FORÊTSLes forêts tropicales

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perspectives de la foresterie tropicale

La pression foncière sur les forêts denses tropicales devrait persister dans les premières décennies du xxie siècle. Cependant, la surface annuellement déboisée pourrait se réduire avec le temps, et le classement en importance des facteurs de déforestation se modifier, les cultures de rente se substituant à l'agriculture de subsistance comme facteur principal de déboisement. Cette déforestation et la fragmentation des massifs boisés qu'elle entraîne sont, toutes choses égales par ailleurs, semblables à celles qu'ont connues les pays européens jusqu'à la moitié du xixe siècle et les États-Unis jusqu'au début du xxe siècle, avec, cependant, le lourd handicap de sols en général beaucoup plus dégradables que ceux des zones tempérées.

La déforestation et ses effets négatifs sur l'environnement ne pourront être contenus sans des efforts accrus, notamment dans les domaines suivants :

– application de politiques raisonnées, à la fois volontaristes et participatives, d'aménagement du territoire, incluant en particulier la désignation d'un domaine forestier permanent, et la dissuasion de spéculations alternatives, agricoles ou autres, là où elles ne peuvent être durables ;

– inclusion de plus grandes surfaces de forêt dense tropicale dans des aires protégées gérées de façon effective, participative et efficace ;

– application d'approches participatives réalistes (n'impliquant pas nécessairement un transfert de propriété) permettant d'intéresser de façon significative les populations locales aux revenus tirés d'une gestion durable, afin que celles-ci ne soient pas tentées de défricher les terres forestières pour des spéculations agricoles ou d'autres usages plus rentables.

Les terres forestières et les forêts qui les couvrent sont avant tout, pour les pays tropicaux, une ressource économique et un levier de développement par leur mise en valeur, que celle-ci soit forestière (production de bois, fabrication et exportation de produits dérivés de première et seconde transformations) ou autre (le plus souvent agricole). Alors que l'opinion publique des pays industrialisés considère que les forêts denses tropicales constituent d'abord un réservoir de la biodiversité mondiale, et que leur défrichement est un facteur significatif du réchauffement de la planète. La mise en œuvre à grande échelle de modèles réalistes et efficaces de protection et de gestion durable des forêts denses tropicales nécessite de dépasser cette incompréhension entre le Nord et le Sud.

Les conditions climatiques favorables dont jouissent les pays des tropiques humides leur permettent de contribuer significativement à la demande toujours croissante de bois au niveau mondial par les plantations forestières, dont la production à l'hectare est beaucoup plus élevée que celle des forêts denses, et plus élevée aussi que celle des forêts naturelles, semi-naturelles ou plantées des pays tempérés industrialisés. La production de bois d'œuvre par les plantations peut permettre de réduire la pression à laquelle les forêts naturelles sont soumises, tout en remplissant d'autres fonctions utiles : piégeage du carbone et contribution à l'atténuation de l'effet de serre, production de bois pour l'énergie et les services domestiques, de fourrage et d'autres produits non ligneux, restauration des terres dégradées, création d'emplois et de revenus.

Des trois « conventions de Rio », celle qui est susceptible de favoriser le plus les actions de lutte contre la déforestation et de gestion forestière durable sous les tropiques est sans conteste la convention-cadre sur les changements climatiques, et plus particulièrement son protocole de Kyōto. Il faut souhaiter que la nouvelle version de celui-ci, au-delà de 2012, prendra mieux en compte la contribution de ces conventions à l'atténuation de l'effet de serre, grâce à des dispositifs incitatifs appropriés. En agissant en ce sens dans le cadre de la renégociation du protocole, les pays industrialisés importateurs de produits forestiers tropicaux, notamment ceux de l'Union européenne, prendraient une position plus clairvoyante et responsable que celle d'un embargo sur les produits forestiers tropicaux que certains d'entre eux furent tentés d'adopter dans les années 1990.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Caïque à capuchon

Caïque à capuchon
Crédits : E. Rivero/ Shutterstock

photographie

Déforestation à Guiroutou, Côte d'Ivoire

Déforestation à Guiroutou, Côte d'Ivoire
Crédits : P. Poilecot/ CIRAD

photographie

Plantation de tecks, Costa Rica

Plantation de tecks, Costa Rica
Crédits : O. Monteuuis/ CIRAD

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur de l'École nationale des eaux et forêts (Nancy), docteur d'État en géographie de la végétation (université de Toulouse), membre de l'Académie d'agriculture de France, ancien président de la section forêt, bois, nature du conseil général du génie rural, des eaux et des forêts du ministère français de l'Agriculture, ancien directeur de la division des ressources forestières de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (F.A.O.)
  • : chargé de mission à la direction du département environnement et sociétés du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement

Classification

Autres références

«  FORÊTS  » est également traité dans :

FORÊTS - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 545 mots
  •  • 1 média

À l'échelle mondiale, la forêt couvre à peu près 31 p. 100 des terres émergées. Schématiquement, on distingue deux grands types de formations : les forêts tempérées, qui se développent sous des climats contrastés, caractérisées par une croissance discontinue, en relation avec les saisons ; les forêts tropicales, localisées sous un climat chaud et humide, qui, elles, présentent une croissance conti […] Lire la suite

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 223 mots
  •  • 15 médias

Si les climats déterminent, à l'échelle planétaire, la distribution des grands types de forêts, des facteurs plus locaux interviennent pour expliquer leur diversité et la répartition de leurs essences.La forêt n'est pas immuable : elle change, évolue ; cette évolution tend, par des stades successifs, vers une formation stable, le climax ; à cette évolution progressive, souvent cyclique, s'oppose u […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tempérées

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 5 131 mots
  •  • 4 médias

Les forêts tempérées, aujourd'hui, sont de plus en plus sollicitées par les nouveaux besoins d'une société urbaine qui modifie de façon profonde et rapide ses rapports avec la nature. Les diverses demandes sociétales correspondent à trois grandes fonctions de la forêt : la production de bois, la fonction sociale (chasse, accueil du public, paysage...), la fonct […] Lire la suite

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Au début des années 1980, les médias se font l'écho d'un dépérissement inquiétant affectant les forêts européennes et dont la pollution atmosphérique serait la cause principale. D'ambitieux programmes de recherches sont alors lancés et des réseaux de surveillance mis en place. Les données acquises depuis lors ont montré qu'il n'y a pas « un » dépérissement […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Milieux et sociétés rurales »  : […] Les milieux de savanes de la zone soudanienne correspondent à l'Afrique des mils : la « boule » constitue la base des repas enrichis de « sauces » à la viande ou au poisson, le sorgho est en partie destiné à la fabrication de la bière ou dolo . Cette partie du continent peut se définir comme « l'Afrique des greniers » : dans les villages, les nombreux greniers se signalent par leur construction […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 805 mots
  •  • 16 médias

Suspendue aux flancs de l'Ancien Monde comme un « gigantesque point d'interrogation » – selon la pittoresque formule de Weulersse – l'Afrique représente le quart de la surface des terres émergées. De tous les continents c'est à la fois le plus massif (1 400 km 2 pour 10 km de côtes, contre 300 pour l'Europe) mais surtout le plus tropical et, par conséquent, le plus chaud. S'étendant du nord au su […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 078 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines et l'expansion de l'agriculture  »  : […] Il y a moins de dix mille ans, des sociétés de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs se sont transformées d'elles-mêmes en sociétés d'agriculteurs dans quelques rares régions d'Asie et d'Amérique. Ces zones peu étendues et très éloignées les unes des autres, appelées « foyers d'origine de l'agriculture » , étaient riches en ressources végétales et animales sauvages comestibles. Leurs habitants étaient des […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Secteurs économiques »  : […] La pêche commerciale s'est développée à la fin du xix e  siècle, lorsque les premières conserveries ont été construites. Malgré des périodes difficiles (raréfaction des poissons ou engorgement des marchés mondiaux), la pêche a fourni une source de revenu constante qui, à la fin des années 1990, entrait pour 4 p. 100 dans le P.I.B. Les forêts humides du Sud-Est, particulièrement les immenses forêt […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 234 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La végétation et les sols »  : […] Sur le plan de la nature et de la répartition de la végétation, l'Allemagne présente tous les caractères d'une zone de transition. Climat, relief, roches, sols, activités humaines expliquent sa répartition. À l'origine, la forêt domine presque partout. La fin des glaciations a provoqué une conquête forestière quasi générale, mais avec un nombre de formations moins riches qu'à l'époque tertiaire. […] Lire la suite

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 213 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Alpes occidentales »  : […] Dans les Préalpes du Nord (secteurs delphino-jurassien et savoyard au sens large), les premières pentes sont occupées par une chênaie où domine le chêne pubescent, concurrencé par des éléments médio-européens, le charme notamment. Plus haut (étage montagnard) se trouve une grande formation à base de hêtre, de sapin et d’épicéa, formant une forêt presque continue sur le plateau du Vercors ou dans […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul LANLY, Henri-Félix MAÎTRE, « FORÊTS - Les forêts tropicales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-les-forets-tropicales/