FILM HISTORIQUE

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une floraison de genres »  : […] Sans être aussi marquée que dans le cinéma américain, la division du cinéma britannique en genres précis s'est vite imposée. Si les Anglais sont connus pour leur sens de l'humour « à froid », la comédie britannique offre une belle variété de sous-genres. Les artistes burlesques venus de la scène, au temps du muet, firent carrière outre-Atlantique (Charles Chaplin, Stan Laurel), mais l'arrivée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_99130

BLASETTI ALESSANDRO (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Critique, figurant, acteur jouant son propre rôle, metteur en scène au théâtre, au cinéma et, à partir de 1962, à la télévision, Alessandro Blasetti adorait se définir comme « un océan de contradictions ». Né à Rome, il fait des études de droit, conformément à la tradition de sa famille maternelle où l'on était avocat de la curie romaine de père en fils. Mais il tient sans doute son goût pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-blasetti/#i_99130

CALLIGRAPHISME

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 942 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1940 se développe dans le cinéma italien un mouvement de grande attention à la forme auquel on donne, par référence à la belle écriture des manuscrits enluminés, le nom de « calligraphisme ». Ce mouvement touche des cinéastes comme Mario Soldati ( Piccolo Mondo antico , 1941 ; Malombra , 1942), Luigi Chiarini ( Via delle cinque lune , 1942 ; La Bella Addormentata , id.), Ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calligraphisme/#i_99130

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le film d’histoire »  : […] Le cinéma c’est également la machine à remonter le temps. Les metteurs en scène sont capables de donner une apparence de vie à Louis XIV, à Jeanne d'Arc, voire à Jésus-Christ, mais aussi à la population d'un village médiéval ou aux bâtisseurs des pyramides. Pour de multiples raisons, le filon historique suit toute l'histoire du cinéma : déjà, les metteurs en scène employés par les frères Lumière f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_99130

GUAZZONI ENRICO (1876-1949)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 669 mots

Le cinéaste Enrico Guazzoni est né à Rome en 1876. Il étudie la peinture aux Beaux-Arts avant de commencer à travailler en 1907 comme conseiller artistique de la principale société de production romaine, la Cines. Dès cette année-là, il réalise son premier film, Une invitation à déjeuner . Après avoir essayé de créer sa propre maison de production et tenté de collaborer avec les sociétés turinoise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-guazzoni/#i_99130

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 030 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les arts martiaux »  : […] Dans le cinéma d’arts martiaux ( wushu ), on distingue les films de sabre ( wu xia pian ) des films de kung-fu ou boxe à mains nues. Dans la première catégorie, née à Shanghai dans les années 1920, on exécute de nombreuses acrobaties à l’aide de trampolines, selon la tradition du Nord (l’opéra et le cirque de Pékin). On y fait parfois appel au fantastique (les histoires de fantômes), les héros ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-de-hong-kong/#i_99130

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Grandeur et décadence du cinéma muet italien (1896-1929) »  : […] Les débuts du cinéma en Italie se font, comme dans la plupart des pays européens, avec le Cinématographe des frères Lumière. Dès 1896, des opérateurs de la maison lyonnaise sillonnent la péninsule, prennent des « vues » et ramènent leurs sujets pour les présenter aux spectateurs. Alexandre Promio, par exemple, séjourne à Venise et filme le Grand Canal et la place Saint-Marc : ses vues prises d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_99130

MIZOGUCHI KENJI (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Michel MESNIL
  •  • 2 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le naturel et le concret »  : […] Du petit peuple de Tōkyō, qu'il peint dans ses gendai-geki (sujets modernes), Mizoguchi a la vivacité, l'insouciance, le goût des choses concrètes. Encore que l'on préfère parfois – le charme de l'exotisme entre pour une part dans ce jugement – ses jidai-geki (sujets historiques). Dans L'Impératrice Yang Kouei-fei (1955) comme dans Rue de la honte (1956), le réalisme quotidien et la contemporanéi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mizoguchi/#i_99130

PASTRONE GIOVANNI (1882-1959)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Giovanni Pastrone est né à Montechiaro d'Asti en 1882. Il découvre le cinéma à l'âge de vingt-cinq ans en entrant comme comptable à la société Carlo Rossi & Cie qui vient d'être fondée à Turin en 1907. Une trentaine de films sont produits et distribués en Italie et à l'étranger. Des difficultés financières conduisent à la liquidation de l'entreprise et à son rachat par l'ingénieur Carlo Sciamengo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pastrone/#i_99130

PÉPLUM ITALIEN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 279 mots
  •  • 2 médias

Les films historiques ou pseudo-historiques constituent un genre de prédilection pour le cinéma italien, en particulier les films mettant en scène une Antiquité qui doit autant à l'information historique qu'à l'imagination débridée des auteurs. Dans le cinéma des premiers temps, beaucoup de productions naissent du souci d'améliorer la dimension spectaculaire des films et d'asseoir les sujets sur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peplum-italien/#i_99130

SAINT-CYR (P. Mazuy)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 064 mots

Peaux de vaches (1988), puis Travolta et moi (1992) avaient attiré l'attention de la critique sur Patricia Mazuy. Son talent de cinéaste est confirmé avec brio par ce film. Inspiré par un livre d'Yves Dangerfied, La Maison d'Esther (Grasset), Saint-Cyr se lit à la fois comme un film historique en costumes d'époque – d'ailleurs non conforme aux conventions du genre, car il ne met en scène ni d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-cyr-p-mazuy/#i_99130

TAVERNIER BERTRAND (1941- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le présent au miroir du passé »  : […] Les films historiques de Tavernier ne visent pas seulement à l'exploration du passé mais l'utilisent pour parler des problèmes d'aujourd'hui. Évocation du temps de la Régence, Que la fête commence (1975) décrit la décomposition de la société française sous Giscard d'Estaing, à une époque de libération des mœurs et d'affairisme. Dans Le Juge et l'assassin , les abus de pouvoir d'un juge à la fin d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-tavernier/#i_99130


Affichage 

Guerre et amour, W. Allen

photographie

Woody Allen et Diane Keaton dans Guerre et amour, film écrit et réalisé par Woody Allen en 1974 

Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

Afficher

Le Dernier Empereur, B. Bertolucci

photographie

Le Dernier Empereur (1987), de Bernardo Bertolucci 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi

photographie

Film historique et en même temps poème de la fatalité et de l'horreur, "Le Radeau de la Méduse" d'Azimi est une œuvre où la splendeur baroque s'allie à une magnifique sobriété Les acteurs, Jean Yanne, Daniel Mesguish, Rufus, Laurent Terzieff, Marie Matheron, se sont pliés à la direction... 

Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

Afficher

Spartacus, S. Kubrick

photographie

Spartacus (1960), de Stanley Kubrick (1928-1999), avec Kirk Douglas 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Guerre et amour, W. Allen
Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

photographie

Le Dernier Empereur, B. Bertolucci
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Radeau de la Méduse, I. Azimi
Crédits : Collection Philippe D'Hugues/ D.R.

photographie

Spartacus, S. Kubrick
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie