FILM

CHORÉGRAPHIE - L'art d'écrire la danse

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 2 173 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Notations modernes : décryptages du mouvement »  : […] L'évolution des styles de danse comme celle des acquis scientifiques dont la chronophotographie et la biomécanique incitent les chercheurs à poursuivre le décryptage analytique du mouvement sans référence à une école ou à un code définis. Répondant à ce besoin de disposer d'un procédé plus souple, apte à noter fidèlement toutes sortes de mouvements, quatre systèmes principaux sont élaborés au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-d-ecrire-la-danse/#i_14747

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les supports »  : […] Depuis Edison jusqu'en 1950, tous les films professionnels étaient constitués par un support en nitrate de cellulose et par une émulsion photographique à base de gélatino-bromure d'argent. Le support en nitrate, vulgairement appelé « film-flamme », avait la redoutable propriété de s'enflammer à partir de 120  0 C. En 1950, ce support très inflammable a été remplacé par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_14747

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  L'organisation et les acteurs économiques de l'industrie cinématographique »  : […] Un film de cinéma constitue à la fois une œuvre d'art et un produit fabriqué . Chacune de ces deux composantes représente un processus d'élaboration et de transformation particulier ; elles se traduisent, par exemple, par des droits différents : le producteur est le propriétaire du négatif et des droits d'exploitation, l'auteur, pour sa part, reste le propriétaire « moral » de l'œuvre, sans l'acco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/#i_14747

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La dramaturgie cinématographique »  : […] L'art du scénario ne date pas du cinéma, et la théorie dramaturgique est bimillénaire, puisque son texte le plus prestigieux et le plus ancien en Occident est la Poétique d'Aristote, dont bien des préceptes restent valables pour le cinéma, et sont utilisés consciemment ou inconsciemment par les scénaristes actuels. En même temps, le cinéma a développé des procédés dramaturgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_14747

CONSERVATION ET RESTAURATION DES COLLECTIONS PHOTOGRAPHIQUES

  • Écrit par 
  • Anne CARTIER-BRESSON
  •  • 2 185 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Matériaux et principaux types d'altération »  : […] La complexité de la conservation-restauration des photographies, dans un monde où la reproduction des images est pratiquement infinie, est avant tout liée à la diversité des procédés techniques – ainsi qu'aux ambiguïtés de terminologie et aux difficultés d'analyse de la fonction patrimoniale de ces objets. La nature des supports, des couches sensibles, des couches protectrices additionnelles ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservation-et-restauration-des-collections-photographiques/#i_14747

EASTMAN GEORGE (1854-1932)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 345 mots

Inventeur et industriel américain. George Eastman est né le 12 juillet 1854 à Waterville (État de New York). La mort prématurée de son père l'oblige à chercher du travail dès l'âge de quatorze ans. Employé par une compagnie d'assurances puis par une banque, il complète sa formation en autodidacte. À vingt-quatre ans, il découvre la photographie et se passionne pour cette technique, passant ses nu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-eastman/#i_14747

IMAGE ANIMÉE

  • Écrit par 
  • Laurent MANNONI
  •  • 4 403 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Capter le mouvement : Étienne-Jules Marey »  : […] Marey utilise en 1882 une première caméra à disque obturateur qui enregistre une série de vues séquentielles sur une seule plaque de verre sensible. Avec sa nouvelle méthode, la chronophotographie  l’écriture du temps par la lumière  , Marey devient la personnalité la plus avant-gardiste, au point de vue technique, scientifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-animee/#i_14747

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'essor des systèmes argentiques au XXe siècle »  : […] Succédant à une première période dominée par des pratiques artisanales qui privilégiaient la diversité des approches et l'initiative individuelle, l'activité photographique du xx e  siècle est caractérisée par une hégémonie industrielle dans l'exploitation du procédé au gélatinobromure d'argent dont le potentiel de développement demeure inépuisé à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-histoire-des-procedes-photographiques/#i_14747

PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 9 971 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le procédé chromogène »  : […] À la différence des techniques historiques, qui emploient des colorants ou des pigments préexistants participant directement à la formulation des couches photographiques, le concept de traitement chromogène repose sur la synthèse chimique de composés colorés dans la couche image, lors de l'opération de développement . Dès la seconde moitié du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-argentiques/#i_14747

