FORÊTSDépérissement des forêts

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelles retombées et quels prolongements actuels ?

Depuis la fin du programme Déforpa, en 1991, les recherches sur l'impact de la pollution atmosphérique se poursuivent mais avec une intensité moindre et dans des enceintes différentes. La question des charges critiques en pollution (seuils de dépôts de polluants tolérables pour les sols, les eaux, etc.) est pilotée par l'A.D.E.M.E. (Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie). Les recherches plus fondamentales sur l'impact de la pollution diffuse trouvent plus difficilement à se faire financer : dans le domaine de la pollution atmosphérique proprement dite, la pollution urbaine a occupé le devant de la scène pendant plus d'une dizaine d'années, et des sujets environnementaux nouveaux de première importance comme l'effet de serre ou la biodiversité sont devenus prioritaires. Les recherches sur les dysfonctionnements forestiers se poursuivent, particulièrement en lien avec l'impact du changement climatique.

L'épisode du « dépérissement des forêts » a suscité la première mobilisation importante des autorités politiques sur le thème de la forêt. La première Conférence ministérielle sur la protection des forêts en Europe, qui s'est tenue à Strasbourg en 1990, a ainsi vu plus d'une trentaine de pays s'engager en faveur d'un suivi organisé de la santé des forêts et d'un renforcement des recherches sur les écosystèmes forestiers.

La surveillance de l'état de santé des forêts se poursuit selon un réseau qui couvre pratiquement toute l'Europe, à l'exception de l'ex-U.R.S.S., soit 32 pays. Environ 540 placettes sont surveillées chaque année en France (plus de 6 000 en Europe) sous la responsabilité du département de la santé des forêts, créé en 1989 au sein du ministère de l'Agriculture. Ce réseau de surveillance lâche s'est vu complété par le réseau Rénécofor (Réseau national de suivi à long terme des écosystèmes forestiers). Ce dernier, géré par l'O.N.F et mis en place en 1992, est constitué de 102 placettes où l'on é [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages





Écrit par :

  • : ingénieur général honoraire du Génie rural, des eaux et des forêts
  • : ingénieur en chef du Génie rural, des eaux et des forêts, directeur adjoint du Groupement d'intérêt public écosystèmes forestiers (G.I.P.-Ecofor)

Classification


Autres références

«  FORÊTS  » est également traité dans :

FORÊTS - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 545 mots
  •  • 1 média

À l'échelle mondiale, la forêt couvre à peu près 31 p. 100 des terres émergées. Schématiquement, on distingue deux grands types de formations : les forêts tempérées, qui se développent sous des climats contrastés, caractérisées par une croissance discontinue, en relation avec les saisons ; les forêts tropicales, localisées sous un climat chaud et humide, qui, elles, présentent une croissance conti […] Lire la suite

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Si les climats déterminent, à l'échelle planétaire, la distribution des grands types de forêts, des facteurs plus locaux interviennent pour expliquer leur diversité et la répartition de leurs essences.La forêt n'est pas immuable : elle change, évolue ; cette évolution tend, par des stades successifs, vers une formation stable, le climax ; à cette évolution […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tempérées

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 5 130 mots
  •  • 4 médias

Les forêts tempérées, aujourd'hui, sont de plus en plus sollicitées par les nouveaux besoins d'une société urbaine qui modifie de façon profonde et rapide ses rapports avec la nature. Les diverses demandes sociétales correspondent à trois grandes fonctions de la forêt : la production de bois, la fonction sociale (chasse, accueil du public, paysage...), la fonct […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tropicales

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LANLY, 
  • Henri-Félix MAÎTRE
  •  • 4 380 mots
  •  • 3 médias

Deux grands ensembles de formations végétales naturelles arborées, constituées le plus souvent d'espèces feuillues, dominent dans la bande intertropicale : les forêts denses tropicales, situées plus fréquemment dans les zones équatoriales et tropicales humides ; les formations forestières tropicales « ouvertes », telles que les formations mixtes forestières et graminéennes d'Afrique (« forêts clai […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Milieux et sociétés rurales »  : […] Les milieux de savanes de la zone soudanienne correspondent à l'Afrique des mils : la « boule » constitue la base des repas enrichis de « sauces » à la viande ou au poisson, le sorgho est en partie destiné à la fabrication de la bière ou dolo . Cette partie du continent peut se définir comme « l'Afrique des greniers » : dans les villages, les nombreux greniers se signalent par leur construction […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 800 mots
  •  • 15 médias

Suspendue aux flancs de l'Ancien Monde comme un « gigantesque point d'interrogation » – selon la pittoresque formule de Weulersse – l'Afrique représente le quart de la surface des terres émergées. De tous les continents c'est à la fois le plus massif (1 400 km 2 pour 10 km de côtes, contre 300 pour l'Europe) mais surtout le plus tropical et, par conséquent, le plus chaud. S'étendant du nord au su […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines et l'expansion de l'agriculture  »  : […] Il y a moins de dix mille ans, des sociétés de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs se sont transformées d'elles-mêmes en sociétés d'agriculteurs dans quelques rares régions d'Asie et d'Amérique. Ces zones peu étendues et très éloignées les unes des autres, appelées « foyers d'origine de l'agriculture » , étaient riches en ressources végétales et animales sauvages comestibles. Leurs habitants étaient des […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Secteurs économiques »  : […] La pêche commerciale s'est développée à la fin du xix e  siècle, lorsque les premières conserveries ont été construites. Malgré des périodes difficiles (raréfaction des poissons ou engorgement des marchés mondiaux), la pêche a fourni une source de revenu constante qui, à la fin des années 1990, entrait pour 4 p. 100 dans le P.I.B. Les forêts humides du Sud-Est, particulièrement les immenses forêt […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La végétation et les sols »  : […] Sur le plan de la nature et de la répartition de la végétation, l'Allemagne présente tous les caractères d'une zone de transition. Climat, relief, roches, sols, activités humaines expliquent sa répartition. À l'origine, la forêt domine presque partout. La fin des glaciations a provoqué une conquête forestière quasi générale, mais avec un nombre de formations moins riches qu'à l'époque tertiaire. […] Lire la suite

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 207 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Alpes occidentales »  : […] Dans les Préalpes du Nord (secteurs delphino-jurassien et savoyard au sens large), les premières pentes sont occupées par une chênaie où domine le chêne pubescent, concurrencé par des éléments médio-européens, le charme notamment. Plus haut (étage montagnard) se trouve une grande formation à base de hêtre, de sapin et d’épicéa, formant une forêt presque continue sur le plateau du Vercors ou dans […] Lire la suite

AMAZONIE

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 3 262 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un potentiel immense encore mal connu »  : […] Les fleuves sont les grandes voies de pénétration, c'est par eux que l'Amazonie a été explorée, conquise et exploitée. Ils sont le symbole et la fierté de ses habitants. Les études hydrologiques se développent pour mieux calculer les apports des fleuves à l'océan et mettre au point des modèles de prévision des crues. Il s'agit de la plus grande masse d'eau douce de la planète et le débit moyen a […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Taïga »  : […] La grande forêt de conifères ou taïga s'étend du sud de l'Alaska et du Canada jusqu'au littoral nord-occidental des États-Unis. Les arbres sont surtout des sempervirents, épicéas et pins. Saules et bouleaux croissent au bord des eaux, et des peupliers caractérisent en général les zones brûlées. Vers la toundra, les arbres deviennent chétifs, alors qu'au sud, la taïga se mêle à la forêt caducifol […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Argentine humide et Argentine sèche »  : […] Cet obstacle combiné avec l'étirement du pays sur 34 degrés de latitude donne naissance à des milieux climatiques fortement contrastés dont les oppositions sont accusées par l'irrégularité et, parfois, la violence des types de temps. La succession des saisons froide et chaude, chacune plus ou moins longue selon la latitude, permet certes de classer l'Argentine parmi les pays tempérés. Mais le mot […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les formations végétales »  : […] La Chine, la Corée, le Japon ont, du moins jusqu'aux régions septentrionales où apparaît la forêt tempérée de conifères et bientôt la taïga, une végétation originale caractérisée par une très grande richesse des espèces tant tropicales que tempérées ; le monde extrême-oriental n'a pas connu en effet la glaciation quaternaire qui a éliminé dans nos pays les espèces tropicales. Une forêt « pénétropi […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Asie polyculturale »  : […] Plusieurs auteurs ont parlé de « civilisation du riz » à propos de l'Asie orientale et méridionale. Mais la progression du front rizicole n'a pas été continue – il a par exemple stagné en Chine du iii e au début du x e  siècle. Il ne faut pas oublier qu'il existe également d'autres céréales (blé, sorgho, mil...), d'autres cultures (canne à sucre, coton, hévéa, légumes, oléagineux, épices, fruits […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Diversité biogéographique »  : […] Située essentiellement en zone intertropicale, l'Asie du Sud-Est était jadis couverte de vastes forêts, dont la diversité biogéographique n'a d'égale que celle des grandes forêts amazoniennes. Une ligne imaginaire, tracée par le naturaliste Alfred Russel Wallace au xix e  siècle, oppose les terres reposant sur la plate-forme continentale asiatique dite de la Sonde, où dominent les espèces d'affi […] Lire la suite

AULNAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 234 mots
  •  • 1 média

Il existe une quinzaine d'espèces d'aulnes. Ce sont des arbres ou arbustes des régions froides de l'Ancien et du Nouveau Monde, surtout de l'hémisphère Nord. Les peuplements denses de ces végétaux, ou aulnaies, occupent les sols humides ou frais, calcaires ou non. Les aulnaies forment des forêts plus ou moins mélangées en plaine, alors qu'en haute montagne ou à proximité de l'Arctique il s'agit d […] Lire la suite

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une grande diversité climatique et un fort potentiel agricole »  : […] L'Azerbaïdjan présente une grande variété climatique avec neuf zones différentes, allant d'un climat de haute montagne au nord et à l'ouest, à un climat subtropical humide au sud, en passant par des zones tempérées, des zones de steppes humides, des steppes semi-arides. Le pays est donc caractérisé par une grande variété de paysages. La forêt s'étend sur plus de 900 000 hectares, soit 11 p. 100 d […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 507 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cœur : montagnes et bassins »  : […] Du point de vue du relief, les montagnes s'organisent en deux ensembles correspondant à peu près aux deux branches du système alpin précédemment décrites. Le premier s'étend des Alpes orientales à la Grèce péninsulaire en passant par les chaînes dinariques et albanaises ; le second comprend les Carpates méridionales, la Stara Planina et le Rhodope. Entre les deux, le couloir méridien constitué pa […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice BONNEAU, Guy LANDMANN, « FORÊTS - Dépérissement des forêts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/