FOIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rôle des désordres immunitaires dans la pathologie hépatique

L'intervention de troubles de l'immunité dans les maladies du foie, qui avait pourtant été invoquée dès le début du siècle par N. Fiessinger, est longtemps demeurée méconnue. L'immunohépatologie s'est surtout développée à partir de 1950, et l'on considère actuellement que des désordres immunitaires peuvent être à l'origine de diverses maladies du foie, ou encore être responsables d'une évolution vers la chronicité de certaines atteintes, notamment virales ou médicamenteuses.

Deux affections du foie sont généralement considérées comme pouvant relever d'une étiologie immunologique, et sont classées parmi les maladies dites « auto-immunes » : la cirrhose biliaire primitive et une variété particulière d'hépatite chronique active.

La cirrhose biliaire primitive est une maladie essentiellement féminine, caractérisée par une stase biliaire intrahépatique et une destruction progressive des petits canaux biliaires interlobaires. En faveur d'une pathogénie immunitaire plaident de nombreux arguments, dont les plus importants sont la présence habituelle d'anticorps sériques multiples (le plus caractéristique étant l'anticorps antimitochondrie, qui est à la base d'un des meilleurs tests diagnostiques de la maladie) et l'association possible à diverses maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie, la thyroïdite de Hashimoto et le syndrome de Sjögren.

Parmi les hépatites chroniques actives, un certain nombre relèvent, nous l'avons vu, d'une étiologie virale ou médicamenteuse ; des affections congénitales, comme la maladie de Wilson et le déficit en α1-antitrypsine, sont également susceptibles de donner lieu à un tableau d'hépatite chronique active ; à côté de ces cas, il est une variété d'hépatite chronique active où aucune étiologie n'est retrouvée ; elle s'observe volontiers chez la femme jeune, et s'accompagne fréquemment de diverses manif [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages



Médias de l’article

Tissu hépatique

Tissu hépatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hépatocyte

Hépatocyte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tests d'exploration fonctionnelle

Tests d'exploration fonctionnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Virus hépatotropes

Virus hépatotropes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 7 médias de l'article





Écrit par :

  • : docteur en médecine, ancien chef de clinique à la faculté de médecine de Paris
  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : docteur en médecine, ancien chef de clinique, médecin consultant de l'hôpital Saint-Antoine, Paris

Classification


Autres références

«  FOIE  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La pathologie traumatique »  : […] L'abdomen, insuffisamment protégé par sa paroi musculaire, est exposé à différentes agressions, qui provoquent soit des contusions, soit des plaies. a) Les contusions de l'abdomen atteignent de préférence les organes parenchymateux, et, par ordre de fréquence décroissante, la rate, le foie, les reins, le pancréas. La rupture traumatique de la rate peut succéder à un traumatisme localisé, du type […] Lire la suite

ADÉNYLIQUE CYCLIQUE ACIDE ou ADÉNOSINE MONOPHOSPHATE CYCLIQUE (AMP cyclique)

  • Écrit par 
  • Paolo TRUFFA-BACHI
  •  • 482 mots

En 1956, l'Américain E. W. Sutherland et ses collaborateurs découvrent un facteur thermostable indispensable à l'activation, par l'adrénaline, de la phosphorylase du tissu hépatique. La caractérisation chimique de la substance montre qu'il s'agit d'un nucléotide : l'adénosine 3′,5′-monophosphate cyclique. L'AMP cyclique a été depuis mis en évidence chez toutes les espèces animales, chez les bactér […] Lire la suite

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] Le rôle respectif des différents types de récepteurs adrénergiques dans les effets tissulaires intégrés des catécholamines est parfois difficile à élucider. En effet, ces récepteurs transmettent le plus souvent des messages divergents et modulent de manière opposée l'activité de la cellule cible. Dans beaucoup de systèmes expérimentaux, le type d'effet observé dépend de la concentration en adréna […] Lire la suite

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lésions viscérales de l'alcoolisme chronique »  : […] Leurs liens avec l'intoxication alcoolique, souvent difficiles à préciser, sont d'ordre statistique, et la filiation des lésions n'est guère aisée à mettre en évidence et à expliquer de manière détaillée. Nous limitant aux cas les plus fréquents, et aux faits les plus indiscutables, nous insisterons sur deux ordres d'atteintes : les neuropathies et la cirrhose du foie. L' intoxication alcoolique c […] Lire la suite