PHOTOGRAPHIE - Sensitométrie

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 8 498 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pouvoir résolvant des films »  : […] Déterminée par contact ou par projection de mires, la limite de résolution est évaluée visuellement au microscope sur les images à un grossissement qui optimise les conditions d'observation. Comme les résultats dépendent du contraste du sujet, deux types de mires sont traditionnellement utilisés : une mire haut contraste (1 000/1) et une mire bas contraste (1,6/1). Ce sont les résultats fournis p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-sensitometrie/#i_14747

PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques argentiques

  • Écrit par 
  • Maxime CHAMPION
  •  • 7 709 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Plans-films »  : […] Aujourd'hui, les plans-films souples sont exclusivement utilisés dans les chambres professionnelles. Leur maniement n'a pas changé depuis les premiers appareils : on place les plans-films dans des châssis fermés par un volet. La plupart des châssis peuvent accueillir un plan-film par face, ce qui procure une bien piètre autonomie. À l'époque où la chambre équipait tous les photographes professionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-appareils-photographiques-argentiques/#i_14747

PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement argentique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 3 724 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Organisations des laboratoires »  : […] Un minilaboratoire est une boutique de proximité équipée d'un matériel, le « minilab », lui permettant de développer et de tirer sur place les films des clients. Généralement installé en centre-ville ou dans les galeries marchandes, il peut développer les pellicules des clients en une heure, le prix des tirages étant en rapport avec les services rendus. Il traite entre 10 et 200 films par jour. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-materiels-de-traitement-argentique/#i_14747

PLASTIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 107 mots

Dans le chapitre « L'ère des plastiques, sous douze espèces »  : […] Les objets de plastique qui nous ont accompagnés dans l'existence, éphémères ou pas, suscitent la nostalgie. Un début de liste inclut le Hula-Hoop et le Frisbee popularisés par Richard Knerr (1925-2008), les scoubidous, le cube de Rubik, les canots Zodiac et la Citroën Méhari, les disques 45-tours, les appareils photos jetables, le flacon d'Ambre Solaire et la boîte de pastilles de Tyrothricine, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastiques/#i_14747

TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

  • Écrit par 
  • Louis GOUSSOT, 
  • Stéphane LACHARNAY, 
  • Dominique NASSE
  •  • 7 947 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le film »  : […] Pour des raisons tant historiques que commerciales, la télévision entretient des rapports étroits avec le film. Celui-ci constitue encore au xxi e  siècle une part très importante des sources de programme. La conversion d'un programme sur film en programme vidéo (c'est-à-dire destiné à la télévision) est effectuée par un télécinéma (cf.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-television-analogique-terrestre/#i_14747

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre «  La télévision à haute définition »  : […] Malgré les progrès substantiels accomplis depuis son invention au milieu des années 1920, la télévision « conventionnelle » reste une approximation assez grossière de la réalité et les principaux paramètres qui déterminent le niveau de cette approximation datent des années 1950. Certains des défauts liés à ces paramètres sont contournables par l'évolution de la technique. Ainsi, le codage composit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-nouvelles-televisions/#i_14747


Affichage 

Film : œuvre et produit

dessin

Le film : une œuvre et un produit 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le Cinématographe des fréres Lumière

vidéo

Le Kinétoscope, mis au point par Edison en 1894, permet de visionner de courts films enregistrés à l'aide du kinétographe Ces appareils de projection individuelle sont installés dans des Kinetoscope Parlors et rencontrent rapidement le succès Une série de12 images décomposant un mouvement... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sensitométrie : détermination de la sensibilité ISO des films en noir et blanc

graphique

La sensibilité ISO des films en noir et blanc est déterminée à partir de la lumination nécessaire pour obtenir, sur la courbe caractéristique « H & D », une densité optique égale à 0,10 au-dessus du niveau de densité du support et du voile Ce point M correspond au premier point «... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Film : œuvre et produit
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le Cinématographe des fréres Lumière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Sensitométrie : détermination de la sensibilité ISO des films en noir et blanc
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique