FONCTIONNALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'anthropologie à la sociologie structuro-fonctionnaliste

Après la Première Guerre mondiale, une branche entière de l'anthropologie se constitue en marchant sur de telles brisées. Inspiré par l'école française de sociologie, Alfred Reginald Radcliffe-Brown (1881-1955) (Structure and Function in Primitive Society, 1952) reprend à son compte l'idée que les différentes composantes d'une société peuvent s'expliquer par les fonctions qu'elles remplissent et par le concours qu'elles apportent à la bonne marche de la structure d'ensemble. Plus distant d'Émile Durkheim et plus occupé de l'individu, Bronislaw Malinowski (1884-1942) formule de façon plus nette et originale encore les principes fondateurs du « fonctionnalisme », terme dont il revendique la paternité et qui entre dans le vocabulaire des sciences sociales au cours des années 1930. L'auteur de A Scientific Theory of Culture and Others Essays (1944) commence par définir la culture comme l'ensemble des moyens utilisés par les êtres humains pour vivre et prospérer. L'homme doit satisfaire deux types de besoins : des besoins élémentaires d'origine biologique (métabolisme, reproduction, sécurité...) et des besoins culturels « dérivés » (production de richesses, contrôle social, éducation...). Analyser une institution équivaut alors à comprendre quel besoin elle contente, depuis les nécessités alimentaires de base jusqu'aux demandes de spiritualité auxquelles répondent les exécutions sacramentelles.

Bien que soumise ensuite à une inflation de définitions, l'analyse fonctionnaliste bénéficie d'un lustre nouveau en sociologie grâce aux travaux de Talcott Parsons (1902-1979), professeur à l'université Harvard. Soucieux de donner un coup d'arrêt à la dérive empiriste dont se rend coupable à ses yeux la sociologie nord-américaine, Parsons bâtit une théorie structuro-fonctionnaliste (structural-functionnal analysis) dont la première pierre est posée en 1937 avec la publication de The Structure of Social Action. À l'aide d'un matériau emprunté aux sciences sociales européennes (Émile Durkheim, Alfred Marshall, Vilfredo Pareto et Max Weber), Parsons jette les bases d'une théorie qui met en scène un acteur capable d'ajuster des moyens à des fins mais sous contrainte d'un environnement culturel qui prédéfinit l'éventail et la hiérarchie des buts et des ressources légitimes. Parsons ancre plus fondamentalement encore sa réflexion dans la tradition fonctionnaliste en affichant sa conviction que toute totalité sociale est le composé d'éléments interdépendants. À la différence de Malinowski cependant, Parsons ne suit pas un chemin qui mène de la partie vers le tout. Il adopte à l'inverse une démarche qui, partant de la totalité, permet de comprendre de quels ressorts bénéficie la dynamique d'un système.

Parsons met en évidence trois conditions majeures au bon fonctionnement des systèmes d'action. Il faut, en premier lieu, un cadre stable. L'intériorisation des normes et des valeurs par les acteurs et l'institutionnalisation de ces dernières dans la culture et les structures constituent la solution à ce problème majeur qu'est celui de l'ordre social. Systèmes d'attentes et d'anticipations réciproques qui façonnent les interactions, les rôles sociaux joués par les individus révèlent d'abord, au quotidien, l'influence décisive des valeurs et des règles dans la production de l'ordre social. La stabilité de ce dernier doit également à l'existence d'interdépendances vertueuses entre les éléments qui composent le système social. Les caractéristiques de la famille américaine répondent bien, par exemple, aux exigences du système professionnel. Aux États-Unis, la faible emprise de la parentèle sur le destin des individus rend crédible le discours sur la réussite individuelle et l'égalité des chances. La rétraction de la famille au noyau couple/enfants facilite quant à elle la mobilité géographique et professionnelle.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur de sociologie au Conservatoire national des arts et métiers

Classification

Autres références

«  FONCTIONNALISME  » est également traité dans :

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Causes, fonctions, raisons »  : […] L'idée de cause n'est-elle pas inapplicable, sachant que l'objet observé par la sociologie est une totalité et que ses composantes ne peuvent être expliquées que par référence à cette totalité ? Si oui, il faut expliquer ces composantes non par leurs causes, mais par leurs fonctions . En fait, c'est seulement sous sa forme radicale que le fonctionnalisme permet de fournir une explication des phéno […] Lire la suite