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 642 mots

Dans le chapitre « Catabolisme et élimination »  : […] L' aldostérone est presque entièrement métabolisée au cours de la traversée hépatique, comme l'indique sa concentration quasi nulle dans la veine sus-hépatique. L'inefficacité de l'aldostérone administrée par voie orale illustre sa métabolisation complète lors d'un seul passage hépatique. La clearance métabolique de l'aldostérone, c'est-à-dire le volume plasmatique virtuel que le foie épure de l' […] Lire la suite

AMIBIASE

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 647 mots

Dans le chapitre « Localisations extra-intestinales »  : […] L'amibiase ne lèse pas que l'intestin ; le foie et plus rarement le poumon peuvent être touchés. C'est ainsi que l' hépatite amibienne représente la complication majeure de l'amibiase intestinale : l'amibe hématophage peut franchir la paroi colique, passer dans le sang veineux et envahir le foie pour y déterminer : – une hépatite amibienne non suppurée, avec gros foie douloureux et fébrile, curabl […] Lire la suite

ANDERSEN MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

La maladie d'Andersen, également appelée glycogénose de type IV, est une maladie héréditaire du métabolisme très rare liée au déficit en amylo-1 :4,1 :6-transglucosidase, enzyme clé de la synthèse du glycogène. Ce déficit entraîne la production excessive d'une forme anormale de glycogène, l'amylopectine, qui s'accumule dans les tissus, en particulier le foie et le muscle cardiaque. Les enfants at […] Lire la suite

BERNARD CLAUDE (1813-1878)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre «  La fonction glycogénique du foie »  : […] C'est pour sa thèse de doctorat ès sciences naturelles (soutenue en 1863) que Claude Bernard effectua les recherches débouchant sur la découverte de la fonction glycogénique du foie. Persuadé par ses propres travaux que le sang n'était pas le milieu où se déroulaient les « oxydations respiratoires », il se mit à la recherche, à partir de 1850, des organes où se déroulaient ces oxydations. La prem […] Lire la suite

BILHARZIOSES ou SCHISTOSOMIASES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 900 mots

Dans le chapitre « Clinique »  : […] Les manifestations pathologiques sont engendrées essentiellement par les œufs dont la présence déclenche une irritation locale. Chacun d'eux constitue un foyer inflammatoire. S'ensuivent ulcération, destruction tissulaire, fibrose ou rétraction cicatricielle source de complications. Ces œufs sont innombrables. Le pouvoir pathogène des Schistosoma demande cependant à être interprété. Dans bien des […] Lire la suite

BIO-INGÉNIERIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 906 mots

Créer des organes en laboratoire... Depuis quelques années, ce scénario digne d'Aldous Huxley n'est plus une utopie : plusieurs personnes dans le monde vivent avec une trachée, une vessie ou un urètre bioartificiels. Mais façonner un organe plein vascularisé, comme le foie, se révèle beaucoup plus compliqué. Des chercheurs japonais viennent cependant de franchir un pas important en parvenant à c […] Lire la suite

CÉTOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 548 mots

Ensemble des mécanismes biochimiques qui aboutissent à la formation, par le tissu hépatique, de corps dits cétoniques. Les corps « cétoniques » sont décelés en pratique médicale grâce à des réactions plus ou moins spécifiques dont les plus connues sont les réactions de Legal ou de Rothera pour l'acétone et l'acide acéto-acétique, la réaction de Gerhardt pour l'acide acéto-acétique. La cétonémie no […] Lire la suite

CHOLESTÉROL

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 5 925 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les chylomicrons »  : […] Les chylomicrons se forment dans l'intestin pendant les périodes absorptives, en présence d'apoprotéines B et à partir des acides gras exogènes apportés par les triglycérides alimentaires (100 g/jour). La fonction essentielle du chylomicron est de transporter aux tissus utilisateurs (muscles) ou aux tissus de stockage (tissu adipeux), dans les périodes postprandiales, les acides gras exogènes […] Lire la suite

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'hormone de croissance »  : […] L' hormone de croissance (GH, ou growth hormone ) est sécrétée par le lobe antérieur de l' hypophyse. La principale forme produite comporte 191 acides aminés et sa synthèse en laboratoire est maintenant possible grâce aux techniques de génie génétique. Elle est utilisée pour le traitement des enfants déficients en hormone de croissance. La sécrétion hypophysaire est contrôlée par deux facteurs h […] Lire la suite

DÉTOXICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LEROUX
  •  • 2 766 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le lieu »  : […] Les activités de détoxication les plus importantes se situent dans les tissus en interface avec l'environnement : tube digestif, appareil respiratoire, rein, mais surtout foie qui constitue la plaque tournante de ces processus. Au sein de chaque type cellulaire, les principales enzymes de détoxication se localisent dans un système membranaire intracellulaire, le réticulum endoplasmique, où les s […] Lire la suite

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Description de l'appareil digestif humain »  : […] L'élément principal de l'appareil digestif est un tube, ouvert à ses deux extrémités. On peut distinguer : un pôle supérieur, ou céphalique, la cavité buccale, véritable vestibule du tube digestif, par laquelle pénètrent les aliments ; et un pôle inférieur, ou caudal, le rectum, qui contrôle la défécation par l'orifice anal. Entre ces deux pôles, le tube digestif se différencie en quatre segments […] Lire la suite

DISTOMATOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 764 mots
  •  • 1 média

Des vers plats, les douves (plathelminthes de l'ordre des Trématodes) sont à l'origine chez l'homme d'affections du foie, de l'intestin et du poumon, les distomatoses. D'une taille de quelques millimètres à quelques centimètres, ces parasites ont un peu l'apparence d'une feuille. Grâce à leurs ventouses, ils se fixent sur les revêtements épithéliaux de différents organes de leurs hôtes (canaux […] Lire la suite

ÉCHINOCOCCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick GIRAUDOUX, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 307 mots

Les échinococcoses sont des parasitoses graves liées au développement, chez les mammifères herbivores et omnivores (et chez l'homme), des larves dites « hydatides » des ténias du genre Echinococcus . Une hydatide peut se définir comme une larve vésiculaire pouvant contenir plusieurs milliers de têtes de ténia (ou scolex). En effet, à partir d'un seul œuf naît une seule larve, mais celle-ci va élab […] Lire la suite

ESTROGÈNES ou ŒSTROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 1 220 mots

L'appellation de ces substances dérive du terme œstrus (ou estrus) qui désigne, chez les mammifères femelles, la période où l'ovulation et la réceptivité vis-à-vis du mâle coïncident. Les estrogènes naturels sont des hormones stéroïdes à dix-huit atomes de carbone ; il s'agit principalement de l' estradiol (estra triène-1,3,5 diol-3,17), de l' estrone (estra triène-1,3,5 ol-3 one-17) et de l' es […] Lire la suite

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'excrétion par accumulation dans l'organisme »  : […] Les déchets du métabolisme ne sont pas toujours éliminés hors de l'organisme. Certains d'entre eux, et plus particulièrement les moins hydrosolubles, peuvent être stockés de façon temporaire ou permanente dans des cellules ou des organes particuliers, ceci ne résultant pas nécessairement d'une incapacité à éliminer les substances en question. L'excrétion par accumulation est en fait un processus f […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

7 janvier 2019 • États-Unis • Interdiction de la vente de foie gras en Californie.

La Cour suprême valide la loi adoptée par la Californie en juillet 2004, qui interdit, au nom de la lutte contre la cruauté envers les animaux, la vente dans cet État de produits « issus du gavage d’une volaille dans le but d’agrandir son foie ». Entrée en vigueur en juillet 2012, cette loi avait [...] Lire la suite

12-27 janvier 1993 • Allemagne • Libération contestée de l'ancien dirigeant est-allemand Erich Honecker.

Le 12, la Cour constitutionnelle du Land de Berlin décide l'arrêt du procès d'Erich Honecker, en application du respect de la « dignité humaine » garanti par la Constitution. Âgé de quatre-vingts ans, l'ex-numéro un est-allemand souffre d'un cancer du foie qui serait, selon les médecins experts [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean ANDRE, Jacques CAROLI, Yves HECHT, « FOIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/