FORCE D'UN ACIDE ou D'UNE BASE

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Basicité (ou acidité) de SH »  : […] La constante de (h′) permet d'évaluer, dans l'eau, la force d'un acide ; elle est, d'ailleurs, la même que celle qui est donnée en (a′), la seule différence consistant à admettre que le proton est sous la forme H 3 O +  ; on aboutira ainsi à une classification des acides HA ou BH + par force croissante. Se reportant à (h), on voit que si HA est un acide suffisamment fort, toutes les molécules HA […] Lire la suite

CATALYSE

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les acides et les bases »  : […] Les acides et les bases sont les plus simples des catalyseurs de la phase liquide, et les plus anciennement connus. L'acide sulfurique concentré absorbe les alcènes (éthylène, propylène, butylènes) qui, par addition d'eau, sont convertis en alcools (éthanol, propanol, butanols). La théorie ancienne admettait la formation d'un ester sulfurique, puis son hydrolyse ; mais on préfère penser que le vr […] Lire la suite

CHLORURE D'HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots

Formule brute : HCl Masse moléculaire : 36,46 g Point d'ébullition : — 84,9  0 C Point de fusion : — 114  0 C Température critique : 51,54  0 C. Gaz incolore d'odeur forte et étouffante, très soluble dans l'eau (qui à la température ordinaire en dissout environ 450 fois son volume), fumant dans l'air humide, corrosif. On appelle acide chlorhydrique (esprit de sel, acide muriatique) les solutions a […] Lire la suite

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ion H+ »  : […] En raison de l'énergie nécessaire à la rupture des liaisons covalentes X − H et du potentiel d'ionisation élevé de l'hydrogène, l'ion H + n'existe que dans les solvants polaires suffisamment ionisants et dans lesquels il comporte une forte énergie de solvatation. La solvatation est facilitée en fait par la très petite taille du proton. Dans l'eau par exemple : l'ionisation exigeant 1 310 kJ. Les […] Lire la suite

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 735 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Échelles de pH en milieu non aqueux »  : […] Considérons un solvant amphiprotique HS. Le nivellement des propriétés des acides forts dans ce solvant résulte de son caractère basique plus ou moins prononcé, c'est-à-dire de son affinité pour la particule H + (couple H 2 S + /HS). On conçoit que, dans un solvant moins basique que l'eau, on puisse observer une différenciation dans la force de ces acides, qui se comporteront alors comme des aci […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->

Affichage 

Échelle d'acidité

Échelle d'acidité

dessin

Échelle d'acidité En a est représentée l'échelle dans l'eau avec, à gauche, les acides BH (ou plutôt les bases correspondantes) et à droite les acides AH En b est représentée celle dans le méthanol, qui est décalée de ▵pK+ = 1,3 pour BH+ et ▵pK0 = 4,9 pour AH si bien que les acides... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échelle d'acidité

Échelle d'acidité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin