FORÊTSDépérissement des forêts

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quels enseignements peut-on tirer de toutes ces recherches ?

Après de nombreuses études menées en Amérique du Nord et en Europe, il n'existe pas de consensus global de l'impact de la pollution atmosphérique sur le dépérissement des forêts. En simplifiant, on peut dire qu'une pollution atmosphérique diffuse affecte les écosystèmes naturels même si les effets sont insidieux et les interactions au sein des écosystèmes complexes. Il reste (et restera) des incertitudes. En revanche, et ceci est a priori plus surprenant, les perceptions restent souvent brouillées dès qu'on se réfère au « dépérissement des forêts », généralement sans le définir. Clairement, on n'a pas pu observer de phénomène sévissant à grande échelle et débouchant sur des dommages irréversibles à grande échelle. C'est plutôt à une prise de conscience brutale : « Ils ont regardé et ils ont vu », pour reprendre la maxime du sociologue P. Roqueplo (1988) qu'il faut attribuer l'apparition apparemment simultanée des symptômes du nord au sud du continent européen au début des années 1980.

En fait, il y a diverses manifestations que l'on range, par commodité ou faute d'en savoir plus, sous le terme générique de dépérissement et que l'on peut classer de la façon suivante :

– Des dépérissements principalement occasionnés par des niveaux élevés de pollution gazeuse, notamment soufrée. On peut citer les exemples de la zone, souvent qualifiée de « triangle noir », centrée sur les monts Métallifères, de la péninsule de Kola (zone lapone limitrophe de la Russie et de la Finlande) ou encore de la zone environnant la célèbre cheminée de la fonderie de Sudbury (Ontario), longtemps le plus gros émetteur de SO2 au monde. Ces problèmes sont soit totalement maîtrisés, soit en voie de résorption, alors que des cas équivalents existent déjà ou se profilent dans certains pays en développement (Chine notamment).

– Des dépérissements dans lesquels la pollution diffuse interagit avec les aléas naturels (d'ordre climatique notamment). Sans aléas marqués, seuls les effets insidieux seront détectés. Quelques cas sont connus où des prob [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

  • : ingénieur général honoraire du Génie rural, des eaux et des forêts
  • : ingénieur en chef du Génie rural, des eaux et des forêts, directeur adjoint du Groupement d'intérêt public écosystèmes forestiers (G.I.P.-Ecofor)

Classification

Autres références

«  FORÊTS  » est également traité dans :

FORÊTS - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 545 mots
  •  • 1 média

À l'échelle mondiale, la forêt couvre à peu près 31 p. 100 des terres émergées. Schématiquement, on distingue deux grands types de formations : les forêts tempérées, qui se développent sous des climats contrastés, caractérisées par une croissance discontinue, en relation avec les saisons ; les forêts tropicales, localisées sous un climat chaud et humide, qui, elles, présentent une croissance conti […] Lire la suite

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Si les climats déterminent, à l'échelle planétaire, la distribution des grands types de forêts, des facteurs plus locaux interviennent pour expliquer leur diversité et la répartition de leurs essences.La forêt n'est pas immuable : elle change, évolue ; cette évolution tend, par des stades successifs, vers une formation stable, le climax ; à cette évolution progressive, souvent cyclique, s'oppose u […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tempérées

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 5 130 mots
  •  • 4 médias

Les forêts tempérées, aujourd'hui, sont de plus en plus sollicitées par les nouveaux besoins d'une société urbaine qui modifie de façon profonde et rapide ses rapports avec la nature. Les diverses demandes sociétales correspondent à trois grandes fonctions de la forêt : la production de bois, la fonction sociale (chasse, accueil du public, paysage...), la fonct […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tropicales

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LANLY, 
  • Henri-Félix MAÎTRE
  •  • 4 380 mots
  •  • 3 médias

Deux grands ensembles de formations végétales naturelles arborées, constituées le plus souvent d'espèces feuillues, dominent dans la bande intertropicale : les forêts denses tropicales, situées plus fréquemment dans les zones équatoriales et tropicales humides ; les formations forestières tropicales « ouvertes », telles que les formations mixtes forestières et graminéennes d'Afrique (« forêts clai […] Lire la suite

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Dans le chapitre « Principaux types d'humus »  : […] La morphologie des humus varie selon le milieu dans lequel ils se développent : dans les milieux forestiers, les humus sont constitués de couches de litière superposées à des horizons organo-minéraux A1 ; dans les milieux cultivés ou les milieux herbacés, les humus correspondent uniquement aux horizons organo-minéraux A1. Les litières étant absentes ou quasi inexistantes, l'essentiel des apports […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les formations végétales »  : […] La Chine, la Corée, le Japon ont, du moins jusqu'aux régions septentrionales où apparaît la forêt tempérée de conifères et bientôt la taïga, une végétation originale caractérisée par une très grande richesse des espèces tant tropicales que tempérées ; le monde extrême-oriental n'a pas connu en effet la glaciation quaternaire qui a éliminé dans nos pays les espèces tropicales. Une forêt « pénétropi […] Lire la suite

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor »  : […] L' anhydride sulfureux (SO 2 ) constitue le polluant atmosphérique dont l'impact sur l'ensemble des êtres vivants est de loin le plus préoccupant. Ce gaz se transforme rapidement dans l'air en acide sulfurique, très hygroscopique, qui joue un rôle essentiel dans la formation des smogs acides, brouillards propres aux milieux urbains des régions à climat tempéré froid où sévit une forte pollution […] Lire la suite

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les écosystèmes »  : […] Le milieu équatorial se caractérise biologiquement par la prédominance des forêts spontanément qualifiées de luxuriantes. En effet, ces écosystèmes, regroupés par les botanistes sous le terme global de forêts tropicales humides, forment trois grands ensembles particulièrement remarquables qui sont, par ordre d'importance : la forêt amazonienne, le bassin du Congo et les forêts d'Asie du Sud-Est. […] Lire la suite

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Forêt ombrophile tropicale »  : […] Dans la forêt ombrophile tropicale (forêt dense, forêt tropicale humide, selva, hylea, Regengehölze, tropical rainforest, pluviilignosa), les arbres sempervirents à feuilles larges occupent plusieurs strates. La régularité de la strate supérieure est parfois perturbée par des arbres plus élevés. Les troncs, parfois arc-boutés par des contreforts, se ramifient surtout dans le tiers ou le quart sup […] Lire la suite

CHÊNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 3 689 mots
  •  • 3 médias

Les chênaies sont des forêts constituées en totalité ou en grande partie de chênes, ce qui exclut les peuplements arbustifs, tels que les « brousses » à chêne kermès du Midi méditerranéen. La distinction est quelquefois subtile, ainsi Quercus calliprinos atteint de grandes dimensions en Méditerranée orientale, alors qu'il est considéré comme spécifiquement indistinct du Kermès ( Q. coccifera ). C' […] Lire la suite

Pour citer l’article

Maurice BONNEAU, Guy LANDMANN, « FORÊTS - Dépérissement des forêts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/