RÉSINEUX FORÊTS DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pommes de pin

Pommes de pin
Crédits : Michael Orton/ Stone/ Getty Images

photographie

Douglas (cônes)

Douglas (cônes)
Crédits : Gary Braasch/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Les forêts résineuses naturelles

Beaucoup de forêts résineuses naturelles sont déterminées par le climat, et constituent généralement l'aboutissement (climax) des séries évolutives allant du sol nu à la forêt.

Pommes de pin

Pommes de pin

Photographie

Pommes de pin (Pinus ponderosa). 

Crédits : Michael Orton/ Stone/ Getty Images

Afficher

Étagement altitudinal

Dans les massifs montagneux de l'Europe moyenne, la plupart des étages de végétation sont caractérisés par une ou plusieurs formations où les résineux sont prédominants, sinon exclusifs. Dès l'étage montagnard (altitude minimale : 1 200 m dans les Alpes du Sud, plus basse vers le nord), selon la pluviosité, croissent des sapinières, pessières ou pinèdes, pures ou mêlées aux feuillus tels que hêtres et érables (cf. forêts, tabl. 1). La domination des résineux devient absolue à l'étage subalpin, vers 1 600 m d'altitude, où les pins à crochets, arolles (Pinus cembra) et mélèzes atteignent ou parfois dépassent 2 400 m, s'arrêtant au seuil de la toundra d'altitude (étage alpin).

Les forêts résineuses sous climat humide (1 500 mm et plus de précipitations par an) et pas trop froid (étage montagnard) sont parmi les plus impressionnantes par leurs dimensions et leur richesse. Telle est, dans le Jura, la sapinière de la Joux : aux sapins, dont beaucoup atteignent 50 m de hauteur, se mêlent quelques hêtres et épicéas ; le sous-étage comporte des buissons – chèvrefeuille noir, sureau à grappes, églantier (Rosa pendulina) – et un nombre important d'herbacées (plus de soixante-dix) – Adenostyles pourpres, dentaires blanches, géraniums roses, véroniques bleues – croissant rapidement dès la fin du printemps à la faveur d'un sol riche et frais. Une telle diversité végétale implique une égale richesse faunistique ; elle se traduit aussi par une productivité ligneuse élevée (11 m3/ha/an, parfois plus, avec un cubage de 800 m3/ha).

Les sapinières et pessières montagnardes d'Europe occidentale ont des caractères semblables, bien que la richesse du tapis herbacé et la productivité soient variables selon le sol (plus faibles sur les substrats acides à mor). Des homologies plus lointaines e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉSINEUX FORÊTS DE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Taïga »  : […] La grande forêt de conifères ou taïga s'étend du sud de l'Alaska et du Canada jusqu'au littoral nord-occidental des États-Unis. Les arbres sont surtout des sempervirents, épicéas et pins. Saules et bouleaux croissent au bord des eaux, et des peupliers caractérisent en général les zones brûlées. Vers la toundra, les arbres deviennent chétifs, alors qu'au sud, la taïga se mêle à la forêt caducifol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_43717

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La taïga »  : […] La forêt occupe en Sibérie le vaste territoire compris entre le cercle polaire et les frontières méridionales de la Russie, exception faite de quelques plaines à végétation de prairie placées aux confins de la Mongolie. Sa limite septentrionale n'est jamais tranchée. La transition avec la toundra s'effectue par une zone où l'arbre lutte contre des conditions climatiques hostiles, où s'aventurent q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_43717

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de la forêt française  »  : […] Avec ses 15,5 millions d'hectares, la forêt française est inégalement répartie sur le territoire. On observe : – une forte concentration à l'est d'une diagonale nord-est/sud-ouest (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d'Azur), avec un taux de boisement de plus de 30 p. 100 ; – une faible densité à l'ouest, avec moins de 10 p. 100 de taux de boisement. Les L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_43717

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Dans le chapitre « Évolution de l'état de santé des peuplements forestiers »  : […] Grâce aux données récoltées dans les différents réseaux de surveillance, on peut décrire l'évolution de la situation en France depuis les premières observations réalisées dans les Vosges. Au niveau national, le niveau de mortalité annuelle est resté relativement faible puisqu'il a fluctué, entre 0,2 p. 100 et 0,4 p. 100, au cours des années 1980 et 1990. Cela signifie qu'il n'y a pas eu de dépéris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/#i_43717

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 679 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Influence des facteurs du milieu sur l'humification »  : […] Trois facteurs dépendant du milieu jouent un rôle important : la végétation, qui fournit des litières plus ou moins facilement décomposables, les conditions climatiques et, enfin, la nature et la composition du matériau d'origine (milieu minéral). En fait, il existe entre ces facteurs un lien plus ou moins étroit. La végétation fournit la matière première des composants de la matière organique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_43717

LANDES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 1 043 mots

Situées dans le Bassin aquitain, en bordure de l'océan Atlantique, sur 230 kilomètres, de la Gironde à l'Adour, les Landes ont la forme d'un triangle, dont les sommets sont la pointe de Grave, Nérac et Bayonne. Le département du même nom couvre quelque 9 250 kilomètres carrés et constitue l'une des cinq composantes de la région Aquitaine. Leurs 14 200 kilomètres carrés sont couverts d'un sable dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landes/#i_43717

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel BOURNÉRIAS, « RÉSINEUX FORÊTS DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/