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 242 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] Le connexionnisme se présente quant à lui comme un ensemble de méthodes de modélisation et de simulation de toute une variété de processus cognitifs ; et c'est en cherchant à dégager les traits communs à ces méthodes, et les avantages qu'elles présentent sur les méthodes classiques, que les connexionnistes ont commencé à élaborer une doctrine. À cet égard, leur parcours n'est pas sans rappeler c […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 394 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La charge affective »  : […] Le conflit social n'est pas aussi affectivement chargé qu'une situation de dépendance, mais il l'est plus qu'une situation de concurrence. C'est ce qui limite l'intérêt d'une distinction à laquelle Simmel et Coser attachent la plus grande importance, celle des conflits « réalistes » et des conflits « non réalistes ». Les premiers sont des conflits d'intérêts ; les seconds sont la décharge des tens […] Lire la suite

DESIGN

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 8 020 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Contre la théorie, les manifestes »  : […] Les designers, observateurs privilégiés du monde de la production, du fait même qu'ils y occupent une position marginale, transmettent plus que tous autres des clés pour regarder les objets. C'est vraisemblablement parce que l'observation des intentions est inhérente au design que les designers ont peut-être à voir avec ceux que les Grecs envoyaient « en groupe assister à un spectacle religieux ou […] Lire la suite

LASSWELL HAROLD DWIGHT (1902-1978)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 322 mots

Ses travaux sur la politique et la structure de la personnalité dans une optique fonctionnaliste et béhavioriste font de Lasswell une figure très représentative de l'école sociologique américaine et un des fondateurs de la psychologie politique. Il attribue notamment aux sciences de la politique la fonction de « combattre les grandes crises de notre époque ». Sorti de l'université de Chicago, il a […] Lire la suite

MUSÉE ET MÉDIATION NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Geneviève VIDAL
  •  • 3 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’est-ce qu’une médiation ? »  : […] Une disposition à l’innovation généralisée fournit un cadre propice aux expérimentations avec les médiations numériques culturelles. Prêts à dépasser les difficultés ergonomiques et la déstabilisation des usages, les publics de musées s’en montrent friands, qu’il s’agisse de tester un casque de « réalité augmentée », un jeu avec une tablette ou un téléphone mobile. Sur Internet, les publics de co […] Lire la suite

ORGANICISME

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 2 867 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les applications contemporaines »  : […] Les recherches contemporaines se caractérisent par une application plus structurelle de l'organicisme. Reprenant l'image de l'interdépendance des parties, les fonctionnalistes l'appliquent à présent aux divers genres d'institutions sociales qui constituent, elles aussi, les parties d'un tout social. On abandonne l'analogie psychosociologique pour chercher dans l'organisme biologique un modèle du […] Lire la suite

PARSONS TALCOTT (1902-1979)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 755 mots

Professeur à l'université Harvard, Talcott Parsons fut l'un des plus grands théoriciens de la sociologie contemporaine. Sa démarche scientifique fut initialement influencée par les travaux de l'économiste anglais Alfred Marshall, à qui il doit l'idée fondamentale selon laquelle l'action sociale ne peut être analysée sans référence aux valeurs. Ainsi Parsons en est-il venu à élaborer un système de […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 965 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une diversification des approches : l’émergence de nouveaux courants  »  : […] Le tournant du xx e  siècle est une période charnière. Le mouvement psychologique s’internationalise et de nouvelles figures de la psychologie apparaissent qui vont marquer une époque. En Allemagne, la psychologie est dominée par l’école de Wundt qui considère que les processus mentaux sont complexes par nature. Désignant par les termes « éléments psychiques » les composés de ces complexes, il con […] Lire la suite

ACQUISITION DE LA SYNTAXE

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 1 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’explication fonctionnelle de l’acquisition syntaxique »  : […] L’autre courant, fonctionnaliste ou émergentiste, s’inspire des grammaires cognitives et soutient qu’en dépit de sa complexité la grammaire peut être apprise. Dans cette acquisition, les divers composants du langage (phonologie, lexique, sémantique, pragmatique) œuvrent de manière interactive. Ce courant intègre les apports des sciences cognitives, de la modélisation connexionniste et de la théori […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel LALLEMENT, « FONCTIONNALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme/