans l'Oligocène inférieur d'Allemagne, du plus ancien colib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurotrochilus-inexpectatus/#i_41884

EDIACARA FAUNE D'

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 148 mots

En 1946, le géologue australien Reg Sprigg découvre les empreintes d'organismes à corps mou dans les grès précambriens (environ 600 millions d'années) des collines d'Ediacara, en Australie du Sud. La faune d'Ediacara, dont des équivalents ont depuis été mis au jour dans d'autres régions du monde, comprend des spécimens aux adaptations variées, qui vivaient sur le fond marin ou fouissaient dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-d-ediacara/#i_41884

FOSSILES CARACTÉRISTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 268 mots

Fossiles, ou mieux associations de fossiles, servant de repères pour définir un niveau géologique déterminé et permettant ensuite de proposer des corrélations interrégionales et intercontinentales. Les fossiles caractéristiques doivent présenter une large distribution géographique, une tolérance écologique importante, une certaine abondance, un taux d'évolution rapide ainsi que des caractères morp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles-caracteristiques/#i_41884

FOSSILES DE FACIÈS

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 140 mots

Encore appelés fossiles indicateurs de faciès, les fossiles de faciès sont des espèces fossiles limitées à certains types de sédiments (faciès) et pouvant donner des indications relatives à la genèse du dépôt. Leur distribution locale est étroitement liée aux conditions physiques, chimiques et biologiques de l'environnement. Par comparaison avec les formes actuelles, ces fossiles nous renseignent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles-de-facies/#i_41884

GARGANTUAVIS

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 984 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des restes fragmentaires »  : […] Dès 1995, un fragment de synsacrum (os formé par la fusion de vertèbres sacrées, thoraciques et caudales, sur lequel s'attachent les os du bassin) appartenant à un oiseau de grande taille a été signalé dans le Var, mais c'est en 1998 que l'espèce Gargantuavis philoinos a été définie, sur la base d'un bassin trouvé à Campagne-sur-A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gargantuavis/#i_41884

GASTORNIS ou DIATRYMA

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

Gastornis est un oiseau géant fossile, incapable de voler, qui a vécu au Paléocène et à l'Éocène, c’est-à-dire entre — 60 et — 45 millions d'années environ . Au cours du Paléocène, c’est-à-dire quelques millions d’années après l’extinction des dinosaures et avant la domination des mammifères, c’était le plus grand animal terrestre d’Europe. À partir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastornis-diatryma/#i_41884

GAVIALS FOSSILES DE THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Le gavial ( Gavialis gangeticus ) est un grand crocodilien, au museau très allongé et au régime piscivore, qui survit actuellement dans quelques rivières du sous-continent indien, où il est menacé de disparition. Des fossiles ont montré que le genre Gavialis avait autrefois une distribution géographique plus vaste. En particulier, le paléontologue néer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavials-fossiles-de-thailande/#i_41884

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Paléoanthropologues et biologistes de l'évolution humaine ont assisté en 2010 au déchiffrage d'une partie du génome néandertalien. Cette lignée humaine, qui a peuplé l'Asie de l'Ouest et l'Europe pendant 400 000 ans, a disparu il y a environ 30 000 ans. Elle est considérée comme la plus proche de la lignée de l'Homme moderne, seul survivant de toutes les espèces humaines ayant existé. Mais on est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/#i_41884

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] De 1350 à 1480, on assiste à une stagnation, sinon à un recul. Vers 1500, Léonard de Vinci (1452-1519) confie à ses « carnets » manuscrits des observations et des idées d'une stupéfiante modernité sur la sédimentation, la fossilisation, etc. Il réfute avec une ironie mordante l'explication des fossiles par le Déluge, devenue courante, et par la génération spontanée, qui allait prendre un grand po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-histoire-des-sciences-de-la-terre/#i_41884

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sédimentologie, paléontologie et géologie historique »  : […] La géologie historique, parfois qualifiée de géologie événementielle, a pour but d'établir la succession des âges géologiques. Elle étudie l'histoire de la Terre en établissant un catalogue temporel organisé de la succession des grands événements géologiques. Avant même que la radioactivité ne fournisse les outils de datation absolue, la succession des strates sédimentaires et leur contenu en fos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_41884

GLACIATION ORDOVICIENNE

  • Écrit par 
  • Jean-François GHIENNE
  •  • 1 031 mots
  •  • 5 médias

Les glaciations ponctuent l’histoire de la Terre depuis plus de deux milliards d’années. De vastes calottes de glace, aussi appelées inlandsis, se développent alors sur les continents. La dernière grande période de glaciation commence il y a 34 millions d’années (Ma) avec la croissance de l’inlandsis antarctique. Bien avant cela, au Paléozoïque inférieur, des inlandsis d’envergure équivalente s’é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciation-ordovicienne/#i_41884

GRAPTOLITHES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 832 mots
  •  • 2 médias

Aussi élégantes qu'énigmatiques, les empreintes des colonies de Graptolithes, plus ou moins rameuses, groupant des animaux minuscules (zoïdes) non conservés, sont connues depuis le Cambrien moyen (IV) jusqu'au Carbonifère inférieur (XXIV) ; ces fossiles occupent une place importante dans les faunes de l'Ordovicien et du Silurien. Leur rapidité d'évolution, qui permet de distinguer plusieurs ordres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graptolithes/#i_41884

GYMNOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 005 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Âge et registre fossile des Gymnospermes »  : […] Il est difficile de traiter les Gymnospermes sans évoquer leur registre fossile, particulièrement riche, diversifié et abondant, notamment à la fin du Paléozoïque et au cours du Mésozoïque. De nombreux fossiles sont connus non seulement pour chacun des cinq grands groupes nommés précédemment (Ginkgoales, Cycadales, Pinaceae, Gnetales et Cupressophytes), mais également pour un certain nombre d’aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/#i_41884

HAPPISBURGH TRACES DE PAS D'

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène MONCEL
  •  • 1 265 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sur la trace des plus anciens peuplements de l’Europe »  : […] Cette découverte se produit plusieurs années après la mise au jour d’outils taillés sur deux sites de la même région qui attestent une présence de l’homme beaucoup plus ancienne que l’on imaginait, à savoir dès 900 000 ans (site 3 de Happisburgh) et 700 000 ans (site de Pakefield) dans cette partie septentrionale de l’Europe. Il est désormais établi que des groupes d’hominidés quittent l’Afrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traces-de-pas-d-happisburgh/#i_41884

HISTOIRE DES VÉGÉTAUX FOSSILES (A. Brongniart)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 122 mots

Le botaniste Adolphe Brongniart (1801-1876), s’inspirant des travaux de Georges Cuvier (1769-1832) sur les vertébrés, applique les méthodes de l’anatomie comparée à l’étude des végétaux fossiles. Avec la publication de son Histoire des végétaux fossiles , en 1828, il fournit des bases scientifiques solides à la paléontologie végétale, ou paléobotanique. Il s’intéresse nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-vegetaux-fossiles/#i_41884

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Des grands singes aux Hominidés »  : […] Le passage des grands singes à l'Homme est toujours le sujet d'un débat brûlant . Il est bien difficile de trouver les liens de parenté entre eux, les fossiles datés entre 10 et 4,5 Ma étant trop peu nombreux et souvent fragmentaires. Dans l'état actuel de nos connaissances et exception faite de Sahelanthropus tchadensis , trouvé a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_41884

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Le terme « insecte » a longtemps désigné tous les arthropodes à six pattes, mais cette définition a évolué au cours des années 1980. Le terme insecte au sens large a été remplacé par celui d'hexapode et les Insectes ne désignent plus qu'une classe au sein de la superclasse des Hexapodes qui regroupe, à côté des Insectes, les Protoures, les Collemboles et les Diploures . Cette nouvelle subdivision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_41884

JURASSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 087 mots

Succédant au Trias et précédant le Crétacé, le Jurassique correspond au deuxième système du Mésozoïque (ère secondaire), qui s'étale de — 199,6 (± 0,3) millions d'années (Ma) à — 145,5 (± 4) Ma, soit une durée d'environ 55 Ma. Le terme « Jura Kalkstein », proposé par Alexander von Humboldt en 1799 pour désigner des dépôts sédimentaires carbonatés du Jura, fut repris en 1829 par Alexandre Brongnia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurassique/#i_41884

KIELAN-JAWOROWSKA ZOFIA (1925-2015)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 896 mots

Dans le chapitre « Une pionnière dans l’étude des mammifères du Mésozoïque »  : […] Avant ces expéditions, les mammifères n’étaient connus que par quelques dents et fragments de mâchoires. Les nouvelles fouilles mettent au jour de nombreux crânes et squelettes, révélant peu à peu la grande diversité de ce groupe durant le Mésozoïque, vivant alors à l’ombre des dinosaures. Et puis, grâce aux échanges scientifiques et culturels, les chercheurs polonais peuvent participer à des réu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zofia-kielan-jaworowska/#i_41884

LEAKEY LES

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 796 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des lieux et des circonstances favorables : la Rift Valley »  : […] Avec la naissance de Louis Seymour Bazett Leakey à Kabete, au Kenya, alors colonie britannique, le 7 août 1903, s'ouvre un destin exceptionnel. En ce début du xx e  siècle, dans la Rift Valley, les gisements de la basse vallée de l'Omo en Éthiopie (1902) et ceux de la gorge d'Olduvai (1911) en Afrique orientale allemande (devenue le Tanganyika à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-leakey/#i_41884

LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Description du fossile »  : […] Le fossile, découvert en 2013 par Chalachew Seyoum, un doctorant éthiopien rattaché à l’université de l’Arizona, est un fragment gauche de mâchoire inférieure portant six dents : une canine abîmée ; la première prémolaire et la première molaire, qui sont cassées ; la deuxième prémolaire et, enfin, les deux dernières molaires qui sont complètes . Comme toujours en paléontologie, l’étude du fossile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominide-de-ledi-geraru/#i_41884

LEHMAN JEAN-PIERRE (1914-1981)

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 1 256 mots

Né à Caen le 10 août 1914, Jean-Pierre Lehman est étudiant à la faculté des sciences de Paris lorsqu'il décide de partir pour Stockholm, en 1937, pour préparer son diplôme d'études supérieures au laboratoire de paléontologie du Riksmuseet. Sous la direction du professeur E. Stensio, ce laboratoire, qui est alors à la pointe de la recherche mondiale en paléontologie des vertébrés inférieurs, va exe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-lehman/#i_41884

MOUSTIER SITE PRÉHISTORIQUE DU, Dordogne

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 789 mots
  •  • 1 média

Pour les périodes anciennes de la préhistoire, la mise au jour d'un squelette humain bien conservé est un événement très rare. Le nouveau-né néandertalien du Moustier a été trouvé en mai 1914 par Denis Peyrony dans un abri-sous-roche situé sur le territoire de la commune de Peyzac-le-Moustier en Dordogne. Selon le fouilleur, ce fossile avait été volontairement inhumé dans une couche vieille de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-du-moustier-dordogne/#i_41884

LINGJING SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Isabelle CREVECOEUR
  •  • 1 402 mots
  •  • 1 média

Le site archéologique de Lingjing se trouve à une quinzaine de kilomètres de la ville de Xuchang, dans la province du Henan, au nord de la Chine. Situé à une altitude de 117 mètres et découvert en 1965, ce site de plein air a livré en 2007 et 2008 des fragments de deux crânes humains adultes mis au jour dans des sédiments lacustres. L’étude de ces deux fossiles, dont la couche de dépôt géologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-lingjing/#i_41884

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans l'état actuel des connaissances, définir scientifiquement ces vertébrés que l'on nomme couramment mammifères est une véritable gageure que nous ne nous proposons pas de tenir. Il semble pourtant, a priori, parfaitement possible, voire facile, de trouver des caractères généraux et communs à l'homme, au cheval et au rat. D'une façon plus générale, il est possible de définir un groupe de vertéb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_41884

MAMMIFÈRES PLACENTAIRES (ORIGINE DES)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 329 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des premiers placentaires aux placentaires actuels »  : […] Si l'on se penche sur l'histoire de ce groupe de mammifères, la première question que l'on se pose est celle qui concerne l'origine des placentaires actuels. Les plus anciens sont identifiés comme tels grâce à l'anatomie des os du bassin chez des fossiles découverts dans des sédiments datés de 110 millions d'années (Crétacé moyen). Dès lors est-il possible que des lignées actuelles aient une ori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes-placentaires-origine-des/#i_41884

MÉROSTOMES

  • Écrit par 
  • Michel Henri NAUDO
  •  • 1 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Phylogénie »  : […] À côté d'un petit nombre d'espèces vivantes, les Mérostomacés comprennent de très nombreuses espèces fossiles, que l'on rencontre depuis le Cambrien moyen jusqu'au Permien. On les divise en deux sous-classes, les Gigantostracés et les Xiphosures. Les Gigantostracés atteignent une taille de deux mètres. Leur abdomen est entièrement segmenté ; il présente un préabdomen ou mésosoma de sept segments, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merostomes/#i_41884

MÉSOZOÏQUE ou ÈRE SECONDAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 8 315 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Paléoclimats et paléoenvironnements »  : […] Les reconstitutions environnementales et climatiques du Mésozoïque s'appuient sur la répartition de divers types de roches (carbonates, charbons, évaporites, bauxites, tillites ...), ainsi que sur la présence de structures particulières appelées glendonites. Ces dernières correspondent à des pseudomorphoses de l'ikaïte (CaCO 3 , 6H 2 O), minéral qui se forme dans les eaux froides ( <  6  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesozoique-ere-secondaire/#i_41884

MEYER HERMANN VON (1801-1869)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 741 mots
  •  • 1 média

Paléontologue allemand, Hermann von Meyer est connu notamment pour avoir donné le nom d’ Archaeopteryx (du grec archaios , « ancien », et pteryx , « aile ») à l’un des plus célèbres vertébrés fossiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-von-meyer/#i_41884

MICROPALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Madeleine NEUMANN
  •  • 4 015 mots

La micropaléontologie est l'étude des restes fossiles de taille microscopique, d'origine animale ou végétale, provenant de micro-organismes ou étant des micro-constituants d'organismes plus grands. Ses applications sont celles de la paléontologie, dont elle ne se distingue que par la taille des objets étudiés. Elle en diffère par les techniques d'études, puisque la taille des organismes observés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micropaleontologie/#i_41884

MISLIYA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 638 mots
  •  • 2 médias

Découvert dans la grotte de Misliya – site préhistorique situé sur le flanc ouest du mont Carmel, près de la ville de Haïfa, au nord d’Israël, et des gisements de Tabun et Skhul –, l’homme de Misliya est le plus ancien représentant des hommes anatomiquement modernes du Levant. Ce fossile humain vieux de quelque 180 000 ans, et connu simplement par un maxillaire (mâchoire supérieure), repousse ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-misliya/#i_41884

MONOPLACOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 320 mots

Créée en 1940, cette classe de l'embranchement des mollusques ne comprenait alors que des formes paléozoïques (Cambro-Silurien) rappelant des patellacés primitifs, notamment par leur coquille d'une seule pièce, conique ou aplatie. Ils en différaient par la présence de six paires d'insertions musculaires symétriques sur la face interne de cette coquille. Ces mollusques étaient considérés comme étei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monoplacophores/#i_41884

NANNOFOSSILES

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 181 mots

Très petits microfossiles (de 2 à 15 μm ; 10 μm en moyenne), à la limite du pouvoir séparateur du microscope optique, les nannofossiles sont étudiés au microscope électronique. Ils comprennent les coccolithes, les hystricosphères, les radiolaires, les chitinozoaires, etc. Ils sont soit siliceux comme les radiolaires et les hystricosphères, soit calcaires comme les coccolithes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nannofossiles/#i_41884

NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Les Néandertaliens, connus depuis le milieu du xix e  siècle, ont constitué une population d'hommes fossiles dont les premières caractéristiques sont apparues il y a plus de 400 000 ans en Europe. Après avoir occupé tout ce continent, une partie du Moyen-Orient, et de l'Asie, jusqu'aux frontières occidentales de la Chine, ils se sont éteints il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neandertaliens-neanderthaliens/#i_41884

NECROLESTES PATAGONENSIS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Necrolestes patagonensis (pilleur de tombes de Patagonie) est une espèce animale fossile qui a longtemps fait l'objet de discussions concernant sa place au sein des mammifères. Il s'avère aujourd'hui que ce mammifère fouisseur mangeur d'insectes, qui semblait avoir disparu à la fin du Mésozoïque, il y a environ 65 millions d'anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/necrolestes-patagonensis/#i_41884

NOMENCLATURE BOTANIQUE RÈGLES INTERNATIONALES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 9 944 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Rangs de taxons et nothotaxons »  : […] Les groupes taxonomiques (c'est-à-dire servant à la classification) de chaque rang sont appelés « taxons » (en latin taxa , sing. taxon ). Chaque organisme individuel est considéré comme appartenant à un nombre non défini a priori de taxons, de rangs subordonnés consécutifs, le rang de base étant celui de l'espèce. Pour les organismes non hybrides, les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regles-internationales-de-nomenclature-botanique/#i_41884

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Le règne des énantiornithes »  : […] Les énantiornithes constituent un groupe bien particulier d'oiseaux encore relativement archaïques, qui connurent un incontestable succès évolutif au cours du Crétacé. Ce n'est pourtant qu'en 1981 que leur existence fut révélée par le paléontologue britannique Cyril Walker. Celui-ci découvrit que certains oiseaux fossiles du Crétacé supérieur d'Argentine se différenciaient des oiseaux modernes p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_41884

ORBIGNY ALCIDE DESSALINES D' (1802-1857)

  • Écrit par 
  • Jacques PHILIPPON
  •  • 380 mots

Appartenant à une famille de scientifiques qui participa à la grande révolution scientifique du xix e  siècle, Alcide d'Orbigny est né à Couëron (Loire-Atlantique). Jeune, il voyage à travers l'Amérique du Sud, qu'il explore de 1826 à 1834. Il se lance alors dans l'étude des fossiles ; son activité dans ce domaine est immense, surtout dans la desc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orbigny-alcide-dessalines-d/#i_41884

ORDOVICIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Le terme Ordovicien, formé d'après le nom de la tribu celte des Ordovices, a été créé au xix e  siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordovicien/#i_41884

ORGANISMES FOSSILES PLURICELLULAIRES PREMIERS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Au-delà de 1 milliard d'années, les traces fossiles de formes vivantes font partie de ce que le philosophe français Bernard Teyssèdre a appelé très justement La Vie invisible (L'Harmattan, 2002) : quelques vagues traces, quelques microfossiles visibles seulement au microscope. Pourtant, en 2008, au cours de travaux de terrain effectués dans le cadre d'un contrat, le sédimento […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-organismes-fossiles-pluricellulaires/#i_41884

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les indices géologiques »  : […] Les micro-organismes fossiles les plus anciens ont été découverts en Australie, dans les stromatolites fossiles (J. W. Schopf, 1993) ; ils datent de 3,46 milliards d'années. À cette époque, la vie microbienne était présente sous forme de cyanobactéries filamenteuses, vraisemblablement photoautotrophes, c'est-à-dire capables de fabriquer leurs constituants fondamentaux à partir du dioxyde de carbo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_41884

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 852 mots
  •  • 7 médias

Seuls constituants du corps des vertébrés qui soient normalement préservés après la mort grâce à leur minéralisation élevée, les tissus du squelette (os, dents, cartilages) ont été longtemps considérés comme formant la charpente inerte de l'organisme. Toute l'évolution de la biologie s'inscrit en faux contre cette manière de voir superficielle. Actuellement, le squelette apparaît au contraire for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_41884

OSTRACODERMES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 584 mots
  •  • 7 médias

Le nom « ostracoderme » fut introduit en 1889 par le paléontologue américain Edward Drinker Cope (1840-1897) pour désigner un ensemble de vertébrés primitifs fossiles sans mâchoires (« agnathes ») possédant une cuirasse osseuse dermique. Il a été démontré, depuis lors, que ces animaux appartiennent en réalité à des groupes très divers, et ce terme ne recouvre donc plus aucune réalité phylogénétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostracodermes/#i_41884

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’homme de Piltdown et la théorie des présapiens »  : […] À cinq ans d'intervalle, en 1907 et 1912, deux autres découvertes survenues dans des couches anciennes en Europe même, vont illustrer à leur tour l'existence d'un être intermédiaire entre les singes et l'homme. La première, représentée par une mâchoire inférieure, provenait d'une sablière située près de Heidelberg, à Mauer . La trouvaille était fort ancienne à en juger par son enfouissement sous 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_41884

PALÉOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 4 974 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le monde vivant face à une géographie mobile »  : […] La géographie change continuellement et la répartition des êtres vivants subit ces modifications. L’histoire des changements ayant affecté la distribution géographique des plantes et des animaux, donc la paléobiogéographie, peut être envisagée sous deux aspects. Le premier concerne la simple reconstitution des changements de distribution des flores et des faunes au cours des époques successives. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/#i_41884

PALÉOHISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Delphine ANGST
  •  • 3 439 mots
  •  • 7 médias

Si l’histologie est l’étude des tissus biologiques actuels, par extension la paléohistologie correspond à celle des tissus biologiques fossiles. Pour des raisons de préservation, cette discipline s’appuie le plus souvent sur l’étude des os, des dents et des coquilles d’œufs. En effet, ces structures sont celles qui se fossilisent le mieux et dont seule la phase inorganique (minérale) est préservé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleohistologie/#i_41884

PALÉO-ICHNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 965 mots
  •  • 1 média

Cette branche de la paléontologie étend son domaine à toutes les traces d'animaux fossiles ; cependant l'ichnologie s'adresse plus particulièrement aux traces laissées au cours de l'activité des organismes et non après leur mort, de façon passive. On peut expliciter cette conception de la paléo-ichnologie par la définition suivante : il s'agit de l'étude des traces fossiles d'activité animale, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleo-ichnologie/#i_41884

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

La paléontologie, terme créé en 1834 par le zoologiste français Henri Marie Ducrotay de Blainville, a pour objet l'étude des êtres (ontologie) qui ont vécu à la surface du globe terrestre avant les temps actuels ( palaios en grec signifie « ancien »). Ces êtres sont connus grâce aux fossiles (du latin fossilis , « qu'on tire de la terre ») qui représent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_41884

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Chronologie et subdivisions »  : […] Le Paléozoïque est découpé en trois « sous-ères » : le Paléozoïque inférieur, représenté par les systèmes Cambrien (de — 542 à — 488 Ma) et Ordovicien (de — 488 à — 443 Ma) ; le Paléozoïque moyen, avec le Silurien (de — 443 à — 416 Ma) et le Dévonien (de — 416 à — 359 Ma) ; enfin, le Paléozoïque supérieur, comprenant le Carbonifère (de — 359 à — 299 Ma) et le Permien (de — 299 à — 251 Ma). Ces tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_41884

PANDER CHRISTIAN HEINRICH (1794-1865)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 045 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les travaux paléontologiques et la théorie de l’évolution »  : […] Après 1817, Pander ne s’occupa pratiquement plus d’embryologie et se tourna vers l’anatomie comparée et la paléontologie. Il entreprit un voyage à travers l’Europe, en compagnie de d’Alton, et visita les principaux muséums d’histoire naturelle. Il en résulta un ouvrage monumental, l’ Ostéologie comparée (1821-1831, 14 vol.), superbement illustré et dans lequel, outre une des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-heinrich-pander/#i_41884

PANTOTHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 161 mots

Mammifères fossiles qui apparurent au Trias et s'éteignirent au début du Crétacé. Leur extension mondiale s'est déroulée à peu près uniquement au cours du Jurassique. Ils sont caractérisés par l'existence de structures mammaliennes typiques telles que l'articulation mandibulaire, la différenciation de la denture et la morphologie des molaires. Leur origine est encore inconnue, mais on peut affirme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pantotheriens/#i_41884

PERMIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 051 mots

C'est au xix e  siècle que Roderick Murchison, en tournée dans la Russie impériale, introduit le terme Permien pour désigner un ensemble de terrains affleurant de la Volga à l'Oural et de la mer Blanche aux steppes d'Orenburg. Ce terme est issu de celui de l'ancien royaume finno-hongrois Permya et non de la ville de Perm. Le Permien représente le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permien/#i_41884

PEṢTERA CU OASE SITE PRÉHISTORIQUE DE, Roumanie

  • Écrit par 
  • Oana MOLDOVAN, 
  • Hélène ROUGIER, 
  • Erik TRINKAUS
  •  • 304 mots

En 2002, la découverte d'une mandibule humaine adulte dans la grotte Peştera cu Oase (« grotte avec des os »), dans le sud-ouest de la Roumanie, a fourni des données exceptionnelles sur le peuplement de l'ouest de l'Eurasie. En effet, la morphologie clairement moderne du spécimen et sa datation au carbone 14, qui le situe entre 34 000 et 36 000 ans B.P., en font un des plus anciens fossiles humai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-pestera-cu-oase-roumanie/#i_41884

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La contribution des données paléontologiques »  : […] Les fossiles susceptibles d'apporter des informations sur les relations entre les embranchements actuels et sur l’origine des plans d'organisation sont essentiellement ceux qui sont compris entre 600 et 500 millions d'années (Ma), ce qui correspond à la fin du Protérozoïque et au Cambrien. Leur exploitation est toutefois rendue délicate du fait de l'existence de lacunes et de la difficulté que po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenie-animale/#i_41884

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une complexité des génomes acquise dès le Cambrien »  : […] Un certain nombre de gènes fonctionnent de façon coordonnée, leurs expressions contribuant à la réalisation des fonctions biologiques. L'analyse de plusieurs centaines de génomes complets de bactéries, d'archées et d'eucaryotes – les trois grands domaines du monde vivant – a montré qu'environ 500 gènes étaient conservés au fil de l'évolution. Il s'agit des gènes qui codent pour la réplication de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenomique/#i_41884

PRÉHISTOIRE - Alimentation

  • Écrit par 
  • Hervé BOCHERENS
  •  • 1 940 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers hominidés, des primates flexibles ? »  : […] Depuis Darwin, l'origine de la lignée humaine au sein des primates fait l'objet de débats passionnés, et de nombreuses hypothèses impliquant des causes alimentaires ont été proposées pour tenter d'expliquer la spécificité des hominidés et de l'espèce humaine. Singe chasseur, singe mangeur de graines dans la savane, singe charognard ? Peut-on tester de telles hypothèses par l'analyse géochimique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-alimentation/#i_41884

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique inférieur »  : […] a )  Les industries de Kehe. En 1959, les préhistoriens chinois découvraient au village de Kehe à l'extrémité sud-ouest de la province du Shanxi, onze gisements contenant treize espèces de mammifères fossiles et cent trente-huit objets façonnés à partir de galets de quartzite. Ces outils, éclats, choppers et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_41884

PREMIER DINOSAURE À QUATRE AILES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 383 mots

Les premières découvertes dans les gisements chinois du Crétacé inférieur (environ 120 millions d'années) de restes de dinosaures indiquant la présence de plumes remontent au milieu des années 1990. À en juger par les proportions de leur squelette, les animaux en question, tels que Sinosauropteryx ou Caudipteryx , avaient des formes adaptées à une locom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-dinosaure-a-quatre-ailes/#i_41884

PREMIÈRES FORMES DE VIE COMPLEXES À PLUS DE 2 MILLIARDS D'ANNÉES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 221 mots

Dans le courant de l'année 2008, le géologue Abderrazak El Albani, de l'université de Poitiers, découvre dans une carrière de Franceville (Gabon) des fossiles de forme relativement régulière sur la surface de bancs de grès. Ces fossiles ressemblent à ceux, âgés de 600 millions d'années, qui correspondent au moule interne de méduses. Le problème est que ce grès de Franceville est vieux très exacte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-formes-de-vie-complexes-a-plus-de-2-milliards-d-annees/#i_41884

PROTÉROZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Janine BERTRAND-SARFATI, 
  • Renaud CABY
  •  • 3 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La vie au Protérozoïque »  : […] L'existence d'une biosphère remontant à — 3,8 Ga est avérée par les preuves isotopiques. Les restes biologiques (microfossiles) datés de — 3,4 Ga sont douteux. À cette époque, les océans archéens étaient très pauvres en oxygène et très riches en fer, contrairement aux océans actuels. Dans une période de transition qui a duré de — 1,8 Ga à — 600 Ma, on peut penser que les parties superficielles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proterozoique/#i_41884

PTÉRIDOSPERMAPHYTES

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 1 737 mots
  •  • 4 médias

On désigne par Ptéridospermaphytes, ou Ptéridospermées, ou Ptéridospermales, un vaste embranchement de plantes vasculaires éteintes qui vécurent du Dévonien supérieur au Trias et même au Jurassique, et connurent leur apogée du Carbonifère supérieur au Permien. Elles sont caractérisées par l'association de frondes filicéennes et d'un appareil reproducteur sous forme d'ovules, comme chez les plante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pteridospermaphytes/#i_41884

RADIOLAIRES

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER
  •  • 2 583 mots
  •  • 3 médias

Les radiolaires sont des animaux unicellulaires (protozoaires) marins qui appartiennent à la superclasse des Actinopodes. D'une taille comprise entre 50 à 300 micromètres, ces micro-organismes pélagiques font partie du zooplancton. Beaucoup présentent un squelette (test) siliceux dont la forme est très variée en fonction des espèces. Leur chance de préservation dans les séries géologiques est tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiolaires/#i_41884

RECHERCHES SUR LES OSSEMENTS FOSSILES DE QUADRUPÈDES (G. Cuvier)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

Avec la publication, en 1812, de Recherches sur les ossemens fossiles de quadrupèdes, où l'on rétablit les caractères de plusieurs espèces d'animaux que les révolutions du globe paraissent avoir détruites , Georges Cuvier (1769-1832) établit les principes de la paléontologie, étude scientifique des fossiles. Dès 1796, il entreprend d'étudier les vertébrés fossiles – dont la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-les-ossements-fossiles-de-quadrupedes/#i_41884

RÉSINES NATURELLES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 537 mots
  •  • 3 médias

Produits de sécrétions végétales, complexes, souvent formés dans un appareil sécréteur. Les résines naturelles sont amorphes ; dures à température ordinaire, elles se ramollissent à la chaleur ; insolubles dans l'eau, elles sont solubles dans l'alcool, plus ou moins solubles dans l'éther et le chloroforme. Les résines proprement dites sont constituées d'alcools aromatiques souvent phénoliques, d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resines-naturelles/#i_41884

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La préhistoire du continent sahulien »  : […] Sahul est le nom de la plate-forme continentale située entre la Nouvelle-Guinée et l'Australie, sous les mers de Timor et d'Arafoura ; c'est une partie de l'ancien bouclier australien. Pendant les grandes régressions marines consécutives aux glaciations du Quaternaire, cette plate-forme, émergée, réunissait la Nouvelle-Guinée et l'Australie, se poursuivait à l'ouest et au sud de l'Australie, et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahul/#i_41884

SANTA ELINA SITE PRÉHISTORIQUE DE, Brésil

  • Écrit par 
  • Águeda VILHENA VIALOU
  •  • 373 mots

L'abri rupestre calcaire de Santa Elina (environ un millier de peintures), situé au centre de l'Amérique du Sud (Mato Grosso, Brésil), a conservé une importante succession d ' occupations préhistoriques allant de 10 000 ans et plus à l'époque subactuelle (fin du xvii e  siècle). C'est dans l'ensemble stratigraphique infér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-santa-elina-bresil/#i_41884

SARCOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 887 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Diversité »  : […] Dans la nature actuelle, les sarcoptérygiens sont essentiellement représentés par les quelque 21 100 espèces de tétrapodes, généralement caractérisés par des membres pairs pourvus de doigts, un mode de vie terrestre et une respiration aérienne permanente. Seuls quelques tétrapodes ont secondairement perdu leurs membres (serpents, orvets, apodes) ou sont retournés à une vie aquatique tout en conse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarcopterygiens/#i_41884

BURGESS SCHISTES DE

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 133 mots

En 1909, le paléontologue américain Charles Walcott met au jour un riche gisement de fossiles remarquablement bien conservés dans les schistes de Burgess, dans les Montagnes Rocheuses canadiennes. La préservation exceptionnelle des spécimens dans des sédiments à grains fins datant du Cambrien moyen (environ 520 millions d'années) permet l'étude détaillée de nombreuses formes à corps mou jusque-là […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schistes-de-burgess/#i_41884

SCIURUMIMUS ALBERSDOERFERI

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

Sciurumimus albersdoerferi est le nom donné à un petit dinosaure à plumes provenant de sédiments jurassiques d'Allemagne (O.W.M. Rauhut et al., « Exceptionally preserved juvenile megalosauroid theropod dinosaur with filamentous integument from the Late Jurassic of Germany », in Proceedings of the National Academy of Sciences , vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciurumimus-albersdoerferi/#i_41884

SILURIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 014 mots

Le terme silurien, dérivé du nom de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1835 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de quelque 28 Ma. C'est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silurien/#i_41884

SINOSAUROPTERYX PRIMA

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 1 129 mots
  •  • 1 média

Espèce de petit dinosaure carnivore, Sinosauropteryx prima – signifiant « première plume de lézard de Chine » – a été décrit pour la première fois en 1996, à partir d'un squelette complet accompagné de restes de téguments trouvé dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine). Il vivait durant le Crétacé inférieur, entre 129 et 122 millions d’années. L'annonce de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sinosauropteryx-prima/#i_41884

SIRÉNIENS FOSSILES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 675 mots
  •  • 1 média

Les siréniens actuels, représentés par les dugongs et les lamantins, méritent bien leur surnom de vaches de mer : ils broutent les prairies sous-marines côtières, remontent aussi les fleuves qu'ils débarrassent de leurs jacinthes d'eau et colonisent même quelques lacs africains. Leur aspect paisible, leur lourdeur, leurs gestes lents et mesurés et jusqu'à leur regard ne sont pas sans évoquer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sireniens-fossiles/#i_41884

SPONGIAIRES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER, 
  • Odette TUZET
  •  • 3 924 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Types ancestraux »  : […] Vers la base des temps fossilifères ont été trouvés, en Sibérie et en Afrique du Sud, des fossiles creux en forme de figue ( Baicalina Sokolov), ne comportant pas de squelette minéralisé mais ayant certainement possédé une paroi rigide et épaisse dont la forme est conservée. Dans le Cambrien inférieur du Maroc, Anzalia , de très grande taille, possède a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spongiaires/#i_41884

STÉGOCÉPHALES

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien STEYER
  •  • 1 666 mots
  •  • 4 médias

On regroupe sous le nom de stégocéphales (du grec stegos , « plaque », et kephalê , « tête ») un ensemble paraphylétique de tétrapodes anciens caractérisés notamment par un crâne muni de plaques osseuses dermiques et ornementées, formant un véritable « toit crânien » qui protège l'encéphale. La plupart des stégocéphales (lépospondyles exceptés, voir plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stegocephales/#i_41884

STÉNON, STENONIS NICOLAS ou STEENSEN NIELS (1638-1686)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 954 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le fondateur de la géologie »  : […] À la fin de 1666, de grands requins s’échouent sur la côte toscane et Sténon en effectue la dissection. Il en fera une description dans son Canis Carchariae dissectum caput publié en 1667. Dans cette étude anatomique de la tête de requin, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stenon-stenonis-steensen/#i_41884

STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON (1891-1984)

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 349 mots

Paléontologiste suédois. Après avoir étudié les sciences à l'université d'Uppsala, Erick Helge Anderson Stensiö, né à Döderhuit, est nommé professeur en 1923, puis directeur du département de paléozoologie du Muséum d'histoire naturelle de Stockholm. Il participe ensuite à sept expéditions dans le Spitzberg, où il récolte, dans les terrains dévoniens et triasiques, un certain nombre de poissons fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erick-helge-anderson-stensio/#i_41884

STERKFONTEIN SITE PRÉHISTORIQUE DE, Afrique du Sud

  • Écrit par 
  • José BRAGA
  •  • 1 831 mots

C'est dans les sédiments du site de Sterkfontein, situé à moins de 20 kilomètres à l'ouest de Johannesbourg, en Afrique du Sud, que Robert Broom découvrit, en 1936, les premiers restes d'Hominidés fossiles adultes du continent africain. Depuis cette date, Sterkfontein est devenu le site paléoanthropologique le plus productif au monde. Ces découvertes, qui se succèdent aujourd'hui encore, sont ess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-sterkfontein-afrique-du-sud/#i_41884

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Trois stratigraphies »  : […] Établir le calendrier de l'histoire de la planète Terre, c'est proposer un découpage conventionnel de cette histoire continue. En fonction de l'âge des roches étudiées, la nature de l'information stratigraphique diffère. Ainsi, des deux approches univoques, la géochronologie stratigraphique est cardinale et constitue pratiquement la seule approche disponible pour établir la chronologie des dépôts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_41884

STROMATOLITHES ou STROMATOLITES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 411 mots

De structure laminaire, avec des couches sombres et claires ondulant parallèlement, les stromatolithes ont été d'abord connus comme des fossiles généralement calcaires. La forme souvent complexe de ces édifices exclut l'hypothèse d'un simple concrétionnement. L'origine biochimique des stromatolithes a été confirmée par l'observation locale d'abondants fantômes de filaments, semblables à ceux des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stromatolithes-stromatolites/#i_41884

TAPHONOMIE

  • Écrit par 
  • Jacques PHILIPPON
  •  • 370 mots

Terme proposé par Efremov en 1940. La taphonomie est l'étude de l'enfouissement sous toutes ses formes aboutissant à la formation de gisements fossilifères : elle prendra alors en compte les fossiles proprement dits, c'est-à-dire les restes organiques dans les gisements, mais aussi les mécanismes de formation des gisements avec les diverses actions chimiques, biologiques qui entrent en jeu. Du poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taphonomie/#i_41884

TENDAGURU EXPÉDITIONS PALÉONTOLOGIQUES ALLEMANDES AU

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 434 mots

Les expéditions menées de 1909 à 1912 par les paléontologues allemands, les plus importantes jamais réalisées, avaient pour but d'explorer et d'exploiter les collines du Tendaguru, zone située dans le sud-est de l'Afrique orientale allemande (aujourd'hui Tanzanie). Cette zone s'est avérée très riche en gisements de dinosaures. Tout a commencé en 1906 par la découverte fortuite d'un os fossile par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expeditions-paleontologiques-allemandes-au-tendaguru/#i_41884

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les glaciations, un accélérateur d’évolution des êtres vivants ? »  : […] Dès 1964, Brian Harland et Martin Rudwick supposent une chute de la productivité et de la biodiversité lors d’une glaciation généralisée à cause du froid intense et de l’abaissement du niveau de la mer qui aurait fait disparaître la plupart des écosystèmes marins. Ils suggèrent que l’élévation du niveau marin au cours de la déglaciation aurait submergé de grands espaces et « recréé une variété d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_41884

TETRAPODOPHIS AMPLECTUS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Tetrapodophis amplectus (littéralement : « serpent à quatre pattes embrasseur ») est un serpent – ou tout au moins un Squamate (serpents et lézards) serpentiforme – fossile présentant des caractéristiques anatomiques des serpents (structure des vertèbres, allongement considérable du tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetrapodophis-amplectus/#i_41884

THÉRAPSIDES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 445 mots

Ensemble de vertébrés amniotes du Permien et du Trias (300 à 200 millions d'années) constituant la souche qui a donné naissance aux mammifères. Dès le Carbonifère, il y a plus de 300 millions d'années, le groupe des synapsides, qui comprend dans la nature actuelle les mammifères, s'était individualisé avec, à sa base, les caséasaures et les pélycosaures. Les thérapsides (encore appelés reptiles m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapsides/#i_41884

TOBIAS PHILLIP VALENTINE (1925-2012)

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 1 131 mots
  •  • 1 média

Paléontologue sud-africain reconnu pour ses travaux concernant les origines et l'évolution de l'homme. Phillip Valentine Tobias est né à Durban, dans la province du Natal de la République d'Afrique du Sud, le 14 octobre 1925, l'année de la publication de la description du premier australopithèque ( Australopithecus africanus ) par Raymond Dart. Il fait dans cette ville ses é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phillip-valentine-tobias/#i_41884

TOURBIÈRES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 3 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relictes biogéographiques et palynologie »  : […] La flore des tourbières, comme la faune qui en dépend, est riche en espèces étroitement spécialisées et rares. Il ne s'agit nullement de « curiosités » pour collectionneurs, mais, dans la plupart des cas, d'incontestables fragments de végétation tardiglaciaire relictuelle : en sont témoins les Carex chordorrhiza et Betula nana du Jura (cf. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourbieres/#i_41884

TRIAS

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 966 mots

Le Trias représente le premier système du Mésozoïque (ère secondaire) et s'étale de — 251 (± 0,4) millions d'années (Ma) à — 199,6 (± 0,3) Ma, soit une durée de quelque 52 Ma. Ce terme a été défini pour la première fois par Friedrich August von Alberti pour désigner trois formations connues dans le sud de l'Allemagne et constituant le « Trias germanique » : le Bundsandstein, constitué de grès rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trias/#i_41884

VOL DES PREMIERS OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 440 mots
  •  • 1 média

Les hypothèses sur l'origine du vol chez les oiseaux ont pris un nouveau tournant depuis la découverte en Chine, à partir des années 1990, de petits dinosaures, tels que Microraptor , pourvus de quatre ailes formées par de longues plumes portées par les membres antérieurs et postérieurs. Comment en est-on arrivé ensuite à la conformation des oiseaux modernes, qui ne possède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vol-des-premiers-oiseaux/#i_41884

WEGENER ALFRED (1880-1930)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 041 mots

Dans le chapitre « 1912, la formulation de la « dérive des continents » »  : […] Wegener fait ses études au Köllnisches Gymnasium de Berlin, puis aux universités de Heidelberg, d'Innsbruck et de Berlin. En 1904, après un an d'astronomie à la société Urania à Berlin, il devient docteur en soutenant une thèse sur l'histoire et l'usage des tables Alphonsines. Ces dernières, achevées en 1252, sous le patronage du roi Alphonse X de Castille, avaient permis, pendant près de quatre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-wegener/#i_41884

YANG ZHONGJIAN ou CHUNG CHIEN YOUNG (1897-1979)

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 659 mots
  •  • 2 médias

Yang Zhongjian, aussi connu sous la translittération Chung Chien Young, peut être considéré comme le fondateur de la paléontologie des vertébrés en Chine. Avant lui, les recherches dans ce domaine avaient été menées principalement par des étrangers. Né à Huaxian (province du Shaanxi) le 1 er  juin 1897, Yang Zhongjian suit des études à la faculté de géologie de l'universit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yang-zhongjian-chung-chien-young/#i_41884

YUTYRANNUS HUALI

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 558 mots
  •  • 1 média

Yutyrannus huali est un grand dinosaure à plumes qui a été mis au jour dans des sédiments du Crétacé inférieur (environ 130 millions d'années) du nord-est de la Chine. Il a été décrit en 2012 par une équipe de chercheurs chinois (X. Xu et al., « A gigantic feathered dinosaur from the Lower Cretaceous of China », in Nature , vol. 484, pp. 92-95, 2012). Ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yutyrannus-huali/#i_41884

Voir aussi

Pour citer l’article

Armand de RICQLÈS, Raymond FURON, « FOSSILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/