RÉTICULÉE FORMATION

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sophistication infinie »  : […] Sur le chemin qui tendrait à modéliser nos expériences d'intentions et de significations, un dernier pas consisterait maintenant à trouver un nouveau principe d'architecture et d'organisation, qui serait le propre de notre intentionnalité et de nos capacités sémantiques en ce qu'il rendrait compte de notre capacité d'interprétation apparemment infinie. En effet, nous sommes apparemment capables d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_29692

BULBE RACHIDIEN

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle et régulation bulbaires de la vie végétative »  : […] Il est connu que le bulbe rachidien constitue une région d'importance vitale et que sa destruction ou une lésion même légère sont fatales (nœud vital de Flourens). Cela tient à la présence, au sein de la réticulée bulbaire, de centres de première importance pour le contrôle et la régulation respiratoire et cardiaque. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulbe-rachidien/#i_29692

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le tronc cérébral »  : […] Le cerveau, avec ses deux hémisphères, repose sur une région nommée tronc cérébral , constituée, d'avant en arrière, par le mésencéphale, le pont et le bulbe rachidien. Ce dernier rejoint, en passant par le trou occipital, le canal rachidien et se prolonge par la moelle épinière. Celle-ci est parcourue par des voies descendantes, qui acheminent les signaux électriques du cerveau vers les neurones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_29692

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Voies supraspinales »  : […] Les messages nociceptifs croisent la ligne médiane au niveau des commissures grises, puis montent vers le diencéphale par le faisceau spino-réticulo-thalamique, situé dans le cordon antérolatéral de la moelle : il joint, comme son nom l'indique, le niveau spinal (moelle épinière) à la substance réticulée du tronc cérébral et enfin au thalamus de la base du cerveau (figure ). Les données électro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douleur/#i_29692

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « États de veille et de sommeil »  : […] De nombreuses substances pharmacologiques sont capables de modifier les états de veille et de sommeil (cf. sommeil ). Ainsi, les hypnotiques induisent le sommeil, tandis que les psychostimulants ( amphétamine et caféine) l'empêchent. Les travaux de neuropharmacologie ont localisé le lieu d'action de ces substances au niveau de la formation réticulée mésencéphalique ascendante, responsable du maint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_29692

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'approche anatomophysiologique »  : […] L'intérêt porté au phénomène du rêve en neurophysiologie remonte aux années 1960. Pendant longtemps, le rêve fut tenu pour une activité permanente de l'esprit restant éveillé, alors que le corps se repose dans le sommeil. Les expériences de A. Maury (1878) démontrèrent qu'il n'était pas un phénomène continu au cours du sommeil ; en effet, le réveil ne s'accompagne que rarement de souvenir de rêve. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_29692

TONUS MUSCULAIRE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 3 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Régulation supramédullaire »  : […] Le contrôle exercé par les structures centrales sur les systèmes régulateurs et effecteurs du tonus musculaire à l'échelon médullaire confère à ceux-ci une souplesse de fonctionnement et une faculté d'adaptation permanente aux exigences de la posture, du geste et du comportement vis-à-vis du milieu extérieur. Cette influence a pour point d'impact essentiel le motoneurone γ. Certes, les motoneurone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonus-musculaire/#i_29692

TRONC CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La formation réticulaire »  : […] Comme pour la calotte bulbaire, la formation réticulaire constitue en quelque sorte la substance fondamentale des calottes pontique et mésencéphalique. Elle est faite d'éléments cellulaires très dispersés ou groupés en petits amas ou en aires nucléaires plus ou moins denses. Les corps des neurones ont des tailles très diverses ; les plus gros ont des fibres relativement longues, à direction rost […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tronc-cerebral/#i_29692


Affichage 

Bulbe rachidien (coupe transversale)

diaporama

Structure du bulbe 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Centres bulbaires de la pression artérielle

dessin

Localisation des centres bulbaires régulateurs de la pression artérielle (bulbe vu dorsalement) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bulbe rachidien (coupe transversale)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Centres bulbaires de la pression artérielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin